Test : Valis III (Mega Drive)


Valis III
Valis III
Action

Valis est un jeu tiré du manga éponyme. Inconnu chez nous, il a surtout franchi les frontières du Japon grâce aux jeux vidéo. Commençant sur NES, Valis évoluera en parallèle sur Mega Drive et Nec PC Engine CD. En tout 4 volets existent, reprenant la trame de l'animé, et offrant de ce fait un scénario riche, complet et plein de rebondissements.

Yuko au pays des rêves...

Replaçons déjà le contexte " historique "

Trois mondes vivent en symbiose : Dreamland (sorte de paradis) dirigé par une reine possédant l'épée magique Valis, le monde des humains (notre monde), et le monde des ténèbres gouverné par le roi Glames et ses 6 généraux.

Le monde des ténèbres est en péril et menace de s'effondrer. Les chevaliers de Valis ont déjà repoussé l'invasion des généraux du monde des ténèbres (épisode 1 et 2) grâce à l'épée Valis, mais cette fois c'est le roi Glames en personne qui se charge de conquérir Dreamland. Les chevaliers de Valis ne sont pas de taille à rivaliser avec le seigneur des ténèbres et vont chercher de l'aide auprès de Yuko (votre héroïne), qui avait déjà fait ses preuves lors des précédentes attaques.

Là commence ce troisième volet, au cœur de l'attaque du roi sombre et la déroute de Dreamland. Le scénario qui s'en suivra sera rempli de rebondissements, de secrets révélés et de combats dantesques. Si la version PC Engine CD offre des dessins animés du plus bel effet (pour l'époque c'était somptueux), la Mega Drive n'est pas en reste et affiche des séquences quasi identiques (il manque parfois certaines animations).

Voir de tels dessins animés sur la 16 bits de Sega était un véritable choc pour moi. Fan de mangas je suis tombé instantanément sous le charme de ces séquences qui apparaissent à chaque fin de niveau, ou lors d'un événement important.

Le design des dessins fait beaucoup penser à un mix entre "Chevaliers du Zodiaque" et "Samouraïs de l'éternel". Personnellement j'adore.

Avant chaque nivea,u vous verrez en dessin animé lequel des généraux vous attend, et la fin du jeu est totalement somptueuse (sans parler des musiques qui sont vraiment réussies).

En bref on joue à ce jeu rien que pour voir la fin. (c'était assez rare à l'époque d'avoir une fin digne de ce nom).

Et ma VALISe en carton.(merci Linda De Suza... lol):

Nous avons donc affaire à un jeu de plate-forme / action, style Castlevania.

Vous débutez le jeu avec votre héroïne en pyjama, jusqu'à ce qu'elle récupère la fameuse épée Valis, pour devenir une vraie chevalier. Une barre d'énergie est visible en haut de l'écran (HP, ainsi qu'une jauge de puissance de votre épée (qui baisse dès qu'un coup est porté pour se remplir doucement). Cette dernière jette des arcs de lumière (à la manière de Strider). Une jauge de magie est également disponible, mais les pouvoirs sont pour le moins très limités : bouclier protecteur, boule de feu par exemple. La puissance de votre arme augmente en absorbant des orbes (idem pour la magie).

Mis à part la possibilité de faire des roulades ou faire des sauts plus haut (en maintenant la touche haut), il n'y a pas d'enchaînements spectaculaires.

Les niveaux sont composés de plate-formes en tout genre, ou contrairement à Castlevania on ne risque pas de se perdre et on n'a jamais à revenir sur nos pas. Vous allez traverser des niveaux en ville, sur un lac, dans le désert, dans des palais imaginaires, etc...

Les ennemis sont assez variés mais pas franchement très beaux à voir, mais nous y reviendrons. Les boss sont sympa et sont assez charismatiques, vu qu'il s'agit essentiellement des fameux généraux des ténèbres à détruire.

Petite originalité, au cours de l'aventure vous retrouverez deux autres compagnes avec qui vous pourrez jouer comme bon vous semble. Une pression sur un bouton et hop, on change de perso. Yuko utilise une épée, Cham un fouet très puissant mais très court et la magicienne un bâton envoyant des boules de feu.

Une fois passé le choc des séquences, on se retrouve avec un jeu très moyen. Les sprites (à part l'héroïne et les boss) sont assez grossiers, les animations peu fluides, les décors pas vraiment dignes d'une Mega Drive. Il fait partie des premiers jeux de la console, mais quand même.

Vous aurez quelques scrolling différentiels, mais à part ça aucun effet spécial particulier. On est dans le très très classique.

Les sauts sont souvent imprécis et seront souvent à l'origine de crises de nerfs. Votre personnage n'est pas super rapide, ce qui rend le jeu un peu difficile par moments face aux boss retords, ou aux ennemis rapides.

Côté musique elles sont excellentes pendant les séquences, et moyennes durant le jeu.

Valis III n'est pas un mauvais jeu en soi, mais il y a largement mieux sur Mega Drive. Ce qui fait sa force c'est son ambiance très " Saint Seiya " et ses séquences animées magnifiques (pour l'époque). Pour vous dire la vérité je ne jouais au jeu que pour regarder les dessins animés et les montrer à mes amis. Pad en main aujourd'hui, le constat est forcément plus amer, mais mon côté nostalgique ne peut se résoudre à lui mettre moins que la moyenne.

Verdict

6

Points forts

  • Les séquences animées
  • La mise en scène
  • La fin du jeu
  • Le scénario complet

Points faibles

  • La réalisation générale
  • La lenteur de votre héroïne
  • Une concurrence sévère (Strider, Castlevania, etc)
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Mega Drive 6.0 2

Commentaires

un jeu que j'avais pris par hasard dans un magasin pour quelques euros.j'en ai pas un grand souvenir. Merci pour ce test en tout cas...
J'ai eu l'occaz de le tester il y a deja un bail, mais mon souvenir me dit que ce n'est pas un jeu que je doit chercher a retrouver pour ma collec...^^
Un jeu qui n'avait pas fait l'unanimité à l'époque à cause de son gameplay un peu poussif et ses graphismes moyens... Pourtant j'ai tout de suite accroché et j'adore l'ambiance... J'essairai de vous faire le test de valis 4..
Rage, 14 mar 2009 - 1:53
Très bonne idée Slaine! Et n'hésite pas à nous mettre des zolis images du jeu s'il te plait.