Test : Mario & Sonic at the Olympic Games (Wii)

Cela semble bien loin maintenant l'époque Sega versus Nintendo, Sonic versus Mario, pourtant, c'est resté dans nos esprits, la rivalité entre les deux constructeurs japonais de la période 8 et 16 bits que certains appellent "l'âge d'or" du jeu vidéo... En 2001 Sega tire sa révérence en tant que constructeur de consoles avec la fin de Dreamcast et se positionne directement en gros éditeur tiers et non plus en adversaire. Depuis, les deux anciens riveaux semblent avoir de bonnes relations notamment avec la collaboration d'une licence Nintendo réalisé par Sega, le phénomenal F-Zero AX/GX mais aussi Rhythm Tengoku, un jeu Nintendo sur GBA dont Sega fera la conversion sur NAOMI pour le marché arcade. Puis, n'oublions pas le clin d'oeil sympathique de Super Paper Mario Wii à Céga ;)
Ayant acquis les droits des Jeux Olympiques Beijing 2008, Sega décide enfin de faire un jeu mettant en scène les deux mascottes les plus populaires du monde vidéoludique... Sonic et Mario.

Mario&Sonic aux Jeux Olympiques

Sega possède déjà une certaine expérience avec les jeux de multisports, ils sont l'auteur de très bons softs avec Decathelete, Winter Heat, Virtua Athelete ou encore le très bon Sports Jam. Pour ce Mario and Sonic, l'éditeur propose pas moins de vingt épreuves inspirées des jeux olympiques divisées en huit catégories. On a donc, l'Athlétisme (piste et terrain), Aviron, Natation, Gymnastique, Escrime, Tir, Tir à l'arc et finalement Tennis de Table. Il existe une neuvième catégorie pour les Epreuves Rêve. Il y aura ainsi des épreuves qui demandent de la rapidité, d'autres de la concentration et souvent, des épreuves qui demandent de bons réflexes. Parmi tout les jeux disponibles, on oscille entre le bon et le mauvais. Par exemple, les épreuves d'athlétisme 100m, 110m haies, skiff ou encore le Lancer de marteau sont complètement pénibles et ultra fatiguantes car il faut sécouer/balancer la Wiimote et le Nunchuk comme des malades si on veut finir en premier bien que l'utilisation uniquement de la Wiimote soit possible. Par contre les épreuves de Nage Libre sont carrément géniales, les mouvements peuvent être souples. J'ai aussi noté un manque de précision des commandes qui me gave sérieusement notamment pour les épreuves de Tennis de Table ou encore plus visible, le Triple saut. On sent vraiment que les développeurs ont voulu faire un gameplay complet et riche hélas, le résultat n'est toujours pas convaincant.
Pour les Epreuves rêve, on a de l'Athlétisme qui reprend plus ou moins le principe de Mario Kart ou encore de l'Escrime avec cette fois-ci une barre qui permet de déclencher une super attaque.
Outre le match simple, le titre de Sega propose aussi le mode Circuit, le mode Mission et le mode Galerie. Le mode Circuit est en fait un championnat avec diverses épreuves diférentes, dont le but est d'arriver au bout avec un maximum de points afin de gagner la coupe. Si dans le niveau débutant et avancé on arrive sans trop de mal, pour le niveau expert il faudra prendre des vitamines tant le niveau de difficulté est élevé.
Le mode Mission consiste à effectuer un ou des objectifs bien précis dans une épreuve comme par exemple gagner un match d'escrime sans que l'adversaire fasse des parades.
Le mode Galerie est une espèce de bonus. En effet, ce mode propose cinq quiz avec des minigames liés aux Jeux Olympiques... la récompense vaut le detour puisqu'on débloque les mélodies classiques et cultes de chaque mascotte, notre préférence va clairement pour les thèmes de Sonic.

Sonic pour la victoire bien évidemment :)

Après une introduction plutôt sympathique avec les protagonistes de chaque éditeur, on pourra choisir 16 personnages... 8 du côté des mangeurs de champignons et 8 du côté des collectionneurs d'émeraudes par ailleurs, dans le Monde de Mario on retrouve bien sûr le plombier et son frère Luigi, Princesse Peach ainsi que Daisy, Yoshi, Browser, Waluigi et celui que j'apprécie chez Nintendo, Wario. Du côté des Héros de Sonic, on retrouve notre hérisson favori, le petit renard Tails, Knuckles, la petite copine Amy, l'énigmatique Shadow, Dr. Robotnik, Vector et finalement Blaze. Durant les épreuves, on aperçoit aussi d'autres personnages notamment Espio, Charmy et la petite Cream.
Bien que chaque personnage soit bien modélisé et parfaitement animé, le reste du soft est graphiquement moyen avec des textures peu détaillées voire grossières et certains effets seraient limites sur une Dreamcast. Vraiment dommage, est-ce que c'est voulu afin de garder une certaine homogénéité entre les univers différents de chaque mascotte ? Très probablement...
Musicalement là aussi c'est plutôt faible. Les thèmes musicaux sont discrets n'ayant aucune influence sur les mélodies de Mario ou Sonic en revanche, chaque personnage possède sa voix d'origine.

4 millions units, baby !

Il ne faut pas croire certains sites quand ils annoncent une durée de vie courte car c'est complètement le contraire... Mario&Sonic aux Jeux Olympiques est plutôt long, très long même. Sega a mis un système très proche des Succès sur Xbox 360 par exemple, un départ canon et hop, une médaille. N'oublions pas la tonne de médailles à récupérer de chaque épreuve et de chaque personnage, les missions (quelques unes sont ardues), et les coupes du mode Circuit bref, on en a pour un long moment d'autant plus que le titre devient beaucoup plus intéressant à plusieurs.
Pour une première collaboration entre les personnages emblématiques de Sega et de Nintendo, le roi de l'arcade mérite une médaille de bronze. Certaines épreuves proposées dans les Jeux Olympiques avec le plombier et le hérisson sont parfois amusantes, parfois gavantes selon l'utilisation de la Wiimote (et du Nunchuk) néanmoins, on ne peut pas reprocher à l'éditeur un manque de laxisme puisque Mario&Sonic aux Jeux Olympiques bénéficie d'une réalisation tout à fait convenable. Malheureusement, ne fun n'est pas toujours présent d'autant plus qu'on n'est pas aguiché visuellement et musicalement. Un bon soft en somme.
Message au peuple de Mobius, j'ai avec Sonic, gagné plusieurs médailles et plusieurs coupes sans laisser aucune chance à Mario... ils sont ensembles oui, dans un même jeu, mais la rivalité reste toujours forte et on veut notre Sonic toujours premier :)

Note: Non, non monsieur Mario, vous n'allez pas prendre votre revanche dans Super Smash Bros. Brawl puisqu'on fera un test... avec Sonic for the win !!!!!

Verdict

6

Points forts

  • Le multijoueur
  • Les victoires de Sonic
  • 20 épreuves

Points faibles

  • Certaines épreuves ennuyeuses
  • Les victoires de Mario
  • Fatigant
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Wii 6.0 7

Commentaires

Haneda, 05 déc 2007 - 11:19
Et le jeu se vend. En Angleterre, ça marche très bien. Et au Japon les résultats sont étonnants.
Manga, 08 déc 2007 - 12:33
En multi, ce Mario & Sonic aux J.O est un excellent soft, mais réclame une certaine résistance physique. En solo, on s'en lasse très vite. Perso, j'ai vraiment apprécié ce soft sur Wii et j'attend la version DS avec impatience ! : )
maxi, 11 déc 2007 - 6:31
p'tain Manga ça faisait un bout de temps qu'on t'avait pas vu! ça fait plaisir de te revoir sur OS ;)

Autres news sur ce jeu