Test : Jambo! Safari (Arcade)



C'est vers la fin des années quatre-vingt-dix que SEGA Japon lance une gamme appelée : Real Life Career Series. Ce sont des jeux sur borne arcade qui permettent aux gamers de faire des jobs en ayant bien entendu, gardé uniquement le côté très fun du métier.
De cette gamme, on a eu par exemple :

- Airline Pilots (Mars '99 sur NAOMI)
- Brave Fire Fighters (Juillet '99 sur Sega Hikaru)
- Emergency Call Ambulance (Octobre '99 sur Model 3 step 2.1)
- Jambo! Safari (Janvier 2000 sur NAOMI)

On va s'intéresser à ce dernier, Jambo! Safari, un soft réalisé par la team AM#3 de SEGA, auteurs du déjà culte Crazy Taxi.


Jambo! Safari sur NAOMI


Par rapport à nos amis américains, Jambo! Safari est lancé en Europe dans sa version Upright Cabinet à l'instar de Crazy Taxi.
Bien évidemment, l'esthétique du cabinet est décoré de façon à être conforme avec l'ambiance du soft c'est à dire, avec des bandes de rayures noires et blanches clairement inspirées de l'animal équidé africain, le zèbre.
C'est joli et ça donne envie de découvrir le jeu d'autant plus que le marquee* de la borne est plutôt original.


Que doit-on faire comme boulot dans Jambo! Safari alors ?
En fait, on incarne un(e) Gardien d'un parc africain protégé et l'objectif en tant que protecteur de cet espace, c'est de capturer (afin d'examiner) et de relâcher les animaux mais aussi, éviter que les chasseurs viennent détruire de ce qu'il y a de plus beau sur cette planète bleue.


Dès l'introduction de la pièce, le titre de l'AM#3 propose quatre personnages (Wilman, Arniele, Ngugi et finalement, la charmante Söderström) à sélectionner ayant chacun, un véhicule (des classiques du safari) qui leurs sont propre à l'image de Crazy Taxi... et oui, encore! Certains diront que le gameplay change selon le personnage, en qui me concerne, je n'ai jamais remarqué de différence outre l'aspect visuel.
De plus, le soft propose six niveaux dont deux pour le mode " entrainement " (Beginner) et quatre pour le mode " histoire " (Expert).
Le but du titre de SEGA est très simple. Une fois le gardien choisi, on opte d'abord pour le mode Beginner afin de connaître les bases du gameplay.

La suite de Tranquilizer Gun ?


Une fois lancé dans la belle savane africaine avec comme objectif capturer les animaux sauvages (et les relâcher je vous le rappelle), on remarque que le levier de vitesses sert à tirer le lasso tel un cowboy, sur les bêtes. Pour cela, il faut appuyer au bon moment (quand les viseurs verts sont en synchronisme parfait) sur le levier vers le haut. BINGO! on a réussi à attraper une gazelle par exemple. Il faut ensuite appuyer vers le bas afin de s'approcher de l'animal toutefois, attention à la barre affichée au dessus car si on tire trop sur la corde, elle s'arrache à l'instar de Sega Bass Fishing avec le poisson ;).
Quand on est assez près de notre prise, on doit une nouvelle fois appuyer vers le haut au bon moment, histoire de capturer définitivement avec un filet.
Cela peut sembler compliqué pourtant, c'est très simple et une fois en pleine savane avec son bolide, on veut capturer toute sorte de beauté sauvage néanmoins, comme tout jeu arcade, il y a un décompte de temps et la seule façon d'augmenter le temps, c'est de capturer un autre animal le plus rapidement possible. Par ailleurs, les animaux possèdent des étoiles qui correspondent à la difficulté. Ceci étant, les animaux étoilés donnent aussi plus de temps en bonus...


Passons maintenant au mode Expert. C'est ici qu'on pourra faire réellement la fin du jeu et là, il faut carrément un bon niveau car, si les deux premiers niveaux sont plutôt simples, les deux derniers sont nettement plus difficiles, surtout le tout dernier qui est en fait, un délire typiquement SEGA puisqu'on devra capturer des animaux... dans l'ère de la Pré-histoire ;).
De plus, des jumelles sont disponibles afin de choisir sa prochaine capture, sans perdre une seule seconde, on appuie deux fois sur la pédale accélérateur permettant de faire une "super accélération" (un crazy dash en quelque sorte) en direction de la flèche affichée.
De temps en temps, un " Event " se produit comme par exemple, des chasseurs qui envahissent le terrain sacré... pas de temps à perdre, on va leur foutre une raclée ;(.
En revanche, si Jambo! Safari est complètement dépaysant, amusant, absolument original dans son concept et par son thème, le titre du studio AM#3 peut éventuellement finir par lasser à cause de sa répétitivité.

♪ I'd rather be with an animal... ♪


Si la modélisation des personnages reste bizarrement un ton un dessous de Crazy Taxi, la modélisation des véhicules est quant à elle assez réussie. Ce qui est remarquable, c'est la fluidité exemplaire d'autant que Jambo! Safari affiche de grands espaces avec plusieurs éléments en mouvement sans une pointe de ralentissement. De plus, la modélisation des animaux africains est convenable avec des animations très réalistes bien que parfois, graphiquement c'est trop simple quand on sait que le jeu tourne sur NAOMI. En effet, si on compare une nouvelle fois avec Crazy Taxi sorti presque un an auparavant, l'AM#3 ne s'est pas vraiment pris la tête avec la partie graphique. Dommage.
Néanmoins, les couleurs sont très agréables, chatoyantes pour le plus grand plaisir de nos rétines, avec des effets parfois sympa notamment quand on passe sur les grosses flaques d'eau. À noter que les animaux affichent des smileys et qui correspondent à leur état d'esprit. Quand par exemple, un roi de de la savane possède un smiley rouge irrité, il est clair qu'il ne va pas se laisser capturer facilement cependant, c'est une source de points considérable.


En parlant du roi, certaines bêtes possèdent aussi une couronne... c'est en quelque sorte, le leader du groupe mais également une nouvelle source de beaucoup de points.
Bien entendu, le titre du Roi de l'arcade permet d'écouter les sons émis par les divers animaux puis, les mélodies, sont plaisantes à écouter avec souvent des flûtes ou encore des percussions.

Encore une fois... pas de conversion Dreamcast !


Que c'est dommage de ne pas avoir eu une conversion Dreamcast... très sincèrement, Jambo! Safari avait sa place parmi les jeux cultes de la console spiralée!
Tout d'abord par son côté " Nature / Protection des animaux " ce qui donne un sentiment de dépaysement par rapport à tous les autres jeux de la console. Bien évidemment, il fallait y ajouter du contenu...
Oui, ce Jambo! Safari est clairement original dans son concept bien que, ce n'est pas la première fois que SEGA réalise un jeu de capture d'animaux.
Pour les plus anciens, souvenez vous de Tranquilizer Gun, un titre arcade sorti en 1980 (mais aussi en bonus dans Dynamite Cop sur Dreamcast ;) ). Jambo! Safari en est sa suite spirituelle...
Rien à signaler en ce concerne la partie graphique et sonore, ça reste toujours dans le même esprit des jeux arcade de SEGA avec de belles couleurs et des mélodies suaves.
N'oublions pas non plus que le soft propose une note finale de A (très bonne) à D (mauvaise) à chaque fin de capture. De plus, attention à ne pas capturer la même merveille africaine puisque non seulement, on n'a pas d'augmentation de temps mais encore, pas de points bonus ce qui donnera une mauvaise note finale. Bref, les " core gamers " seront heureux de pouvoir faire de bonnes performances avec le titre de l'éditeur!
Du reste, Jambo! Safari propose une bonne dose de fun, dommage que la partie graphique soit un peu faible et qu'au final, on peut éventuellement finir par se lasser par son concept.
Puis, on peut aussi regretter de la non-conversion sur la meilleure console des années 2000... heureusement que SEGA Europe ne nous oublie pas, puisque la licence Jambo! Safari renaît neuf ans après, sur les consoles Wii et DS.

* Marquee : C'est une affiche lumineuse (ou pas) située généralement au dessus de l'écran de la borne.

Verdict

7

Points forts

  • Le thème (Savane / animaux)
  • Le gamplay

Points faibles

  • Répétitif
  • Graphiquement léger
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Arcade 8.0 1

Archives commentaires

bko, 22 nov 2009 - 8:53
Ahhhhhh merci spin, la version wii est nettement plus complète (logique) mais qu'est ce que j'aurais aimé avoir la version naomi originale en bonus !!!!
Rage, 22 nov 2009 - 10:00
Merci pour ce superbe test Spin! Très plaisant et très intéressant à lire(Coincoin devrait essayer!!)

Un jeu précurseur de la vague écolo qui aujourd'hui a un retentissement bien plus conséquent. Dommage pour la Dreamcast, tant mieux pour la Wii. Pour les conversions consoles Sega aurait dà» plus y croire ... dommage!