Test : Shining in the Darkness (Mega Drive)

Premier épisode de la saga des Shining à voir le jour sur une console de Sega, Shining in the Darkness se différencie des autres jeux par son aspect RPG/ Donjon. Toute l'action se déroule entre des murs dans des labyrinthes énormes. Le seul Shining ayant repris ce concept (en l'améliorant grandement) c'est Shining In The Holy Ark sur Saturn.

Fagor, pour un sol impeccable :

Dark Sol est de retour (ça c'est du jeu de mot.....). L'action se déroule dans le royaume de Thornwood (le même que les Shining Force). La princesse et votre père Mortred disparaissent mystérieusement. Vous, jeune chevalier, décidez de vous lancer à leur recherche. Vous découvrez bien vite que le responsable de tout ceci n'est autre que Dark Sol (le " méchant " des épisodes de Shining Force). Accompagné de Pyra (une magicienne) et Milo (un moine), tous deux déjà présents dans les Shining Force, vous allez arpenter les donjons du royaume et glaner des informations dans le village.

Shining Force sorti bien plus tard sera donc un préquel à cette aventure que je vous propose de découvrir aujourd'hui.

Contrairement aux autres titres plus connus que sont les Shining Force, nous sommes ici en présence d'un jeu Donjon/Aventure. Exit les combats au tour par tour sur damiers, la formation d'équipe de guerriers, etc....

Comme le montre la carte du jeu, vous n'aurez que trois destinations possibles : le château, le village et les mines.

Le château et le village vous permettront d'obtenir des informations sur les mines, votre quête, ou sauvegarder, récupérer des objets, forger des armes, etc. Vos déplacements y sont plus que limités car cela se joue en mode vue à la première personne, avec des îcones vous indiquant où vous pouvez vous diriger (auberge, église, etc.) et à qui vous pouvez parler. Vous aurez donc vite fait le tour de ces lieux. Les sauvegardes se font à l'église.

Venons en maintenant à ce qui nous intéresse ici : les donjons. Toujours en vue à la première personne vous avancez dans de longs couloirs et devez trouver la sortie de chaque labyrinthe. Le chemin est parsemé de monstres en tous genres, voir de boss ou mini boss. Des coffres à trésor sont disséminés un peu partout. Un étage = un labyrinthe, et il y en a 4 en tout (de très grande taille).

En résumé, le jeu consiste en une alternance de combats, d'avancées dans des couloirs, et de retour au village pour sauvegarder et faire le plein d'armes ou d'objets.

Les combats sont aléatoires, les ennemis apparaissant quand bon leur semblent (plus vous avancez dans le jeu, et plus il y en a). Un bestiaire assez étendu s'oppose à vous, les ennemis ayant une couleur différente pour montrer leur difficulté croissante.

Lors d'un combat (qui se joue au tour par tour), vous aurez la possibilité d'attaquer, utiliser un objet, vous défendre ou utiliser de la magie. Il y a également une option " fuite " qui ne fonctionne malheureusement que rarement. L'interface est identique à ce que l'on peut trouver dans Shining Force, à savoir des petites icônes représentant chaque action disponible.

Jack Nicholson n'a qu'à bien se tenir :

Aussi sombre qu'un Shining de Stephen King, ce Shining in the Darkness s'illustre par des graphismes peu colorés mais précis. Contrairement à des jeux comme Might and Magic, lorsque vous avancez dans les dédales du labyrinthe, l'animation ne se fait pas image par image, mais par une petite animation. Cela donne plus la sensation d'avancer (et non de regarder un roman photo). Ce n'est pas fabuleux non plus, mais c'est un peu mieux à mon goût.

Pour le reste les couloirs se ressemblent un peu trop (les murs étant tous identiques), les ennemis sont assez moyens mais ils sont très diversifiés. Le fait de ne pouvoir se balader librement dans les villages, les rendent un peu mornes, c'est bien dommage. Heureusement que les persos avec lesquels on peut discuter nous apportent quelques informations sur l'histoire, ou sur certains pièges du labyrinthe.

N'ayant aucune carte disponible ou visible des donjons (seul un pouvoir vous permet de voir les couloirs sur un certain rayon), vous avez deux solutions pour finir le jeu. Soit vous avez un sens aigu de l'orientation, soit vous faites comme moi : des cartes manuscrites. Un déplacement = une case. C'est assez laborieux dans un premier temps, mais vite indispensable.

Les musiques sont plutôt jolies, les bruitages tout à fait communs.

Le jeu est assez difficile et demande donc de faire du level up (de toutes façons vous ne pouvez pas éviter les monstres, donc cela se fait assez naturellement).

Un jeu vieillissant mais incontournable:

Vous allez sûrement me demander ce que j'ai bien pu trouver à ce jeu si particulier. Tout d'abord ce style de RPG/donjon n'est pas monnaie courante sur console (et surtout sur 16 bits), il s'agissait donc d'une bonne entrée en matière dans le domaine. Ensuite il se dégage une très bonne ambiance de ce titre. Peut être s'agit-il de la " patte " Shining qui fait son effet. Une fois lancé on a envie d'aller au bout de ces labyrinthes, malgré la grande difficulté.

Il est des jeux comme ça qui malgré leur apparences un peu sommaires cachent des trésors de gameplay et vous envoutent dès que vous touchez la manette. Ce Shining en fait partie, et pour une raison qui m'est encore difficile à expliquer il reste pour moi un indispensable de la MegaDrive.

Je n'ai fait ici qu'effleurer la magie de ce titre si particulier qui ne touchera peut être pas tout le monde, mais qui aura eu le mérite de me faire passer de grands moments.

Verdict

9

Points forts

  • Une bonne ambiance
  • Un jeu simple d'accès
  • Une bonne durée de vie
  • Le tout premier Shining

Points faibles

  • le manque de diversité des niveaux
  • les villages vraiment statiques
  • pas de carte des donjons
  • une certaine difficulté qui peut rebuter
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Mega Drive 8.6 7

Commentaires

Merci pour le test Slaine! Excellent jeu en effet! Que d'heures de bonheur passées sur ce jeu!!
Merci pour ce teste, je l'ai pris sur CV malgré que je l'ai sur Mégadrive.
Vraiment excellent comme jeu et la fin aussi , j'ai vraiment apprécié ce jeu avec un bande son titanesque.
Excellent test pour une nouvelle fois, un excellent jeu... certainement une des licences Sega que j'adore à la folie et sans retenue ^^
Merci pour vos posts... Je ne pensais pas qu'autant de monde aimait ce jeu, pourtant si "particulier".
yohko kurama, 25 sep 2008 - 1:36
Oui oui oui merci pour ce test super bien réalisé et plaisant à lire. Merci