Test : SEGA AGES 2500 Vol.19 Fighting Vipers (Playstation 2)



Je me souviens encore laisser quelques pièces sur la borne arcade de Fighting Vipers qui fut disponible dans la salle arcade situé à côté du cinéma; Le Grand Rex ! Qu'est-ce que j'ai pu râler du fait de ne pas réussir passer le Stage 8 sans utiliser des continues......

Sega Ages 2500 : Fighting Vipers



Sorti en 1995, développé par AM#2 sur board arcade Model 2, Fighting Vipers a eu droit à une conversion sur Sega Saturn tout à fait correcte. Certes, les limitations de la machine de salon de SEGA par rapport au volet Arcade ne permettaient pas d'avoir un perfect port (tous les éléments 3D des décors ont été supprimés à l'instar de VF2) toutefois, l'opus 32-bit a gardé le fun et c'est sans nul doute un très bon portage. Beaucoup de gamers ont découvert cette version et passé d'innombrables heures dessus ( moi inclus :) ).



Pour les 10 ans de la licence, SEGA Japon avait décidé de sortir le volet Arcade sur PlayStation 2 via sa gamme Sega Ages 2500 vol. 19 : Fighting Vipers.
Ici pas de bonus important, outre le mode Arcade, on a le VS. et le Ranking ainsi que les options bien évidemment. Du côté des options, il est possible de configurer divers paramètres notamment les touches, la taille de l'écran, difficulté, volume du son ou encore entre 60 ou 57,9 fps .
Dans le nid... 8 vipères à sélectionner ayant chacune différentes façons de se battre. En effet, afin de se différencier complètement de sa licence phare, Virtua Fighter, SEGA avait choisi de rendre Fighting Vipers un jeu plus "délirant" et moins "sérieux". Tout d'abord les fighters possèdent tous une armure protégeant le haut du corps et le bas. À force de recevoir des coups, ils finissent par exploser en morceaux rendant les combattants plus fragiles aux coups mais gagnent en rapidité. D'ailleurs, chaque explosion de protection donne l'occasion d'un replay en plein combat, sur trois angles différents afin d'accentuer le côté impressionnant de l'action. Super cool !
Ensuite, à l'inverse de VF, le soft produit par l'un des boss du studio AM#2 propose des duels dans des espèces de cages. Du coup pas de "Ring Out" ceci dit, attention de ne pas rester trop près du mur car c'est synonyme de se faire tabasser en bonne et due forme.
Enfin, le game system bien qu'il soit celui emprunté à celui de Virtua Fighter avec le trio de touches : Punch (P) Kick (K) et Guard (G), le jeu se veut plus spectaculaire avec souvent des coups chargés, des coups délirants (le coup de fesses de Honey ça fait mal mais j'aime ça). Une chose que je tiens à signaler. N'hésitez pas à user et abuser la touche (G) car oui, si Fighting Vipers est tourné plus vers l'action, faut pas oublier de prendre garde au risque de se faire massacrer !

Let's Rock



On se retrouve avec une conversion tout à fait de bonne qualité limite du perfect port. En tout cas, les couleurs semblent plus proches de celles utilisées du board Model 2 en comparaison avec le semi-ratage du portage de Sega Ages 16 Virtua Fighter 2 .
Les éléments 3D (et 2D) des décors sont bien entendu présents comme par exemple le départ d'un avion de ligne du stage Airport ainsi que la présence d'un autre qui se prépare à décoller. Plutôt impressionnant pour l'époque. Notons aussi que la publicité Pepsi du stage UFO Diner est également présente à l'instar de son modèle Arcade.



Graphiquement, le soft vieillit assez bien même si aujourd'hui on considère les Vipers de, "ringards" à cause de leur character design. Soit on aime ou pas néanmoins, le titre de SEGA possède encore un certain charme visuel. Raxel est toujours cool avec son armure de métalleux et ceux ont une protection de "sport radical" aussi notamment Grace et Picky. Bahn est toujours aussi classe et puis Honey (Candy en Europe) reste définitivement sexy avec sa "tenue" rouge.
Côté son rien à dire. Les musiques (composés par David Leytze) sont dans l'ensemble plutôt rock bien que celle de l'Aéroport soit jazzy et que j'apprécie tout particulièrement.

The Ultimate Fighting 3D Action



Hiroshi Kataoka a sans aucun doute voulu avec Fighting Vipers, faire un jeu s'opposant à Virtua Fighter de Yu Suzuki. Bien que les deux titres possèdent les mêmes origines (même studio, même système arcade, mêmes touches) Fighting Vipers est plus accessible mais pas pour autant plus facile. Battre Jane du fameux Stage 8 (sans continues) ne sera pas si simple que cela et il faudra quelques bonnes heures d'entraînement afin de connaître les coups (chargés) de chaque personnage. Une fois maîtrisé, le soft crache du fun (surtout si vous avez un ami qui aime aussi la licence pour des fights en VS.)
Après Fighting Vipers 2 porté sur Dreamcast par Scarab, les fans des combattants-vipères se jetteront à coup sûr dans cet opus PS2 (import) d'autant plus que vous l'aurez remarqué, c'est une conversion de très bonne qualité quasi parfaite du Model 2.
Dommage de ne pas proposer des bonus (l'intro' de la version Sega Saturn, des flyers).

[Update] : Fighting Vipers a été mis en téléchargement sur PSN et XLA.

Verdict

8

Points forts

  • Fun!
  • Très bonne conversion

Points faibles

  • Pas de bonus!
  • Coup de vieux

Archives commentaires