Test : Virtua Racing Deluxe (32X)

Après le remarquable exploit réalisé par Sega pour sortir Virtua Racing sur Mega Drive (on se souviendra du prix exorbitant par ailleurs), voici un nouvel opus sorti lui sur la 32X. Intitulé Virtua Racing Deluxe, cet épisode reprend en fait les bases du premier en ajoutant un contenu qui fera clairement l'intérêt du titre, et profite bien évidemment de la puissance de la 32x pour proposer une meilleure réalisation.

Virtua Racing !


Une fois la bête allumée, on est accueilli par l'écran titre et l'annonceur qui dit fièrement "Virtua Racing". Il y a le mode Virtua Racing qui consiste à choisir son véhicule, son circuit et à tenter de gagner la course. À cela s'ajoute un mode contre la montre où on se retrouve seul sur le circuit, puis un mode deux joueurs en écran splité. Enfin on pourra regarder nos records (qui malheureusement ne sont pas sauvegardés lorsqu'on éteint la console, ce qui présente donc peu d'intérêt). Enfin les options classiques permettent de régler la difficulté, les contrôles et proposent un sound test.

Quoi de neuf dans ce Virtua Racing ? Et bien par rapport à l'opus MegaDrive proposant trois circuits et la formule un, on se retrouve ici avec deux circuits supplémentaires ce qui est déjà appréciable et surtout deux nouveaux véhicules, à savoir les stock-car et les prototypes qui sont des voitures de courses très basses type 24H du Mans. L'intérêt de cet ajout est que l'on se retrouve avec deux styles de conduite nouveaux ce qui rallonge clairement la durée de vie du titre.

Les circuits quant à eux sont maintenant au nombre de cinq. On retrouve les trois du premier Virtua Racing. Il y a Big Forest qui est le circuit le plus simple, avec sa grande roue et son pont. Il y a ensuite Bay Bridge, un niveau très sinueux qui démarre sur un grand pont rouge comme on peut en voir aux États-Unis. Ce circuit est nettement plus technique que le premier. Acropolis correspond au circuit le plus difficile du premier Virtua Racing avec des séries de virages à grand vitesse et une épingle.

Du côté des nouveaux circuits, on a Highland qui est un circuit très complexe avec un croisement (via un pont bien évidemment, on est pas dans Destruction Derby). Ce tracé possède pas mal de virages à angle droit et la route se rétrécit sur la fin. Il est par conséquent très technique et nécessite une phase d'apprentissage relativement longue. Le dernier tracé s'appelle Sand Park est fait penser à un circuit dédié aux stock-car, la route y est large et il y a même un embranchement.

Plus qu'un exploit technique, un vrai jeu


On pourra bien sagement ranger le Virtua Racing de la Mega Drive, cet opus Deluxe est tout de même nettement plus intéressant en tant que jeu. Passé la qualité de la 3D pour l'époque, qui je le rappelle en était à ses débuts et représentait un petit exploit, on pourra surtout se rendre compte que le jeu propose une durée de vie convenable et qu'il le doit à son plus grand nombre de circuits, ses trois véhicules très différents et son mode deux joueurs.

La réalisation quant à elle a progressé, cela se ressent beaucoup à travers les modélisations qui présentent plus de polygones. Les roues des véhicules en sont l'exemple le plus frappant. Les tracés quant à eux sont les mêmes et la distance d'affichage est tout de même très réduite. Le jeu propose toujours ses replays en fin de course et son système de musique particulier. En effet il n'y a pas de musique durant la course, mais à chaque check-point franchi, un morceau de quelques secondes débute. Au final ce mécanisme rend les courses assez dynamiques. Les quatre vues sont également disponibles, à savoir une vue très éloignée (type vue d'hélicoptère), une vue légèrement éloignée, une vue de dos du véhicule et une vue d'intérieur. Enfin il est amusant de voir que l'un des premiers jeux de course en 3D proposait une gestion des dégâts assez réalistes (perte d'adhérence, vitesse réduite), chose que des jeux très récents ne font pas si souvent que ça...

Virtua Racing Deluxe est sans aucun doute la meilleure version de Virtua Racing disponible à l'époque. Plus complet que celui de la MegaDrive, moins bâclé et sans temps de chargement par rapport à la version Saturn, ce jeu de course est un classique de la 32X que l'on se doit de posséder si on a la console en question. Avec sa réalisation impressionnante pour l'époque, ses cinq circuits et ses trois types de véhicules différents, le jeu prend un réel intérêt à deux joueurs.

Verdict

9

Points forts

  • Réalisation 3D
  • Cinq circuits
  • Trois types de conduite
  • Gestion des dégâts

Points faibles

  • Distance d'affichage
  • Pas de sauvegarde des temps
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
32X 8.8 12

Commentaires

bko, 11 juil 2008 - 2:00
Virtua Racing ou le début de la légende Sega en arcade... Une version 32X de haut niveau, à préférer à la version Saturn il est vrai. On reste tout de même loin de la version arcade mais comme on dit toujours, le fun est la :)
Le VR console....seul le bruit du moteur craint un peu par rapport a la version arcade;;;mais comme le dit le test:quel jeu!!
La meilleure mouture console mise à part le portage du jeu Model-1 vers la PS2, et un des meilleurs jeux 32X :)
yohko kurama, 12 juil 2008 - 4:13
Merci super test d'un jeu que je n'ai que vue tourner sans pouvoir y jouer. ;)

Autres news sur ce jeu