Test : Football Manager 2011 (Windows, Mac)

Qu'il s'agisse de jeux de sport ou de simulation, le foot est un domaine qui a droit chaque année à son lot de mise à jour et d'évolutions pour se peaufiner toujours un peu plus. Football Manager n'échappe évidemment pas à cette règle et nous revient dans sa version 2011 pour les amateurs de simulation footballistique. Pour rappel, la série Football Manager est développée par le studio Sports interactive et édité depuis 2005 pour le compte de Sega. Sachez que ma dernière expérience sur un jeu de ce genre remonte à l'entraîneur 3 sorti en 1999. Un jeu resté proche dans le concept mais à des années lumières niveau possibilités. Ce test n'aura donc pas vocation à comparer ce jeu à FM2010 mais plutôt de faire le tour de ses fonctionnalités pour vous donner une vision globale du jeu.

Footlook Manager 2011

Commençons par le noyau du jeu : le système d'informations. Après avoir choisi son équipe parmi un million disponibles (j'exagère... quoique !), l'entraîneur que nous allons incarner va se retrouver avec son outil de travail indispensable à savoir... son ordinateur (vous l'aviez deviné hein) et plus particulièrement sa messagerie électronique.
En effet, la plupart des informations ainsi que la progression du jeu vont transiter par là. Ainsi, chaque événement important est relaté sous forme de mail (marché des transferts, propositions des clubs, rapport des espions sur les prochaines équipes à affronter, rapport du préparateur sportif sur l'état physique ou l'attitude des joueurs, organisation des prochaines rencontres ...). Une mine d'or d'informations qui pourra vite devenir incontrôlable mais heureusement la présence de filtre permet de mieux gérer le flot de mails.
Au niveau de l'interface, elle peut paraitre un peu froide et austère au premier contact mais elle est redoutable de lisibilité et d'efficacité.

Mon nom est Mond, Ray Mond

Une fois les prises de contact établies entre les membres du staff et les joueurs, il est temps de préparer la saison. Notre club participera à plusieurs matches de préparation avant de commencer le championnat. Un bon moyen de prendre en main le jeu et de former le noyau dur pour la future équipe.
Parfois, des propositions de matches non prévus au calendrier peuvent nous être faites, à vous de choisir en fonction du calendrier et de la forme des joueurs. C'est aussi un bon moyen de tester la réserve et de peut être dénicher de nouveaux talents ! Vient ensuite la phase de préparation d'avant match. Celle-ci est capitale et la victoire dépendra des choix tactiques et stratégiques. Les débuts promettent d'être laborieux avant de trouver la bonne équipe, les bons placements et les bons automatismes. Il faudra d'abord choisir le onze de départ ainsi que les remplaçants. On peut passer des heures à analyser les faiblesses et qualités de chaque joueur, une option permet même de comparer deux joueurs via un graphique très pratique.
Les caractéristiques des joueurs sont très nombreuses et précises avec la technique (contrôle, centre, tir, tête..), la physique (accélération, endurance, force...) et le mental (activité, courage, placement...).
Un rapport de l'entraîneur adjoint permet d'apprendre de précieuses informations sur l'attitude du joueur, le poste qui lui correspond le mieux, sa personnalité, ses faiblesses et son potentiel. Ensuite on devra élaborer une tactique grâce à un éditeur assez complet qui permet de créer des stratégies défensives ou offensives très précises et de les sauvegarder. Par exemple, pour les corners, on peut indiquer à un milieu la réaction à avoir (pressing, retrait...).De plus, on dispose d'un large choix de consignes individuelles que l'on peut assigner à chaque joueur.

90 minutes

Une fois les préparatifs terminés, le match peut débuter. On peut le visualiser en 2D ou en 3D. Le moteur 3D n'est évidemment pas du niveau de FIFA soccer mais est suffisamment clair pour observer avec précision le comportement de son équipe. De plus, les animations de joueurs sont variées et donnent beaucoup de réalisme à la rencontre. De nombreux réglages sont aussi a disposition (vues, ralentis, vitesse du match...)
Une fois encore, le jeu est très généreux en statistiques (chaque joueur est noté en temps réel) et propose des outils d'analyse très pointus après le match, comme ceux que nous propose les retransmissions TV.
D'un point de vue global, On pourra visualiser avec précision la répartition des zones de jeu sur le terrain, le nombre total de tirs, d'occasions, fautes ainsi que la possession de balle de chaque équipe. On connaitra avec précision le nombre de passes et de tirs réussis des joueurs, leur distance parcourue, les duels remportés... Le jeu donne la possibilité de revisionner le match ou de passer uniquement les moments clés de la rencontre.

Le Football : un sport avant tout ?

Enfin, le dernier point important du jeu concerne la communication interne et externe du club.
En effet, nos choix d'entraîneur ainsi que les résultats du club influencent le niveau de confiance du comité de direction ainsi que des supporters.
Il faudra essayer du mieux possible de respecter les objectifs initiaux, garder un effectif harmonieux pour préserver et augmenter l'envergure du club en France et dans le monde pour par exemple attirer des joueurs plus prestigieux.
Plus important encore, c'est la communication à l'intérieur du club entre nous (l'entraîneur) et ses joueurs. Le jeu permet de déclencher une discussion privée avec un joueur pour différentes raisons : le féliciter et l'encourager dans ses efforts ou, au contraire, lui faire comprendre qu'il n'est plus le bienvenu au club pour tenter de le faire partir de son plein gré.
Mais il ne faudra pas oublier les agents qui occupent un rôle important dans le jeu et qui ne nous rendent pas la tâche facile. En plus de nous proposer régulièrement des contrats, ceux-ci entreront régulièrement dans des phases de négociations pour évoquer le mécontentement de son client ou son souhait de partir si celui-ci est courtisé par un grand club. On devra alors faire preuve de patience et de diplomatie pour éviter un clash ou rester ferme au risque de voir le joueur ne plus vouloir s'entrainer ou jouer comme on l'a souvent vu en France ces derniers temps !

Conclusion

Avec son interface simple et efficace, sa base de données monstrueuse et ses possibilités gigantesques, FM2011 peut sans problème prétendre au titre de meilleure simulation footballistique.
L'expérience de gestion de coaching d'une équipe de football n'aura jamais été aussi complète, tout en restant simple à prendre en main même pour les débutants.
Les possibilités sont énormes et on éprouve un grand plaisir à voir se concrétiser nos choix tactiques sur le terrain, pour le meilleur ou pour le pire ! De plus, le jeu évolue bien dans le sens du football actuel ou le marché des joueurs avec tout ce qu'il englobe (argents, agents, négociations, clash....) prennent de plus en plus de place au profit du sport lui-même. Et FM2011 y répond bien grâce à un système de communication bien conçu, riche et intéressant.

Verdict

8

Points forts

  • Interface claire et intuitive
  • Base de données énorme
  • Gestion ultra complète
  • Excellents outils d'analyse
  • Communication riche

Points faibles

  • 3D des matches à améliorer
  • Pas de photos des joueurs
  • Bouffe temps

Archives commentaires

Clairement un jeu qui doit rendre totalement accroc les fans de foot. Ce n'est pas mon cas, mais j'imagine combien gérer sa propre équipe avec autant de précision doit être grisant...
yohko kurama, 23 nov 2010 - 12:48
Quand sega se prend pour EA ça dérange déjà moins les segamaniaques. :moui:

En tout cas hâte de le tester comme chaque nouveau FM. Oui Slaine c'est le genre de jeux, où tu retrouves à tous décaler dans le temps parce que tu as un match de ligue des champions super important....:na: