Test : La Boussole d'Or (Xbox 360, PS3, Windows)

A la croisée des mondes : la Boussole d'Or est l'adaptation en jeu-vidéo du film du même nom sorti tout récemment, ce dernier étant adapté du roman. Développé pour le compte de Sega par Shiny (dont la renommée pourrait être meilleure), on peut voir sans l'ombre d'un doute les enjeux financiers derrière ce titre, profitant forcément du succès du film. Disponible sur de nombreux supports, c'est la version 360 qui nous intéressera dans ce test, bien qu'a priori elle ne propose rien de plus que les autres, à l'exception des succès.

Voyage dans le Grand Nord

Je ne vais pas présenter l'ensemble de l'histoire car ça serait extrêmement long, mais afin de savoir de quoi il retourne, sachez qu'une jeune fille du nom de Lyra possède le pouvoir de lire avec une grande facilité les informations données par l'althiomètre. Cet objet est un artefact ressemblant à une montre avec de multiples aiguilles et divers symboles ayant des significations différentes. Le principe est que l'on pose une question à l'objet, et en replaçant correctement les trois aiguilles, l'althiomètre pourra indiquer une réponse grâce à une quatrième aiguille parcourant les symboles.

Bien évidemment le pouvoir de cette jeune fille suscite de nombreux intérêts et elle est ainsi placée au centre de l'histoire. Elle est accompagnée de Pan, son deamon (il s'agit d'un animal pouvant changer de forme dans le cas de Lyra) aux capacités diverses. Elle rencontre également un ours blanc nommés Ioreek, les ours ayant la capacité de parler et combattant les uns contre les autres en armures, ce qui donne par ailleurs des séquences de jeu assez sympathiques.

Gameplay megamix

Alors en quoi consiste le jeu la Boussole d'Or ? Tout en retraçant de manière fidèle les évènements du film, le joueur se voit traverser le monde dans la peau de Lyra, et parcourt des niveaux proposant un gameplay très varié. Ainsi le tout début du jeu fait office de gros tutorial dans un niveau dans la neige, où l'on peut tester un peu le côté combat du jeu à dos d'ours. Le joueur peut ainsi frapper pour faire des combos ou encore projeter l'adversaire de diverses façons, l'attaque rotative étant la plus efficace car faisant le ménage. A cela s'ajoute une furie. Les niveaux à dos d'ours proposent également un peu de plateformes et des évènements divers utilisant les désormais classiques QTE.

Suite à cela le joueur fait un peu de chemin avec Lyra, et le jeu s'apparente alors à de la plateforme. Pan peut prendre plusieurs formes : hermine (pour scanner les environs), chat (pour rouler et grimper aux murs), singe (pour s'accrocher à des barres) et oiseau (pour planer). Ces formes sont utilisées avec intelligence et permettent de varier les séquences de jeu à pieds. On notera en plus des passages d'équilibre.

Suite à ce niveau, le joueur se retrouve dans des niveaux plus civilisés (Londres entre autres) où il aura l'occasion de parler à maintes personnes. On pourra alors participer à des séances de dupperie faisant appel à pas mal de mini-jeux différents. La réussite de ces derniers permettra de continuer le jeu tandis que l'échec amènera à recommencer.

Pour progresser il sera important de scanner tous les endroits du jeu pour trouver les trois significations de chacun des 36 symboles de l'althiomètre car ces significations sont importantes pour trouver les réponses aux questions. En effet, selon le nombre de symboles en notre possession pour une question, la difficulté sera très variable (on peut aussi essayer de deviner le sens des symboles) et obtenir la réponse sera donc moins évident. Un mini jeu de dextérité couplé à un QTE est proposé pour ces séquences. Au final le jeu est très varié et propose des passages agréables, même s'il reste très facile d'une manière générale.

La réalisation (rushée)

Si le jeu est donc assez agréable à parcourir, on sent clairement que les contraintes de temps ont pesé sur la réalisation que l'on pourra qualifiée d'assez baclée. Rushée pourrait être plus exact. Les graphismes font de la peine pour une 360 avec des modélisations faiblardes et des textures qui apparaissent vraiment horribles par moments, même si de loin le tout reste correct. La bande-son en revanche est très agréable.

Les voix et les sous-titres souffrent de plusieurs problèmes : volume tellement faible qu'on entend pas les voix pour certains PNJ, sous-titres pas synchro avec les vidéos qui parsèment le jeu, qualité des voix assez excécrable dans l'ensemble. Enfin le jeu possède pas mal de bugs mais ils sont assez peu fréquents fort heureusement. Ainsi il m'est arrivé d'être bloqué à un combat car la console ne faisait rien. Haneda lui a connu les plaisirs de la visite d'une tente sans pouvoir en ressortir. D'une manière générale les collisions sont assez approximatives et les passages sur les barres avec le singe montrent clairement qu'il y a un manque de finition (disons que ça n'est pas parfait à l'écran mais au moins ça ne plante pas et ça ne provoque pas de souci de maniabilité, ce qui est déjà pas mal).

Au final le titre se parcourt avec plaisir à condition de ne pas être hyper exigeant, il est donc assez bon pour un public plus jeune bien que contenant des scènes de combat assez violentes. Il est aussi d'une longueur satisfaisante (environ 15 heures) et propose quelques succès difficiles à débloquer (notamment répondre à toutes les questions et trouver toutes les significations des symboles).

Loin d'être une catastrophe, la Boussole d'Or sur 360 propose des phases de jeu variées et plutôt agréables. La réalisation est franchement moyenne, mais le jeu ne souffrant d'aucun problème de maniabilité on le parcourt sans problème, même si la fin arrive au final relativement vite. On retiendra surtout la grandes diversités des phases de jeu qui assure un plaisir de jeu constant et qui font que jamais on ne s'ennuie devant le titre, ce qui est déjà pas mal.

Verdict

5

Points forts

  • -Gameplay varié
  • -Plutôt long
  • -Agréable à jouer du début à la fin

Points faibles

  • -Réalisation dans son ensemble
  • -Voix et sous-titres
  • -Quelques bugs
  • -Un certain manque de finition

Archives commentaires

maxi

Wep, d'ailleurs je m'attendais à deux grosses daubes avec mario and sonic.
Finalement, on se retrouve avec un jeu médiocre et un autre assez sympa.
On a évité le pire au moins, car vu les infos avant la sortie du jeu, c'était pas gagné ! Et puis c'était Shiny aux commandes :s
Lors du salon MGS07, alors que j'éssayais La Boussole D'Or, une séduisante "fille-Sega" m'offre un porte-clef SEGA bien chaud... je la remercie encore ^o^
On s'est même taté pour lui mettre un point en plus à vrai dire. C'est dire comment il a nous plutot surpris dans le bon sens. Et beaucoup de tests le descendent...