Creative Assembly s'excuse pour ses choix récents et rassure pour le futur

Total War Logo dark

Creative Assembly a publié une note de blog suite aux polémiques concernant le faible contenu des extensions de Total War Warhammer III, et la déception quant au scope de Total War : Pharaoh.

Roger Collum, le Vice-Président du studio britannique commence par s'excuser pour la déception et la frustration engendrée par les choix opérés sur la licence Total War depuis quelques temps, et annonce travailler sur la résolution des problèmes qui ont été largement soulevés par la communauté.

En ce qui concerne Total War : Warhammer III, une importante mise à jour est annoncée pour Shadow of Change. Celle-ci sera gratuite pour les possessseurs de l'extension, et en fera partie pour les futurs acquéreurs. L'objectif de sortie est fixé à  février 2024, cependant il peut évoluer et on promet d'informer les joueurs de la progression du développement, ainsi que du contenu qui sera proposé.

Le DLC Throne of Decay est repoussé à Avril 2024, au lieu de la fenêtre intiale d'hiver 2023, afin d'enrichir son contenu. La note de blog revient également sur les mises à jour passées et prévues pour le jeu, avec notamment l'annonce d'une fonctionnalité permettant de remettreà zéro les skills points. 

Total War Pharaoh a été critiqué pour son contenu qui n'était pas en accord avec son prix de vente. Le prix du jeu est donc ramené à 39,99€, et la différence avec le prix de lancement sera remboursée à ceux qui en ont déjà fait l'acquisition. Les éditions Deluxe et Dynasty sont également supprimées des stores. En supplément, le premier DLC payant prévu pour début 2024 sera finalement gratuit. 

Le développeur tient aussi à rassurer les joueurs sur la qualité du suivi prévue sur le jeu, aussi bien en termes de mises à jour que de contenu additionnel, notamment de nouvelles factions et cultures.

La note de blog se conclut avec la promesse d'être davantage à l'écoute des joueurs à l'avenir, de nouvelles excuses pour les erreurs commises, et la volonté du studio de rester au contact des joueurs et de mieux communiquer.

Ces mesures seront probablement bien accueillies par la communauté, mais elles représentent évidemment un coût financier important pour Creative Assembly et SEGA, et on imagine sans peine que pour tenir les promesses de mise à jour régulières et de contenu additionnel, le personnel sera mis à rude épreuve. Espérons donc que le souhait de Roger Collum soit entendu et que la confiance entre le studio et les joueurs soit rétablie.

Commentaires

Oui ils méritent du soutiens. Pour moi ça reste l'un des deux meilleurs studio de Sega, si ce n'est le meilleur.
D'ailleurs, j'aimerais bien savoir ce qu'il leurs est reproché exactement sur le développement de yenas, parceque à part qu'il n'ont pas le savoir faire sur ce type de jeux... C'est quoi exactement qui est parti en c....?
Le jeu a échoué à provoquer un engouement dès son annonce, tout le monde se demandait ce que CA faisait là-dedans, et il n'y a jamais eu de hype.
En interne c'était apparemment le sbeul aussi, avec une absence de direction claire. Au bout de plus de 2 ans, ils étaient encore concentrés sur le core gameplay par exemple, et il n'y avait toujours pas de modèle économique.
Selon Satomi, Sega estimait également ne pas être en mesure de fournir un service satisfaisant sur le long terme aux joueurs, indépendamment de la qualité intrinsèque du titre. Ce qui est rageant c'est que depuis des titres similaires ont été annoncés, ou sont en early access, et eux cartonnent.
C'est pas grave, on vous pardonne ! A la condition que vous sortez une king edition de TW W III sur le modèle des deux précedentes :D