Preview : Initial D The Arcade

Depuis 2002, la série Initial D avait pour sous-titre Arcade Stage, toutefois, pour le dixième épisode, SEGA a décidé de marquer le coup en lui faisant prendre un nouveau départ.
Si on ne connaît pas encore sa date de sortie exacte, il devrait être possible de s'éclater sur celui qui se nommera Initial D The Arcade durant l'hiver 2020/2021.

On recommence à partir du ZERO

Alors je dis nouveau départ, mais au premier contact de la borne, il faut avouer qu'on a l'impression d'embarquer dans la même voiture, et d'une certaine manière, c'est le cas.
En effet, le jeu reprend la borne du ZERO sortie au printemps 2017.
Il faut dire qu'il s'agissait alors d'une toute nouvelle borne bénéficiant d'un bel écran de 42 pouces, d'un levier 6 vitesses et j'en passe qui en 2020 sont toujours parfaitement au niveau qualitatif qu'on peut attendre d'une machine d'arcade, pas vraiment besoin d'en changer donc.
D'un point de vue cosmétique, le changement est plutôt léger, et du coté hardware, le board a bénéficié d'un upgrade dans une mesure que je ne connais pas.

Nouveau moteur d'usine

Mais avant de mettre mes mains sur le jeu, une première chose a tout de suite attiré mon regard, le logo Unreal Engine !
Ce n'est plus une surprise de voir SEGA opter pour cette solution, rappelez-vous, SEGA World Drivers Championship a été le premier jeu de course de la firme l'utilisant.

Ce n'est pas sans une certaine crainte que j'ai découvert le jeu, son cachet visuel va t'il en prendre un coup ? Et bien non, Initial D The Arcade reprend parfaitement le flambeau de ses prédécesseurs.
Le look est toujours similaire, un poil plus beau et sans scintillement, de toute façon, de l'aveu même des développeurs, le but n'est clairement pas de se lancer dans une course aux graphismes face à Gran Turismo par exemple.
D'ailleurs, pour donner une personnalité encore plus forte au jeu, à défaut d'en faire une bombe visuelle (ça reste très joli je vous rassure), il y a désormais des onomatopées qui s'affichent en gros durant les courses, on se croit presque dans le manga, c'est particulièrement chouette et fun de : voir" le crissement des pneus par exemple (cette option peut être désactivée).
Je n'ai pas d'image pour l'illustrer mais vous avez la vidéo en bas pour cela.

Une prise en main rapide mais un peu différente

La série des Initial D a toujours eu une prise en main ultra arcade, accessible et fun, c'est encore le cas ici mais le gameplay gagne enfin en finesse.
Ayant l'habitude du ZERO (sans être expert pour autant), j'ai pu reprendre mes marques presque dans la seconde, mais j'ai vite ressenti la nécessité d'être plus précis dans ma conduite en dosant mieux mes accélérations et corrections de trajectoires.
Si je n'ai pu faire qu'une course, ce qui est loin d'être suffisant pour se forger un avis définitif, mais les sensations étaient excellentes et laissent entrevoir un titre au gameplay amélioré juste comme il faut pour susciter l'intérêt des habitués mais aussi des autres.
Pour les 2 ou 3 qui ne connaissent pas la série, les courses se passent en montagne et prendre les lacets tout en glissade est sa spécialité.

2 fois plus conviviale en local

L'une des grosses nouveautés de ce jeu est de proposer pour la première fois des courses à 4 joueurs en local.
C'est d'ailleurs sur ce mode que j'ai pu tester le jeu, et pour vous dire la vérité, j'avais particulièrement peur du résultat, surtout connaissant les collisions d'un autre âge propres à la série.
Mais heureusement, il y a eu du progrès dans ce domaine, de plus, la piste sur laquelle nous avons joué, la largeur était parfaitement adaptée (reste à voir sur d'autres pistes) afin de ne pas trop se bouchonner.
En activant le boost avant la partie (qui permet de rester au contact), il est vrai que les joueurs sont toujours dans un mouchoir pouvant peut-être provoquer un beau bordel dans les passages sinueux, mais en le désactivant, il devrait être possible d'être bien plus à son aise.
Ma première impression est en tout cas positive. Reste qu'étant un joueur solo je ne me sens pas trop concerné par cette nouveauté.
D'ailleurs le solo n'était pas disponible et son contenu n'est pour l'instant pas clairement défini, mais je ne pense pas me tromper en disant qu'il n'y a pas de quoi s'en inquiéter au vu de ce qu'a toujours proposé la série.
Cette version locatest permettait de conduire 12 voitures sur 4 tracés.

Bref, première impression totalement positive, sans être vraiment une révolution, Initial D The Arcade devrait sans trop de soucis profiter de l'aspiration de son prédécesseur afin prendre la place d'opus de la licence le plus abouti.
De toute façon, une fois la version finale disponible, on vous en reparlera sûrement plus en détail.

Ce que je retiens de cette version locatest en attendant confirmation avec la version finale :

  • Une conduite qui demande plus de précision pour notre plus grand plaisir
  • Un mode 4 joueurs qui semble bien fonctionner
  • Des collisions mieux gérées
  • Les onomatopées qui ambiancent les courses
  • Unreal Engine devient le nouveau moteur du jeu
  • La borne est celle du précédent opus avec un board amélioré
  • Pas de grosse surprise, mais on se sent comme à la maison

Pour vous faire une idée, voici notre vidéo. Malheureusement, je pensais pouvoir en refaire une en me filmant avec un trépied mais ce ne fut pas possible, donc ma seule prise est un peu moyenne désolé.

Bonus track

Pour les 2 jours de locatest, SEGA avait préparé divers cadeaux allant des stickers au tote bag, en passant par la carte Aime (carte de sauvegarde) aux couleurs de la série et surtout, des maquettes des bornes réalisées par le staff !!! Faites mains avec une imprimante 3D, la classe !
Mais ne soyez pas dégoûté, même la presse n'y avait pas le droit, faut pas abuser.

Vidéos

Commentaires

Merci pour cette preview ! C'est cool de voir que la série continue à évoluer, j'imagine qu'elle a un public assez nombreux pour que ça le justifie ?
Merci pour la preview, VirtuaHunter!
Initial D est un jeu qui m'a toujours fasciné ... malheureusement je n'ai pu jouer que les épisodes pour PS3 et PSP, évidemment importés, que j'ai aussi beaucoup aimé!:good:
Cela reste assez classique 18 ans après le tout premier Initial D sur NAOMI 2. Toutefois, assez incroyable que SEGA s'y retrouve avec un public de passionnés certainement!
Il y a effectivement un noyau de fan, c'est eux qui doivent faire vivre la série en arcade.

Question chiffre, on peut voir le nombre de joueurs ayant terminé chaque course du mode histoire (je parle du ZERO).
Il faudra que je regarde la prochaine fois, mais de mémoire, pour les premiers courses c'est un peu plus de 100k, en plein milieu de ce mode c'est 60/70k.
Si en occident je pense que vous pouvez vous brosser, il n'en reste pas moins qu'il y a environ 200 bornes hors Japon, comme à Hong-Kong par exemple il me semble.

Le mode 4 joueurs en local a aussi pour but d'inciter les propriétaires de salle de prendre 4 bornes plutôt que 2, il y a une logique commerciale derrière.

Mais l'important pour nous, est d'avoir un bon jeu, et cet épisode va certainement me faire passer de très belles heures comme les précédents !:love::love::love:
Nomax, 12 juin 2019 - 3:03
J'avais adoré le 8 mais je n'avais pas trop accroché au Zero, pourtant la borne est meilleure mais la conduite est différente (et la musique... bof bof). Pour répondre aux commentaires précédents, elle ne sortira sans doute pas officiellement en occident mais des bornes seront importées comme pour les épisodes précédents (on commence à voir apparaître des bornes du Zero en Europe). Reste que pour pouvoir faire évoluer sa voiture (ce qui représente une grosse partie de l'intérêt du jeu), il faut un accès au serveur AIME. Ce qu'on n'a pas en Europe. Apparemment certains arrivent à émuler le serveur mais j'attends de voir... En attendant, vivement le prochain voyage au Japon pour pouvoir jouer à celui-ci!