Test : Sonic Jam (Saturn)


Sonic Jam
Sonic Jam
Compilation
En 1997 les possesseurs de SegaSaturn et amoureux de Sonic sont désabusés, depuis l'année précédente, le prometteur et attendu projet Sonic Xtreme est annulé, la conversion du Versus Game Arcade utilisant l'univers du hérisson néo-punk Sonic The Fighter subira peu après le même sort et la maigre consolation que sera l'adaptation de Sonic 3D Flyckies Island sur la 32 Bit à l'anneau ne suffira pas à effacer la déception de tous ceux qui souhaitaient une aventure de l'envergure de celles qui firent le succès de la mascotte de l'entreprise sur MegaDrive.
C'est dans ce contexte particulier que Sega décide de commercialiser sur sa moribonde et pourtant merveilleuse machine ce qui deviendra pour beaucoup de fans du hérisson bleu sa meilleure compilation, Sonic Jam.

Le menu du jour :

Le jeu se lance sur le logo de la Sonic Team, suivi par une courte introduction en images de Synthèse nous présentant Sonic courant comme à son habitude, au milieu d'un désert de roches un présomptueux sourire au bord des lèvres, effectuant un bond pour atterrir dans l'emblème qui sera l'écran de présentation du jeu, ce dernier proposera deux choix au joueur, l'un intitulé sobrement Game, l'autre plus énigmatique Sonic World.

En choisissant le premier, on arrive sur un écran de sélection de cartouches de jeux, qui ne sont rien d'autre que les répliques modélisées des quatre aventures plateformes du hérisson sur MegaDrive, à savoir Sonic The Hedgehog, Sonic The Hedgehog 2, Sonic The Hedgehog 3 et Sonic & Knuckles. Il est d'ailleurs regrettable que les développeurs du jeu n'aient pas songé à incorporer Sonic CD à l'ensemble.
Cerise sur le gâteau, contrairement aux futurs compilations qui sortiront plus tard sur les consoles 128 bit, la Saturn ne se contente pas d'émuler les versions originales, elle en corrige la plupart des bugs graphiques et ajoute certains effets visuels ou spécificités notamment pour Sonic premier du nom qui possède ni plus ni moins ici que sa meilleure version grâce à l'ajout du Spin Dash sélectionnable via les options et pourtant apparu lors de l'épisode suivant.
Le jeu propose également la technologie du Look-On inventé par Sonic & Knuckles ce qui donne accès à toutes ses variantes, à savoir avec Sonic The Hedgehog, Blue Sphere, avec sa suite Knuckles In Sonic 2 et avec le troisième opus l'ultime aventure du hérisson, Sonic 3 & Knuckles.

Lors de la sélection de chaque cartouche un menu toujours identique apparaît :

- Game Start, qui donne accès à différent niveaux de difficultés: Normal une version légèrement simplifiée du jeu, Easy, très facile car ne disposant que d'un seul acte par zone et de l'absence de boss, enfin pour terminer le meilleur de ces choix, l'Original les jeux tels qu'ils étaient sur MegaDrive.
Il est ensuite possible de sauvegarder ses parties sur la mémoire interne de la console via l'option Saved Game qui apparaitra une fois les jeux débutés.
- L'Extra Game quant à lui propose deux options, le Time Attack permettant de parcourir les niveaux en un temps record et le Special Stage qui invite le joueur à s'essayer à tous les niveaux spéciaux du jeu sélectionné.
- Enfin le menu des options permet de parcourir une version numérisée du manuel de chaque titre, malheureusement soit ceux de la MegaDrive japonaise, soit de la Genesis, ainsi que la possibilité d'activer ou non l'option Time Out permettant d'octroyer une limite de temps de 10 minutes à chaque niveau.

Sonic World

Parlons maintenant du fameux Sonic World qui est tout simplement un niveau entièrement modélisé en 3D s'inspirant des Green Hill Zone like.
La zone est de taille satisfaisante, entourée d'une paroi rocheuse recouverte des damiers qui caractérisaient le premier niveau du premier Sonic, ceux-ci sont également visibles entre les bandes de pelouse qui poussent ça et là ou au fond d'une paisible rivière qui s'écoule le long d'une cascade, pouvant être franchie par de jolis petits ponts en bois, sont également parsemés à divers endroits les habituels palmiers, bumpers et autres lampadaires. De plus des plateformes en mouvement circulent dans les airs donnant accès à d'autres plus élevées qui elles sont immobiles.
Comme dans chaque Sonic qui se respecte, les anneaux chers à notre hérisson bleu flottent un peu partout au dessus du sol du niveau qui est parcouru par une multitude de flickies, ainsi que par son plus fidèle compagnon, Tails qui s'amuse à tourner en rond dans le ciel du Sonic World.
En divers endroits sont édifiés des bâtiments qui recèlent de véritables trésors pour tout fan de Sonic, ils sont au nombre de cinq :

-Le Movie Theater qui permet de visionner une multitude de vidéos consacrés au hérisson, de ses publicités en passant par les bandes annonces des OAVs qui lui sont consacrés ou l'intro de Sonic CD cette fois-ci d'une qualité supérieure à celle d'origine, vraiment de quoi baver.
-L'Art Gallery qui permet d'admirer tous les économiseurs d'écran qui étaient sortie sur PC avec le fameux Sonic The Screensaver. -Le Music Shop, qui comprend toutes les pistes musicales des jeux disponibles sur la galette plus celles de Sonic Jam.
-Le Hall of Fame, un historique de la carrière du hérisson de sa création jusqu'à la sortie du jeu.
-Enfin, le Character House, qui permet de découvrir des fiches descriptives et des concepts arts des personnages du microcosme Sonic.

Ce qui surprend de prime abord, c'est tout simplement la qualité graphique de la zone, en effet, les textures sont magnifiques et stables, les couleurs sont chaleureuses, le clipping qui gangrénait la machine est absent, l'animation est fluide et rapide, peut-être tout simplement la plus belle démonstration technique de la puissance de la console dans le domaine de l'affichage de graphismes en trois dimensions et une preuve de plus de sa valeur face à ses concurrentes PlayStation et Nintendo 64.

Pour la petite histoire il semblerait que le Sonic World ne soit ni plus ni moins que la version jouable du prototype de Sonic Adventure qui aurait démarré sur Saturn en même temps que Sonic Xtreme, l'annonce de la sortie de la Dreamcast stoppa son développement sur le support 32 bit de la firme pour le reprendre sur la future console à la spirale, toutefois Yuji Naka profita de la sortie de cette compilation pour y incorporer son travail, et nous pondre ce fabuleux niveau, tout ceci est bien sûr à mettre au conditionnel, mais les informations émanent de Takeshi Lizuka, membre de la Sonic Team et qui développa Nights Into Dreams sur Saturn.

Le joueur peut donc choisir de se promener à sa guise dans le Sonic World afin de l'explorer, ou de visiter chaque bâtiment pour admirer les trésors qui s'y cachent, mais il peut aussi relever le défi proposé par les développeurs, à savoir remplir certains objectifs dans une limite de temps impartie, comme la collecte d'un certain nombre d'anneaux, la localisation de ballons, etc. ce qui lui permettra de faire apparaître un anneau géant qui donnera accès aux crédits du jeu.

Satisfaction et Déception

Sonic Jam fût une bouffée d'oxygène pour les Sonic-Fans asphyxiés par le manque de nouveauté concernant leur héros sur la 32 bit de Maître Sega, disposant de ses meilleures aventures cartouches ou de la possibilité d'effectuer le Spin Dash dans sa première aventure par exemple, mais bizarrement pas du somptueux Sonic CD, l'ajout du fabuleux Sonic World gavé de bonus n'est pas étranger à son succès même s'il faut bien admettre que malgré toutes ses qualités, il ne suffira pas à effacer les regrets de tout ceux qui pensent comme moi que la période Saturn fût la plus sombre de l'histoire du hérisson.

Verdict

8

Points forts

  • Les quatre meilleures aventures cartouche
  • Le Spin Dash dans STH
  • Le Sonic World
  • La meilleure compilation du hérisson

Points faibles

  • L'absence de Sonic CD
  • Pas un vrai Sonic
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Saturn 8.4 8

Commentaires

bko, 24 sep 2008 - 4:09
Dommage que Sonic CD ne soit pas présent, on aurait vraiment eut tous les meilleurs épisodes de la saga ! On le retrouve sur la compil PS2 avec Sonic R et sonic the fighter.
Excellent test qui résume exactement ce que j'en pense. Son principal défaut étant de ne pas offrir Sonic CD et Sonic Arcade.
Pour SegaSonic, ça peut s'expliquer par le fait qu'il y aurait sans doute eu oligation de produire une manette spécifique.
yohko kurama, 25 sep 2008 - 2:48
Ouaip la meilleure compile c'est clair (d'ailleurs il faut que je me la choppe tiens).
D'accord avec Vous tous, le meilleure dans l'absolu. Si on aurait eu SONIC CD (version USA et JP), SONIC 3D (version Mega-Drive et Sega Saturn) et SONIC R (ainsi qu'un mode de sauvegarde du jeu BLUE SPHERES) on aurait eu sûrement la meilleure compile de tous les temps (déjà excellente pour la Saturn). Une compile comprenant aussi le best of des versions MASTER SYSTEM et GAME GEAR. Espérons voir sur PS4, WII U et XBOX 360 l'équivalent plus complète avec de tonnes de modes time TIME ATTACK, SCORE ATTACK, un mode à débloquer HD image et audio, des modes difficiles (histoire de corser un peu les choses) et un vrai mode en ligne (par exemple avec une limite de temps de 1h00 car actuellement sur PSN il y a trop de manières de tricher avec le temps et avec le score et c'est bien dommage avec SONIC 1 et SONIC 2 proposés en téléchargement, contrairement à ALEX KIDD IN MIRACLE WORLD où le mode en ligne sur PS3 est parfait). Et des bonus complémentaires à acheter ou à télécharger. Si elle serait aussi complète je suis sûr que elle se vendrait très bien et pourrait prétendre d'être vendue au prix fort!

Autres news sur ce jeu