Test : Daytona USA (Arcade)


Daytona USA
En 1994, SEGA décide une bonne fois pour toutes de conquérir le titre de roi de l'arcade. Après le Model 1 et ses deux titres plébiscités que sont Virtua Racing et Virtua Fighter, il sort le Model 2, véritable monstre technique pour l'époque capable d'afficher de la 3D texturée. Et encore une fois, c'est un jeu de course, réalisé par l'AM2, qui inaugure ce nouveau board et qui allait se promettre un sacré destin : Daytona USA.

Gentlemen, Start your engines !

Daytona USA est donc un jeu de course, de stock car cette fois-ci. Au volant de l'unique voiture disponible, la fameuse Hornet, il s'agit toujours de se faufiler à travers les véhicules afin d'arracher la première place. Comme d'habitude, un chrono mène la vie dure au joueur et rappelle que le temps est limité.

En fait, Daytona USA hérite d'un illustre ancêtre qui n'est autre que Virtua Racing. On y retrouve quasiment bon nombre de trucs du jeu de course du Model 1 : les checkpoints sur le circuit, les fameux "V.R buttons" qui permettent de changer la vue (mais pas de la même façon dans Daytona), le multi-joueurs allant à 8 avec des bornes reliées entre elles...

Mais Daytona USA apporte deux grosses innovations : la première étant graphique puisque les polygones sont désormais texturés. Et autant en dire que ça en jette car Daytona USA est beau, même encore aujourd'hui. Le jeu fourmille de détails tels que les inscriptions sur les voitures, une roulette dans le circuit beginner, un squelette de dinosaure dans l'advanced... Le jeu se permet même des clins d'œil avec le Sonic gravé dans la pierre ou la statue du Virtua Fighter Jeffry.

La deuxième est le dérapage, notion que l'on avait vu dans Outrun (un jeu de... l'AM2). Le maniement y est presque identique : freiner et braquer dans la direction souhaitée. Indispensable pour prendre les virages serrés dans les 2 derniers circuits et en plus super fun à effectuer.

Daytona, Let's Go Away !

Le jeu contient trois circuits de difficulté croissante : le beginner (renommé plus tard Three Seven Speedway) un circuit facile avec ses éléments de casino, l'advanced (Dinosaur Canyon) de difficulté moyenne se déroulant dans un canyon et enfin l'expert (futur Sea Side Street Galaxy), un circuit en bord de mer assez difficile.

L'un des points forts de Daytona est son mode multijoueur. Bien que quasiment identique à Virtua Racing, l'ambiance qui se dégage et l'utilisation plus massive de bornes raccrochées les unes aux autres donnent un fun incomparable à plusieurs.

Niveau réalisation, outre la réalisation de bonne facture dont nous avons parlé, il reste les animations excellentes, l'effet de vitesse saisissante, les bruitages réussis mais c'est surtout du côté des musiques qu'il faut chercher le meilleur du jeu. Chantés et au nombre de 4 (King of Speed, Let's Go Away, Sky High et Pounding Pavement), elles sont toutes excellentes et agréables à écouter. Le seul souci est que le bruit du moteur couvre la musique, ce qui empêche un peu d'en profiter.

Welcome to victory lane. You made it !

Sorti pour promouvoir le Model 2, Daytona USA est allé bien au-delà des espérances. Devenue culte, la borne fait partie des jeux que tout joueur d'arcade doit faire. Pour preuve de son succès, des bornes sont toujours exploitées et malgré les différentes versions consoles sorties, restera l'un des meilleurs jeux de course arcade.

Verdict

10

Points forts

  • Gameplay Excellent
  • Graphismes bien fichus
  • La musique

Points faibles

  • Le bruit du moteur qui couvre la musique
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Arcade 9.9 8

Commentaires

kiki, 19 juil 2013 - 8:11
Véritable claque technique,même si il lui manque le gouraud shading et les effet de lumière d'un ridge racer
Meme aujourd'hui avec la sorti de la version hd le jeu garde toujours cette fraicheur
kiki, 20 juil 2013 - 12:36
Oui en terme de fun
et de circuit disponible:cool:
Mais j'aurais bien vue un cycle jour nuit dans daytona:oui:comme dans ridge 1??:intero:
kiki, 20 juil 2013 - 12:42
Je rappelle de ce mois de début mai 95 lors d'un voyage scolaire au future au scope
Avec mon console + et le test de daytona usa sur saturn,et voila que dans un restaurant le roller je crois?,y'avait une borne d'arcade de luxe de de daytona:cool:
Et aussi de virtua fighetrs,tekken,ridge....bordel cétait bon
rynex, 20 juil 2013 - 2:22
Y'à aucun changement en temps réel jour nuit dans ridge racer,et les effets de lumière dynamiques n'existaient sur aucune carte arcade à l'époque et pendant rès longtemps.
Le stage de nuit est tout simplement un simplement un stage mappé différemment.
Le gouraud shading à la to shin den était était déjà dépassé avec les texture mapping haute qualité,et le nombre de poligones affiché par le model 2.
Les roues étaient texturée mais surtout modélisées !
Tous les autres jeux de bagnoles avaient des caisses à savon en un seul bloc qui ne se désolidarisaient pas du reste.
Daytona techniquement avait plusieurs années d'avance à tout les niveaux (anti aliasing,profondeur textures 40 bagnoles affichable sur un circuit etc.etc..) bref,les connaisseurs en parleront mieux que moi
C'est clair un monument ce jeu, au même titre qu'un Sega Rally. En tous cas Daytona c'est du lourd, un indémodable car même 20 ans après j'y reviens toujours avec le plus grand plaisir.
J'aurais presque envie de dire un genre à lui tout seul.