Test express : Two Point Hospital : Off the Grid (Windows)

Two Point Hospital

Après Bigfoot, Pebberley Island et Close Encouters, Off the Grid est le quatrième DLC de Two Point Hospital. Et comme ses prédécesseurs, il introduit trois nouvelles maps, de nouvelles maladies, de nouveaux objets décoratifs ou utilitaires, et de nouveaux mécanismes.

La première ville, Wanderoff, apporte peu de nouveautés, en dehors des distributeurs de légumes. Elle introduit surtout un "compteur de bien-être" qui module vos revenus en fonction d'une série d'indicateurs sur le bonheur des soignants et des patients. On nous donne également une nouvelle salle, les Plantes Aromatiques, qui soignent les patients en les mettant dans des fleurs, et une nouvelle maladie, le Ver de Bois. Il faut vraiment gérer son hôpital comme un manche pour rester longtemps sous la barre des 100%, et la difficulté n'est pas là : en effet, on nous balance très tôt toutes les maladies imaginables, et un des critères de réussite 3 étoiles est d'avoir un moral des troupes supérieur à 90%. Ajoutez à cela une structure de la ville labyrinthique et sans aucun mur, et vous avez peut-être la map la plus difficile de ce DLC.

Le Vieux Newpoint impose de nourrir tout notre petit monde uniquement avec des carottes, des choux et des citrons, ainsi que de l'eau de pluie, les distributeurs étant proscrits. Les serres et les futs se remplissent tout seuls, mais lentement, il faut donc en disposer un bon paquet pour pourvoir à la demande. La nouvelle maladie demande de passer les clients transformés en épouvantails dans une moissonneuse-batteuse géante. Pas de difficulté particulière sur cette map.

La dernière map change d'atmosphère, puisque Windsock est un hôpital ultra-moderne, alimenté uniquement par des énergies renouvelables : panneaux solaires, éoliennes et barrages hydro-électriques, qu'il faudra acheter pour alimenter nos salles. Le surplus d'énergie peut être utilisé pour accélérer le renouvellement des candidats à l'embauche et le flux des patients. Pour gagner il faut acheter un nombre donné d'unités d'énergie, et atteindre un taux de guérison et de moral des employés donnés. La maladie propre à cette map est la Mise à Nuit, dont le nom n'est pas très explicite, mais qui consiste à transformer des clones de Steve Jobs en personnes normales. Les objectifs de la carte sont assez faciles à atteindre pour un joueur expérimenté, et l'énergie étant à la fois peu chère, et ne nécessitant qu'un achat ponctuel, cela ne représente pas une vraie contrainte.

Comme d'habitude, ce DLC promet une douzaine d'heures de jeu supplémentaires, et de nouveaux éléments pour le mode Bac à Sable. On sent que les développeurs ont voulu ajouter des éléments perturbateurs, mais ils n'y sont clairement pas allés à assez fort pour augmenter significativement la difficulté. De plus, les nouvelles contraintes (gestion de l'énergie, interdiction des distributeurs) ne peuvent pas être appliquées dans le mode Bac à Sable, tout comme le déblocage de salles via des objectifs, issu de Pebberley Island. C'est dommage car cela aurait apporté un peu de fraîcheur à ce mode qui reste toujours relativement simple.

Vendu à un prix somme toute raisonnable, Off the Grid permet aux fans du jeu d'ajouter quelques heures à leur compteur, mais on constate surtout un potentiel d'amélioration du mode Bac à Sable qui n'est pas exploité. Espérons que le prochain DLC sera plus difficile, et permettra enfin de personnaliser vraiment son expérience de jeu.

Commentaires