Test : Rakugaki Card Battle Gekitsuiou (Arcade)

Je ne sais pas vous, mais gamin je faisais beaucoup de dessins de vaisseaux, avions et autres véhicules volants. Tous partageaient un point commun qui sautait aux yeux du premier venu, ils étaient particulièrement moches, voire très moches.
Plusieurs décennies après mes dernières tentatives de révolutionner l'aérospatiale, SEGA me donne enfin l'occasion de donner vie à mes œuvres incomprises.
Enfilez votre tenue de combat et affûtez vos crayons de couleurs, on décolle pour une confrontation direct cartes sur table avec Rakugaki (gribouillage) Card Battle.

Dessiné c'est pas forcement gagné

Particulièrement belle et haute en couleur, cette magnifique machine peut accueillir 6 enfants (ou 6 grands enfants, ne partez pas les vieux !).
Contrairement aux bornes classiques, le fait de mettre une pièce ne lance pas la partie mais distribue une carte, vierge (contour bleu) ou pré-dessinée (contour vert) c'est au choix de chacun.
Sur les cartes pré-dessinées on trouve 10 sortes d'engins, hélicoptères, avions, vaisseaux etc...
Ces cartes sortent au hasard, impossible de choisir la forme de notre aéronef.
Il suffit juste de les colorier comme il nous plaît, des boites de crayons sont forcément disposées autour de la borne.

 

Les cartes vierges quant à elles, nous permettent de partir dans les délires les plus fous, il suffit de regarder celles dont je suis responsable pour comprendre que la NASA n'avait pas vraiment besoin de moi. Il faut toutefois prendre garde à bien marquer les contours pour être certains qu'ils apparaissent sur l'écran.
Parce que oui, c'est ça le but, scanner son image pour que son vaisseau prenne vie !
Il suffit pour cela de la poser sur l'emplacement indiqué sur l'écran, et quelques secondes après notre dessin devient réalité... enfin virtuellement, mais vous avez compris hein.
Il est d'ailleurs identique à l'original et c'est fichtrement rigolo de voir bouger notre gribouillis dans des décors eux aussi tout mignons.

En fonction de sa forme et de ses couleurs, notre machine de guerre se voit attribuer un niveau de 1 à 10 dans 3 catégories ; attaque, défense, vitesse. Notre arme nous est automatiquement attribuée parmi 5 types.
Et si vous trouvez un bon équilibre, il est aussi possible d'avoir un vaisseau au top remplissant les conditions pour obtenir un bonus parmi 3 dont le meilleur qui est le paramètre max, les 2 autres sont une barrière et un canon à vague d'énergie (l'arme la plus puissante parmi les 5).

La guerre c'est tout un art

6 joueurs peuvent donc prendre place dans ce qui devient un champ de bataille géant sur le bel écran au centre de la machine. Mais pas d'inquiétude, même seul vous pouvez jouer face à des adversaires random, c'est un peu triste du coup, mais possible.
Détail important, chaque carte correspondant à 1 crédit, il n'est donc possible de ne l'utiliser qu'une seule et unique fois.
Pour revenir au jeu, une fois les joueurs prêts, la partie se lance, notre but étant bien entendu d'abattre un maximum de fois nos adversaires qui, comme nous, reviennent aussità´t dans la partie après avoir été détruits. Vers les dernières secondes du temps imparti, on passe en mode furax avec des tirs à la puissance décuplée histoire de terminer sur un festival de destruction.

Alors ok, c'est cool, mais on va aborder le hic de ce jeu, son gameplay.
Vouloir faire un titre ultra accessible pour les plus jeunes c'est bien, mais faut pas trop abuser quand même.
Vous pensiez pouvoir diriger votre engin volant ? Et bien non ! Rien de tout cela, il suffit juste d'appuyer comme un dingue sur le bouton tir puisque les vaisseaux bougent automatiquement sans qu'on puisse interagir avec, le comble de la frustration. Bon ok, on peut effectivement essayer de tirer avec le plus de précision possible et faire gaffe au timing, mais quand son propre vaisseau est en pilotage automatique ce n'est pas évident comme vous l'avez sans doute compris.

Une fois le compteur à 0, le total des points se fait et désigne le vainqueur, le tout en général dans la bonne humeur.
Il y a aussi un tableau des scores dont on peut essayer de viser la plus haute marche afin de se motiver pour continuer, et petit détail amusant, les vaisseaux qui tournent pendant la démo sont ceux des précédents joueurs.

Une idée géniale mais qui malheureusement se fourvoie avec un gameplay beaucoup trop basique, même un gosse de 8 ans veut, et peut, diriger son vaisseau !
L'expérience reste toutefois sympa mais on se lasse rapidement de ne pas avoir son destin entre ses mains.
J'adore cette borne, son concept, sa convivialité, mais ce système de jeu simplifié au-delà du raisonnable est pour moi la mauvaise idée qui gâche tout le reste.

Verdict

6

Points forts

  • Un vrai délire de gamin !
  • Notre imagination mise à contribution
  • Superbe machine
  • Unique en son genre

Points faibles

  • Un gameplay vraiment trop simpliste qui casse le délire...

Commentaires

Rage, 23 aoû 2019 - 2:17
Merci pour cette découverte :good::good: Par contre pas fan du tout du gameplay, c'est vraiment dommage d'avoir fait un jeu si facile ...