Test : Total War : Shogun 2 - Fall of the Samurai (Windows)

Lancés par le retour triomphant de la période shogun dans leur série phare, The Creative Assembly enchaine avec une extension standalone qui nous transporte 400 après les évènements de Shogun 2, pendant la guerre de Boshin en 1864 exactement. Cette période particulièrement intéressante, propose un Japon en pleine mutation qui s'ouvre de plus en plus au monde extérieur, ce qui n'est pas du gout de l'empereur. Un conflit éclate alors entre les partisans de l'empereur, hostiles aux étrangers et les alliés du puissant shogun, qui accroit de plus en plus ses relations avec l'extérieur. Cette ouverture, synonyme de chamboulements politiques et militaires, va petit à petit mener le pays vers la fin des samurais, titre de cette extension pleine de promesses.

Shogun 2.5

Plus qu'une extension, cet épisode baptisé " la fin des samurais " est un jeu à part entière qui n'a pas besoin du jeu original pour fonctionner. Il propose autant de contenu que Shogun 2 et apporte de telles nouveautés qu'il aurait presque pu postuler au titre de Shogun 3.

L'immense campagne solo nous propose le traditionnel choix du clan, à la différence que certains soutiennent l'empereur et d'autres le shogun. D'autres nombreux clans, non jouables, sont disséminés sur toute la carte, et joueront un rôle déterminant dans notre progression en fonction des décisions d'alliance ou de guerre que nous formulerons.

Depuis shogun 2, la carte du Japon a quelque peu été modifiée et agrandie, ce qui est l'occasion d'introduire un nouveau moyen de transport : le rail ! Ainsi, le train nous permettra de transporter beaucoup plus rapidement les troupes ce qui chamboule pas mal les vieux stratèges que nous sommes. En effet, l'un des points crucial à prendre en compte avant d'attaquer une armée ou assiéger une ville était de s'assurer du relatif isolement de celles-ci, pour ne pas avoir à subir une contre-attaque trop brusque. Mais l'arrivée des transports rapides demande une vigilance accrue...

Un autre changement de taille concerne l'écoulement d'une année qui se déroule en 24 tours soit 6 par saison. Cet allongement son importance dans le fait que chaque saison apporte son lot de bonus ou inconvénients sur l'armée. L'hiver rude provoquera ainsi des pertes d'unités dans les troupes, attention à bien planifier ses déplacements !

Du côté technique, le jeu garde le solide moteur de Shogun 2 et se permet même d'augmenter sensiblement le nombre d'unités pendant les batailles de quoi ravir les possesseurs de grosses configs qui en ont marre de jouer aux jeux consoles qui n'évoluent plus depuis des lustres !

Range ton sabre ?

400 ans après la gloire des samurais, qu'en reste t-il ? Et bien ceux-ci sont toujours présents et encore assez efficaces. Armés de leur katanas, nos guerriers ancestraux tranchent encore bien comme il faut, et peuvent toujours compter sur le soutien des archers. Cependant, l'ouverture au monde extérieur va les confronter à de nouvelles technologies meurtrières. Comme son nom l'indique, cette extension va mettre en place des dizaines de nouvelles unités armées de fusils, canons et même de gatling pour sonner la fin d'une génération de guerriers.

C'est en tout 39 nouvelles unités terrestres qui viennent garnir un choix déjà bien complet. On pourra piocher ainsi dans les unités Royal Marines anglaises, les marines américains ou encore l'infanterie française.

Même si de premier abord, ces technologies sont beaucoup plus efficaces, les guerriers traditionnels disposent de toutes leurs compétences et techniques spéciales pour résister comme il se doit aux guerriers modernes. La furtivité ou les charges au sabre et se révèlent encore redoutables s'ils sont bien employés. C'est dans cette opposition que cette extension est réellement intéressante, car chacun des deux camps possèdent de nombreux atouts pour le joueur qui décidera de s'y spécialiser.

Du coté des agents, pas de révolution mais encore des nouveautés qui renouvellent l'intérêt. Cet épisode en accueille 3 nouveaux. On découvre l'Ishen Ishi et le Shinsengumi, tous deux experts en espionnage et propagande pour faire basculer l'opinion publique. L'un œuvre pour le compte de l'empereur, l'autre pour le shogun. Mais le plus intéressant est le vétéran étranger. Ce nouvel agent venu de l'occident peut être engagé par les deux camps afin d'utiliser son savoir-faire en matière de technologies militaires tout en améliorant le recrutement de troupes qui sera beaucoup plus rapide en sa présence. Mais attention à ne pas en abuser car comme dans tout Total War, la population est attentive aux choix des dirigeants et trop d'ouverture vers l'extérieur peut provoquer le mécontentement de la population qui pourrait mener à une révolte. Le cœur politique de ce jeu se situe clairement dans la dualité entre tradition / repli sur moi-même et expansion / ouverture.

À l'abordage !

Parlons enfin des batailles navales qui, même si elles restent encore en retrait, deviennent réellement intéressantes. On compte 10 nouvelles unités navales dont les navires à vapeur très rapides et puissants, pour un total de 21 bateaux différents. Mais la grosse nouveauté est la possibilité d'interagir avec les batailles terrestres. En effet, au cours de la bataille, les armées peuvent désormais solliciter des tirs de barrage. De plus, sur la carte de campagne, on pourra bombarder des armées ennemies ou des villes situées en zones côtières. Une nouvelle fonction efficace qui apporte encore une couche stratégique supplémentaire.

Pour finir en beauté, un détour du côté du multijoueur. Basé sur celui déjà ultra complet de Shogun 2, celui-ci propose une nouvelle carte de conquête et permet une personnalisation encore plus poussé de notre avatar avec de nouveaux vassaux, pièces d'armures ainsi qu'un nouvel arbre de compétences qui propose de nouvelles aptitudes.

La voix de la perfection

The Creative Assembly semble ne plus vouloir s'arrêter et continue d'enrichir sa série avec un degré d'implication assez spectaculaire. Complètement indépendante, on peut considérer cette extension comme un nouveau Shogun 2 supérieur en tous points. On y trouve de nouvelles unités fort intéressantes, une gestion stratégique plus poussée ou encore des choix politiques renouvelés. Les batailles navales sont enfin intéressantes et les batailles terrestres encore plus impressionnantes avec un nombre d'unités simultané accru. Ce nouveau Total War tutoie la perfection, basé sur un titre qui atteignait déjà des sommets. Ajoutons à cela le contexte particulièrement intéressant entre tradition et modernité ou le joueur pourra se spécialiser dans le sabre ou le fusil, pour des duels hautement tactiques et intéressants. Le summum en matière de stratégie tout simplement.

Verdict

9

Points forts

  • Contexte historique
  • Bataille navales enfin intéressantes
  • Extension standalone pour...
  • ...un Shogun 2 amélioré en tous point

Points faibles

  • Bouffe temps

Commentaires

Ca fait plaisir de voir un jeu Sega qui fait l'unanimité partout. Une belle réussite, et merci pour ce test complet ;)