Test : Shenmue II (Dreamcast)


Shenmue II
Shenmue II
Aventure
La tâche qui m'incombe aujourd'hui est ardue. Tout le monde, ou presque, aura attendu longtemps avant de voir débarquer sur Objectif-Sega, l'article consacré à cette saga monumentale que les Dreamcasters gardent en mémoire. Shenmue est plus qu'un jeu vidéo, c'est une véritable expérience qu'aucun joueur ne se doit de manquer. Bien loin de proposer de simples pixels développés dans une mouvance grand public, Yu Suzuki a longtemps cru que ce jeu aurait pu voir le jour sur Saturn. Finalement, c'est sur la 128 bits de Sega que l'une des plus extraordinaires aventures est née. Bienvenue dans un univers idyllique composée de légende chinoise et du grand respect des traditions asiatiques.

Father

De report en report, de difficultés en difficulté, Shenmue est un titre qui n'aura pas vu le jour aussi facilement que cela puisse paraître. Ce hit interplanétaire a subit moult rebondissements avant d'arriver dans les magasins spécialisés. Disséquons en bonne et due forme ce chef d'oeuvre de bon goût ! En décembre 1998, peu après la sortie de la Dreamcast, Yu Suzuki (l'un des maîtres de la firme Sega) déjà géniteur de hits incontestés tels que Hang On, Out Run ou encore Space Harrier dévoile le nom de Project Berkeley et révèle que le projet en question est un RPG. A partir de ce moment, les éléments vont être divulgués au compte-goutte. Plus tard, Yu Suzuki nous présente le concept de FREE signifiant Full Reactive Eyes Entertainment mais cela reste fort pompeux pour la plupart des joueurs. Sous l'appelation FREE se cache un jeu d'action/aventure/enquête conçu à la manière d'un film et parsemé de nombreuses phases d'action sporadiques. L'attente devient assez intense à partir de ce moment, tant ce projet semble incroyable, tout simplement. Le budget alloué pour ce développement fut colossal (700 millions de francs, faites la conversion en euros si vous le souhaitez ^^), ce qui a certainement fragilisé la santé du constructeur devenu aujourd'hui uniquement développeur. Croyez-moi, même si Shenmue est un peu synonyme de banqueroute pour Sega, il n'en reste pas moins un emblème inégalable de la firme japonaise, duquel on se souviendra dans une dizaine d'années (et bien plus dans mon cas !) comme étant LE jeu qui fit évoluer notre média.

Ne parlant pas couramment la langue du pays du Soleil Levant, j'ai attendu patiemment la sortie du titre en version européenne comme tout le monde. Sega a longtemps parlé d'un sous-titrage français et de voix anglaises. Bien sur, on sait tous que ce ne fut jamais le cas, notre version européenne est intégralement en anglais, à part le cahier de route que tient Ryo au cours de son long périple.

He shall appear from a far eastern land across the sea. A young man who has yet to know his potential. This potential is a power that could either destroy him or realise his will.

His courage shall determine his fate. The path he must traverse, fraught with adversity. I wait whilst praying, for this destiny predetermined since ancient times. [...]

A pitch-black night unfolds with the morning star as its only light. And thus, the saga...begins.

Stay Back Ryo

Shenmue débute sur une introduction utilisant le moteur graphique du jeu. On y voit un phoenix virevoltant gracieusement dans les airs ainsi qu'une jeune femme narrant des évènements futurs. Tout ceci soutenu par une musique magistrale et un décor de toute beauté. Dès les premières secondes, la qualité graphique est absolument phénoménale et on comprend tout de suite que les 4 GD ROM vont être saupoudrés de poésie. Yokosuka, 1986. Ryo rentre chez lui après sa balade habituelle. Arrivé devant la porte d'entrée, il est intrigué par la plaque de bois brisée et une étrange voiture noire type limousine. A l'intérieur de la propriété, il aperçoit Ine sa gouvernante jonchant le sol. Après s'être rassuré de son état, il avance en direction du dojo familial lorsque soudain l'élève de son père, Fukuhara est éjecté violemment de celui ci. Trop, c'est trop ! Ryo entre dans le dojo et voit alors son père faire face à un inconnu vêtu d'une longue robe chinoise. Ce dernier en a après un vieux miroir. Mais Iwao Hazuki ne veut céder. Après un court combat, Iwao est envoyé au tapis sans trop d'effort de la part de cet étrange personnage (le combat est surprenant dans la volupté des mouvements et la cohérence des arts martiaux employés). Ryo se défait alors des deux gorilles qui le bloquaient et essaie de combattre? mais en vain, il est envoyé d'un coup de paume de main au sol. Finalement, Ryo verra son père mourir devant ses yeux sans y comprendre quelque chose. Dès le départ de l'aventure, le décor est planté.

For the last time

La découverte de la demeure des Hazuki est fascinante. On se met à s'émouvoir de pouvoir ouvrir un tiroir ou un placard, à pouvoir prendre du lait dans le frigo, à aller aux chiottes (même si on ne peut se mettre sur le pot), à faire une prière devant l'autel miniature ou simplement à tout regarder autour de soi. Tout est tellement détaillé à l'extrême qu'on en sort de là émerveillé ! Et à ce à moment précis, on n'en est qu'aux prémices de l'aventure ! On se rend même compte qu'on peut téléphoner au service de météorologie ou aux amis ! Mais la claque vient après, lorsqu'on sort de la demeure pour aller visiter et découvrir des indices à Yokosuka !

Where is the mirror?

Pour immerger le joueur dans le monde de Shenmue, Yu Suzuki a créé un véritable monde virtuel. Ainsi, vous pourrez vous balader dans les différents quartiers de la ville. Pour faire avancer votre enquête, vous devrez parler aux habitants du quartier, tels que des commerçants, vos voisins ou même des touristes. Le village de Yokosuka grouille de monde et de vie ! Toutes ces personnes ont quelque chose à vous dire, que ce soit futile ou important pour la suite des évènements. Vous pourrez même rencontrer un père noël durant les périodes de fêtes. Mais le plus impressionnant, c'est que ces quelques 337 personnages ont leurs propres habitudes. Ainsi, certains se lèvent à des heures différentes que d'autres, s'occupent durant leur journée, travaillent, rentrent chez eux ou encore vont boire un coup dans les bars la nuit. Certains finissent même complètement raides dans les caniveaux. Shenmue, c'est tout ça, un véritable monde dans lequel le joueur évolue librement. Cette cohésion virtuelle est proprement prodigieuse ! Si vous avez besoin d'une personne en particulier, vous devrez ainsi chercher durant les premières parties, mais au fur et à mesure, les différents quartiers vous deviendront familiers. Un autre élément réellement incroyable est la gestion en temps réel du climat et de l'heure (accélérée je précise). Les ombres changent donc au fil de la journée : le ciel vous montrera son ton voilé le matin, vous éblouira de sa luminosité aveuglante l'après midi et pour finir vous offrira son splendide coucher de soleil. Les magasins ont leurs heures d'ouverture et de fermeture, donc veillez bien à l'heure (avec la possibilité de regarder votre montre). Ryo devra d'ailleurs se coucher tous les soirs à 23h30, que vous le vouliez ou non. Sinon en vrac, on peut téléphoner, prendre le bus ou encore jouer à divers jeux dans la salle d'arcade dont Space Harrier et Hang On en versions complètes. Sans oublier les petits scénarios annexes.

I've no intention of telling you

évidemment, pour renforcer encore plus l'idée d'immersion, Yu Suzuki n'a pas fait les choses à moitié, et à créer un moteur 3D juste hallucinant. Tant au niveau des textures, que de la recherche pure, c'est un véritable travail de titan qu'a accompli l'AM2. Au début, c'est inévitable, vous perdrez votre temps dans Yokosuka à tout regarder autour vous. Les textures sont tout simplement photoréalistes, les personnages sont dotés de voix et de physionomies différentes selon chacun, le facteur passe dans les rues en mobylette, les enfants jouent, les habitants se baladent, etc. C'est tellement réussi qu'on reconnaît sans aucun problème des persos de nationalité asiatique ou américaine. Les animations faciales sont carrément époustouflantes (clignements des yeux, sourire, sourcils, mouvements des lèvres...). Mais on se prend véritablement une claque lorsqu'on voit bouger tout ce monde à l'écran. Imaginez que quasiment toutes les photos sont tirées du jeu et que tout bouge. Eh bien, c'est le pari qu'a réussi l'équipe AM2. J'ai également oublié de vous parler de la mise en scène incroyable. Franchement, les programmeurs sont de vrais artistes. Que ce soit au niveau de la position des acteurs ou des angles de vues, tout a été travaillé à l'extrême. Certains passages n'ont rien à envier aux plus célèbres réalisateurs de films. Vous l'aurez compris, Shenmue reste l'un jeu le plus beau du monde (pour moi, aucun jeu ne le surpasse graphiquement RE4 certes, mais dans un thème différent, je préfère les ambiances asiatiques ^^) et semble montrer à tous ceux qui tourne le dos à Sega que l'Emotion Engine s'est peut être trompé de console. Pour finir ce paragraphe réalisation, je citerais les infimes défauts : ralentissements lorsqu'il y a trop de persos à l'écran ou encore apparition un peu vif de certains persos. Il est évident que les jeux sortis peu de temps après Shenmue étaient en comparaison bien fades à raison. Si vous souhaitez voir quel type de jeu il sera possible de voir dans quelques temps, prenez le gd Shenmue Passport et découvrez le mode de visualisation des personnages où l'on vous explique les bases de Shenmue. La baffe graphique est sidérante (le soin du détail est presque aussi surprenant que le réalisme des personnages du film FINAL FANTASY : Les fantômes de l'Esprit), on en vient à se dire qu'en matière de 3D, la Dreamcast est capable de lutter face aux ténors actuels que sont la Playstation 2, la Gamecube ou même la Xbox ! Même si ces séquences, aussi belles soient-elles, ne représentent pas la qualité graphique générale du jeu, on espère voir des jeux de cette qualité visuelle sur les prochaines consoles Next-Gen.

Do you remember Zhao Sun Ming?

L'action que vous effectuerez le plus souvent dans Shenmue, c'est la discussion avec les autres personnages histoire d'en savoir plus sur l'assassin de votre père. Ainsi, vous commencerez par des questions banales du genre "Avez vous vu une voiture noire?" jusqu'à des questions plus consistantes. Ryo inscrira automatiquement les éléments les plus importants dans son calepin. Avec ce système, vous pourrez revenir voir les infos à tout moment. Je dois dire que le premier disque démarre assez calmement au niveau de l'enquête. Mais ensuite, le rythme s'accélère de plus en plus, avec des scénarios annexes (un petit chaton retrouvé, sauver Nozomi dans un parc), des Quick Time Event (phases où l'action se déroule devant vos yeux, et où il faut appuyer au bon moment sur les commandes affichées) ou encore des Free Battle (phases dignes du jeu de baston de Yu Suzuki, Virtua Fighter, les mouvements de Ryo sont d'ailleurs copiés sur ceux de Akira, l'un des personnages phares de la série). Toutes ces variantes s'enchaînent et la fin du jeu arrive très vite. A propos de fin, le jeu peut se terminer en 15 h - 17 h en fonçant comme un ouf mais ce n'est pas le but. Ici, tout a été fait pour que votre expérience ? Shenmue ? dure, alors profitez-en. Bien entendu, pour apprécier Shenmue, il faut rentré dans le trip. Et certains joueurs auront certainement du mal avec parfois l'impression d'être trop passifs. Il n'empêche, Shenmue reste un des meilleurs jeux de tous les temps et le restera longtemps. Une véritable perle vidéo ludique que tous les fans de Dreamcast ne peuvent éviter. Voilà en tout cas ce qu'on pouvait se dire après la fin de Shenmue premier du nom? c'était sans compter sur sa suite, le mirobolant Shenmue 2 qui pousse à son paroxysme le concept du FREE. Plus grand, plus beau, plus immersif, tous les qualificatifs de supériorité peuvent être exploités pour le titre de Shenmue 2.Tous les joueurs ayant terminé le premier volet ne seront pas surpris par la séquence d'introduction de Shenmue 2. Je ne dévoilerai rien du tout pour ceux et celles qui souhaitent découvrir le titre dans sa globalité, mais sachez que cette séquence me terrassa de frissons comme jamais j'ai pu en ressentir à travers un jeu vidéo. D'ailleurs à ce propos, sachez que ce deuxième volet vous permet de visionner dans ses options un film come back d'une douzaine de minutes revenant sur les aventures de Ryo dans Shenmue premier du nom. Un bon moyen de rattraper le retard, si ce n'est déjà fait ;) L'environnement de cette suite, toujours aussi fantastique graphiquement, va beaucoup plus loin en terme de liberté. Comprenez par là que le jeu est largement 10 fois plus vaste que ne l'est Shenmue. Les quartiers d'Aberdeen, de Wan-Chai et j'en passe sont tout simplement prodigieux et immenses. Au début, on commence dans le quartier d'Aberdeen pour poursuivre à Kowloon (l'un des quartiers malfamés de Hong-Kong) et terminer à Guilin une île paradisiaque. L'aventure part au quart de tour et demeure bien plus vive que ne l'était celle du premier Shenmue. Cerise sur le gâteau, l'interface a été retravaillée et s'avère plus claire, et Out Run ainsi qu'After Burner sont venus grossir le rang des jeux jouables dans les salles d'arcade !

Zhao?

Cette suite permet d'en apprendre plus sur la mystérieuse Shen-Hua et de faire connaissance avec des personnages tout simplement charismatiques ! Je pense notamment à Ren qui est une caillera chinoise comme on n'en fait plus ! Entre Ryo et ce dernier, on retrouve un peu la confrontation de Sangoku contre Vegeta, ou encore de Kakashi contre Zabuza dans Naruto ! Les phases de Quick Time Event avec ces deux protagonistes sont d'ailleurs restées cultes ! Ce qui m'a toujours passionné dans Shenmue la saga, et continue à me faire avouer mon ultime penchant pour cette série est la quantité de messages passées in-utero dans l'esprit du joueur. Au fil de l'aventure, on comprend mieux pourquoi les japonais et en général les asiatiques sont tellement respectueux de tous les êtres vivants. N'importe quel détail vous fera trépigner de bonheur, dans Shenmue premier du nom, il y avait le fait que Ryo ne pouvait courir dans les lieux publics et se déchaussait dans sa demeure, dans Shenmue 2 tout ceci est encore plus flagrant ! L'argent aura une part plus importante dans cet opus, notamment par le fait qu'Ine votre gouvernante n'est plus de la partie, et que votre ration monétaire quotidienne est inscrite aux abonnés absents. Il va falloir, par de nombreux stratagèmes, réussir à vous renflouer. Vous pourrez gagner un peu d'argent en vendant vos petites affaires personnelles tels que les gachapons, ou encore jouer au pachinko !

That's the name of the man you killed in Men Cung

En matière d'ambiance, Shenmue 2 est un concentré amélioré de ce que le premier opus proposait. On retrouve les sonorités asiatiques absolument immersives, et ces mélodies inoubliables ! Les bruitage et voix ont été travaillés à la moelle, et c'est par ailleurs un grand remerciement que j'ai à envoyé à l'équipe de développement pour avoir gardé les voix japonaises dans notre version européenne de Shenmue 2 (il faut savoir en effet que le jeu Shenmue 2 version Dreamcast n'est jamais sorti aux USA) ! Le thème de Shenmue risque de rester ancré dans la tête des joueurs fan durant très longtemps. Il m'arrive régulièrement de chantonner ce dernier sous ma douche (ma petite amie se demande après pourquoi je reste aussi longtemps? forcément je refais l'O.S.T Shenmue Orchestra a cappella ^^). Je pourrais parler durant des heures de Shenmue en dévoilant tous les détails, mais on qualifierait alors de spoiler? ce que je ne souhaite à personne. Je désire que chaque joueuse et joueur découvrent cette saga de la même manière que je l'ai découverte, sans que rien ne me soit dévoilé au préalable. J'ai simplement parlé de la séquence d'intro qui n'est un secret pour quasiment personne (les vidéos sont nombreuses à ce titre sur le net) et qui permet de présenter un peu l'aventure. Il faut trouver un tant soit peu de matière pour lancer un test, alors soyez indulgents. Pour en rajouter encore sur la saga, sachez que le boulot (faut bien gagner des brouzoufs) dans le hangar dans Shenmue 2 est bien moins intéressant que celui observé dans le premier opus. Conduire un transpalette dans le premier était déjà chiant, mais là porter des caisses afin de les ranger est carrément à se faire ch? heureusement que cela ne dure pas une éternité. En vrac, je peux également citer les combats qui sont progressifs (comprenez par là qu'on peut apprendre de nouvelles techniques beaucoup plus efficaces) et que Joy est toute aussi mignonne (dans un style plus rebel) que Nozomi. Pour le coup, je prendrais bien les deux! hu! Chérie! Nannnnnnnn attend j'vais t'expliquer. .. PAF ! BING !!!!! BOUM !!! F'était four un tesft, f'est pas zust!

It can't be? you

(Je remets mes dents, pardonnez ce contretemps!) En terme de réalisation, Shenmue 2 va un peu plus loin que le premier volet. Si les environnements sont plus variés et plus grands, il faut savoir que la population est beaucoup plus nombreuse. Ce qui occasionne, à l'instar du premier opus, des ralentissements inopportuns un peu plus fréquents. L'effet d'apparition "fantôme" empêchant le clipping ou plutôt l'atténuant est toujours de la partie, mais ces défauts sont vraiment minimes. Shenmue, que ce soit le premier ou deuxième épisode reste une aventure époustouflante à tous les niveaux ! Les thèmes de cette ambiance chinoise sont fascinants, et découvrir Shenmue II reste, quoiqu'il arrive, un bonheur de tous les instants.

Get up. I'll allow you to die like a warrior

Alors, comment terminer ce test, sans frustrer les nombreux fans. Simple, je n'irai pas par 4 chemins en disant que personne ne peut se dire "fan de jeux vidéo" en ratant un mythe pareil. Shenmue, que ce soit le 1 ou le 2, sont des jeux qui se complètent, ou mieux qui ne peuvent pas rester l'un sans l'autre, dans la mesure où l'aventure du 2 est la continuité de celle commencée dans le 1. Ne passez pas à côté de cette saga phénoménale, dont on attend encore le troisième opus de nos jours ! Certes, on ne ratera pas Shenmue Online, mais on espère bien voir apparaître un jour de nouvelles infos sur un hypothétique SHENMUE troisième du nom ! Sayonara !

Verdict

10

Points forts

  • +Une aventure unique
  • +Musiques sublimes
  • +La touche poétique

Points faibles

  • -Aliasing, clipping
  • -A quand le 3?
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Dreamcast 9.7 12

Commentaires