Test : Sonic The Hedgehog (Xbox 360, PS3)

A l'occasion du quinzième anniversaire de notre hérisson favori, Sega et la Sonic Team auront trouvé bon de nous abreuver de jeux basés sur notre chère mascotte. Sonic Rush, Sonic Riders, Sonic The Hedgehog et Sonic and the Secret Rings entrent dans cette catégorie. Pour sa première apparition sur une console Next-Gen, on pourra dire que Sonic nous propose là une aventure qui n'a pas fait l'unanimité. Soit disant un énième retour aux sources, ce nouvel épisode nous propose de retrouver nos sensations d'antan en nous montrant ce qui semble ressembler assez fortement au premier Sonic Adventure dans un premier temps, les passages de vitesse en plus. Vidéos, previews, images : tout ce qui a été dévoilé avant le lancement semblait pourtant prometteur...

Premier contact, premières impressions


Une fois le jeu lancé, le joueur est accueilli par une fort belle cinématique d'introduction. On y voit la princesse de Soleanna y effectuer une cérémonie. Tandis que tout se passe pour le mieux, la jeune femme a la vision d'un désastre qui la menace, elle et sa ville. A peine a-t-elle eu le temps de se ressaisir que sa prévision prend forme, le chaos semblant désormais inéluctable. Mais c'était sans compter sur notre vaillant hérisson bleu qui apparaît au milieu de la scène afin de mettre à mal le Dr Robotnik, totalement relooké pour le coup, qui était en train de mener l'attaque. Ni une, ni deux, Sonic attrape la donzelle dans ses bras et entame une course effrénée tout en esquivant habilement les missiles du scientifique fou. Le ton est donné. Du moins c'est ce que l'on croit.

On démarre donc tranquillement le jeu avec Sonic tout d'abord. Shadow et Silver, les deux autres personnages principaux seront disponibles par la suite. Le jeu propose une alternance de niveaux d'action et d'exploration de la ville, ce qui au final ressemble énormément à Sonic Adventure. Le premier niveau intitulé Wave Ocean emprunte beaucoup à Emerald Coast du premier Sonic Adventure, notamment le passage de l'orque, la musique dans le même esprit et l'environnement très proche. Les premières secondes nous laissent rêveur, on s'attend à être émerveillé véritablement, jusqu'au moment où les contrôles se livrent à nous et montrent à quel point on ne pourra pas s'amuser sur le titre.

Tout commence par une glissade sur de l'eau avec des bouts de loopings que l'on peut essayer de rejoindre, mais en glissant cela semble impossible, Sonic ne s'en rapprochera jamais suffisamment. On réalise alors qu'il est possible de sauter alors que l'on glisse sur l'eau, de cette façon on pourra rejoindre le bout de looping. La moindre collision avec un obstacle nous amenant à tomber au fond de l'eau et à mourir. A ce stade, on a alors joué environ cinq minutes et l'on est mort déjà trois ou quatre fois...

On ne change pas une équipe qui ne gagne pas


Pourquoi m'attarder sur le tout début du jeu ? Je parle en parfaite connaissance de cause car j'ai réussi, malgré tout, à terminer le jeu à 100%. Mais il n'y a pas de bonne surprise par la suite, la début du jeu est décevant, et il en sera ainsi du jeu dans sa globalité. Et tout cela à cause de quoi ? A cause des contrôles, purement et simplement. Tout ce qui gravite autour de ces derniers a été réalisés avec brio par la Sonic Team. Le contenu est de grande qualité, la réalisation a franchi le cap des Next-Gen, la bande son est exceptionnelle. On reprochera surtout un level design très variable, allant du très bon au passable.

La Sonic Team tenait donc avec ce nouveau Sonic un jeu au potentiel réellement important. De multiples choix ont été réalisés afin d'introduire des nouveautés à la série afin de la rafraîchir un peu. Parmi ces nouveautés, on notera la possibilité d'acheter des capacités dans le magasin de la ville, les multiples quêtes disponibles dans la ville de Soleanna, les passages de vitesse avec Sonic, les passages en véhicules avec Shadow ou encore la télékinésie, pouvoir du nouveau personnage qu'est Silver.

Ces idées ne contribuent malheureusement pas à améliorer l'expérience "Sonic". Acheter des compétences n'est pas très crédible, certaines sont archi buggées (la bague violette de Sonic qui sert à le rendre petit et qui permet entre autre de "voler" bizarrement etc...) et leur utilité est discutable. Les missions en ville sont un calvaire : en plus d'être totalement inintéressantes, elle afflige le joueur de multiples temps de chargement, ce nombre pouvant varier de quatre chargements dans le meilleur des cas à une bonne dizaine parfois. Tout simplement inacceptable.

Les femmes et les enfants d'abord !


Heureusement pour le joueur, il reste cependant quelques éléments à sauver dans l'ensemble du jeu. On notera la mise en scène générale, les doublages, les cinématiques, les boss magistraux et les personnages, tous parfaitement inscrits dans l'univers. On a jamais le sentiment qu'un personnage n'y a pas sa place. On pourra cependant regretter notre ancien Robotnik, sa nouvelle version plus maigre n'étant pas vraiment convaincante.

Certains niveaux réussissent même à nous plaire après plusieurs passages, et ce malgré les baisses du framerate et les temps de chargements insupportables qui viennent anéantir le plaisir de jeu. Je pense à Flame Core est ses guitares puissantes, Radical Train qui est remarquablement bien construit et varié, Wave Ocean qui se laisse parcourir agréablement, Crysis City qui est très spectaculaire et nous plonge dans un véritable film apocalyptique avec son thème musical ou encore Kingdom Valley à l'ambiance parfaitement maîtrisée. Dommage qu'en opposition on trouve des niveaux comme White Accropolis ou encore Aquatic Base, vraiment peu inspirés en ce qui concerne le level design.

Du côté des petites choses agréables le jeu propose également de jouer avec les personnages secondaires. Ils sont au nombre de six, et sont associés par deux à chacun des trois hérissons principaux. Pouvoir à nouveau voler avec Tails, ça fait quand même plaisir. Rouge, Knuckles, Omega, Amy et Blaze sont également des personnages agréables à jouer. Enfin le petit dernier, Silver, propose probablement les séquences de jeux les plus intéressantes puisqu'elles utilisent avec brio le moteur physique du jeu, qui est très performant. On pourra donc saisir caisses et ennemis afin de les projeter au loin. Silver possède de plus un background sympathique, tel un Trunks que l'on aurait introduit à l'univers de Sonic. Enfin sa vitesse étant lente, les niveaux durent assez longtemps sans pour autant avoir à changer de section, et donc à supporter des temps de chargements. On notera aussi la présence d'un mode deux joueurs en écran splitté.

Pour les joueurs hardcore de chez hardcore


Au final on retiendra de l'expérience Sonic Next-Gen qu'elle est décevante, et que seuls les joueurs qui s'accrocheront le plus et prendront le temps de connaître et contourner chacun des bugs et autres soucis du gameplay réussiront à en voir le bout. Le jeu en lui même est très long, il propose une dizaine de niveaux par personnage avec de multiples missions. Réussir à récupérer tous les rangs S sera par conséquent une tâche très ardue, surtout dans certains niveaux. La Sonic Team une fois encore a réellement fourni un contenu et une réalisation qui auraient pu aboutir à un excellent jeu, mais le gameplay bâclé et tous les défauts cités plus haut coulent l'embarcation et finiront de dégoûter les joueurs de Sonic. Les idées nouvelles n'apportent strictement rien au gameplay et le trop grand nombre de personnages à jouer non plus.

Sonic a besoin de vacances. La Sonic Team nous a habitué à des Sonic moyens, et sur le long terme l'engouement pour le hérisson disparaîtra probablement. Si le contenu laissait rêveur avant la sortie du titre, le joueur une fois manette en main tombe de bien haut. Les défauts et problèmes de maniabilité arrivent par paquets et il semble tout simplement insurmontable de faire avec. Mais pourtant les fans de longue date auront vraiment du mal à savoir quoi penser du titre tant certaines choses qui le compose sont exceptionnelles. Que ça soit les musiques, certains environnements ou le cap graphique qui a été franchi, ce Sonic procure par moment ce léger frémissement qui nous fait comprendre que l'on est face à un titre qui aurait pu être formidable... Mais au final, c'est la déception de voir ce qu'est devenu notre cher hérisson qui nous envahit. Dire qu'à une époque il rivalisait sans problème en terme de qualité avec un certain plombier moustachu...

Verdict

5

Points forts

  • Réalisation / Contenu
  • Excellente Bande-Son
  • Durée de vie

Points faibles

  • Now Loading
  • Jouabilité
  • Nombreux bugs
  • Level design inégal
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Xbox 360 5.7 11
Playstation 3 8.0 3

Archives commentaires