Reportage : le Tokyo Game Show 2015

Pour agrandir les images, clic droit --> afficher, selon votre navigateur.

Le Tokyo Game Show version 2015 vient de prendre fin, il est donc temps de faire un point sur ce dernier et plus particulièrement sur SEGA, qui comme on s'y attendait n'a pas vraiment surpris son monde, mais il serait injuste de ne pas souligner le positif, car oui, il y en a !

C'est sous des trombes d'eau que ce TGS a ouvert ces portes, j'ai connu plus accueillant, les photos à l'extérieur on dû attendre le second jour.

Irasshaimase !

Pour assurer la sécurité, un tank était sur le qui-vive, mes inquiétudes dissipées je vais pouvoir accomplir ma tâche en toute sérénité, ouf !

Direction le stand au hérisson (quasiment fantôme cette année...). Comme toujours, il est grand, bien fichu, par rapport à la version 2013 pas de grosse différence, même la salle de projection exclusivement réservée au jeu le plus mis en valeur, à savoir Ryû Ga Gotoku, est au même endroit. Et bien sûr 2 beautés étaient présentes pour nous mettre dans l'ambiance ”adulte” de la série.

Ma priorité fut donc de prendre en photo les demoi..... euh je veux dire prendre part à la file d'attente afin de profiter de la projection d'environ 15 minutes présentant la version intégralement refaite du premier épisode. Ce Ryû Ga Gotoku Kiwami nous a donc été montré en détails, entrecoupé d'interventions diverses, principalement celles de Toshihiro Nagoshi. Oui bon, un remake du 1, même en version director's cut n'est pas l'annonce la plus kiffante qui soit et... oh mais attendez, que vois-je durant les 10 dernières secondes? Quoi? Ryû Ga Gotoku 6 ?

Et cette voix je la connais! Et ce visage !? Non sérieux ? Lui ? Vraiment ? On va vraiment croiser Takeshi Kitano ? Pour une surprise !

Pour la petit anecdote, après avoir fait la queue 15 minutes, au moment où ma file devait entrer dans la salle, Monsieur Nagoshi est arrivé avec tout un groupe de personnes du ”milieu” et bien-sûr sont passés devant nous(ils ne vont pas attendre derrière en même temps ^^). 15 minutes plus tard, me disant ”enfin” un autre groupe est venu mais cette fois les quelques places restantes ont pu être occupées par les personnes devant moi, oui, devant moi, puisque quitte à ne pas avoir de bol, autant de ne pas en avoir au point que la dernière personne accédant à la salle fut celle devant moi...

La suivante a été la bonne par contre, et derrière moi était assis le président de Sony Japon, Atsushi Morita !

Yakuza Kiwami

Direction les bornes de démo, un petit peu de Phantasy Star Online 2 sur PS4 ça vous dit ? La partie se faisait en groupes de 4, il me semble qu'il y avait 6 postes donc 24 bornes, plutôt bien mis en valeur donc.

Techniquement c'est supérieur à la version PC (mais vu que cette dernière ne vous concerne pas...), pas supérieure genre le jour et la nuit, mais sur la vidéo comparative vue durant une présentation sur la scène, les couleurs, les reflets, l'éclairage etc., ont fait un petit pas en avant.

Techniquement correct, ça ne pousse pas non plus la console dans ses limites, mais bon, le jeu ne mise pas tout dessus. Le gameplay au pad est simple, seule la sélection des objets/sorts/compétences en plein combat ne sera pas aussi aisée qu'en utilisant un clavier, mais cela ne devrait pas être embêtant outre mesure.

La quête proposée durait 12 minutes (je crois, mais c'est max 15 de toute façon) on pouvait donc apprécier plusieurs décors et boss, bref, suffisant pour me rendre compte que oui, c'est du PSO comme on l'aime et oui il faut vraiment qu'il sorte ailleurs qu'au Japon. J'ai posé quelques petites questions qui évidemment n'ont pas eu de vraies réponses mais bon j'aurai essayé !

Phantasy Star Online 2

"Après avoir laissé en permanence une incertitude sur la sortie en Europe/US de la version PC de PSO2, pour au final avoir laissé insatisfaits les fans, peut-on espérer une sortie de la version PS4 cette fois-ci ?
"Il n'y a rien de décidé, mais ce n'est pas exclu, je ne peux rien dire de plus."

"La probabilité est plus proche du 0% ou 50 %?"
"Ce n'est pas 0%(rire)"

"Plus proche du 50 alors ?"
"Si je vous réponds je vais me faire passer un savon(rire)"

"Les fans du monde entier attendent avec beauuuucoup d'impatience vous savez." "On espère vraiment pouvoir répondre à leurs attentes, on est heureux de leur enthousiasme"

"Je risque de revenir au TGS2016, s'il n'y a pas de nouvelles sur la sortie d'ici là , je reviendrai vous voir !"
"Si besoin on sera là (rire)".

On enchaîne sur une série que j'aime particulièrement, Hatsune Miku Project DIVA- X sur Vita.

Pas de surprise, tout du moins sur la démo, le gameplay on le connaît déjà , enfin presque, puisque les notes Rush font leur apparition. C'est simple, il faudra faire son Takahashi Meijin en tapotant sur la touche comme un dingue, rien de plus. A voir sur le long terme, mais sur le peu que j'ai fait je n'ai pas senti cet ajout comme nécessaire mais ce n'est pas non plus hors sujet donc pourquoi pas, la team Project Diva fait un boulot remarquable depuis la naissance de la série, on peut donc leur faire 100% confiance.

Le nouveau Live Quest n'était évidemment pas disponible, il faudra attendre pour se faire une idée.

Project DIVA-X

Direction le jeu d'en face, Miracle Girls Festival lui aussi sur Vita, n'est rien d'autre qu'un Project Diva-like ancienne génération (j'y reviens), les chanteuses provenant de différents animes (qui me sont totalement inconnus ^^), remplaçant Miku and co. Les 22 chansons proviennent des dits animes, sûrement le pied pour le connaisseur, pour ma part je n'ai pas trop accroché.

Pour revenir sur le gameplay, solide et parfaitement dosé semble-t-il, on retourne sur un système ayant fait ses preuves sur PSP avec Project Diva 2 et Extend. Pas d'étoiles comme sur Project Diva f par exemple, tout du moins sur ce que j'ai pu essayer. Sans aucun doute un excellent titre, qui se destine surtout aux connaisseurs des animes en questions, mais qui pourra convenir aussi aux amateurs du genre.

Miracle Girls Festival

7th Dragon III Code VFD sur Nintendo 3DS, ayant fait le premier épisode disponible sur PSP (NdShenron : ah ouais, et il est où ton test ?), je me faisais une joie de remettre les mains sur la série, et je dois dire que je n'ai pas été déçu, sans pour autant être très surpris. On retrouve ses marques instantanément et la réalisation sur 3DS ne change pas tellement de la PSP, c'est beau, classe et bien fichu. Seule ombre au tableau pour vous, la chance de le voir sortir du Japon est plus ou moins la même que les précédents épisodes, un gros gâchis si vous voulez mon avis. Joli succès de la démo, il fallait faire un minimum la queue pour pouvoir profiter des 20 minutes de jeu.

7th Dragon III Code VFD

On passe sur un genre ou mon expertise vaut peanuts (ne m'en voulez pas^^), à savoir les fighter 2D. Mon premier essai fut sur Dengeki Bunko Fighting Climax Ignition version PS4 ; première impression c'est beau, fluide et rapide ! Je serais bien incapable de comparer le gameplay avec d'autres jeux du genre, mais ça semble plutôt bien fichu, on s'y amuse et les coups sortent facilement, un probable gros bon jeu !

Dengeki Bunko Fighting Climax Ignition

Mais si je devais choisir un seul des 2 jeux de combat sur le stand SEGA, nul doute que ce serait Blade Arcus from Shining EX ! Techniquement dans la même catégorie, ce titre bénéficie d'un chara design superbe et les animations m'ont fait une excellente impression. Surtout l'animation de base, celle où l'on ne touche pas au pad, c'est un détail, mais c'est un superbe détail ! Le déhanchement de Xiao-Mei est limite une attaque spéciale tant il pourra déconcentrer l'adversaire ^^.

Blade Arcus from Shining EX

Et pour finir, il est temps de mettre mes mains sur le seul jeu Atlus jouable, à savoir Odin Sphere Leifthrasir, gros succès de la démo, et j'ai vite compris pourquoi, énorme ! Je n'ai pas d'autres mots, ce titre m'a mis une belle baffe, c'est sublime, rapide, fluide et le gameplay donne l'impression d'une marge de progression importante. Si je devais ne choisir qu'un jeu sur le salon il se pourrait bien que ce soit lui, il est en tous cas en tête de ma wishlist.

Odin Sphere Leifthrasir

Parmi les autres jeux jouables sur le stand SEGA on avait des titre partenaires (NdShenron : SEGA distribue certains jeux au Japon, notamment les jeux Warner Bros.) tels que Criminal Girls 2(suite d'un jeu PSP il me semble), petit RPG qui ne m'a pas emballé plus que ça, mais au vu de la démo il était difficile de faire autrement. àƒÅ tre balancé en plein dans une partie sans connaître le pourquoi du comment n'aide pas dans l'appréciation d'un rpg... J'ai fait aussi l'impasse sur les jeux LEGO (toujours chez les jeux partenaires), sûrement très bons, mais j'ai préféré retourner sur du PSO2 ;)

Après avoir bien joué, il est temps de faire un tour à la boutique SEGA. S'il y a 2 ans les magasins se trouvaient dans un hall voisin, cette fois il faudra ressortir et se diriger vers les halls 9 et 10. La boutique est très certainement le lieu le plus dangereux du salon, mettez-vous à ma place, tant de trucs inutiles à l'effigie de ce que l'on aime est un gouffre à pognon sans fin...

Bon ok j'ouvre en grand mon portefeuille pas le choix :D

De belles choses, comme la tasse avec toutes les consoles SEGA inscrites (elle est vraiment superbe hein !), la serviette Dreamcast, le porte-cartes de visite Yakuza ou bien encore un tenugui (serviette en coton fin) Sonic ou le pire bouffe fric, les badges Dreamcast ! Disponibles uniquement dans les gachapon pour 200 yens pièce, il fallait un sacré coup de bol pour avoir le badge "secret" (environ 1 seul par machine) et vous savez quoi? Je l'ai eu! :joie: Vous pouvez le voir en bas à gauche :troll:

Une boutique voisine proposait des chaussures Mega Drive, Saturn et Dreamcast. La version ayant le plus de succès était la version 16bits, dixit le responsable.

Retour sur le magasin SEGA. Interrogeant le vendeur sur le succès des gachapons Dreamcast, il me disait qu'effectivement ça se vendait extrêmement bien. Lui demandant ce que l'on pouvait attendre l'an prochain dans le même genre, il m'a répondu que pour l'instant rien n'était décidé (logique c'est un peu tôt ^^). Je lui ai suggéré de refaire un truc dans le genre mais cette fois avec la Mega Drive, il me répond en souriant " Vous aimeriez de la Mega Drive ? C'est une bonne idée, moi aussi je pense que ça serait bien, je proposerai l'idée ". Si on y a le droit l'an prochain, je m'attribuerai le mérite !

Et un salon ne serait rien sans ses magnifiques hôtesses, voici quelques-unes des belles de SEGA toujours souriantes :

Petit tour rapide chez les autres, notamment Sony, toujours énorme mais toujours bondé, mon envie de tester le casque VR a disparu lorsque j'ai vu les files d'attentes sans fin... Idem pour les jeux. A noter que j'ai vu les nouvelles couleurs de la PS4 et comment dire, je sais bien que les goûts et les couleurs ne se discutent pas, mais c'est vraiment immonde oO” Seuls les modèles or/noir et gris/noir sont corrects, le reste vraiment, c'est difficile de l'imaginer ailleurs que dans une chambre de gamin...

A côté de SEGA, se trouvait le stand le plus impressionnant du salon et de loin. Et pas une nouveauté c'est ça le plus dingue ! Grandblue Fantasy, jeu smartphone (sûrement) à succès, stand démesuré, superbe, avec un nombre d'hôtesses magnifiques à vous en faire tourner la tête, gros succès obligatoire !

Le stand Capcom avait de la gueule aussi, Street Fighter 5 était une des grosses stars, on pouvait jouer environ 10 minutes avec un autre visiteur du salon, le jeu est génial tout simplement, il m'a motivé pour me remettre au genre.

En parlant de stars, difficile de ne pas parler de Bio Hazard (huhu) la file frôlant l'heure d'attente, mais n'éprouvant pas un amour particulier pour cette série, faire l'impasse n'était pas un souci. Évidemment Monster Hunter y était aussi

Chez Tecmo Koei, Nioh n'était présent qu'en vidéo, et que dire, il s'annonce d'ores-et-déjà monstrueusement bon. Il va falloir attendre maintenant, mais de ce que j'ai pu en voir ça va en falloir le coup.

Konami proposait un truc plutôt génial, intégrer sa tête dans une jaquette de ses jeux star tels que Pro Yakyu, PES 2016 ou Metal Gear Solid V, je ne me suis pas privé pour me prendre pour Snake ;)

La tendance sur le salon est la même qu'il y a 2 ans : beaucoup de jeux smartphone, voire plus que dans les précédentes éditions, le marché va inévitablement de plus en plus dans ce sens... Au hall 9, les jeux Playstation/indies étaient en évidence, un peu de tout, du bon et du moins bon.

Au final, ce fut un salon sans surprise, comme on en a pris l'habitude, mais comme souvent il y a eu malgré tout de très bonnes choses qui nous assurent de quoi jouer dans l'année qui vient. On notera que SEGA est plutôt bien présent sur la Vita, ce qui est rassurant pour cette machine. On va maintenant attendre des miracles pour des sorties (ou annonces dans un premier temps) de jeux tel que PSO2, 7th Dragon, Kiwami etc...Rendez-vous dans 1 an pour l'édition 2016 qui sait-on jamais sera peut-être surprenante ?

Tags

Commentaires

meme pas un Virtua Fighter et un Virtual ON, 2 franchises pourtant tres connues au japon
si il n'ont plus d'idée, ils peuvent faire un Mega Hang On, avec des motos futuristes, des musiques plus rock, des items sur la route et imaginé la vitesse du turbo. Pas besoin de faire 40 courses, juste 3, une facile, une moyenne et une difficile ou tres difficile, avec en bonus le 1er hang on de 1986 et le Super Hang On de 88; 15 euros sur PC et consoles, ... Day one !!!
Je te parle même pas d'un Street of Rage avec des sprites enormes, des effets de partout, des musiques de YK, beat dynamique et pyrotechniques avec gameplay et musiques aux petits oignons.
Mais apparament Sega ...
@SegaWorld
En même temps, c'est le salon des jeux salons/portables, pas le salon de l'arcade : Pour des jeux typés "Virtua Fighter" ou "Hang On", il faudra plutôt les attendre sur l'autre salon !
Pour un "Streets of rage", autant faire u