Reportage : Le Tokyo Game Show 2022

Trois ans, il aura fallu attendre trois longues années pour enfin remettre les pieds au Makuhari Messe situé dans la préfecture de Chiba, lieu accueillant le mondialement connu Tokyo Game Show.

Cela fait un bien fou de pouvoir de nouveau goûter aux joies du monde d'avant sans restriction ni limitation, bien que la taille du salon fût légèrement inférieure à celle des éditions précédentes.
Les halls 9, 10 et 11 qui accueillaient entre autres les jeux indés et les boutiques étaient fermés et donc tout se concentrait du 1 au 8, sans pour autant donner une impression d’étroitesse, preuve qu'il y avait un peu moins de choses (rien de choquant).
Enfin si, UNE chose choquante, pas de boutique SEGA !!! Mais on va râler sur ce point en bas d'article.
(Alors en fait il y a une seconde chose choquante, j'ai eu l'impression qu'il y avait largement moins de babes, suffit de regarder le nombre de mes photos, il y a plus de jeux vidéo que d'hôtesses, chose inimaginable avant :p ).(NdShenron : il était temps !)


Bon on ne va pas hésiter sur la direction à prendre, c'est forcément le stand SEGA direct !
Et quel stand ! Un immense Sonic gonflable trônait en plein milieu et annonçait la couleur : Sonic Frontiers est là venez y jouer !


Et ça fonctionnait, la foule était absolument impressionnante et ça ne désemplissait pas.
Clairement l'un des jeux les plus populaires du salon, ça faisait plaisir à voir.


J'ai bien entendu eu l'occasion de faire une partie, mais elle fut assez courte et j'ai tellement pris mon temps pour visiter la section open world qu'au final je n'ai pas pu essayer un stage classique :tousse:


Mais je me suis vite rendu compte que mon ressenti était absolument identique à celui de Shenron, et vu qu'elle a pu essayer le jeu plus longtemps que moi (et faut être honnête, sur Sonic elle a une expertise qui me met dans les cordes) autant vous remettre sa preview on ne peut plus complète.

Tester la démo nous donnait aussi la chance de repartir avec un magnifique sac en tissu ainsi qu'un sticker.


Et si vous aviez de quoi justifier la réservation du jeu, vous pouviez repartir avec ce très beau coffret contenant deux canettes de RedBull !
On vous mettait un bracelet pour ne pas revenir en réclamer un autre (bien entendu il s'enlevait facilement donc une personne ne respectant pas les règles aurait pu en choper dix sans souci hein, coucou les probables revendeurs...).

L'autre grosse attraction était le Like a Dragon : Ishin ! qui a été annoncé juste avant le salon à la surprise générale.


Belle mise en avant du soft juste à côté de Sonic, de nombreuses bornes pour le tester, ici aussi une estrade servant le plus souvent aux hôtesses au look samurai pour prendre la pose.
Pour connaître mon avis sur ce dernier, direction sa preview faite pour l'occasion.


Une fois la démo terminée, on recevait cette serviette (enfin écharpe niveau format) avec le nom des différents protagonistes du jeu, parfaite pour la décoration mais ne comptez pas l'utiliser au vu de sa qualité sous peine de rapidement la ruiner.

Pas très imposant et pourtant très sympa, le stand Virtua Fighters eSports nous donnait l'occasion de se mesurer à un joueur pro, j'ai pu affronter Virgo (バルゴ), très sympa soit dit en passant (au milieu).


Alors j'ai certes perdu, mais avec les honneurs, trois manches à deux et encore, à un coup de le battre au tout dernier...
Oui bon ok, je ne sais absolument pas y jouer et heureusement que j'ai révisé juste avant quelques combos afin de le surprendre un peu (et ça a marché :p).


Un moment vraiment fun qui donnait l'occasion de repartir avec un masque Virtua Fighter très classieux, on le recevait au hasard parmi quatre modèles.


Un autre espace imposant était réservé à Atlus, avec une décoration magnifique mais il ne proposait que quatre pauvres petites bornes pour tester Persona 5 The Royal, prochainement disponible sur PlayStation 5, Xbox Series, Xbox One, Xbox Game Pass, Switch, PC Windows et Steam.


Seulement quatre postes chez eux c’était vraiment chiche alors que pourtant il y avait un peu de foule pour faire la queue...

Derrière on trouvait la partie SEGA Partners.
Et cela peut étonner de voir par exemple Electronic Arts chez SEGA mais ça ne concerne que le Japon de toute façon.

 


J'ai testé Goat Simulator 3 pour la science (il n’y avait personne donc pas d'attente), bon c'est rigolo ok, mais la démo ne m'a pas motivé pour investir dedans alors que j'adore les concepts débiles.
Mais je vais être honnête ce n'est pas la partie du stand qui m’intéressait le plus.


Une chose pour laquelle je n’étais pas préparé psychologiquement était l'absence totale d'une boutique SEGA officielle !!! (Bon je le savais en vrai).
Bien entendu il était possible de trouver des goodies de la marque sans aucun problème mais quand même, la boutique officielle faisait partie des meubles, espérons son retour l'an prochain.
Il y avait de quoi dépenser des sous dans les goodies SEGA comme vous pouvez le voir :

Bon on parle du stand mais j'imagine que vous aimeriez bien le voir non ?
Ça tombe bien, on en a fait une vidéo !

 


Pour le reste du salon il y avait bien évidemment énormément de bonnes choses mais le temps venant à manquer, il est au final difficile de vraiment en profiter.
Plutôt que d'aller voir les gros jeux dont on parlera partout, je me suis penché un peu sur des indés qui me faisaient de l’œil artistiquement parlant.

Je peux citer Coffee Talk Episode 2, Neurodiver ou encore Varney Lake sur le stand Chorus sur lesquels j'ai passé pas loin d'une heure, beaucoup pour un salon, trop peu pour s’immerger dans des softs d'aventure de ce genre, j'en garde une excellente impression.


Les stands indés étaient vraiment nombreux mais peu fréquentés, c'est dommage mais moi-même je n'ai pas pu y passer trop de temps au final, seul, le salon est immense à couvrir.


Un autre coin du salon m'a pris pas mal de temps, on y trouvait de nombreux jeux de différents horizons comme Les Tortues Ninja, Omori, Melon Journey, Akai Katana, Keshigomu-kun Race GP, R-Type Final 2 ou encore... Radiant Silvergun !


Autant dire que ce coin du salon était particulièrement chronophage (je pense l'avoir squatté 2h).

Moi après ce stand (et je l'ai gardé jusqu'à la sortie :o) :


Pas loin de SEGA on avait un petit espace nostalgie avec Sunsoft, pas de goodies (J'ai eu un petit sticker après avoir longuement discuté avec le staff mais il n'y avait pas vraiment de distribution), juste le fun de se replonger dans une lointaine époque.

Chez Bandai Namco c'est le nouveau Fishing Spirits qui sort le 27 octobre au Japon que j'ai pu tester un peu.
Adaptation du medal game en arcade, on peut retrouver une partie des sensations grâce au moulinet robuste se fixant au joycon.
Fun quelques minutes, à voir si sur la durée il tient le coup.

 


On repartait avec ce fourreau joli de loin mais qui est est fait dans une sorte de feutrine, autant dire que la durée de vie doit être très courte en cas d'utilisation fréquente.


Chez Konami un petit coup de Super Bomberman R 2, en multi forcément avec des inconnus, je suis reparti la tête basse...


Magnifique cadeau pour chaque joueur (le cadeau est à gauche sur la photo) :


Mon coup de cœur du salon hors Like a Dragon : Ishin ! est peut-être le Bob L’Éponge SquarePants : The Cosmic Shake !


Oui oui, il y a de quoi être surpris mais c'est de la plateforme pile comme j'aime, j'adore l'ambiance et je pense l'ajouter sur ma liste d’achats, c'est dire.

J'ai aussi testé la borne ARCADE1UP OutRun (avec OutRunners) et autant le volant et les pédales sont très bons niveau sensations, autant notre position est absolument atroce, c'est juste pas possible pour moi, c'est très beau dans un salon mais à l'utilisation c'est tout sauf agréable, mieux vaut mettre la machine en mode debout...


Le magnifique Sharp X68000 avec sa version Mini super mignonne :


La simulation de course Rev to Vertex était jouable dans de supers conditions avec ses baquets sur vérins !


Vraiment une très belle installation mais les choix de circuits n’étaient vraiment pas idéaux.
Trois pistes, j'ai pris la medium parce que bon, je ne suis pas une quiche en jeux de caisses et pourtant... j'ai souffert.
Pas (ou peu en tout cas) d'assistance, lancé sur un circuit trop sinueux avec des rambardes de sécurité en plein milieu de la route, un freinage difficile à doser, et ce qui devait arriver arriva : 90% des joueurs passaient leurs temps à se sortir de la piste toute les 10 secondes (je faisais partie des 10% restant qui ne le faisait que toutes les 20 secondes :o).


On va me dire que je n'avais qu'à prendre le circuit facile mais je ne pensais pas que le Normal était aussi dur dans ces conditions...
Du coup, en me basant sur cette course grosse déception, mais je suppose qu'avec une bonne maîtrise ça doit être largement plus cool.

Le stand a fait les choses en grand avec une vraie voiture !


Vous voulez peut-être regarder l'auto de plus près ?


En cas de petite soif, il y a toujours le stand Monster qui fait des distributions gratuites :


Et on termine avec une petite série d'images :

Bon et bien au final ce cru 2022 n’était pas si mal que ça, chez SEGA on a eu notre surprise avec Like a Dragon : Ishin ! et les différentes bonnes nouvelles qui l'accompagnaient.
Du coup on peut être assez content de ce retour en espérant que 2023 garde voire hausse le rythme pour notre plus grand plaisir.

 

On a déjà vu plus de jeux différents sur le stand, mais ça fait quand même plaisir de voir le retour du TGS ! Merci pour ce reportage !
bko, 25 sep 2022 - 12:25
Super reportage, çà m'a permis de découvrir le jeu de course Rev to Vertex et ohhh suprise, sortie sur Steam en decembre 2022 :)
Merci ;)
Du coup je suis curieux de connaître ton avis une fois bien en main. Je n'ai pas pu vraiment me rendre compte de ses qualités comme je l'ai dit mais il semble avoir du potentiel.
Excellent reportage, merci, heureux de voir Sonic si populaire, si ça pouvait faire fermer des bouches à sa sortir, notamment des joueurs pros qui se moquent de sa date de sortie...
Super reportage, ça donne vraiment envie de retrouver ces salons "physiques". Je sais que le Paris Games Week sera une blague à côté du TGS, mais ça va faire du bien quand même ;)