Test : Sonic the Hedgehog 2 (Game Gear)

Après le carton plein qu'a été le premier épisode, SEGA se devait de faire un deuxième épisode. C'est qu'en Novembre 92 paraît Sonic 2, le jeu de la franchise le plus vendu. Mais parallèlement un épisode Master System /Game Gear est sorti un mois plus tôt et c'est celui dont nous allons parler.

Sonic the Hedgehog 2 est donc un jeu de plate-forme où l'on incarne le hérisson bleu. Cette version 8-bit, réalisé par Aspect, est complètement différente dans la mesure où l'on a de nouveaux niveaux et des modifications de gameplay.

Après avoir sauvé South Island des griffes du Dr Robotnik, notre hérisson bleu a décidé de voir du pays. Mais une fois de retour sur l'île, Sonic découvre que Robotnik a encore fait des siennes en kidnappant les animaux et surtout Miles "Tails" Prower, un grand ami de Sonic. Le savant fou ne le libéra pas avant d'avoir reçu les émeraudes chaos. Le hérisson décide de voyager à travers l'île pour les récupérer et sauver Tails.

Le principe n'a toujours pas changé : on court à haute vitesse en ramassant des anneaux pour se protéger et déglingant les robots en chemin. À la fin se trouve toujours le panneau de fin de niveau où vous pourrez gagner, selon le temps et le nombre d'anneaux, 10 anneaux supplémentaires, une vie (Sonic), un continue (Tails) ou rien (Robotnik).

On retrouve toujours les fameux éléments de la série tels que les power up (10 anneaux, invincibilité), les pentes mais aussi les loopings qui font leur apparition sur 8-bit. Cet épisode est, comme son prédécesseur, plus basé sur la plate-forme que la version 16-bit et les émeraudes doivent être collectées dans chaque second acte du niveau sauf le sixième.

La nouveauté dans cet épisode est que Sonic ne se contentera pas de courir et de sauter mais aussi de voyager dans un chariot, faire du deltaplane, monter à l'aide d'une bulle, utiliser une roue pour aller plus haut ou voyager dans des tubes. Mis à part le deltaplane, un peu délicat, tout est facile à maîtriser et participe à la variété du titre.

Le jeu se compose de 7 niveaux, composés de trois actes. Les deux premiers sont normaux tandis que le troisième est un boss fight contre une création du docteur. Durant le jeu, vous visiterez un volcan (on change de l'habituelle zone tropicale au début de chaque Sonic), des falaises abruptes (où on se bat même contre une tempête la nuit), un lieu submergé, la fameuse Green Hill, une montagne mécanisée et un monde rempli de tuyaux. Un septième est disponible seulement avec les six émeraudes en poche. Je vous laisserai le découvrir.

Niveau réalisation, on a toujours une réalisation bien faite, issue du premier épisode. Sauf que les ralentissements sont quasi absents. Le jeu est toujours aussi rapide et orienté plate-forme. La bande son y est excellente. Le seul souci est la difficulté du titre : c'est certainement le Sonic le plus difficile. La rapidité du jeu, combinée à certains pièges vicieux et le petit écran de la Game Gear le rend pas très accessible pour tous. Pour preuve, le premier boss est certainement le plus difficile du jeu avec ses bombes qui apparaissent sans prévenir (et vous avez toujours aucun anneau contre les boss).

Sorti un peu dans l'ombre de l'opus MegaDrive, cette version 8-bit n'est pas moins excellente malgré une bonne difficulté corsée. Encore un bon Sonic sur la console portable de SEGA.

Verdict

8

Points forts

  • Toujours aussi bien réalisé
  • Des objets pour varier le jeu

Points faibles

  • Franchement difficile
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Game Gear 9.0 3

Commentaires

myau, 31 mai 2013 - 1:40
Merci pour ton test. Si j'ai beaucoup joué au premier Sonic sur Game Gear, je n'ai jamais terminé le second. Il va falloir y remédier un de ces jours.