Test : El Viento (Mega Drive)


El Viento
El Viento
Action

Après une série de tests bourrés de testostérone, (The Punisher, the Terminator, Shinobi X et Chuck rock 2-son of Chuck !) j'ai envie de passer à quelque chose de plus fragile et délicat, de plus féminin quoi ! Premier opus d'une série consacrée aux filles fragiles !

NYC : ANNÉE 1928.

La ville qui ne dort jamais est à deux doigts de s'endormir définitivement ! Une secte se faisant appeler le groupe Hastur souhaite matérialiser sur terre le démon du même nom afin d'éliminer tous les habitants et démarrer un nouvel ordre mondial.
(Malgré la prohibition, la drogue faisait déjà des ravages dans les années 20.) Pour réussir leur plan, ils veulent utiliser le sommet de l'Empire State Building encore en construction, et en faire un autel de sacrifices afin d'y matérialiser la grosse bêbête !! (Sauf qu'en vrai, petit cours d'histoire au passage, la construction de l'ESB débuta le 17 mars 1930 !)

UNE HISTOIRE PAS NETTE.

Heureusement pour l'humanité, il existe sur Terre une personne (2 en fait, mais la 2e en question est passée du coté obscur depuis belle lurette.) capable d'arrêter tout le processus démoniaque. Cette personne c'est Annet, jeune sorcière Péruvienne qui a engrangé par télépathie une partie des pouvoirs D'Hastur. Grâce à cela, elle est donc capable de contrôler la magie d'El Viento et peut donc lui botter l'arrière-train avec grâce et élégance !
Évidemment, la secte des frappadingues est au courant de son existence, ils vont donc tout faire pour l'empêcher d'agir. En s'associant au parrain de la mafia New-yorkaise, Vincente de Marco, ils espèrent ainsi la capturer et l'offrir en sacrifice pour la résurrection de leur dieu.
C'est à ce moment que le joueur que tu es intervient pour empêcher ce funeste projet.

ON SE LÈVE TOUS...

Avec ces 8 stages divisés en 23 levels et ces 3 malheureux continus, El Viento n'est pas le jeu qui va se finir en 1 heure de temps.
En effet l'aventure d'Annet va vous occuper un petit moment dans cette Amérique de la fin des années 20. De New York à Detroit en passant par le mont Rushmore, pour enfin revenir dans la Big Apple, vous allez voir du pays pour pouvoir mettre un terme aux agissements de toute cette bande de maboules, qui a les moyens de ses ambitions ; association avec la Mafia oblige. Pour faire simple cela ne vas pas être de tout repos !
Pour réussir sa mission Annet est équipée de boomerangs (plus ou moins autoguidés) très aiguisés afin de faire un max de dégâts à ses adversaires. À cela s'ajoutent cinq sorts magiques très efficaces. Il faudra toutefois en trouver quatre cachés dans les différents niveaux, et il est préférable de ne pas sous-estimer cette recherche tant son utilisation devient primordiale pour certains boss et surtout le dernier niveau (n'espérez pas le passer sans avoir obtenue la 5e magie). Pour parfaire la maniabilité de notre punkette aux cheveux verts, il est également possible de la faire courir en appuyant sur le bouton de saut tout en maintenant la direction avant-basse appuyée, petit plus bien utile pour les sections de jeu où le sol s'écroule à notre passage.

...POUR ANNET (je sais elle est facile.)

Si dans le fond cet énième jeu d'action de la MD n'est pas le plus original, il se démarque pourtant grandement de la concurrence de l'époque (1991). Déjà du fait que l'on dirige un personnage féminin ; si cela s'est fortement démocratisé depuis 1996 avec une aventurière brune à forte poitrine, c'était peu courant à l'époque (De mémoire, Valis -Phantasy star- Musha-TF3 me viennent à l'esprit).
Ensuite le jeu est entrecoupé de cut-scènes après chaque niveau, parfois animées, elles sont graphiquement magnifiques et apportent vraiment quelque chose au jeu, elles ne sont pas là juste pour faire genre. Je vous conseille d'ailleurs de regarder l'introduction du jeu, qui en plus propose une musique superbe.
Ce qui me fait rebondir sur la bande son du jeu, l'ensemble est franchement excellent, pour moi El Viento possède certains des meilleurs morceaux de toute la logithèque MD, les deux musiques de fin notamment. À côté de ça, les bruitages sont vraiment moyens pour ne pas dire tout simplement mauvais, les 8 petits mégas de la cartouche étant sûrement un peu justes pour contenir le tout.
Du coté de l'animation, c'est aussi particulièrement réussi également, Annet est superbement animée, sa course est très fluide, très décomposée et à chaque changement de direction elle effectue un demi-tour sur elle-même pour repartir dans le sens opposé des plus classieux. El Viento respire vraiment le travail bien fait.
Le dernier point dont je vais causer concerne les graphismes globaux du jeu, justes convenables, je reprocherais certains décors vraiment dépouillés, mais beaucoup d'effets spéciaux viennent contrebalancer tout ça. Les boss sont de bonne taille, des effets de zooms lors des explosions ainsi que pas mal d'effets de transparence. Gros coup de cœur pour le boss du stage 3, gros sprites transparents qui se déforment en distorsions dès que l'on commence à lui causer des dégâts.

JAP/US : Ce qui change.

El Viento n'ayant jamais eu droit à une sortie Européenne, il faut donc passer par la case import pour s'en procurer une version. Jap ou US chacun est libre de faire son choix, mais, afin de le faciliter, voici les différences entre les deux versions.
"€œ La langue, bien sûr.
"€œ Jaquette US hideuse ne reprenant pas le design original d'Annet.
"€œ Modification scénaristique avec notamment le changement des noms d'une grande partie des personnages du jeu. Ainsi Al Capone en version Japonaise devient Vincente de Marco chez nos amis ricains, pour quelles raisons ?? Mystère !
À noter que le jeu dans sa version US contient une vraie notice en Français, bizarrement cette dernière reprend le design japonais ainsi que les vrais noms des persos et niveaux.
Pour ce qui est du jeu en lui-même, aucune différence n'est à signaler, même gameplay, même difficulté et même ordre des stages. Certes les variations ne sont pas vraiment gênantes, mais elles sont bien présentes, il me semblait donc utile de les signaler.

Au final, El Viento a peut être pris un petit coup de vieux visuel (l'écran HD n'aidant pas pour le coup.) mais il reste un titre ayant un fort potentiel d'intérêt parmi tous les titres action de la console.
Le challenge est à la hauteur, et son action omniprésente. Comble du bonheur, la version GENESIS est tout à fait compatible avec nos MD Pal, il serait donc dommage de se priver de ce titre trop méconnu. J'espère que ce test vous donnera envie de partager un moment de votre vie avec la belle Annet.

Verdict

8

Points forts

  • L'animation d'Annet.
  • Bande son.
  • Jouabilité.
  • Cut-scènes.
  • Earnest Evans en guest.

Points faibles

  • Bruitages pourris.
  • Décors parfois vides.
  • Ralentissement du stage 1.
  • Les modifs scénario de la version US.
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Mega Drive 7.6 5

Commentaires

myau, 07 nov 2011 - 7:12
Toujours sympa de lire un test sur cette incroyable production de Wolf Team qui pour moi n'a pas pris une ride. Une action dynamique à souhait, une fille charismatique à souhait, loin des nunuches qui pullulent dans bien des softs japonais, sexy juste ce qu'il faut (sans besoin de poitrine ultra volumineuse, de cris d'excitation puérils et tout le tralala), une musique exceptionnelle avec de somptueuses nappes vintage, une esthétique travaillée qui nous renvoie dans la sobriété du Chicago des années 30, et enfin une maniabilité au poil. Que demander de plus ? Ah peut-être une plus belle boite pour la version Genesis. Donc on file comme le vent sur la version japonaise.
pixeldream, 08 nov 2011 - 2:35
Merci pour le test :cool: un excellent jeu que j'ai toujours pas dans ma collection :dcd:
Merci pour ce test. Personnellement j'ai moins accroché que toi sur ce jeu, peut être parce que je l'ai découvert très tardivement. En tout cas Wolfteam faisait de très bons jeux, c'est certain.
Rage, 11 nov 2011 - 10:12
Merci pour ce test bien détaillé!! :good::good:
Un jeu que je ne connaissais pas et dont il va falloir que j'investisse dessus et d'urgence!! Que ce soit en Jap ou US.