GC 2019 : Les jeux et le stand SEGA en images

Humankind
Humankind
Strategie

Cette année encore, les jeux SEGA étaient hébergés sur le stand de Deepsilver, mais qu'on ne s'y trompe pas : c'est bien le logo bleu qui était affiché fièrement sur la frise qui décorait les cloisons aux couleurs des jeux maison. Et toutes les branches de la Sega Family étaient représentées.

Le stand de la Mega Drive Mini attirait encore et toujours le chaland avec son pad MD géant, mais qui commence sérieusement à subir le poids du temps et des transports de salon en salon : la croix, très fatiguées, permettait à peine de se baisser. Ca n'empêchait pas les visiteurs de s'essayer à Streets of Rage II ou Sonic, avant de s'installer plus confortablement et essayer la mini console dans de meilleures conditions.

Des tests sur les premièrs builds présentés en salon indiquaient la présence de lag d'une dizaine de frames au niveau du son, j'ai donc particulièrement tendu l'oreille sur des jeux que je connais bien, et que ce soit du côté de Streets of Rage II, Castle of Illusion, Sonic ou même Gunstar Heroes, je n'ai constaté aucun décalage. En revanche, et c'est un aspect que nous avions évoqué lors de notre dernier épisode de Sega Mega Drive Mini Battle, les jeux n'ont pas du tout été améliorés, et on retrouve par exemple les freezes de Strider. Je regrette aussi un peu l'absence de scanlines (mais j'ai peut-être raté l'option), et je suis un peu circonspecte sur la pérennité des pads 3 boutons inclus. Pour chipoter, il y avait aussi un petit bug d'affichage de la jaquette de Super Fantasy Zone en version japonaise. On testera tout ça lors de la sortie de la console le 4 Octobre, voire un peu avant avec un peu de chance.

Juste à côté se trouvait la version console (PS4 pour être précise) de Two Point Hospital. Le jeu a eu un beau succès auprès d'un public un peu plus familial que la moyenne. Adapter un jeu de gestion sur consoles n'est pas facile, mais l'ergonomie a été bien pensée : on dirige facilement la caméra avec les sticks analogiques, toutes les touches du pad servent, la navigation dans les menus et la constructions des salles sont aisées. Le framerate n'était cependant pas optimal, et j'ai un peu peur de voir tourner certaines maps dtrès gourmandes des derniers DLC, qui faisaient déjà tousser un PC Gamer. On vous reparle très vite de Two Point Hospital, dont le prochain DLC sort le 29 Août.

Juste à côté, Persona 5 Royal avait un petit espace réservé à une vidéo et un espace pour prendre des photos devant un chouette artwork.

Annonce surprise de cette Gamescom, Humankind, d'Amplitude Studios, ne proposait qu'une vidéo de présentation, que j'ai snobée car j'ai réussi à la voir en présence des devs en rendez-vous. Il y a avait cependant pas mal de curieux.

Shenmue III n'est pas chez SEGA, et apparemment personne ne voulait qu'il y ait aucun doute à ce sujet, car son petit espace était situé de l'autre côté de l'allée. Rien à voir à part une illustration de Ryo et Shenhua... et Yu Suzuki qui s'est prêté plusieurs fois au jeu des dédicaces. La séance du mardi (journée réservée à la presse et aux professionnels) était un peu tristounette, pas mal de personnes faisant la queue était plus là pour saisir l'occasion qu'autre chose, et n'avaient rien apporté à signer. En revanche on a vu de grands fans lors des journées ouvertes aux publics, et notamment un visiteur en cosplay de Ryo Hazuki (et je suppute que l'homme vêté d'un t-shirt Dreamcast et avec un tatouage Shenmue n'est pas venu pour rien non plus).

Enfin, le dernier jeu présenté était Catherine : Full Body. La démo, très courte, permetttait de s'essayer à un stage d'action, et de visionner quelques cinématiques inédites, situées à l'époque où nos protagonistes étaient étudiants. Le jeu propose maintenant 4 modes de difficulté sans devoir recourir à une quelconque astuce, et propose deux choix en ce qui concerne la structure des blocs : identique à celle du jeu original, ou avec quelques variantes, comme des blocs qui ne peuvent être tirés que deux par deux. Une bonne idée qui permettra à ceux qui ont déjà joué au premier jeu d'avoir une expérience un peu différente. Le jeu sort le 3 Septembre chez nous.

En bonus, même s'il n'était pas présent sur le stand public, nous avons pu essayer la version PS4 de Super Monkey Ball Banana Blitz HD : pas de quoi en faire un article, mais c'est propre, et on retrouvera à la fois du contenu issu du jeu original, et du contenu inédit ou remanié..

Malgré l'absence de Total War, qui permet à chaque fois de drainer beaucoup de monde, le stand SEGA de cette édition de la Gamescom était tout à fait honorable, avec un lineup varié. On souhaiterait toujours avoir plus de productions japonaises "maison", pour compléter le portrait de famille, mais c'était quand même pas mal. Peut-être l'an prochain, avec le prochain Yakuza ?

Commentaires

J'attendais ton avis, Shenron, sur la MD Mini. Mais du coup, les jeux n'ont pas été améliorés, mais ils tournent bien comme à l'époque si je comprends bien ? On est loin des écueils des précédentes MD mini low-cost ? Question bête, mais on sera en 60Hz en Europe ? Je risque de la prendre ne serait-ce que pour faire World of Illusion avec ma fille.
@tonton : j'ai bien vu le réglage pour modifier le ratio de l'écran et le wallpaper, mais j'ai pas vu les scanlines, je l'ai peut-être raté.

Sinon oui, les jeux tournent en 60Hz, il n'y a pas de bandes. De toutes façons on devrait pouvoir
Rage, 26 aoû 2019 - 4:10
Pas mal mais loin d'être génial pour autant. Mais bon on commence à s'y habituer à ce genre de prestations dans les salons ...