Test : Sega Rally 2006 (PSP)

Ayant fait ses tous premiers pas en arcade en 1995 grâce à AM3 (devenu Hitmaker), Le grand Sega Rally est rapidement adapté sur Saturn. Il connaîtra un retour mitigé en salle d'arcade et sur Dreamcast dès 1998, depuis plus rien... jusqu'en 2006 ou un volet uniquement sorti au Japon voit le jour sur PS2. Après avoir fait les jours heureux de millions de joueurs et dans la foulée immédiate de l'impressionnant SEGA Rally nextgen, le voici maintenant miniaturisé par BugBear (développeur de FlatOut) sur nos PSP !
Alors l'essai est-il concluant ?

De l'arcade à la portable

Tout le monde conviendra de la chose suivante : Difficile de faire un jeu plus arcade que Sega Rally et personne ne s''en plaindra. Ce volet PSP ne déroge pas à la règle avec une prise en main des véhicules simple et rapide. Ainsi on se retrouve face à un gameplay classique mais bien rôdé, proposant des sensations de vitesses agréables, un système de dérapages bien conçu et une utilisation du frein presque inutile. Cerise sur le gâteau, le terrain est déformable selon le revêtement de la chaussée (poudreuse, glace, asphalte et sable dur) et suivant les thèmes des championnats (Alpin, Tropical, Canyon...). C'est là qu'intervient un autre élément fondamental du gameplay : le choix des pneumatiques. Certes la différence n'est pas flagrante, volant en mains, mais gardez en tête qu'un mauvais choix de gommes vous fera perdre des secondes précieuses et donc nuira à votre classement final.

Pour le reste les modes de jeu sont très classiques (Course Rapide, Contre-la-montre, Championnat et Multijoueur avec un seul UMD) mais les compétitions à remporter sont nombreuses. Le mode championnat est articulé autour de courses avec des épreuves de 3 tours et 5 concurrents affichés simultanément. Les 4 premiers adversaires sont plutôt simples à passer mais le dernier ce sera une histoire de nerfs...Il dispose lui d'une voiture inédite (débloquée à la fin du championnat) et plus vous évoluez dans le championnat plus le jeu se corse. Concernant la durée de vie, vous en aurez pour vos euros, avec le mode Championnat permettant de débloquer un tas de nouveaux bolides, et les modes contre la montre et courses rapides, toujours aussi prenants. Le tout est épaulé par une difficulté progressive.

Toutefois on notera plusieurs défauts : D'une part, le moteur physique du jeu prend le mot "arcade" au pied de la lettre et le moindre contact envoie vos adversaires valser dans les airs ; d'autre part, l'IA n'est pas assez sévère dans les derniers tours et ceci sont souvent d'une grande tristesse. Enfin, le fait qu'il faille environ 45 secondes pour charger une course, s'avère vraiment laborieux pour une console portable, surtout que la plupart d'entre elles se terminent en environ trois minutes.

Des essais pas vraiment concluant

Visuellement, SEGA Rally est relativement agréable à l'oeil, bien que n'étant pas l'un des titres PSP les plus étonnants à ce jour. La modélisation des véhicules est plus qu'honnête, et l'on reconnaît aisément les caisses de rally les plus mythiques (Subaru Impreza WRX, 206 RC..).
Concernant les circuits on assiste tout au long des courses à d'impressionnants effets de projections (poussières, boue, neige) en temps réel, et les caisses se salissent en conséquence. Chaque circuit représente un environnement typique allant du safari aux conditions arctiques, avec le choix d'une pléthore de voitures assez détaillées.

Le bât blesse au niveau des décors : Ils sont techniquement corrects sans plus, les polygones ne sont pas très nombreux ni même généreux (comparé à WRC par exemple) et l'on distingue parfois des textures pixélisées. En fait, on aurait préféré une modélisation des paysages plus aboutie tant ceux-ci inspirent une platitude certaine et ne sont pas assez fouillés. Il en va de même pour ce qui est des tons de couleurs et des nuances choisies, celles-ci sont trop " cartoonesques " et manquent de réalisme. Enfin on regrettera l'absence de gestion des dégâts sur les voitures.

En conclusion, ce Sega Rally portable part d'une bonne initiative et reste un titre soigné mais il manque aussi ce quelque chose, cette touche de fun et de sensation de vitesse grisante qu'avait su nous procurer le volet Saturn et Dreamcast, et c'est sans doute l'un de ses plus gros défauts. Les éditeurs ont pris le moins de risque possible en n'apportant rien de foncièrement novateur par rapport à la concurrence. Néanmoins, ce que propose Sega Rally est satisfaisant pour les amateurs de jeux de caisses tout-terrain et le contenu y est, même si on aurait préféré un remake de Sega Rally 2 Dreamcast.

Verdict

6

Points forts

  • Sega Rally sur portable
  • Un contenu riche
  • Un mode championnat accrocheur

Points faibles

  • Décors grossiers
  • Absence des dégâts
  • Pas assez fun
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Playstation Portable 8.0 5

Archives commentaires

Autres news sur ce jeu