Test Hardware : le Visual Memory 2 de Dreamware Enterprises

Vous en avez assez de devoir jongler entre 8 VMU pour gérer la sauvegarde de votre collection indécente de jeux Dreamcast (auxquels vous avez tous joué, et que vous ne laissez pas du tout croupir dans une bibliothèque ahah), assez de devoir remplacer les piles CR 2032 pour empêcher vos oreilles de saigner à chaque fois que vous allumez votre console ? Réjouissez-vous, car Dreamware Entreprises a tout prévu.

Dreamware Enterprises est la compagnie derrière le site Dreammods.net, qui propose essentiellement des périphériques sans fil pour Dreamcast. En 2022, ils ont lancé une campagne de financement participatif sur Indiegogo pour un VMU de nouvelle génération. Celle-ci s'est achevée en Octobre 2022, date à partir de laquelle la phase de production a commencé, et les premiers backers ont donc reçu leur exemplaire récemment.

Sobrement nommée “Visual Memory 2” ou VM2, cette nouvelle version de la mythique carte mémoire de SEGA a pour objectif de palier les défauts de l’original : une capacité de stockage assez faible, une consommation importante pour peu qu’on veuille l’utiliser en stand alone, et l’absence de connectique PC pour gérer ses sauvegardes sans passer par sa console.


Les fonctionnalités du VM2 sont dont particulièrement complètes : 

  • Mémoire interne de 200 blocs + 128 blocs pour les mini-jeux, comme le modèle original
  • Slot microSD, pouvant accueillir des cartes d’une capacité de 32Go,
  • Batterie rechargeable soit en le connectant à la Dreamcast, soit par un port USB-C,
  • Connexion PC en USB,
  • Ecran rétro-éclairé de résolution doublée par rapport à l’original.

Le VM2 est censé à terme faire à peu près tout ce dont son grand frère est capable. On peut déjà faire tourner les mini-jeux, et une future mise à jour du firmware permettra de transférer et recevoir des données en le connectant à un VMU classique, et de le rendre compatible avec le DreamEye.

Visuellement les différences avec un VM millésime 1998 sont peu nombreuses, mais néanmoins présentes : le format de l’écran est différent, ce qui a déplacé les icônes à l’écran sur le côté, et non plus dans la partie inférieure. Le bouton “Sleep” est devenu un simple symbole, et la croix de direction n’a plus son petit ergot central. On voit le slot pour la carte microSD sur le côté, le port USB-C en bas, ainsi qu’un petit bouton. Celui-ci ouvre le menu système, qui permet de modifier l’affichage (résolution, rétro-éclairage, mode sombre), les options sonores, et surtout de gérer la mémoire. 

On peut basculer de la mémoire interne (identique à celle d'un vrai VMU) à la carte SD, dont le fonctionnement est au départ un peu nébuleux : on peut en fait créer dans la carte autant de VMU virtuels qu’on le souhaite, chacun ayant une capacité standard, directement depuis le menu système. On peut gérer les fichiers via le gestionnaire de mémoire de la console, ou tout autre outil (par exemple l’excellent utilitaire Dream Explorer alias VMU Tool) comme on le ferait pour un VMU classique. Il est même possible de changer de VMU virtuel pendant que le VM2 est dans une manette. La navigation se fait alors uniquement via le bouton de fonction situé sous le VM2.

On peut aussi accéder au statut et à la mémoire interne du VM2 en le connectant à un PC, via une interface graphique dédiée. Celle-ci permet également d’afficher l’écran du VM2 sur le PC, par exemple dans le cadre d’un stream. En revanche le logiciel fourni, VMU Explorer, ne permet pas de naviguer directement dans la carte SD. Il faut la sortir du VM2, l’insérer dans votre PC, et importer les VM virtuels dans le logiciel. Ensuite vous pouvez manipuler les fichiers à loisir. Il est même possible de “ranger” plusieurs VMU virtuels dans des répertoires sur la SD.

Le VM2 en lui-même est simple à utiliser (en même temps, ça reste une carte mémoire hein, encore heureux qu’il ne faille pas être sorti de Saint-Cyr pour pouvoir s’en servir), ce sont surtout les logiciels pour l’exploiter correctement qui peuvent être un peu complexes au premier abord, mais ce n’est certainement pas de la faute du concepteur, puisqu’il s’agit d’outils tiers. En revanche, il est un peu gênant de ne pas pouvoir classer les dossiers créés dans le VM2 par ordre alphabétique : ils apparaissent uniquement dans leur ordre de création. Les options de tri sont sur la todo list du développeur cependant.

L’objet physique est quant à lui bien conçu, et qualitatif : le plastique est de qualité, l’éran LCD rétroéclairé est nickel (mais vide la batterie à toute vitesse). Deux points noirs cependant : le capot du VM2 est mal conçu, et un ergot peut facilement se casser si on tire dessus. Il y a une bonne façon de faire (appuyer d’un côté, soulever de l’autre), mais un nombre non négligeable de backers l’a quand même pété (dont moi, évidemment). Le concepteur est conscient du problème et prévoir une mise à jour du moule, et l’envoi de pièces de rechange à partir de 2024 pour les bourrins. 

Bien que la croix et les boutons soient similaires à ceux du VMU original, le feeling n’est pas tout à fait le même, mais la navigation est tout aussi facile. En revanche, le choix du format d’écran est étrange.On passe d’un écran en 48x32, avec une surface d’affichage utile carrée, et qui remplit bien l’écran, à un format plus rectangulaire, qui est bien utilisé lorsqu’un utilise l’explorateur de fichiers, mais qui laisse des espaces vides de chaque côté dans les mini-jeux. 

La résolution supérieure rend les images fixes plus fines, mais en mouvement on voit clairement une sorte de clignotement, surtout lors des défilements. Lire les textes dans Chao Adventure 2 est par exemple plus difficile qu’avec un VMU original. On perd aussi la couleur vert-bleu du VMU original pour un écran parfaitement neutre.

A vrai dire, j’ai du mal à voir l’intérêt de l’augmentation de la résolution, en dehors de cas très spécifiques, comme des homebrews développés spécialement pour l’appareil. En plus, choisir une résolution x1 réduit la taille de l’affichage de moitié, et revient au format carré original. On n’a pas par exemple d’option d’upscale, pour profiter de l’affichage d’origine.

Les mini-jeux sont supposés avoir quasiment tous été testés. Je n’en ai essayé que deux :

  • Ceux de Tech Romancer fonctionnent, mais tournent plus rapidement d’environ 7-8% que les originaux. Les clignotements de l’écran ne rendent pas non plus la tâche facile dans Love & Punches.
  • Chao Adventure 2 : pas de problème particulier à signaler, en dehors, toujours, de l’affichage propre au hardware. Emulation oblige, on met deux ou trois secondes à quitter le jeu, alors que c’est immédiat avec un VMU classique.

J’ai bien eu quelques problèmes sur ces mini-jeux (plantage du VM au lancement de Chao Adventure 2, écran-titre rogné sur Tech Romancer), mais je soupçonne une corruption des sauvegardes en les manipulant dans VMU Explorer. Prudence donc, n’hésitez pas à dumper vos VMU avec Dream Explorer avant de commencer à les manipuler.


Le constat final est un peu mitigé. Oui, c’est vraiment très pratique de pouvoir avoir des sauvegardes infinies dans un seul VMU, de pouvoir les organiser, les classer, les renommer, et profiter de tous ses mini-jeux sans avoir 20 cartes mémoire. En revanche, c’est un peu laborieux de devoir retirer la carte microSD à chaque fois qu’on veut manipuler les fichiers, et l’emploi d’un outil tiers semble ne pas être sans danger, du moins pour les fichiers des mini-jeux. Le choix de conception le plus étrange reste celui de l’écran, qui en dehors du rétroéclairage, propose une expérience inférieure à l’original, tout ça pour permettre un usage plus que marginal.

Est-il indispensable à tout possesseur de Dreamcast ? Non, car il existe déjà des VMU de grande capacité (officiels ou non) qui n’ont certes pas d’écran, mais font l’essentiel, à savoir garder vos sauvegardes au chaud. Mais le VM2 est une solution tout-en-un pratique une fois qu’on est habitué à le manipuler, et si vous croulez sous les VMU, ou si vous êtes accrocs aux mini-jeux, vous pourriez avoir intérêt à suivre les futures updates du firmware. Sinon, gardez vos 4X, ils font très bien le job.

Le VM2 peut être commandé sur Indiegogo en blanc ou en noir à partir de 115€ environ, mais attention : tous les premiers backers n’ont pas encore reçu leur exemplaire, ne vous attendez donc pas à une livraison avant le deuxième trimestre 2024.

Les + : 

  • Connexion facile à un PC
  • L’écran rétro-éclairé
  • Un seul VMU pour les gouverner tous
  • La batterie rechargeable
  • Interface relativement bien pensée

Les - : 

  • Le format, la résolution, la qualité d’affichage de l’écran dans les mini-jeux
  • Obligé de sortir la carteSD pour accéder à son contenu
  • Emulation pas encore 100% au point
  • L’usage d’outils tiers pour manipuler les sauvegardes
  • La conception du capot

    Galerie

    Merci pour ce test Shenron. De ce que je vois dans la vidéo l'objet en lui-même à l'air bien qualitatif. Par contre, je ne comprends pas le choix de la taille d'écran, vu que les jeux ne l'utilise pas. Dommage aussi de ne pas avoir plusieurs niveaux de luminosité ( d'autant si ça pompe la batterie). A part ça, ça à l'air top.
    Tu dis qu’il y a d’autres VM de ce genre mais je n’en vois pas d’autres perso ?? Il y a le 4x américain mais il n’est pas très fiable et disponible qu’en occasion.
    Il y a le modèle 4X japonais, effectivement trouvable uniquement d'occasion j'imagine.

    Ce que je veux dire c'est que si vous êtes en dèche de VMU, c'est un bon choix, et il n'y pas plus fiable effectivement que le stockage sur une carte SD dont on peut facilement faire une sauvegarde.
    Mais si vous êtes déjà équipé, c'est pas la peine de remplacer vos VM originaux, même non officiels : j'en ai récupéré 3 qui en ont sûrement vu des vertes et des pas mûres et qui marchent encore très bien !
    Mouais, pour 40/50 euros ok mais là ouille...
    Et pis j'ai ai un X4 JP et au moins 8 officiels 😁

    Pour la taille de l'écran, je me demande, est-ce vraiment voulu ?
    Je soupçonne juste le fait de ne plus pouvoir d'écrans avec la résolution d'origine et du coup l'obligation de se rabattre sur cette solution.