Mini preview : Initial D Zero

Initial D Zéro, voilà comment se nomme le nouveau volet de la célèbre saga en arcade faisant suite à la version 8 Infinity. Durant 4 joursà£â‚¬â‚¬(du 4 au 7 août), la bête était en locatest dans 3 salles Tokyoïtes : SEGA GIGO Ikebukuro, Club SEGA Shinjuku sortie Est, et Club SEGA Akihabara 1.

Ayant eu la chance de (très) brièvement poser mes mains dessus à Ikebukuro, j'ai pensé qu'un petit retour (de force hahaha, oui pardon) serait toujours le bienvenu.

Au premier contact, la borne est vraiment superbe, l'écran a vu sa taille revue à la hausse, en passant à 43 pouces (impossible de trouver la taille de la version précédente, mais je pense qu'elle fait 32 pouces). La boite 6 vitesses du plus bel effet donnait un peu de fil à retordre à certains habitués de la version précédente qui était de type séquentielle (juste haut ou bas) .

L'un des gros changements réside dans la carte de sauvegarde ; pour cette version Zéro, il suffit d'utiliser la carte Aime, largement répandue et utilisée par la plupart des machines SEGA (voire Namco). Pas besoin d'investir dans une carte spécifique donc, contrairement aux versions précédentes qui exigeait l'achat d'une carte dédiée. On peut y voir un point positif mais aussi négatif. Le positif est que n'importe qui pourra facilement se laisser tenter par une partie s'il possède déjà la carte Aime, c'est effectivement plutôt une bonne chose pour les joueurs hésitants. Le négatif, bien qu'il ne soit pas d'importance, est comme je le disais plus haut, la disparition de la carte qui se présentait sous forme de permis ; en fonction de nos progrès elle évoluait, notre nom y était inscrit, bref, un petit trip des plus plaisants qui va prendre fin avec ce Zéro.

L'ensemble de la borne a évolué, le siège m'a semblé plus confortable, le volant plus petit et plus agréable et de style quick steering, bref, cette fois il ne s'agit pas d'une simple mise à jour mais d'une vraie nouvelle borne. En même temps, ce n'est peut-être pas un mal, les bornes du Infinity disponible au SEGA Gigo de Ikebekuro par exemple, présentent des signes de fatigue inquiétants, ou pour être plus précis devrais-je dire les écrans, ils commencent à devenir jaune pis... euh jaune dégueulasse d'une manière prononcée. Le reste de la borne ne semble toutefois pas souffrir d'un quelconque autre vieillissement prématuré.

Pour en revenir à cette nouvelle version, autre bon point, les postes de pilotage arborent 2 couleurs, un détail certes mais c'est toujours sympa. Si pour le contenu je ne vais pas me prononcer sur ce bref essai, on peut sans problème être confiant sur ce point toujours important sur cette série. Par contre, comme je l'évoquais plus tôt, la disparition de la carte dédiée en faveur de la carte Aime signifie qu'il n'est plus possible de reprendre sa sauvegarde de l'épisode précédent comme ce fut le cas entre autres pour le 7 et le 8. Un peu dommage pour le coup.

D'un point de vue technique, lorsque j'ai voulu comparer en direct avec le précédent, ces écrans jaune pipi ne m'ont pas aidé... Dans l'ensemble c'est proche, je dirais que oui, c'est plus beau, et que l'aliasing un peu présent avant a quasiment disparu, mais j'ai pu constater du clipping (si si...) et les collisions, notamment avec le concurrent, restent encore et toujours " bizarres ". Toutefois ne sachant absolument pas quand le jeu va sortir (ce n'est pas faute d'avoir voulu faire cracher le morceau au staff sur place...), il est possible que ces petits détails soient améliorés. L'animation elle, est toujours hyper fluide et rapide.

Il faut aussi noter que le chara design a été revu (ouf :p) ainsi que la bande son. Le jeu semble miser sur un mode " Team VS Team " ; pour ce locatest, cela se traduisait par les équipes :

Redsuns SEGA Gigo Ikebukuro

VS

Akina Speed Star Club SEGA Shinjuku

VS

Nightkids SEGA Akihabara 1

A Shinjuku il y avait un adversaire de haut niveau qui collait environ 1200/1500 mètres de moyenne aux joueurs tombant dessus, aucun concurrent sur Ikebukuro ne fut à la hauteur... Ceux qui comme moi assistaient à ce laminage en direct en faisant la queue ne pouvaient qu'avoir de la compassion (et espérer ne pas tomber dessus :p). Petit détail, les parties online étaient le vendredi et dimanche alors que le jeudi et samedi étaient consacrés au mode solo/time attack. Pour ceux effectuant leur toute première partie, il était possible de repartir avec des cadeaux à condition de remplir une enquête (looongue). Le jeudi et samedi c'était éventail et stickers, les 2 autres jours, éventail (le même) et clear file.

Au final il y avait du monde mais pas trop, les joueurs semblaient plutôt ravis tout comme moi. Toutefois, il ne faut pas s'attendre à une révolution ou même à une baffe, ce Initial D Zéro est dans la lignée de ce que propose la série depuis un bail en un peu mieux (constat fait avec le peu que j'ai fait et vu, il faudra bien entendu voir avec la version finale).

Vidéos

Commentaires