Test : Persona 4 Arena Ultimax (Xbox 360, PS3)

Avec le récent rachat d'Atlus, tous les jeux Persona sont passés sous la houlette de Sega. Les bonnes choses prennent du temps, c'est pourquoi les épisodes principaux de la série Persona ne sortent que rarement. La licence ayant de plus en plus de succès, de nombreux spin-offs voient le jour. C'est le cas de Persona 4 Arena, et de cette suite intitulée Ultimax. Le jeu a été confié à Arc System Works, que l'on connaît bien grâce à Guilty Gear et plus récemment Blazblue. Un studio qui a su se faire un nom avec un style graphique et des mécaniques de jeu qui lui sont propres.

Persona Gear, Ultiblue

Comment réaliser un jeu de baston en se basant sur la série de RPG Persona ? C'est la délicate question à laquelle Arc System Works a décidé de répondre. Le matériel source offre énormément de contenu, un peu déjanté, très varié, avec des mises en scène et interfaces dynamiques. Il y avait donc largement de quoi s'inspirer, et c'est avec plaisir que l'on retrouve tous ces éléments dès l'introduction du jeu, en anime, avec une musique qui bouge bien.

C'est assez marrant de voir à quel point Persona 4 Ultimax mélange la tradition d'Arc System Works et l'esprit Persona. Cela se ressent justement dans les musiques, qui reprennent bien les thèmes des jeux, mais en étant légèrement orientés rock. Le style graphique également, bien typé manga, très proche de ce que l'on connaît dans Guilty Gear et Blazblue, avec des décors 3D riches en détails. Les menus et interfaces avaient déjà pour tradition de bien bouger, avec des effets de tous les côtés pendant les matchs. Tout cela est retranscrit à la sauce Persona, et le résultat donne plaisir à voir !

Les sprites des personnages, en haute résolution, ne sont pas transcendants. C'est le style du studio qui veut ça. Il n'y a pas de dégradé de couleurs, juste des ombres, et les animations sont plutôt sommaires. Ceux qui aiment bien les jeux Arc System Works ne seront cependant pas déçus. On est tout de même bien loin de ce que l'on a pu connaître dans les récents King of Fighters, avec leurs sprites et décors incroyables.

Du côté des bémols sur la réalisation, on pourra aussi rajouter des attaques somme toute très simples, qui impliquent un minimum d'animations. C'est notamment le cas des attaques ultimes, qui font bien cheap, et se contentent d'une poignée d'étapes d'animation combinée à une image fixe du personnage, et d'effets spéciaux pas très excitants. C'est sans aucun doute le prix à payer pour être capable de sortir des jeux à une telle cadence.

C'est dans le même pot qu'on fait la même soupe

Il n'y a pas vraiment de bouleversement du côté de la réalisation et on reste très exactement dans ce que le studio produit d'habitude. Du côté du gameplay, c'est là aussi quelque chose d'assez classique venant d'eux. Le jeu utilise quatre touches, 2 physiques et 2 Persona, faible et fort. Le coup physique est effectué par le personnage, tandis que le coup "Persona" fait appel à l'invocation du personnage, à la façon des Stands dans Jojo's Bizarre Adventure sur Dreamcast. Les invocations de Persona sont une fois encore minimalistes, avec la créature qui apparaît un peu brutalement, fait son attaque puis disparaît.

Le reste se base sur des combinaisons de ces touches, notamment pour faire des esquives, envoyer l'adversaire en l'air avec combo à la clef etc... Il y a énormément de possibilités, notamment avec le Burst ou les Cancels/Super Cancels qui permettent d'annuler les attaques et de poursuivre des combos pendant longtemps. Les personnes qui cherchent un jeu accessible reprenant l'univers des RPG qu'elles ont aimé devraient pouvoir s'amuser sans grande difficulté sur ce titre, la marge de progression étant grande. Les pro-gamers quant à eux trouveront sans aucun doute de quoi faire, même si le système général doit tout de même autoriser certains abus.

Le titre propose une petite vingtaine de personnages, tirés de Persona 4 et 3. C'est un vrai bonheur de les retrouver ici pour qui a fait les RPG en question. Tous disposent d'une version Shadow, plus sombre, avec des variations plus offensives de leurs attaques. Il y a également une différence majeure : le Burst disparaît au profit d'un mode qui permet temporairement de faire pas mal d'attaques spéciales pour pas cher. Ce style de jeu s'adresse davantage à ceux qui maîtrisent parfaitement le personnage. Par contre gros bémol : trois personnages sont en DLC uniquement dès le lancement du jeu. C'est moche ! Une pratique lamentable, surtout que ce jeu s'adresse à une communauté de joueurs de niche, faisant vivre cette série, et méritant un minimum de respect.

Du côté des modes de jeu, il y a de quoi faire. On retrouve les habituels modes Arcade, Survival, Versus etc... Un mode Lesson permet d'apprendre les actions du jeu. Il y a également un mode Golden qui est une sorte de survival dans lequel le personnage évolue (avec de l'expérience et des niveaux) et apprend des sorts. Ce mode est très agréable pour jouer et tester diverses choses en solo. Enfin, il y a un mode Histoire qui a profité d'un soin tout particulier, puisqu'il est très bien scénarisé, et reproduit toutes les mécaniques des phases de discussions de Persona 4. On retrouve donc les lieux, les voix, les artworks etc... comme si l'ensemble était le prolongement de l'aventure. Pas mal !

L'online est fonctionnel et propose pas mal de choses originales : notamment le lobby qui prend la forme d'une salle d'arcade en 3D isométrique. On peut personnaliser son avatar, ainsi que sa carte de visite. Il faut en profiter dès maintenant, car malheureusement pour ce genre de jeu, les lobbys se vident assez vite. J'ai déjà eu beaucoup de mal à trouver des joueurs avec de bonnes connexions (donc sur l'Europe). Se donner rendez-vous avec un ami sera la solution la plus viable pour jouer sans attendre et dans de bonnes conditions.

Persona 4 Ultimax est jeu de baston agréable qui reprend avec succès les éléments de la série. L'ensemble a été soigné, à tous les niveaux (réalisation, gameplay, modes de jeux) mais ne surprend pas non plus. C'est du classique d'Arc System Works à tous les niveaux. Un titre efficace qui permettra aux fans de s'amuser, le jeu étant très accessible, tout en laissant de bonnes possibilités pour qui veut approfondir sa maîtrise. Un bon moyen de patienter en attendant Persona 5 !

Verdict

7

Points forts

  • Respecte bien la série
  • Gameplay efficace et riche
  • Beaucoup de contenu

Points faibles

  • 3 persos en DLC
  • Très classique
  • Sprites et animations minimalistes

Commentaires

Rage, 01 déc 2014 - 8:11
Merci pour ce test de ce jeu réalisé par le spécialiste du jeu de Baston 2D, décortiqué avec soin par le spécialiste Baston de la Sega-Mag Team. :good::good:
Merci pour ce test :good: Moi qui suis allergique à la démesure dans le gameplay des autres jeux Arc System, je pourrais être séduite par P4.