Test : Sonic Colours Ultimate (Xbox One, PS4, PC, Switch)

Test réalisé sur Xbox Series X.

Nous subissons depuis deux ans une crise sanitaire exceptionnelle, liée bien évidemment au Covid-19. Mais ce n'est pas le seul virus qui sévit ces dernières années. Un autre, aux origines plus anciennes d'ailleurs, semble avoir particulièrement affecté SEGA récemment : il s'agit du virus du remaster-remake. Les titres remis au goût du jour s'enchainent, et ce n'était qu'une question de temps avant qu'un épisode en 3D de Sonic y passe. Sonic Colors, rebaptisé Ultimate pour l'occasion, est l'opus qui a été retenu pour le ravalement de façade, tout en s'exportant sur un maximum de supports. Voyons si l'expérience s'est bien passée pour ce dernier...

Bricoler sans rien casser
 

Le remaster ou remake est un exercice périlleux sur lequel de nombreux développeurs se cassent les dents. Les raisons sont probablement multiples, mélangeant manque de budget, de temps et peut-être d'expérience. Il est donc normal d'être frileux quand un énième remaster est annoncé, surtout après avoir vu les résultats décevants de Shenmue I & II, la compilation SEGA Mega Drive Classics ou encore Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster. Quand en plus les initiatives originales donnent également l'impression d'être faites sous de fortes contraintes, une certaine lassitude finit par s'installer chez le SEGA-fan, qui se demande quand est-ce que les anciennes licences seront enfin prises au sérieux...

Image


C'est dans cet état d'esprit que j'ai démarré Sonic Colors Ultimate sur ma Xbox Series X reluisante, console qui ne m'a pas servi à jouer de véritables jeux next-gen jusqu'à présent, mais passons... Première découverte : Blind Squirrel au développement. Il s'agit d'un studio occidental, car bien évidemment, la Sonic Team n'a pas géré ce portage elle-même, probablement bien occupée sur le prochain épisode principal de la série Sonic que nous attendons de pied ferme ! Je me dis que si ce remaster a été développé par des écureuils aveugles, ça devrait se voir plutôt rapidement...

La vidéo d'introduction est la même qu'avant, et elle rend vraiment bien. Elle a été refaite en haute résolution. L'écran titre nous accueille, et quelques nouveautés se trouvent dans les options, mais nous y reviendrons plus tard. Cet épisode démarre directement par un stage. Les visuels ont été mis à jour et sont plutôt convaincants. Les textures sont plus fines, et l'éclairage a été retravaillé. C'est vraiment flagrant. Une fois Sonic en mouvement, je constate que le framerate est de 60 images par secondes, ce qui là aussi offre un confort indispensable pour cette série.

Le premier contact est donc vraiment bon, même si on distingue bien les origines anciennes du jeu au travers des modélisations notamment. Ce n'est pas aussi beau que Sonic Forces, mais ça tient bien la route. Une fois les deux premiers niveaux terminés, le jeu propose ses premières cinématiques in-game : ces dernières n'ont pas profité du lifting qui va bien, et sont plutôt vilaines et en basse résolution. Même si on ne les regarde qu'une fois, ce n'est pas terrible. L'interface a, quant à elle, été mise à jour. Les différentes cartes du monde sont très fines et fourmillent de détails. Au niveau des contrôles, le jeu répond parfaitement bien et il est conforme à l'original.

Image


Sonic Rival Rush
 

Non contents de proposer un portage actualisé, SEGA a décidé d'inclure des nouveautés au passage, faisant du titre non pas un remaster, mais un remake. Ah ah ! Pas mal d'éléments ont été modifiés, mais ne changent pas vraiment l'expérience globale. Ainsi les vies ont disparu, remplacées par des pièces permettant de débloquer des équipements purement visuels. Ces derniers s'achètent dans les options, on peut par exemple opter pour de magnifiques chaussures zébrées, ou un effet de turbo libérant des fleurs, digne d'une pub pour un désodorisant d'intérieur. L'ajout de cette fonctionnalité laisse à penser que la personnalisation de l'avatar présente dans Sonic Forces a trouvé son public, et je m'attends à voir la même chose dans le prochain Sonic...

Tails fait une apparition comme personnage qui vient sauver le joueur en cas de chute, et il faudra donc trouver des vies "Tails", qui sont pour le coup, les véritables vies du jeu. Ces dernières sont plus rares et on ne les accumule pas bêtement comme dans le jeu d'origine.

Image


Des courses contre Metal Sonic font leur apparition. Au nombre de six (une par monde), elles exigent d'arriver premier à la fin d'un niveau précis. Cependant le parcours de Metal Sonic est entièrement scripté, et on ne peut pas interagir avec lui (on passe à travers) ce qui rend l'ensemble peu convaincant et peu amusant. Ils ont vraiment fait ça pour nous rappeler l'importance du personnage, et malgré les deux dessins animés sympathiques réalisés pour la sortie, son passage dans le jeu est au final sans intérêt.

Au cours de ma partie j'ai également été troublé par certains passages dans les stages qui ne m'évoquaient rien. Il s'avère au final qu'un nouveau wisp a été ajouté, le fantôme, qui permet de passer au travers de certains obstacles, avec des portions de stage ajoutées pour l'occasion. J'ai trouvé cet ajout fort sympathique, et certaines étoiles rouges ont été modifiées en conséquence. Un bel effort de la part de SEGA et des développeurs.

Image


Mais alors, ce remake tiendrait-il la route ?

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la réponse est oui. Nous avons été tellement habitués à des travaux bâclés que j'ai été agréablement surpris par Sonic Colors Ultimate sur Xbox. J'ai passé un excellent moment du début à la fin, le matériau d'origine étant de qualité. Cela étant dit, j'ai noté pas mal de petits problèmes...

Tout d'abord le son, qui m'a paru étrangement mixé à plusieurs occasions, rendant parfois la musique peu audible. Il y a eu des polices peu lisibles ou des changements de police dans les menus à quelques reprises (on s'est amusé avec mon épouse à essayer de lire les langues depuis le canapé : le jeu dans le jeu). Il m'est arrivé que le wisp vert qui suit les anneaux interrompe son trajet en plein milieu, ce qui est un peu problématique. Je suis également sorti hors du champ de jeu à deux reprises, notamment en montant trop haut dans le ciel. Des bugs visuels légers dans l'eau ou dans la terre à deux reprises également etc...

En somme, de nombreux petits défauts de finition, mais rien de rédhibitoire. Je trouve qu'il est important de le signaler, car certaines personnes ont remonté des problèmes sur Switch, mais il est très difficile de savoir où se trouve la vérité de nos jours, cette console étant en plus émulée (avec des gens qui jouent donc sur PC...). Sur Series X, le jeu m'a paru tout à fait convenable, mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas régler tous les problèmes mineurs pour autant. Et si quelqu'un de chez SEGA lit cet article : par pitié supprimez le flou immonde (et le mot est faible) lors des turbos, car on n'y voit franchement rien. Si l'effet était justifié pour un jeu en 30fps qui se jouait sur une télé cathodique, sur nos dalles LCD modernes, il ne faut mettre aucun flou si possible, la technologie le fait pour vous !

Image


A l'époque des jeux films et des open-worlds interminables, il existe encore un secteur peu représenté : celui des jeux funs. Sonic Colors en faisait partie, et ce remake nommé Ultimate reprend le flambeau. La proposition tient la route, et on s'amuse à travers des niveaux bien construits et variés. Évidemment le jeu est toujours court, et les boss trop simples, mais quand on s'amuse, le temps passe vite, et on aura envie d'y revenir dans l'avenir... Les ajustements sont les bienvenus : visuellement le jeu est plutôt chouette sur Series X, avec une belle fluidité, des textures plus fines et un éclairage réussi. Il faut également saluer l'effort sur les nouveautés introduites dans le jeu, et en particulier le wisp fantôme et les changements dans les stages. Il reste une ribambelle de petits problèmes à corriger, mais rien qui ait entaché le plaisir de jeu.

La note attribuée est représentative de la qualité du jeu dans sa globalité, avec les nouveautés liées au remake incluses.

Verdict

8

Points forts

  • Un très bon épisode
  • Chercher les médailles rouges !
  • Beaux visuels, bonne fluidité
  • Le wisp fantôme !

Points faibles

  • Trop de bugs mineurs qui trainent
  • Cinématiques in-game basse résolution
  • Boss trop simples
  • Courses avec Metal Sonic décevantes
  • Le flou pendant les turbo

Commentaires

chaz, 13 sep 2021 - 11:09
Merci pour le test.
As-tu eu l'occasion de l'essayer sur une one x?
Histoire de connaître la résolution et le frame rate (60fps probablement mais dans le doute)?
La version Series X est en réalité la version One qui tourne sur la BC, elle n'est pas optimisée Series. Donc il y a de bonnes chances que tu aies du 60fps.
DSE76, 15 sep 2021 - 10:12
Ah, voilà un test informatif et réussi. Pas comme le test très condescendant de Gamekult où il ne parle pas des bugs qui polluait le jeu à sa sortie.