Test : Yakuza (Playstation 2)


Yakuza
Yakuza
Aventure

Presque un an après, Kiryû Kazuma arrive dans le vieux continent afin de conquérir quelques adeptes pour son clan. Certains se sont laissés séduire avec la version japonaise du jeu, gardant une expérience fabuleuse... et il est probable que vous aussi, vous allez être séduits par son charme avec la version européenne de Ryû Ga Gotoku alias... Yakuza !

 

Yakuza

C'est après dix ans passés en prison que le "Dragon de Dojima" revient dans son ancien quartier, celui de Kamurochô. Devenu un yakuza déchu du fait d'avoir tué son supérieur au sein de son clan, il ne peut compter qu'avec son parrain Kazama. Pendant dix ans, plus de nouvelles de son ami d'enfance, Nishiki, pire encore... il n'a plus de nouvelles de son amour d'enfance, Yumi, pourtant, une incroyable aventure va se passer puisque plusieurs questions restent sans réponse comme par exemple, le mystère qui entoure Yumi, les 10 billions de Yens disparus et surtout... Nishiki qui est maintenant un des personnages les plus importants au sein du clan. C'est nous en tant que gamer, qu'on va vivre, une histoire inoubliable aux commandes de l'un des personnages les plus charismatiques de SEGA... Kiryû Kazuma le dragon de la famille Dojima!

The roar of the Dragon

Le premier contact avec le jeu, on a une sensation de dépaysement comme fut le cas avec le titre majeur du Maître Yu Suzuki - Shenmue. Pour ceux qui ne sont jamais allés à Tokyo et qui s'intéressent à la culture japonaise, sont immédiatement séduits, tellement le jeu respecte assez bien le quartier tokyoïte. Il est clair que ce n'est pas parfaitement reproduit comme la réalité cela dit, le niveau détail est quand même saisissant. Diriger Kiryû est un vrai plaisir dans cet espace libre et spacieux d'autant plus qu'au fur et à mesure qu'on avance, on reste scotché devant son écran tellement l'histoire est passionnante et puis les cinématiques sont à chaque fois spectaculaires se reprochant d'un bon film d'action ! On a vraiment l'impression de vivre une histoire "underground" liée à l'univers des yakuzas et leur code d'honneur. Durant la progression du jeu, on est jamais perdu puisque à chaque fois un indice visuel nous indique l'endroit ou il faut se rendre, mais malheureusement (ou heureusement ^^) les rues sont souvent infestées par des individus malhonnêtes de toutes sortes, des gangs, des escrocs ou pire encore... d'autres yakuzas !

C'est le moment opportun de leur donner une belle correction car notre Dragon ne refuse jamais un combat. Après un loading, le jeu se transforme alors dans un excellent beat 'em all et si au début on a un peu de mal durant les combats, la progression du jeu nous permet ensuite d'augmenter les capacités physiques (par une barre d'expérience) de Kiryû donnant par la suite des fights très intéressants, fun et spectaculaires. On peut même ramasser des objets et les utiliser contre nos adversaires afin de leur donner plus de dégâts... et plus encore, si la barre de "rage" du personnage est pleine, il est possible d'effectuer un finish tout simplement violent, jouissif... comme par exemple une batte de base-ball. Kiryû Kazuma ne fait pas dans la finesse et on adore ce personnage charismatique qui n'a peur de personne et rien lui fait peur... attendez, ce n'est pas non plus une grosse brute sans cœur, au fil de l'histoire, il prouve être un quelqu'un de grands sentiments nobles, tout comme un certain... Ryo Hazuki ;).

Un des plus beaux personnages de Sega !

N'essayez pas d'avancer le jeu en courant, prenez du temps, allez dans un un bar par exemple afin de discuter avec les belles hôtesses ! En effet, Yakuza au-delà de l'histoire principale, propose aussi d'autres petits bonus forts sympathiques et parfois très "roses" ^o^. Par exemple dans le bar à hôtesses il est possible de draguer les filles afin d'avoir ensuite une rencontre très... couleur rose (et qui permet d'augmenter son expérience). Pour cela il faut répondre à leurs questions correctement et même offrir des petits cadeaux. Croyez moi, ce n'est pas évident étant donné que chacune possède sa propre personnalité. En tout cas, c'est vraiment excellent ce petit côté Sakura Taisen et puis il y a aussi les magasins qui permettent d'acheter toutes sortes de produits comme par exemple de la nourriture, ainsi que la possibilité d'aller dans un club de strip-tease, un casino auquel on peut même participer aux jeux disponibles, un centre de baseball... histoire de faire quelques homeruns et encore plus fort, un Club SEGA pour mettre ses yens dans un UFO catcher... malheureusement, il est pas possible de jouer aux bornes arcades comme dans Shenmue ! Le titre de Nagoshi propose aussi plusieurs mini-quêtes, quelques-unes sont banales du genre "cet objet donner à telle personne" mais d'autres sont tout bonnement tordants.

On ne se lasse pas de découvrir tous les petits coins du quartier et parfois on se surprend par l'ambiance visuelle et sonore que le titre de l'équipe New Entertainment R&D# 1 a réussi reconstituer. La météo change, les panneaux publicitaires lumineux si caractéristiques de Tokyo sont criants de réalisme sans oublier tous les détails et effets graphiques sympa. Les personnages principaux sont très bien modélisés et tout le côté graphique du jeu est superbe néanmoins on regrette quand même quelques défauts comme par exemple les piétons qui sont modélisés très grossièrement. En ce qui concerne le son, les musiques sont plutôt agréables et collent parfaitement avec chaque moment principal de l'histoire. Il y a aussi certains petits détails sonores très plaisants, comme par exemple, quand on passe à côté d'un véhicule, on entend le bruit du moteur ou alors d'un établissement avec la musique de Noël "Jingle Bells". Chez New Entertainment R&D#, ils sont allés jusqu'à reconstituer les bruits urbains d'un quartier donnant une nouvelle fois, ce petit côté réaliste au jeu. Pour cette version européenne, les voix japonaises ont été doublées par des acteurs connus dont Michael Madsen ou encore Mark Hamill. Certes ce n'est pas aussi plaisant à écouter que les voix japonaises ceci dit, le doublage a été très bien fait et on sent qu'il y a eu un soin particulier... de la même manière que Shenmue !

Vivement une suite !!!!!

Il y a tant à dire sur ce jeu de SEGA... ce qu'il faut retenir, c'est que Yakuza possède une ambiance superbe pour une expérience vidéoludique inoubliable ! On peut le classer sans aucun souci parmi les plus beaux joyaux que le géant d'Haneda possède dans son trésor. Bien évidemment, certains défauts font tâche, comme les micro-chargements d'une rue à l'autre... mais le jeu possède tellement de qualités que ses petits défauts sont tolérés. D'abord l'histoire qui est fantastique, le personnage principal Kazuma Kiryû est tout simplement l'un des plus beaux et l'un des plus charismatiques de SEGA (Avec Ryo Hazuki (Shenmue), Ôgami Ichiro (Sakura Taisen), Akira (Virtua Fighter), ensuite il y a les cinématiques dignes d'un film, les mini-quêtes qui sont un grand plus et j'en passe... puis le petit côté coquin qui est fort sympathique.

Aussi, malgré l'image d'un jeu violent, le titre de SEGA transmet malgré tout de bons sentiments notamment l'amour. N'ayons pas peur d'affirmer que, Yakuza plus qu'un simple jeu vidéo, c'est un chef oeuvre signé Toshihiro Nagoshi.

Verdict

9

Points forts

  • L'ambiance générale
  • Le petit côté coquin
  • Les combats
  • Kiryû Kazuma
  • Les mini-quêtes et combats

Points faibles

  • Les micro-chargements
  • Certains détails graphiques
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Playstation 2 8.6 10
Tags

Archives commentaires