Test : Let's Go Jungle! Special (Arcade)


NOTE : Ce test est une version update du test principal. Toutefois, pour les infos de la version Special veuillez regarder en fond de page.

On peut dire que c'est en 1991 avec Rail Chase (sur Y Board) que SEGA réalise le premier soft arcade du style Gun Shooting, c'est-à-dire, une borne avec des sièges, proposant un jeu qui nous dirige dans une aventure avec uniquement des commandes qui nous autorisent à dégommer tout ce qui se présente à l'écran. Depuis, on a vu au fil des années plusieurs bornes utilisant ce même principe comme par exemple la création de H.R. Giger dans Alien 3: The Gun (System 32 / 1994), plus loin encore, la licence de George Lucas avec Star Wars Arcade (Model 1 / 1994), le futuriste GunBlade NY (Model 2B / 1995), et sa faluleuse suite L.A. MachineGuns (Model 3 step 2.1 / 1998) ou encore le très original The Ocean Hunter (Model 3 step 2.1 / 1998)... quasiment dix ans après, SEGA réitère une nouvelle fois avec un titre plutôt original tournant cette fois-ci sur sa dernière puissante board... Lindbergh !

Let's Go Jungle! : Lost on the Island of Spice


Notre petit couple composé de Ben et Norah, décident de partir en vacances dans une île apparemment déserte, en tout cas, sans la présence de la technologie de l'être humain. Heureux de visiter le beau site sauvage, l'excursion de nos deux personnages va hélas, très vite tourner au cauchemar puisqu'ils sont attaqués par des énormes bestioles sorties de nulle part... il va falloir sortir de cette île au plus vite !!

Toujours à la recherche de l'originalité, cette fois-ci SEGA a créé un cabinet qui ressemble à un tout terrain. Comme souvent, les nouveaux jeux basés sur le board Lindbergh, viennent équipés d'un excellent écran et Let's Go Jungle! possède lui aussi un écran de 62" (157cm). Par contre, l'éditeur propose un son 5.1 afin de nous immerger carrément et agréablement dans l'aventure. Disons qu'esthétiquement le cabinet est plutôt coloré visant un public masculin mais aussi et surtout féminin ! Et oui, plus que jamais, SEGA veut proposer des jeux tout public et le prochain Manic Panic Ghost confirme cette tendance. Ceci dit, le roi de l'arcade au Japon n'est pas à sa première tentative... puisqu' au Pays du Soleil Levant, existe plusieurs jeux arcade tout public, en revanche, c'est presque une première pour la filière arcade européenne !

"Welcome to the jungle...We've got fun 'n' games..."


Équipé de deux gun-controllers fixés, le but du jeu est de tirer sur tout ce qui bouge à l'écran. Le plus souvent, des insectes gigantesques, des pirañas, des crapauds et même une mante religieuse qui tient le rôle de boss de fin de niveau !! Heureusement que les munitions sont infinies et sans rechargement car parfois les attaques des arachnides (entre autres) sont dignes du film culte de Paul Verhoven, le controversé Starship Troopers !! À l'instar de Virtua Cop, certaines bestioles affichent, notamment les boss, des points faibles par le biais de réticules colorés, le rouge étant le point critique sur lequel il faut tirer le plus vite possible sinon, on est certain de se faire dévorer... C'est du classique, mais efficace.



Aussi, le plus de Let's Go Jungle! c'est le mode deux joueurs. En fait, le jeu bénéficie la collaboration, c'est-à-dire que, si par exemple les deux joueurs abattent un même insecte conjointement, les points seront bien plus élevés, de plus il existe aussi de temps en temps, des séquences à la "QTE" (Quick Time Event de Shenmue) auquel les joueurs devront par exemple, appuyer au même temps sur le bouton Action. C'est clairement une très bonne initiative de vouloir donner un peu de fraîcheur au gameplay qui s'essouffle.

La Lindbergh qui fait sa sieste ?


On pouvait s'attendre à une claque graphique dont la Lindgergh nous a déjà habitués grâce au quatrième volet de The House Of The Dead ou encore, au phénoménal Virtua Fighter 5 et pourtant, cette fois-ci, ce n'est point le cas. Les graphismes sont certes très jolis, colorés et surprenants à l'oeil, ceci dit, on peut s'apercevoir lors de courtes scènes cinématiques réalisées avec le moteur du jeu, de la présence de textures dignes d'une 128 bits avec parfois, de gros tas de pixels. Plutôt étonnant après la beauté graphique des jeux cités plus haut. Puis ce satané d'aliasing qui semble vouloir parasiter les jeux du board Lindbergh; malheur, Let's Go Jungle! souffre aussi de la présence prononcée de l'aliasing... heureusement que la modélisation des insectes ainsi que d'autres monstruosités reste correcte avec des animations parfaitement réussies. Aussi, le character design est clairement destiné à un public occidental, ce qui n'est pas un défaut, bien au contraire car on a l'impression de retrouver un jeu SEGA du début des années quatre vingt dix. Au delà de certaines imperfections visuelles, le titre de SEGA reste toutefois satisfaisant, proposant une savane assez riche en détails. J'ai personnellement apprécié le mouvement réaliste des plantes quand on tire dessus... à défaut de les déchiqueter.



Avec un son en 5.1, la partie sonore n'a pas été oubliée et afin de correspondre correctement avec le thème de la jungle, l'équipe créatrice du soft (je pense, sans trop me tromper, que ce sont les mêmes auteurs de Rail Chase c'est-à-dire, la même équipe que l'on a connu auparavant sous l'appellation Hitmaker (ex AM#3) a opté pour des percussions donnant un aspect aventure au jeu. C'est assez bienvenu, on a l'impression en quelques secondes, être dans un parc d'attractions.

Bon voyage!


De retour de l'île, on se rend compte que LGJ! reste un titre sympa... sans plus ! Certes, l'ajout du style "QTE" donne au titre une légère fraîcheur à un gameplay ultra basique et classique. Le côté fun des titres arcade de l'éditeur est bien évidemment présent, ce qui n'empêche pas d'avoir un sentiment de déjà vu ! Mention spéciale au dernier boss qui figure parmi les plus attrayants. Let's Go Jungle! est un titre sans doute à découvrir avec un ami ou sa copine, mais on aimerait de la part de SEGA, plus d'audace dont le roi de l'arcade en est capable... espérons une suite de Gunblade NY et de LA Machineguns sur Lindbergh avec un SEGA au mieux de sa forme avec les jeux Gun Shooting. Au fait, avant de partir, n'oubliez pas vos affaires ;)

Let's Go Jungle! Special


La version spéciale de Let's Go Jungle! ne change en rien la version standard bien au contraire. Je m'explique ! Tout d'abord la taille de la borne, 3m60 de largeur pour 2m72 de hauteur avec un poids d'une tonne cinq. Carrément impressionnant et on a le sentiment d'entrer dans un micro cinéma pour deux personnes :) . Une fois à l'intérieur, on est assis sur un siège avec deux écrans dont, un en face et un autre derrière nous. Grâce au gun de couleur rouge (modèle de la version disponible dans The House of The Dead 4), notre but est de shooter les attaques des bestioles sur les deux écrans à l'aide du siège qui peut effectuer des rotations de 45°, 180° et parfois de 360°... oui, tout comme la version spécial de The House Of The Dead 4. C'est complètement amusant et divertissant d'autant plus qu'on reçoit parfois des jets d'air en fonction de l'action... carrément excellent !!! A noter qu'il existe un bouton afin d'arrêter le mouvement du siège (et le jeu) en cas de malaise.



An exhilarating, fast-moving, fantasy adventure !


Une expérience unique grâce à la division arcade de Sega, Let's Go Jungle! Special possède un son digne d'un home-cinema. Écouter les mélodies de l'excellent Takenobu Mitsuyoshi est un vrai bonheur. Si la version de base reste sympa, la version Special est la preuve que Sega reste aujourd'hui encore le Roi de l'arcade en proposant à chaque fois de nouvelles expériences vidéo-ludiques. Si vous avez l'occasion, je vous conseil vivement de faire rien qu'une partie, croyez-moi, vous allez avoir des souvenirs impérissables.

Verdict

8

Points forts

  • La borne
  • Les sensations
  • Le jeu à deux

Points faibles

  • Les graphismes
  • La difficulté
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Arcade 9.0 7

Archives commentaires

bko, 30 jan 2008 - 3:14
Super le test, un jeu comme je les vénère. Son gros défaut : a quand la version 360 ?