Test : Virtua Striker 2 ver. 2000.1 (Dreamcast)

Bien que SEGA n'ait jamais eu envie de faire une conversion de son Virtua Striker sur sa machine 32-bit, avec l'arrivée de sa 128-bit spiralée, l'éditeur change d'avis et décide de faire une conversion du deuxième volet de son jeu de foot arcade.
Comme la plupart du temps, le roi de l'arcade préfère faire appel à un studio externe afin de réaliser la conversion et c'est le petit développeur Genki qui s'y colle.


Virtua Striker 2 version 2000.1



2 ans après le premier Virtua Striker sur Model 2B, la suite arrive cette fois-ci sur le puissant système arcade Model 3. Toujours développé par le studio AM#2, Virtua Striker 2 cartonne une fois de plus dans les salles arcade. Quasiment un an après, le studio phare de SEGA en profite pour faire une petite mise à jour avec Virtua Striker 2 version '98.
1999 est l'année de sortie de la Dreamcast en occident, c'est aussi l'année de la dernière upgrade de Virtua Striker 2. Bénéficiant du dernier update du board arcade avec step 2.1 du Model 3, Virtua Striker 2 version '99 ajoute 3 nouveaux pays pour un total de 27 nations. On notera des pancartes publicitaires pour sa machine spiralée, deux nouveaux stades et même une horloge interne (qui recréée en temps réel le - matin - après-midi - soirée - durant les matchs).
Entre temps, la licence Virtua Striker est passée du côté de Amusement Vision (AV) avec Toshihiro Nagoshi en tête du nouveau studio. Utilisant maintenant l'excellent board arcade NAOMI, la team AV enchaine avec Virtua Striker 2 version 2000. Peu de nouveautés par rapport à la dernière update même si au final, on a 32 équipes nationales.
La console de salon de SEGA manquait de jeux de foot c'est donc tout naturellement que le géant nippon décide de faire une conversion de son titre arcade d'autant plus qu'avec le volet NAOMI, le portage est facilité. Comme j'ai dit plus haut, ce n'est pas vraiment AV qui va s'occuper du portage (étaient-ils occupés avec Virtua NBA ?) mais le studio Genki déjà responsable de la conversion de Virtua Fighter 3 tb sur Dreamcast.

Conversion de VS 2 ver.2000, cette version console devient la version 2000.1.
Le " point-un " indique en quelque sorte les petits ajouts directement disponibles par rapport aux versions Model 3 / NAOMI comme par exemple le mode International Cup, Variations (avec Tournament, League et Ranking), Replay (permet de visualiser les meilleurs buts sauvegardés), Match Play (avec du versus et tirs au but) ainsi que des petits bonus à débloquer.
Parmi tous les modes, celui de Ranking est assez intéressant puisqu'il faut battre toutes les équipes afin d'aller le plus loin possible. Puis enfin, le classique mode Arcade.

Je vous rappelle que dans le mode Arcade, il n'y a pas de cartons ni de hors-jeu et, il faut gagner les 4 matchs sans utiliser de continues tout en ayant marqué un maximum de buts. On remarque que, par rapport au premier opus, le match nul n'est plus synonyme de Game Over étant donné qu'on va ensuite à la séquence des tirs au but. Ceci dit, il est possible de changer les options avant de débuter les huitièmes de finale.
Petite nouveauté par rapport au premier VS car dans VS2 outre les trois touches (Passe courte / tacle, passe longue et tir que l'on doit appuyer plus ou moins pour un shoot plus ou moins fort), une quatrième fait son apparition. Elle permet de changer la formation de l'équipe avant chaque partie mais aussi, durant le match, elle permet de changer à tout moment de tactique (offensive, normale et défensive).

Carton Rouge !!!



Dès le kick off on se retrouve donc, avec un gameplay arcade hélas, une grosse faute se produit ! C'est le carton rouge direct pour VS 2000.1 ! Pas besoin de contester Nagoshi ! En effet, on remarque un odieux décalage de quelques micro secondes entre le moment ou l'on appuie sur le bouton et la réaction du joueur à l'écran ! Ça devient presque injouable, ça devient trop énervant au fil des parties... on en a qu'une seule envie... exploser le GD-Rom. Alors, oui, on peut s'y faire mais quand on sait que les origines de Virtua Striker 2 viennent de l'arcade, lieu dont le gameplay est réglé à la perfection, c'est inadmissible. Encore plus inadmissible quand on sait que les versions arcade ne souffrent pas de cette latence.
Du coup, on joue... sans plaisir de construire quoi que ce soit et puis ce n'est pas fini ! L'IA est merdique, le court instant qu'on a le ballon aux pieds, six autres pieds de l'équipe adverse nous tombent dessus mais le comble ça reste la réaction complètement pourrie de notre footballeur. C'est simple, parfois, même en contrôlant un joueur, soit il se casse (oui, oui), soit il réagit débilement ne sachant que faire du ballon (oui, oui).
De ce tableau déjà fort dégueulasse, on notera souvent des chutes de frame rate (même en 60Hz). Avec de pareilles conditions, c'est à se demander si le jeu a été fait par des espions d'Electronic Arts.

Que reste t-il de cette cinquième version de VS 2 alors ? De beaux graphismes 3D propres bien que légèrement pixélisés par rapport à la version NAOMI, avec des footballeurs ayant des ressemblances aux vrais de l'époque '98/'99/'00, différents stades plutôt convaincants et puis le soft prend en compte l'horloge interne de Dreamcast ce qui veut dire qu'à l'instar de VS 2 version '99, le titre de SEGA recréée en temps réel l'ambiance de la matinée, l'après-midi et de la soirée. Sympa.
On note un petit changement a niveau de la pancarte publicitaire - Dreamcast - puisque cette version euro', reprend la couleur bleue (couleur du logo en Europe) au lieu de l'orange de la version japonaise. (petit détail graphique qu'on retrouvera souvent d'ailleurs).
De plus, les footballeurs virtuels possèdent beaucoup d'animations par rapport au premier volet mais avec toutes les lacunes citées plus haut, elles prennent le dessus et au final, on ne fait guère attention. Ah et puis... c'est quoi cet écran de loading ignoble ???
En ce qui concerne la bande sonore, bien que le thème d'ouverture possède un air de "Jeux Olympiques", ça reste encore une fois discret à part... la voix off qui crie - Goal -. C'est resté dans les mémoires des joueurs...

GooooOOOOOOAAAAAAAAAL



Si certains jeux arcade ont réussi à traverser les portages de Model 3 - NAOMI - Dreamcast comme par exemple Virtual On : Oratorio Tangram -M.S.B.S. Ver. 5.45-, ce n'est pas du tout le cas pour Virtua Striker 2 version 2000.1. Le développeur Genki déjà responsables du (médiocre) portage de Virtua Fighter 3 tb réalisent une conversion que l'on peut considérer comme bâclée !
Presque injouable à cause du décalage, une IA mal foutue, des baisses de frame rate omniprésentes, cette version spiralée de Virtua Striker 2 déshonore la série. Surtout ne croyez pas que les versions arcade sur Model 3 sont à l'image de ce portage console.
On aurait pu demander à SEGA pourquoi ne pas avoir inclu un mode Ranking online ? (certes, même si aujourd'hui cela n'a plus d'importance).
Vous l'aurez compris, c'est mauvais et on se demande aussi comment chez SEGA Japon ainsi que son studio Amusement Vision ont-ils pu accepter une telle conversion.
Pour terminer, sachez que ce VS 2 DC n'est jouable uniquement qu'avec la croix du pad et la solution pour jouer "confortablement", c'est avec l'Arcade Stick mais au final, vaut-il vraiment la peine ?
Pour nous, c'est non.

"¢ VM : 12 Blocs pour sauvegarder et 20 à 32 blocs pour les Replay des buts.
Sur l'écran; Quelques petites animations ainsi que le score à chaque but.

"¢ Arcade Stick Compatible

"¢ Visual Memory Compatible

"¢ VGA Compatible

Verdict

4

Points forts

  • Graphiquement correct
  • La voix off qui gueule "Goal"
  • Les bonus rigolos

Points faibles

  • Des ralentissements
  • Injouable à cause du décalage
  • Ecran de Loading immonde
  • Mauvaise IA
  • Mauvaise conversion qui tâche la série arcade
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Dreamcast 7.0 14

Commentaires

sokoj, 16 avr 2013 - 2:49
C'est marrant hier soir je regardais si il y avait un test de ce jeu sur SM avant de me décider de quelle version arcade j'allais prendre entre le 2 et le 3.

Excellent test et (malheureusement) très vrai.

A l'époque j'avais acheté ce jeu avec ma première Dreamcast (+ Virtua Tennis et Resident Evil CE), le temps de latence de la manette m'avait bien gonflé.
Imho its a little severe. It was a wrong conversion, sure, but I think it's still very replayable today. Among the games DC is one of those that I resume continuously with my friends^^
Sur Saturn les portages étaient effectués par les AM directement, en venant sur DC on a perdu cela, et la qualité a baissé drastiquement.
@sokoj: La version '99 reste pour moi la meilleure version. Mais si tu as la possibilité de choisir, oui, VS 3reste le bon choix.

@sharkone: You should try VS3 ver. 2002 on GC... way better than this horrible port of VS 2.
Yes that was a good port, but unfortunately I don't like too much VS3 (idem VS4).

I'm with you on the '99 version. My preferred one :).
Moi qui n'aime pas le foot, je l'avais pris a l'epoque pensant que le fun prendrait le dessus arcade oblige, oui mais non:mrgreen:
@Cireza: Non pas vraiment! Regarde Virtual On, The House the Dead, Manx TT Superbike ou encore Sky Target.
:gniii:
Rien, bien au contraire (j'ai laissé une petite opinion sur le topic VO). Je voulais juste dire que certaines conversions Saturn n'étaient pas assurées par les AM. VO par exemple a été effectué par CRI et non l'AM#3.