Test : Shinseiki Evangelion (Saturn)

Ceux qui comme moi étaient à fond dans les mangas et la japanimation dans les années 1990 doivent pouvoir se rendre compte de la baffe intersidérale que représentait l'anime Neon Genesis Evangelion du studio Gainax, diffusée pour la première fois un 4 octobre 1995 au Japon.
C'est bien simple, Eva (de son petit nom) est pour beaucoup un truc hors norme, une série inclassable; qui reste à part encore aujourd'hui. Dans le jeu vidéo il y a eu un avant et un après Shenmue, dans la japanimation il y a eu un avant et un après Evangelion ; c'est vous dire l'impact de cette série, du moins, de mon point de vue.
La question est : le jeu qui nous intéresse aujourd'hui est-t-il, oui ou non, digne de la série originelle ? Mais avant de parler de cette galette, une petite anecdote. Dans la série tv, il est possible de voir Asuka (la pilote de l'Eva-02) jouer sur Saturn au début de l'épisode 23. SEGA était étroitement lié à la série avec la distribution de jouets/figurines, et encore aujourd'hui il est possible de voir des SEGA Prize de cette série dans les ufos catcher.

Monte dans l'Eva Shinji !

Le jeu commence tel un épisode avec le fantastique générique " Zankoku na Tenshi no Teeze " (la thèse de l'ange devenu bestial). Plus de 20 ans après, cet opening écrit en seulement 2 heures est encore et toujours l'un des plus chantés dans les karaokés japonais.

Shinji, le héros de la série, pilote de la charismatique Eva-01, va, suite à un combat n'ayant pas tourné à son avantage (il s'est fait piler la tronche quoi), perdre la mémoire. C'est donc avec ce point de départ qu'il (enfin nous) va devoir se remettre tant bien que mal aux commandes de l'Eva.
Dans un premier temps dans le simulateur face à une Asuka qui comme toujours ne lui fera aucun cadeau, puis sur le terrain face à l'Ange (ou Shito en japonais) qui comme son nom ne l'indique absolument pas, est un ennemi représentant un danger mortel, non seulement pour Shinji mais pour l'humanité toute entière, ça ne déconne pas !
La perte de mémoire de Shinji est l'occasion d'assister à des scènes plutôt amusantes dont plusieurs à l'école avec Toji et Kensuke, camarades farceurs de Shinji. Mais mis à part cela, le scénario ne propose rien de particulier apportant quoi que ce soit à la série d'origine.

Pour en revenir à notre adversaire, l'Ange, à l'instar du scénario, est totalement inédit, chose qu'on peut voir comme une bonne chose au début mais l'ensemble n'étant pas au niveau de l'œuvre d'origine on se dit qu'il aurait été bien plus cool de pouvoir vivre un des passages épiques de la série.
Le titre se présente en grande partie comme un épisode interactif, et le résultat de notre premier combat dans le simulateur est la première bifurcation scénaristique d'importance. Petite subtilité, si on peut penser qu'il n'y a que 2 possibilités, la victoire ou la défaite dans ce simulateur, une troisième existe (attention léger spoil dans la phrase qui suit) : il suffit de fuir le combat en permanence, ce qui colle assez bien à Shinji.
Les autres choix se font lors des dialogues durant lesquels un choix de réponse s'offre à nous de temps en temps.

First Impact

Parlons dans un premier temps du mode que je qualifierais d'aventure. On se pose devant l'écran en regardant cet " épisode ", le tout étant tout simplement de l'animation, reprenant en général des morceaux de la série ici et là afin de donner l'impression d'un épisode tout nouveau.
C'est d'ailleurs durant ces passages que nous avons la possibilité de choisir une réponse qui, comme dit plus haut, influence grandement la suite. Il est donc possible d'assister à de nombreuses fins différentes, un excellent point.
Les vidéos se présentent comme souvent dans une fenêtre avec un niveau de qualité convenable, le tour du cadre est dynamique avec des changements de skin en temps réel, un détail qui ajoute un léger petit plus visuel compensant la taille des vidéos.

Les phases de combat, bien que peu nombreuses (un seul ennemi en même temps) sont plutôt originales. Si dans un premier temps le système donne l'impression d'être complexe, une fois assimilé, il se révèle très simple. Seule exigence : être rapide ! Pour ceux qui souhaitent s'y essayer, je vais essayer de vous le décrire au plus juste afin que vous puissiez en profiter pleinement (il est possible de s'entraîner en allant dans les options).
Avant chaque tour, il faut décider de celui qui attaque, nous ou l'ange. Pour cela il faut remporter une sorte de roulette que l'on arrête soi-même avec A. Sur les 3 faces, il en faut au moins 2 avec l'effigie de l'Eva-01 (ou des 00 et 02 lorsqu'on fait équipe) pour remporter le tour. Donc si on gagne le tour, on devient l'attaquant.

Dans un premier temps, il faut sélectionner la distance nous séparant de l'ange avec L (proche) et R (éloigné). Ensuite, on sélectionne l'arme, mais ici aussi il faut observer l'Ange avant : si ce dernier a déployé son AT-Field (barrière de protection) il faut opter pour le progressive knife (gauche) ; s'il est sans protection, l'arme à feu sera de rigueur (droite). Il est aussi possible de lui faire une attaque au corps-à-corps (bas) qu'il ait ou non déployé son AT-Field, toutefois il ne subira que peu de dégât et cela aura pour effet de nous en infliger un peu aussi, donc autant éviter cette option.
Et pour finir, en plus de ces 2 étapes, il faut surtout valider avec C, tout cela le plus vite possible ! En cas d'erreur, notre attaque ne portera pas ses fruits, pire, l'ange contre-attaquera.
Non seulement notre vie diminue, mais notre jauge de synchronisation avec l'Eva aussi. Alors qu'au contraire, en cas de réussite elle augmente, et une fois atteint un pourcentage élevé, on peut se mettre en mode berserk pour lui foutre une bonne raclée avec ou sans son AT-Field. Cette commande s'active en faisant haut lors de la sélection de l'attaque.
Il est aussi possible de ne pas l'affronter et d'opter pour un déplacement avec A (il faut aussi valider avec C) avec pour seule conséquence négative une petite baisse de notre barre de synchronisation de 5 points, et la possibilité d'effectuer un plus grand déplacement sur la carte (j'y reviens un peu plus tard).

Sur la photo de gauche l'Ange est proche sans AT-Field, donc il faut presser sur L et droite puis valider sur C.
Sur celle de droite c'est exactement l'inverse, donc R et gauche.

Par contre, lorsqu'on perd le tour, c'est bien entendu l'Ange qui attaque. Encore une fois, il faut sélectionner la distance qui nous sépare de lui avec L et R. Ensuite sélectionner A ou B en fonction de son attaque, s'il semble vouloir nous tirer dessus c'est A, s'il semble vouloir faire du corps à corps c'est B.
Et pour finir (ouf !) il faut aussi sélectionner l'une des 4 directions, si l'attaque vient de droite, il faut faire droite si elle vient de gauche, il faut faire gau...oui bon vous avez compris hein. Sans oublier de valider avec C. Par contre, attention au temps ! Il n'y a que quelques secondes pour exécuter tout cela, si vous êtes rapides il vous sera donné la possibilité de contre attaquer, ce qui est fort appréciable.

Une fois le tour fini, on retourne sur la carte (le seul lieu en 3D), où il est possible de se déplacer d'un certain nombre de cases (en fonction du résultat du combat précédent). Il faut faire en sorte de tomber sur les vertes faisant monter la barre de synchro ou de vie, et surtout éviter les rouges faisant l'inverse. Par contre mis à part cela, notre position sur la carte n'a pas d'influence sur la suite.
Il existe des petites scènes contextuelles sur la carte au nombre de 2. Dans l'une d'elle, on nous donne la possibilité de récupérer une arme, c'est donc dans ce genre de cas qu'il est éventuellement utile de fuir le combat afin de pouvoir rapidement se déplacer sur la map.

Second Impact

Comme dit plus haut, le jeu se présente un peu comme un épisode, et bonus fort sympathique, il est possible grâce au mode replay de se repasser une précédente partie sous forme d'un véritable épisode justement. Option vraiment excellente permettant de pouvoir profiter de chaque variante de l'histoire préalablement vécue par le joueur. Cependant, il n'est possible d'en sauvegarder qu'une par profil, ce n'est pas super pratique.
Mais malheureusement, la similitude avec un épisode ne s'arrête pas seulement à ça puisque la durée d'une partie oscille entre 30 et 45 minutes en général. Ok, c'est plus qu'un épisode et il faut le faire plusieurs fois pour en voir toutes les versions, mais on aurait bien voulu un peu plus de consistance.
Parmi les petits plus, il est possible de créer un/des petit(s) logo(s)/dessin(s) afin de personnaliser sa sauvegarde/profil grâce à un éditeur relativement simple, pas forcément utile mais c'est présent^^
Et j'en profite pour vous donner une petite astuce, si vous souhaitez zapper certaines scènes (après avoir vu la même 5 fois ce n'est pas un luxe) : il suffit d'appuyer sur Z avec le second pad pour passer à la suivante.

Illustrer sa sauvegarde avec un Sonic c'est toujours sympa non ? Devinette, de quel jeu je me suis inspiré pour le dessin de droite ?

Small Impact ?

Au final, un titre qui fait les choses de façon originale, et s'il lui manque le petit quelque chose pour le rendre excellent, il arrive tout de même à atteindre le rang du bon petit jeu (pour l'amateur en tout cas). Il est vrai que pour une telle licence on peut regretter de n'avoir que cela, mais on a évité le jeu médiocre imbuvable, c'est déjà ça.
Un titre qui au final ne marquera pas l'Histoire mais pourra malgré tout vous laisser un bon souvenir.

Compréhension du japonais : peu utile pour progresser, important pour apprécier.

●Cartouche mémoire supportée

Verdict

6

Points forts

  • Evangelion en jeu !
  • Les différents scénarios
  • Le mode replay
  • Les temps de chargements très rapides

Points faibles

  • Un peu light quand même...
  • ...du coup on reste sur sa faim
  • Se retaper souvent les mêmes passages
  • Sous exploitation du système de combat
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Saturn 2.0 1

Commentaires

Tu remarqueras quentre mon test et mon avis écrit il y a longtemps, mon opinion à l'encontre de ce jeu a bien changé^^
En fait, la premiere fois wue j'
Tu remarqueras quentre mon test et mon avis écrit il y a longtemps, mon opinion à l'encontre de ce jeu a bien changé^^
En fait, la premiere fois wue j'
(Ouch, PC qui a glissé de mes genoux :p)

En fait, la première fois que j'y ai joué je m'attendais tellement à autre chose que m'a déception fut énorme.
Cette fois, je savais à quoi m'attendre et j'ai pu lapprécier tel quil est.
Pas le même avis, je trouve qu'il y a plus d'évolutions avec celui-ci qu'entre le 2016 et 2017.