Test : Bleach: The 3rd Phantom (Nintendo DS)

La licence Bleach poursuit son bonhomme de chemin chez Sega. Pour rappel, la marque au hérisson possède les droits de cette licence pour les machines Nintendo. Si les opus sur consoles de salon n'ont pas vraiment brillé pour leur excellence, la série démarrée sur DS par la sainte équipe Treasure (Gunstar Heroes, Ikaruga) a forcément joui d'un succès critique bien meilleur, et pour cause : la qualité était au rendez-vous dans deux jeux de combats bien nerveux. Ce troisième opus change complètement la donne. Désormais c'est un Tactical-RPG qui s'offre à nous, tandis que c'est Tom Create qui développe, une petite équipe qui s'est beaucoup consacrée à la DS mais dont les jeux sont très peu connus.

Bleach the 3rd Phantom

Ce nouvel épisode de Bleach est un titre assez particulier. Bien qu'il s'agisse d'un Tactical-RPG, on peut également considérer que c'est un véritable manga à part entière. Et pour cause, c'est Tite Kubo, l'auteur de la série Bleach, qui a entièrement écrit et créé les personnages de cet épisode. On nous épargne donc les histoires inintéressantes, ici on a constamment l'impression d'être devant un bon manga.

Le joueur a la possibilité d'incarner deux personnages, ce choix fait au tout départ influence le cours de l'histoire. Il y a donc Fujimaru et Matsuri, deux jumeaux (respectivement un garçon et une fille) qui seront sauvés tandis qu'ils allaient être attaqués par un Hollow dans le Rukongai. Ils sont recueillis chez Konako, une femme vivant au Sereitei, et qui est la soeur du capitaine de la 5ème division : Seigen.

Pour ressituer rapidement l'univers, très riche et bien développé du manga, sachez qu'il existe dans le monde des Shinigamis qui sont des gardiens, protégeant les humains de créatures maléfiques nommées Hollows. Il existe également un monde nommé Soul Society, là où vivent les Shinigamis. C'est également là que l'on se retrouve après la mort. Ce monde est décomposé en plusieurs régions. Il y a le Rukongai qui est en fait la région pauvre, tandis que le Sereitei abrite les familles aisées. Enfin, la Soul Society est gardée par douze divisions, qui possèdent toutes un capitaine et un vice capitaine, ainsi que des membres. Les capitaines sont évidemment très puissants.

Nos deux jeunes jumeaux sont donc recueillis encore enfants. Un premier point très agréable est le fait que l'on va rencontrer l'intégralité des protagonistes du manga. Au début du jeu, on les croisera alors qu'ils sont encore petits, vivant comme ils peuvent dans le Rukongai, bien loin de s'imaginer qu'ils deviendront capitaines par la suite... Suite à cette partie, les jumeaux se retrouvent propulsés dans le futur, et seront également séparés. Ils rencontreront alors Ichigo etc... L'histoire est réellement soignée, et on apprécie de voir que tous les nouveaux personnages sont parfaitement intégrés à l'histoire, qui se déroule comme dans le manga, mais de façon un peu différente. On découvre alors une histoire un peu alternative, et les fans seront clairement captivés.

Tactical-Manga

Il faut voir Bleach the 3rd Phantom davantage comme un manga interactif, que comme un Tactical-RPG. La progression se fait par chapitres (il y en plus de 20 en tout). Chaque chapitre est découpé en phases de Temps Libre, et en combats. Il peut y avoir plusieurs fois ces deux types de phases par chapitre.

Les combats adoptent une vue en 3D isométrique de bonne facture. Les visuels sont clairs, on reconnait facilement les personnages. Un système d'avantage est présent, chaque personnage possédant son propre style de combat. La Vitesse l'emporte sur la Technique, qui l'emporte sur la Force, qui l'emporte sur la Vitesse. Certains ennemis gigantesques ou puissants ont l'avantage constamment, tandis que d'autres plus faibles (dédiés à la guérison par exemple) n'ont jamais l'avantage.

Une phase d'attaque se constitue de plusieurs étapes. Tout d'abord le personnage va effectuer une attaque, ensuite s'il a l'avantage sur l'ennemi ou si il a un peu de chance, il va effectuer une seconde attaque encore plus puissante. À cela peuvent s'ajouter des soutiens : on peut combiner ses forces avec un allié pour faire une attaque de plus. On pourra même faire une attaque combinée à deux dans le meilleur des cas. À ces attaques normales s'ajoutent les compétences (l'équivalent des sorts), la possibilité d'absorber la pression spirituelle environnante (représentée sous forme de zones colorées sur la carte), d'utiliser un objet ou bien, quand c'est possible, de passer en mode Bankai (qui sont les formes ultimes des personnages les plus puissants). Il y a donc de quoi faire du côté des combats.

Les phases de Temps Libre sont très originales. On dispose d'un certain nombre de points d'actions. Chaque évènement coûte un certain nombre de points (de 1 à 6). On va donc devoir choisir ceux que l'on veut voir, sachant qu'il ne sera en général pas possible de tous les faire. Or ces évènements sont importants ! En effet, ils déterminent directement le niveau d'amitié avec les divers protagonistes du manga. Ainsi on pourra choisir de se rapprocher de certains personnages que l'on aime bien. Passé un certain cap dans le jeu, il faudra carrément recruter des membres grâce à ces phases de Temps Libre. Mais je n'ai pas encore tout dit ! Une difficulté supplémentaire vient du fait que notre progression est représentée par Kon (une peluche). Ce dernier avance en ligne droite sur des cases, et certaines permettent de gagner des objets, d'autres font que le Temps Libre prend fin prématurément. Il faudra donc être malin pour voir tous les évènements voulus, tout en récupérant tous les bonus présents. Certains évènements vers la fin du jeu permettent même de prendre des bains avec les filles, autant dire que c'est un argument qui joue beaucoup en la faveur du jeu.

Recyclage de sprites

Le joueur se retrouve plongé au coeur d'une histoire bien construite, où il incarne des personnages parfaitement intégrés à la trame du manga. Il peut en plus créer des liens avec les personnages qu'il affectionne le plus, tout en participant à des combats assez soignés dans l'ensemble. Du côté de la réalisation, on retrouve le même style graphique que pour les jeux de combats précédents. Les sprites ont été réutilisés pour animer les séquences d'attaque de fort belle façon, tandis que beaucoup de contenu a été rajouté pour les nouveaux personnages ou Hollows.

Le jeu dispose d'un système d'expérience avec des niveaux, auxquels s'ajoutent des points de compétences à répartir parmi diverses caractéristiques, et ce pour chaque personnage. On pourra également développer son Zanpakuto (son katana) avec de nombreuses possibilités. Malheureusement les coûts de développement sont élevés, et on réservera donc les points de compétence en priorité à l'évolution de l'arme, mettant de côté les caractéristiques (dont la possibilité d'évolution devient du coup assez anecdotique). De la même façon, le jeu propose des dizaines de personnages, mais seuls huit peuvent être choisis pour combattre, ce qui oblige à faire des choix vraiment drastiques. En revanche, le jeu y gagne en rejouabilité, d'autant plus que les deux jumeaux possèdent des aventures un peu différentes.

Dans la catégorie des petits défauts, on pourra également noter les zones de déplacements un peu réduites, obligeant le joueur à passer de nombreux tours à déplacer ses personnages. Les batailles sont assez rentre-dedans, même si les situations sont variées. Il est possible de faire des batailles libres pour entrainer ses personnages. Les objets sont assez anecdotiques, et on aurait pu s'en passer totalement.

Le jeu est en français dans le texte, anglais pour les voix. Le japonais aurait peut être été plus approprié, mais ça n'est pas une catastrophe vu qu'il y a peu de voix. La bande-son est parfaitement dans l'esprit de l'anime, et certains thèmes sont réellement très beaux, notamment le thème triste du jeu. D'une manière générale, le manga est parfaitement respecté. Le jeu est relativement long puisqu'il faudra une bonne vingtaine d'heures pour en voir le bout. Il n'est pas particulièrement facile non plus et échappe donc au syndrome du Tactical-RPG brainless que l'on pouvait redouter pour un jeu tiré d'une licence. En revanche, l'alternance Temps Libre/Combat, avec les montagnes de texte à ingurgiter, pourra finir par être répétitif auprès des moins patients. Ils pourront toujours zapper le texte avec X.

La série des Bleach se poursuit avec la qualité qu'on lui connait sur DS. Bleach the 3rd Phantom se destine aux fans qui savent apprécier un bon manga. Avec ses tonnes de texte fort bien écrit, on se retrouve réellement plongé au coeur de l'histoire, et la possibilité de créer des liens d'amitié avec les protagonistes du manga à travers les phases de Temps Libre est un élément passionnant. Les phases de combats, sans être transcendantes d'originalité, sont suffisamment soignées et variées pour maintenir le joueur captivé du début à la fin. On ne notera au final que quelques éléments un peu inutiles au jeu (objets, expérience/évolution avec points de compétences) et une légère répétitivité de l'action. Loin des jeux où l'on s'excite de tous les côtés, Bleach the 3rd Phantom se joue comme on lit bon un manga : en prenant son temps et en appréciant chaque moment.

Verdict

7

Points forts

  • Histoire captivante
  • Les phases de Temps Libre
  • Rejouabilité
  • Beaucoup de contenu
  • Fidèle au manga
  • Les bains avec les filles ! ^^

Points faibles

  • Certains éléments inutiles au système de jeu
  • Assez répétitif
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Nintendo DS 7.5 2

Archives commentaires

Sympa le test, ça donne vraiment envie ! Si par hasard SEGA pouvait récupérer la licence Neon Genesis Evangelion et faire le même boulot qu'avec le licence Bleach. :D
Un bon volet donc une nouvelle fois sur DS... va falloir que je m'y mette un jour.
Par contre Cireza, des jumeaux sont obligatoirement deux! Inutiles donc de toujours écrire "deux jumeaux" a chaque fois. (ou alors c'est qu'ils sont 4. CQFD!!) ^^
Dwight, 25 fév 2010 - 11:11
Un tout grand merci pour ce test Cireza!! Content d'avoir un avis autre que celui de la presse "spécialisée" où celle-ci n'a pas été tendre avec ce jeu. Je me tâte donc à l'essayer!!
Oui Bko^^ un très bon jeu de baston qui se trouve à moins de 10euros neuf. Pas besoin de connaitre ou d'aimer la série en plus. Tu peux passer tous les textes si ca te soule comme moi^^
kemaru, 26 fév 2010 - 12:09
Bon test Cireza ^^
Je ne savais même pas Tite Kubo avait écrit ce scénario.
C'est vrai qu'il a l'air fort intéressant.
Va falloir que je me le fasse, pour me forger un avis perso. ;)
Meilleur avis que la presse spécialisée, j'ai appris plus de chose. :p Merci encore.
cool, un bon jeu au final. J'avais cru lire une critique comme quoi il n'etait pas terrible. Etant donné que j'aime bien Bleach, alors un achat à envisager! Merci pour le test Cireza.
Rage, 26 fév 2010 - 2:16
Merci pour ce test!!

J'ai déjà le jeu mais il va rester encore dans son blister vu que j'ai d'autres choses à jouer ...
Un super test pour une série que je n'ai jamais approché.. J'ai donc appris pas mal de choses.
Autant en remettre une couche : il est très bon, mais à réserver aux fans. Sur ce bon jeu ! ^^
Un bon jeu testé de plus!! j'ai découvert la série il y a 6 mois, et j'ai tout de suite accroché...