Test : Wild Riders (Arcade)


Wild Riders

Encore un jeu original de la team AM#1 de SEGA alias Wow Entertainment. Cette fois-ci sur la toute puissante NAOMI 2. D'une prise en main simple, Wild Riders surprend par ses graphismes en cell-shading d'un niveau fort élevé... en comparaison avec le cultissime Jet Set Radio sur Dreamcast de Smilebit. N'oublions pas que c'est la team Smilebit de SEGA, qui furent en quelque sorte, les créateurs des graphismes du style "dessins animés" et ils prouveront plus tard qu'ils continuèrent à être énormément doués avec la technique du cell-shading grâce à Jet Set Radio Future sur Xbox...

 

 

Wild Riders


Le concept de Wild Riders est basique ainsi que simple. Tout d'abord, on incarne un des deux motards proposés. Soit "Keith" le gars rebelle, soit "Trish" la séduisante motarde. Ensuite, on commence avec une intro' du style comic book auquel cela fait penser un peu à Comix Zone sur Mega Drive. Pour ceux qui se souviennent, Comix Zone avait la particularité d'être un jeu d'action avec un univers inspiré des bandes dessinées américaines... il en va de même pour Wild Riders.
Le cabinet dédié avec un guidon est joli et bien décoré à l'instar de Crazy Taxi et autre Jambo Safari !

 

 

 

 

 

 

 

♪ "Born to be bad" ♪


L'histoire est anecdotique puisque le chef de police (cousin de l'inspecteur Onishima ? ^^ ) décide de faire une interception aux motards et nous en tant que meilleur pilote du groupe, on va prouver à cet ignoble agent qu'il ne nous attrapera jamais. Le point principal de Wild Riders, est le fait qu'on va devoir faire une course dans une ville imaginaire (Massive City) avec toujours la pression des flics qui nous poursuivent. Par exemple à l'écran, est affiché la distance en mètres qui sépare le joueur des forces de police. Le but est bien évidemment de ne pas se faire choper sinon, c'est le Game Over. Ensuite, pour nous arrêter, les forces de l'ordre vont utiliser tous les moyens possibles... des barrières de plusieurs sortes et on devra soit faire des glissades en poussant le guidon soit de faire des sauts en tirant le guidon avec à la fin de chaque action, une note de E (très mauvais) à S (excellent) ce qui permet avoir plus ou moins de points selon la note. Toujours dans l'ambiance "rebelz", on peut gagner encore plus de points quand on heurte certains obstacles...

 

 

 

Dynamic cartoon polygons


Premier jeu exploitant les capacités graphiques de la deuxième génération de NAOMI, le titre de Wow utilise les effets cell-shading comme j'ai cité plus haut. En effet, afin d'éviter de suivre le titre de Smilebit pour son côté manga, la team AM#1 préfère donner alors une esthétique bd américaine donnant un style franchement réussi ! Non seulement graphiquement c'est superbe mais en plus, durant la partie, on remarque l'apparition de mots et de fenêtres animés (des onomatopées) renforçant encore plus le côté comic book. Personnellement, j'apprécie beaucoup, c'est rapide d'autant plus que tout ce qui se passe à l'écran est très bien animé sans une pointe de ralentissement prouvant que le système NAOMI 2 en a dans ses centimètres cubes ^^.

 

 

 

 


Pas une pointe d'aliasing aussi... pas de doute possible, côté visuel, le soft de Sega décoiffe.
Le seul point négatif ? Uniquement un parcours, on aurait aimé au moins trois, avec les classiques modes Beginner, Normal et Expert ainsi qu'un choix plus vaste de personnages...
Ceci étant, il ne faut pas oublier que c'est avant tout un jeu destiné au public arcade néanmoins, un effort considérable a été fait sur les musiques des deux motards disponibles et particulièrement la chanson de Taylor "Keith" que j'aime énormément. C'est un thème clairement inspiré du rock métal des années quatre-vingt avec un son très "Iron Maiden". J'adore !!!
Sinon les autres bruitages collent parfaitement au jeu comme par exemple les gyrophares, la voix du chef de police, les cris des passants etc !

 

 

 

 

♪ "Wild thing, You make my heart sing" ♪


A défaut d'être original par le style graphique utilisé, quoique, on peut considérer que visuellement, le soft soit quasi égal au majestueux Jet Set Radio Future, Wild Riders propose une énorme dose de Fun. L'ambiance "motard rebelle" est sans aucun doute le point fort du jeu avec des flics complètement déjantés ayant une obsession aiguë de vouloir stopper le joueur par tous les moyens. La bande son est assurément de très bonne facture inspiré du rock métal des années '80 de plus, le gameplay proposé est simple et parfaitement maîtrisé bref, les créateurs de Candy Stripe on sû tirer parti des capacités du board NAOMI 2. Aussi, les animations associées à l'aspect comic book donnent vraiment l'impression d'être dans une bd américaine interactive surtout que le titre de SEGA possède la marque si caractéristique de la firme Roi de l'arcade, autrement dit, une grosse montée, non d'adrénaline mais de diversion !!!

 

 

 

 


Wild Riders frôle de 8/10, dommage que le jeu soit court ayant uniquement un seul et unique parcours bien que la fin de la poursuite soit finie par un superbe saut en atterrissant sur... un porte-avions (n°128 ? ;) ). Un très bon jeu arcade.

 

 

Verdict

7

Points forts

  • Le thème de Taylor
  • Le FUN
  • L'aspect graphique

Points faibles

  • Un seul parcours
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Arcade 7.0 1

Commentaires

bko, 06 mar 2008 - 8:45
Les meilleurs jeux sont en arcade et beaucoup ne sont pas convertit !! Grrr Le jeu à l'air bien fun, merci pour le test !
Je ne connaissais pas du tout ce jeu et il m'a l'air vraiment sympa.... Dommage que l'arcade n'est plus vraiment sa place chez nous et qu'il est si difficile de trouver une borne ne datant pas de 10 ans au moins....
Merci pour ce test.

Autres news sur ce jeu