Test : Winter Heat (Saturn)

Decathlete (connu chez nous sous le nom d'Athlete Kings), qui permettait de reproduire 10 épreuves d'athlétisme, fut une bonne surprise, et apporta un peu de fraicheur et de spectaculaire à un genre qui se contentait en général du strict minimum au niveau technique. Quoi de plus logique alors de continuer dans cette voie, et d'explorer l'autre versant des jeux olympiques (mais sans la licence, ça coûte trop cher) : les jeux d'hiver.

Winter Heat est sorti d'abord en arcade avant d'être converti sur Saturn. C'est de cette version dont il est question ici.

L'important, c'est le planter du bâton !!!

Le jeu reprend beaucoup des recettes de son prédécesseur, y compris au niveau des personnages, qui reviennent pour la plupart, et qui sont classés selon leur spécialité : combiné nordique, patin, ski alpin, ou équilibré.

Plusieurs modes de jeux sont à notre disposition :

- Arcade Mode, dans lequel on enchaîne les épreuves dans l'odre de notre choix, avec à chaque fois une performance minimale à atteindre. Plus l'épreuve est passée tardivement, plus les performances sont difficiles à réaliser. En cas d'échec, on est libre de recommencer, et la difficulté est diminuée, jusqu'à un certain seuil.
- 11 Event Mode : l'équivalent du mode Decathlon de Athlete Kings. On enchaîne les 11 épreuves dans un ordre prédéfini, sans impératif de résultat.
- Individual Match : comme son nom l'indique, ce mode permet de prendre part à une seule épreuve de son choix.
- Custom Heat : permet de choisir un certain nombre d'épreuves et de se faire son tournoi personnalisé.
On regrettera l'absence d'un mode Entrainement, le mode Individual Match ne permettant pas de répéter une épreuve à volonté (il faut repasser par le menu). Étrange, d'autant plus qu'Athlete Kings proposait cette option. Ceci dit il n'avait pas de mode Individual Match, qui permet au moins de sauvegarder ses records.

Flexion...

Les épreuves sont au nombre de 11 :
- Le ski de vitesse : il s'agit de l'équivalent du 100m. Il faut appuyer à toute vitesse sur les boutons de course.
- Le saut à ski : l'équivalent du saut en longueur. Prenez le plus de vitesse possible, et élancez vous en choisissant le bon angle d'attaque. N'oubliez pas la réception.
- La descente : On bourrine pour prendre la vitesse, et on se laisse porter. Il suffit ensuite de garder la bonne trajectoire et de sauter au bon moment. Enfin, quand je dis il suffit... La vitesse peut très vite monter, et prendre les bonnes trajectoires sans se cogner partout est assez délicat.
- Le short-track : une course de vitesse sur patins à glace, dans lequel on dirige son patineur.
- Le skeleton : cette épreuve enfantine demande juste, une fois qu'on a lancé son athlète, de le diriger à l'aide de la croix directionnelle. Enfantin, et un peu trop même.
- Le slalom : ressemble un peu au 110m haies sur le principe. Il faut bourriner pour aller vite, tout en prenant les portes avec le bon timing.
- Le saut acrobatique : voila une épreuve technique. Tout d'abord, on choisit la difficulté du saut à réaliser en réglant la longueur d'une barre de vitesse. Ensuite, il faut prendre assez de vitesse pour remplir la première partie de la barre. une fois en l'air, il faut continuer à appuyer sur la touche de course pour remplir la partie correspondant à la figure, et ensuite réussir son atterrissage. Une épreuve très difficile, aux timings très serrés.
- Le bobsleigh : exactement la même chose que le skeleton.
- Le patinage de vitesse : ressemble beaucoup au short track, à ceci près qu'on ne contrôle pas la trajectoire de son patineur. Il faut aller le plus vite possible en ligne droite, mais réduire sa vitesse dans les virages pour conserver sa trajectoire.
- Le snowboard : prenez de la vitesse et slalomez sans rater les portes, sous peine d'avoir des pénalités.
- Le ski de fond : vous vous souvenez du 1500 m d'Athlete Kings ? Et bien c'est pareil, si ce n'est qu'il faut prendre en compte le relief de la piste pour gérer son effort.

...Extension !!!!

Les épreuves ne brillent pas franchement par leur variété, que ce soit au niveau de la discipline ou même des commandes. Sega aurait pu profiter du changement de compétition pour apporter du sang neuf (pourquoi pas du half-pipe, ou du biathlon ?) et changer les contrôles du tout au tout, mais s'est contenté de se baser sur une valeur sûre : le bourrinage de boutons. Pire encore, certaines épreuves qui ne sont pas basées là-dessus sont franchement soporifiques : le skeleton et le bobsleigh se jouent de la même manière et ne sont pas du tout techniques, et le patinage de vitesse est vite maîtrisé.
Il est évidemment possible de jouer à 2, de façon simultanée ou en alternance selon l'épreuve, et surtout Sega a eu la bonne idée d'ajouter la possibilité de jouer à 4, grâce à l'adaptateur prévu à cet effet.

Techniquement il n'y a pas de différence notable par rapport au premier épisode. Le jeu est assez joli, le jeu ne tente pas de faire de l'esbroufe et exploite correctement son support. Le fait que les persos portent tous des combinaisons a du grandement faciliter la tâche des programmeurs. L'animation, qui constituait un des gros points forts d'Athlete Kings, est toujours aussi soignée. Rien à dire au niveau de l'ambiance sonore : il n'y a presque pas de musique, et les voix et bruitages sont peu nombreux et discrets.

Les épreuves ne sont pas très originales, mais leur maniement a le mérite d'être instinctif, trop peut être, on est vraiment en terrain connu si on a joué à Athlete Kings. La maniabilité ne pose pas de problème, tout juste a-t-on du mal à appréhender les collisions avec les portes, mais c'est une question d'habitude.

Winter Heat est un jeu honnête, mais qui peine à atteindre la qualité de son aîné. Peut être est-ce dû au choix des épreuves, ou à la redondance des commandes, mais personnellement je m'amuse bien plus avec Athlete Kings. Il n'empêche qu'il n'est pas du tout désagréable à jouer, mais manque un peu de folie pour se faire une place au soleil.

Verdict

7

Points forts

  • Techniquement très correct
  • Maniabilité excellente
  • Accessibilité
  • Jouable à 4

Points faibles

  • Épreuves redondantes
  • Manque un peu de personnalité
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Saturn 8.5 2

Commentaires

Un jeu sur lequel j'ai passé des heures tout comme decathlete d'ailleurs. C'est à cause de ces jeux que le logo saturn sur mes manettes a presque disparu...:lol:
honte à moi mais je n'ai jamais joué à ce jeu. J'ai fait décathlete mais n'étant pas fan de sports d'hiver, je me suis abstenu à l'époque.
Merci pour le test ;)
bko, 26 avr 2010 - 1:04
Merci pour le test, Winter heat est un jeu excellent pour ma part dont le genre JO arcade a peu existé ensuite, c'est fort dommage. Je préfère tout de même athlete kings.
Oh oui c du du tout bon ce jeu, les joies des sports d'hiver! Les épreuves restent simples, abordables, maniables (grace notamment au bourinage de boutons) contrairement à d'autres jeux du même genre. Bon test simple et efficace. Merci.
pixeldream, 26 avr 2010 - 4:08
Merci pour ce test un titre que j'ai toujours eu envie d'essayer une bonne occasion de me faire une idée :cool:
Rage, 26 avr 2010 - 2:22
Merci pour ce test mais ça manque un peu de passion et en plus ça fait un peu catalogue ... Faut dire j'ai adoré ce jeu et j'en est passé des heures dessus (plus que Athlete King)!!

Car quel jeu ce Winter Heat, avec des personnages aux animations et à la taille impressionnante!!
La référence absolue de l'époque qui mettait une grosse fessée aux autres consoles!!
Rage, 27 avr 2010 - 2:38
En plus ce jeu faisait partie des jeux issue la ST-V qui simplifiait les conversion Saturn/Arcade pour une fois!!

Non y'a pas à dire ce jeu faisait partie des productions qui justifiaient l'achat de la Saturn en simple version Euro, et avec Steep Slope Sliders l'Hiver début 1998 était parfait!!
Dommage qu'il n'y ait pas cette remise en contexte dans le test!!!:sigh:
Rage, 28 avr 2010 - 1:20
Exact jeu en haute résolution.

D'ailleurs niveau technique le jeu est différent d'un Athlete Kings avec des personnages aux tailles plus impressionnantes et une caméra proche.
En contre partie on notait des petits bugs.