Test : King of the Monsters 2 (Mega Drive)

Pour faire suite au test du premier opus et clore cette petite saga, je vais donc vous présenter King Of The Monsters 2.

Constituant l'ultime épisode de la série, ce jeu de SNK savant mélange de Catch, de beat them all et de jeu de destruction, a su trouver un second souffle pour nous offrir un titre plus abouti (même si ce n'était pas très dur).

Independance Day :

Après une bataille sans merci qui dura 3 ans (King of The monsters premier du nom), seuls trois monstres réussirent à survivre : Super Géon (le remake de Godzilla), Atomic Guy (le super héros) et Cyber Woo (en fait il s'agit du King Kong du premier épisode devenu robot).

L'action prend donc place au moment où des Aliens décident de coloniser notre planète et détruire toute forme de vie. Nos trois monstres décident de les combattre pour défendre leur " territoire ".

Si la version MegaDrive du premier opus avait limité le nombre de persos jouables, nous avons exactement l'effet inverse pour cet épisode. Alors que la version NEO GEO ne proposait que les trois monstres cités plus haut (pour coller au scénario), la version MegaDrive propose pas moins de 9 persos jouables. En fait il s'agit de tous les boss aliens du jeu, jouables immédiatement. Seul le dernier boss n'est pas jouable. Un choix assez étrange vu que le scénario n'a plus lieu d'être si vous prenez un alien pour sauver la terre des aliens ...lol. Mais bon, le principal est d'avoir le choix du joueur pour une fois.

Atomic Guy, l'ami de la Gay Pride :

Si Atomic Guy dans son short moulant reste le personnage le plus rapide (dommage pour ses amis...lol), Super Géon est le plus puissant de la troupe, Cyber Woo étant le personnage moyen. Les aliens sont un peu plus compliqués à maîtriser mais sont souvent puissants. L'originalité venant de leur corps difformes et donc de leurs coups particuliers.

Sans revenir en détail sur le fonctionnement du jeu qui n'a pas véritablement varié: deux rounds gagnants au milieu de villes gigantesques, sphères de pouvoir et coups spéciaux. Il faut noter qu'ici le jeu ne se déroulera pas uniquement au Japon mais dans le monde entier. On aura même droit à PARIS avec la destruction de la tour Eiffel...

Les paysages sont donc très changeants (désert, canyons, villes immenses, etc......) et ils sont beaucoup plus détaillés. Les immeubles sont plus grands et l'armée humaine beaucoup plus présente . Les villes ne sont toujours pas aussi détaillées que la version Neo Geo et elles ne fourmillent pas autant de vie, mais c'est tout de même largement plus joli que le premier opus.
Par contre, là où la version Neo Geo proposait des niveaux défilant sur un scrolling horizontal à la manière d'un beat them all, la version MegaDrive garde des rings limités comme dans le premier opus. On perd donc une des nouveautés sympathiques de ce titre pour ne rester que dans un pur jeu de " combat ".
Autre point négatif, la version MegaDrive a tout simplement supprimé le mode coopératif. Ici impossible de jouer à deux contre la console. Ce sera donc du player 1 Vs computer, ou player 1 VS player 2.

Le roi est mort, vive le roi :

Côté Gameplay, de gros efforts ont été faits et les persos sont plus jouables. Loin d'être parfait encore, les coups partent cependant plus facilement et on est moins tenté de jeter sa manette contre un mur. Malheureusement la manette MegaDrive reste très peu adaptée à ce style de jeu où il faut souvent "massacrer" le bouton (à moins que vous disposiez d'une manette arcade).
Il existe beaucoup plus de mouvements spéciaux qu'avant, et tous les persos ont un éventail de coups totalement différent. Le style de jeu a totalement changé, pour passer d'un pseudo jeu de catch à un jeu beaucoup plus " bourrin ".

Les adversaires ne se laisseront pas faire et ne peux pas dire que le jeux soit facile, bien au contraire. Ne parlons pas du dernier boss, qui en plus d'être magnifique, est franchement difficile à battre.

L'armée humaine est toujours de la partie et ne vous lâchera pas une seconde. On a bien l'impression que les humains cherchent à faire d'une pierre deux coups : se débarrasser de vous et des aliens. Seul problème, leurs tirs ne toucheront que vos persos et jamais les Aliens.

Bref, ça tire dans tous les sens, les coups volent, les bâtiments explosent, etc...

Nota : des objets dangereux sont également disséminés dans les niveaux, attention de ne pas les prendre (bombes, power down, etc). Graphiquement le jeu est beaucoup plus coloré que le premier épisode, les sprites plus détaillés et plus grand. Les animations ne sont pas en reste avec l'atténuation de cet effet de lourdeur qui plombait King of the Monsters premier du nom.
Les musiques sont plus réussies même si on ne risque pas de les fredonner au coin du feu.

King Of The Monsters 2 se montre beaucoup plus attractif que son aîné par bien des aspects. Malheureusement la suppression du mode coopératif, l'explosion du " scénario " et l'absence de niveau style " beat them all " restreignent le jeu en un " vulgaire " jeu de combat entre monstres. Si on ajoute sa difficulté élevée (même en mode facile) et sa maniabilité pas encore parfaite, difficile d'y revenir.

Verdict

5

Points forts

  • La réalisation générale au dessus du premier épisode
  • Des combats dans le monde entier
  • Un dernier boss superbe
  • Les nouveaux mouvements et pouvoir
  • 9 personnages jouables

Points faibles

  • la difficulté redoutable
  • absence du mode coopératif
  • le scénario devenu inutile
  • la maniabilité perfectible
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Mega Drive 3.0 6

Commentaires

bko, 19 aoû 2009 - 12:33
Excellent, de toute facon j'adore tout ce qui touche au conversion neogeo sur MD, merci Slaine !