Test : Gunblade NY & L.A. Machineguns Arcade Hits Pack (Wii)

On peut affirmer que durant l'année 2010, SEGA nous a réservé quelques surprises vidéoludiques. On oublie presque que la firme de Haneda n'est plus un constructeur de consoles tant certains titres gardent encore l'esprit SEGA: Bayonetta, Super Monkey Ball: Step & Roll, Project DIVA 2nd, Ryû Ga Gotoku 4 sans oublier Valkyria Chronicles II, Phantasy Star Portable 2, Vanquish et bien évidemment la conversion arcade de After Burner Climax sur consoles. Deux autres titres arcade cultes arrivent sur console de salon et en boîte. Je parle bien entendu de Gunblade NY et de L.A. Machineguns dont l'éditeur japonais a eu l'excellente initiative de proposer en compilation à l'instar de The House Of The Dead 2&3 Return.

GunBlade NY: Special Air Assault Force

Model 2B CRX version :

Sorti en 1995, grande époque des 32-bit (Sega Saturn et PlayStation), GunBlade NY a été développé sur board arcade Model 2 par le studio AM#3. Ce même studio était déjà responsable de Sega Rally (bien que ce soit la même team, l'équipe était différente) ou encore Cyber Troopers: Virtual ON. Une certaine expérience avec le super puissant système arcade de l'époque existait et afin de ne pas entrer en concurrence directe avec Virtua Cop de l'AM#2, le troisième amusement division décide de faire un rail-shooter en y ajoutant certes, une grosse dose de fun mais encore plus... du spectaculaire! Pas besoin de recharger, pas besoin de bien viser, GunBlade NY proposait de blaster tout ce qui apparaissait à l'écran grâce au gros fusil mitrailleur que la borne possédait. Par ailleurs, le géant japonais réalise deux types de bornes. Une version Standard et une version Deluxe ayant un écran de 50".

Wii version :

Été 2005, un groupe d'androïdes terroristes envahissent New York afin de prendre contrôle de Big Apple notamment les quartiers de Times Square et même Mid Town. La section Special Air Assault Force lance sans attendre l'Opération "Apple Storm" en utilisant comme principale force d'attaque, le dernier modèle d'hélicoptère de haute technologie: le Gunblade.

Contrairement à un AH-64 Apache, le Gunblade possède un pilote et deux artilleurs. Nous, on incarne un des artilleurs (un ami peut aussi prendre le rôle du deuxième artilleur) bref, on s'occupe uniquement d'arroser le terrain avec des obus explosifs sachant que les munitions sont illimitées et le pilote (contrôlé par l'IA) s'occupe des manÂœuvres.
Ce qui démarque des autres rail-shooters, GunBlade NY possède une caméra plus ou moins libre c'est à dire que, la caméra suit le ou les ennemis qu'on est en train shooter ce qui donne souvent, des angles de caméra assez dynamiques car il ne faut pas oublier, on est à bord d'un hélico'. Une fois, le terrain nettoyé, on passe à la zone suivante.
La version Wii de GunBlade NY est exactement la même que sur Model 2B et même plus encore. La Wiimote remplace le gros fusil mitrailleur certes, les sensations ne sont plus les mêmes toutefois, SEGA a rajouté un petit plus sympathique notamment l'utilisation de la petite enceinte de la Wiimote. On entend des courts messages comme par exemple, un petit briefing de la mission qu'on doit effectuer. Oui, ça reste anecdotique mais l'idée est là!
Trois modes de jeu sont disponibles avec bien évidemment, le Mode Easy, le Mode Expert et le Mode Scoring dont le but est de faire un hi-score en blastant toutes les zones du jeu (donc, les zones Easy et Expert) avec uniquement trois vies. Ce mode est très addictif une fois qu'on connait parfaitement les deux autres modes cités. Le Replay value est assuré!
Du reste, graphiquement pour un jeu de '95 cela a pris un coup de vieux indéniable. Toutefois, je tiens à rappeler que pour l'époque, c'était de ce qui avait de mieux en termes graphiques et le seul système pouvant rivaliser celui de SEGA, c'était le fameux System 22 de Namco. Bien évidemment, le Model 2 du roi de l'arcade ne faisait pas des effets de lumière ni autres effets tape à l'oeil néanmoins, un charme inouï s'en dégage... je parle bien entendu des couleurs utilisées, la modélisation des polygones, les effets d'explosion à chaque salve de tirs. Oui, 15 ans après, ça fait très vieillot et certains gamers auraient aimé une retouche graphique... je leur répond: NON! On aime les jeux arcade comme ils sont d'origine, sans retouches, sans grosses modifications et maître SEGA a eu la judicieuse idée de laisser GunBlade NY tel quel... que ce soit graphiquement ou musicalement. Bon point.
À noter cependant qu'étant donné que l'éditeur ne possède plus les licences de certaines marques notamment Fujifilm ou CSK (ancienne maison mère de SEGA ^^), celles-ci sont remplacées par d'autres affiches comme par exemple la publicité Coca-Cola qui est devenu dans la version Wii, une affiche de Sonic and the Black Knight ;). Rien de méchant donc! La bande sonore est très rythmée et on remarque qu'elle possède des airs de Virtual ON comme par exemple la mélodie " UN Headquarters ".

L.A. Machineguns : Rage of the Machines

Model 3 step 2.1 version :

3 ans après, l'éditeur japonais sort l'artillerie lourde. La suite de GunBlade NY toujours réalisé par l'AM#3 mais cette fois-ci, sur le surpuissant Model 3 dans son upgrade 2.1. Ce board avait mit K-O tous les systèmes vidéoludiques. SEGA régnait en suprématie absolue à tel point que, durant longtemps la maison de Sonic n'avait pas de concurrence directe. Le Model 3 a permis au géant nippon de se hisser au plus haut rang des constructeurs de machines de divertissement!
En '98, L.A. Machineguns : Rage of the Machines était une claque graphique et le seul jeu qui pouvait rivaliser c'était... The Ocean Hunter de... SEGA AM#1 ;).
Là aussi, deux cabinets avaient vu le jour notamment un modèle Standard et un modèle DeluXe. Ayant eu l'occasion de jouer à la version DX, L.A. Machineguns m'avait grandement impressionné sur tous les domaines. Techniquement et la borne en elle même.

Wii version :

On est en 2025 et un groupe d'androïdes connus sous l'appellation Rage Of the Machines occupent la "ville des anges" afin de prendre une énième fois, le contrôle de la planète bleue. Pas de chance pour eux, la force spéciale anti-terroriste S.I.F.A.T.(Special Intelligent Forces Against Terrorist) arrive à point.
20 ans après les événements de la première attaque sur N.Y., le fameux super hélicoptère Gunblade est devenu une relique... la nouvelle force possède maintenant des vaisseaux pouvant se déplacer librement tout en ayant une grosse puissance de feu!

Par rapport à son ancêtre, L.A. Machineguns possède peu de nouveautés. Outre ses graphismes dignes d'être encore superbes en 2010 sur une Wii, on note un système de scoring affiché à la réticule... autrement dit, plus on shoot du méchant androïde ainsi que leur véhicules, plus on augmente le multiplicateur de points. Le but, est bien évidemment nettoyer les rues de Los Angeles en exécutant si possible, un maximum de points et sans perdre de vies.
De plus, il maintenant possible de choisir la zone sachant qu'à la fin des quatre niveaux, un stage en bonus nous attend.
Du reste, on a ici un rail-shooter des plus classiques. Comme j'ai dit plus haut, cette version Wii conserve les graphismes et le gameplay du volet Model 3. Les couleurs utilisées, sont clairement du pur SEGA (période '98/'01) pour notre plus grand plaisir. De plus, si Gunblade possède un certain charme graphiquement, Machineguns possède ce côté "déjà vu" des plus agréables... en quelques secondes, on a l'impression de jouer un titre Dreamcast!
Les zones qu'on va visiter sont assez originales notamment celle dont l'action se déroule durant la soirée: Las Vegas the strip. D'ailleurs, on remarque beaucoup de références concernant l'univers SEGA World comme par exemple des affiches de Sonic Adventure, Space Channel 5 (si, si !) et même un autre titre de AM#3 sorti sur Model 2, Top Skater... sans oublier les explosions qui sont encore plus spectaculaires visuellement!
À l'instar de Gunblade, la petite enceinte de la Wiimote est utilisée pour la diffusion de courts messages.
Un petit mot sur la partie sonore étant donné que le compositeur n'est autre que Kentaro Kobayashi auteur de certaines mélodies de Virtual On: Oratorio Tangram, Virtual On Force, Virtual On Marz, du coup, une petite ressemble existe avec les jeux de combat de mechas.

L'esprit nineties en 2010

Si Jambo! Safari: Ranger Adventure a été complètement refait de fond en comble, les deux titres de la compilation Arcade Hits Pack ont été fidèlement conservés tant dans la partie graphique que sonore. Certes, aujourd'hui en 2010, cela peut rebuter les petits jeunes et inversement, les vieux gamers seront extrêmement heureux de revisiter la beauté graphiques des années '90. De plus, on note une classification de l'utilisateur permettant de débloquer de nouveaux tirs (genre; Tire rapide, etc). Ajoutons à cela, un classement en ligne bien sympa histoire de comparer les hi-scores des autres gamers ou encore la possibilité d'augmenter la difficulté.
Néanmoins, c'est vraiment, mais vraiment dommage que l'éditeur soit resté uniquement avec deux jeux arcade et ne pas avoir inclus des artworks, des flyers (affiches arcade), des vidéos des opus Model 2 & 3 bref, il y avait de quoi enrichir un peu plus cette compil'...
En tout cas, cela fait plaisir de savoir qu'au sein de l'entreprise SEGA, il existe encore des boss comme Madame Mie Kumagai qui ne laissent pas certaines productions mourir à jamais dans le passé. Revoir deux soft (des années quatre-vingt-dix) jamais convertis sur consoles du développeur mais finalement, portés sur Wii est une aubaine pour tous les arcade gamers alors, Gunblade NY & L.A. Machineguns Arcade Hits Pack est clairement, réservé aux passionnés des rail-shooters... aux passionnés de jeux arcade !


Verdict

7

Points forts

  • Deux titres arcade maintenant disponibles sur console!

Points faibles

  • Pas de bonus
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Wii 8.0 4

Commentaires

Rage, 30 sep 2010 - 3:24
Excellent test d'un jeu seulement et vraiment fait pour les fans. :good::good::good:

Puis le comparatif borne et Wii version c'est très bien pensé!!
Et 100% d'accord avec le fait qu'on ne devait pas retoucher les graphismes/musiques d'origine ... on en perd la saveur original du jeu comme c'est le cas avec Jambo Safari.

Et c'est vrai que des fois on a l'impression de jouer sur sa Dreamcast ... C'est dire si ce jeu est génial!:love:
excellent test, vraiment... Ca donne envie d'y jouer et je pris pour que ce type de jeu débarque maintenant sur ps360 grâce aux nouveaux accessoires...
Merci pour ce test qui défonce d'une compile qui défonce^^ Tonton, attends quelques mois et tu pourras la prendre à 20euros dans ton cash^^