Test : Sega Worldwide Soccer 97 (Saturn)


Sur Saturn, il faut avouer que de nombreux jeux de foot se bousculent au portillon : Olympic Soccer, les FIFA, Euro 96 (avec ses matchs commentés par Thierry Roland, tout un programme) et bien d'autres ! Parmi cette sélection de titres, on trouve la série des Worldwide Soccer (plus connue sous le nom de Victory Goal au Japon) qui restera à mon sens LA série phare footballistique sur la 32 bit. Voici le test de l'opus 97 (le 98 n'étant qu'une réactualisation un peu plus développé).

Les aficionados de la masse sphérique caoutchoutée vont être ravis ! A la fois technique et très jouable, ce Worldwide Soccer est un excellent palliatif à des titres comme la série des PES ou FIFA, mais dans un concept plus arcade, Sega oblige ! Réalisé en interne par la firme du hérisson, ce jeu peut se targuer d'en avoir surpris plus d'un à l'époque. Alors que tout le monde miroitait du côté de la PlayStation et de son FIFA 98 (le jeu d'EA Sports a en effet été encensé par toute la presse spécialisée), un outsider made in Sega du nom de Worldwide Soccer allait tout chambouler.

Victoy Goal, Wordwide Soccer : même combat !


Victory Goal est arrivé sur les écrans japonais au début de la console 32 bits de Sega. La firme du hérisson a toujours porté un certain soin sur la qualité sonore. Même si certaines musiques deviennent redondantes au bout d'un moment, il faut avouer que leur qualité reste travaillée. Du côté de la conception, les stades étaient réalisés en full 3D mais les joueurs, tout comme le ballon, était de simples sprites sans grand détail. Il n'empêche, pour ceux qui ont eu la version nippone du premier Victory Goal, que c'était un vrai plaisir de manier les équipes japonaises et d'entendre scander leurs noms : Gamba (Osaka), S-Pulse (Shimizu), JEF United (Ichihara), et j'en passe. La J-League a en effet la particularité d'arborer fièrement des mascottes comme emblèmes, et on s'habitue vite à telle ou telle équipe. Enfin, après ce paragraphe faisant office de come back sur la série, revenons au titre qui nous intéresse aujourd'hui : Worldwide Soccer 97.
Ainsi, que vous l'appeliez Worldwide Soccer ou Victory Goal, le jeu reste le même. Après avoir allumé la console, on tombe sur le logo Sega Sports suivi d'une cinématique formidable (du moins dans sa version européenne) ! Durant cette dernière, on y voit les plus beaux gestes footballistiques mis en scène d'une manière cinématographique ! Cet effet est sublimé par une musique tonitruante. Le grain de l'image est impeccable et vous immerge totalement dans la folie des grands matchs.

Des menus à la mode de chez nous


Le menu est très clair et c'est un régal de s'y balader. Parmi les nombreux modes disponibles, on peut jouer un match d'Exhibition sans aucun enjeu. La - World League - est une longue saison durant laquelle vous allez devoir batailler pour terminer victorieux. Le mode - WorldWide Cup - est bien sur le nom anglais désignant une - Coupe du Monde -, quant à la - Cup Tournament -, il s'agit d'un tournoi, par élimination directe, dans lequel il est vous est possible de choisir de 4 à 16 participants. Ce dernier est jouable à deux, ce qui est une bonne chose. Les derniers modes sont consacrés à une séance de penalty, à l'édition de vos joueurs (vous savez, le truc bien fastidieux sans clavier -_-) et enfin les options.

Les options proposent de configurer au mieux votre match. Ainsi, le niveau de difficulté vous permet de choisir 4 variantes (Easy, Normal, Hard, Hardest). Prenez garde, en Hardest, les opposants deviennent vraiment coriaces. Il vous est également possible de sélectionner la durée de la mi-temps, le type de vue, la musique que vous préférez durant le match (oui, il est possible de jouer avec un fond sonore, sans commentaires) ou encore la configuration des touches. C'est dans ce menu que vous choisirez, si oui ou non, vous voulez que l'arbitre siffle les hors-jeu, les fautes, les cartons, les blessures, les arrêts de jeu, les penalty et j'en passe. Bref, WwS 97 se veut très complet au niveau des modes de jeu, et des possibilités pour le match.

48 équipes internationales pour un maximum de fun !


Le jeu de Sega Sports propose 48 équipes prêtes à en découdre sur le terrain. Même si il est dommage de ne pas retrouver les équipes de clubs, les sélections internationales vous feront voir du pays, car on y retrouve chaque continent (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe, Afrique et enfin Asie / Océanie). Avant chaque match, il vous sera demandé de sélectionner parmi 3 stades aux designs bien distincts, ainsi que le temps (jour, nuit, pluie, pas de pluie). Ceci fait, on se retrouve devant un joli écran d'introduction, suivi d'une scénette montrant l'écran du stade avec le film de " l'arbitre qui lance la pièce ". C'est ce même écran, durant le jeu, qui interviendra à de nombreuses reprises en cas de but victorieux, de but contre son camp, de défaite ou encore de victoire. Il y a même les scènes représentant le Hat Trick. Bref, comptez environ une bonne cinquantaine de vidéos essentiellement destinés à mettre en valeur vos exploits, ou... bides.


Une tactique à toute épreuve


Avant chaque début de rencontre, il vous sera possible de modifier la tactique de jeu, la formation, le type de défense. Il vous sera également possible de voir la formation de l'autre équipe afin de prendre les mesures nécessaires. Bien que le jeu soit intégralement en anglais, cela ne pose guère de soucis. On se fait vite à chaque manœuvre. Comme dans de nombreux jeux, chaque joueur dispose d'un - graphique - représentant leurs qualités et défauts. Ainsi, chaque joueur est répertorié selon 5 critères bien précis : la technique, la vitesse, la force de frappe, l'équilibre ou encore la résistance. Un bon moyen de choisir les meilleurs joueurs afin de monter une équipe solide et douée.

Je suis démarqué !! Passeeeeeee !


Worldwide Soccer 97 est un p'tit bijou de jouabilité. Chaque action se fait très instinctivement, et les reprises de volée, têtes, tacles ou encore coup du sombrero n'auront plus aucun secret pour vous au bout de quelques matchs. De plus, en plein match, il vous est possible de changer de vue, de musique, d'enlever ou de remettre le radar, simplement en appuyant sur Start. Un menu s'affiche permettant de changer quelques options que vous auriez au préalable mal choisies. Ainsi, il est très pratique au cours d'un match donnant du fil à retordre, de monter la caméra histoire d'avoir une meilleure vision du jeu.
Si on peut reprocher à Worldwide Soccer une certaine lenteur dans les déplacements, on peut nier que cela permet de construire au mieux ses actions, et de réfléchir à chaque mouvement. Le gameplay du titre a été peaufiné à l'extrême, et on ne peut vraiment pas se lasser d'un pareil titre. Certes, il manque de possibilités face aux ténors du genre du moment mais s'en sort encore très bien. Les feintes les plus fourbes sont faciles d'accès, et même la plus grande des équipes ne vous fera plus peur!


L'Intelligence Artificielle a été subtilement programmée. Même si les gardiens donnent parfois l'impression d'avoir des moufles à la place des gants, il faut avouer qu'ils effectuent des arrêts de qualité la plupart du temps. Les joueurs adverses changent leur trajectoire, et ne jouent pas d'une façon stéréotypée.

Une réussite totale !


Terminons ce test par la qualité de la réalisation. Sega Worldwide Soccer 97 prouve, à qui veut l'entendre, que la Saturn est une excellente machine. Les graphismes sont d'une netteté impeccable. Colorés et très vivants, ils sont de plus vraiment détaillés, et la 3D est exempt de tout défaut. Les stades sont magnifiques, avec des drapeaux qui s'agitent dans les gradins. On peut en redire un peu plus sur la modélisation du public, mais bon... Du côté de l'animation, là encore le jeu est un bonheur. Les mouvements sont très naturels, et fluides. La décomposition de chaque action est parfaite, et le tout confère un ensemble splendide ! Worldwide Soccer 97, sur la plan graphique, est un très beau jeu !
Sur le plan sonore, la foule manque un peu de patate.
Heureusement, les commentaires en anglais sont très corrects, et les musiques sont parmi les plus belles entendues pour un jeu de sports. Ah la musique de l'introduction !!

Cette série est certainement la meilleure du genre du Saturn (Fifa 98 est sympa, mais affreusement moche) et si l'opus 97 est un brin en dessous du 98 (ce dernier rajoute les clubs anglais, français, espagnols) pour porter le nombre d'équipes à 108, de nouveaux mouvements sont disponibles également, ainsi que la sélection de la langue. Visuellement il reste le même par contre), ce fut l'un des jeux de foot auxquels j'ai le plus joué, et qui a donc pour moi un caractère sentimental. Que vous choisissiez Worldwide Soccer 97 ou 98, une chose est sûre : vous apprécierez. Quel dommage que la série a pris un si mauvais virage sur Dreamcast!


Verdict

9

Points forts

  • Gameplay bien ajusté
  • Du fun à l'état brut!
  • Compromis Arcade/Simu'
  • Graphiquement superbe!

Points faibles

  • Déplacements un peu lent
  • Pas de clubs jouables
  • Chanson d'intro' remplacée par sa mélodie dans la version Euro!
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Saturn 8.6 8

Commentaires