Test : Hatsune Miku : Project DIVA f (PS Vita)

On pourrait presque considérer Hatsune Miku comme étant un personnage SEGA. Il faut bien avouer qu'après trois épisodes sur PSP (Hatsune Miku : Project DIVA, Hatsune Miku : Project DIVA 2nd et Hatsune Miku : Project DIVA Extend), une version arcade sur RingEdge (Hatsune Miku : Project DIVA Arcade), quelques App' sur iOS / Android, des Dreamy Theaters sur PSN, des concerts organisés par SEGA, une version 3DS (Hatsune Miku and Future Stars : Project Mirai) bref, on peut affirmer sans aucun doute que la licence Project DIVA est devenue rapidement, non seulement très populaire mais également très rentable pour le géant nippon.
Avec la nouvelle console portable du créateur des Walkman, SEGA ne pouvait pas zapper la machine de Sony parce que traditionnellement, les ventes sont assurées et puis la PlayStation Vita offre quelques fonctionnalités à explorer.
C'est ainsi que la maison de Ulala décide de sortir un Hatsune Miku : Project DIVA f sur PSVita et pour la première fois, " une conversion " sur console de salon avec Hatsune Miku : Project DIVA F
.

Hatsune Miku : Project DIVA f



La question de savoir qu'apporte cette version Vita en nouveautés par rapport aux épisodes précédents sur PSP, je dois dire que; Rien de vraiment spectaculaire et pourtant...
Pourtant l'éditeur japonais a réalisé (encore une fois) un superbe épisode. Certes, on retrouve le gameplay déjà excellent de l'épisode DIVA 2nd. Outre le fait d'appuyer sur les touches qui s'affichent à l'écran, de direction ainsi que Triangle - Rond - Croix et Carré dans un système que l'on pourrait considérer comme un QTE rythmé, s'ajoutent maintenant des Étoiles. Avec ces dernières, il faudra tracer un trait sur l'écran de la machine de Sony étant donné qu'elle est tactile. Bien entendu, ce petit ajout s'intègre à la mécanique de jeu par conséquent, il faudra parfois jongler entre les touches de la console et son écran.
On tient quand même à préciser que les touches de la super portable du constructeur japonais sont d'une précision exemplaire et mine de rien, ça apporte un confort non négligeable... forcément, le plaisir de jouer est encore plus grand en tout cas, c'est largement plus précis que les touches de la PSP.
Notons aussi que les développeurs ont concocté de nouvelles et originales vagues de touches du coup, on enchaîne des parties, toujours à la recherche d'un excellent score et pourquoi pas viser le Perfect !?
De plus, à l'instar des précédents opus, plus on joue et plus on gagne des - points DP - qui permettent de faire divers achats.

En effet, dans la section " caddie ", trois boutiques sont disponibles.
Une première pour tout ce qui est lié au vestimentaire de nos Vocaloïds... c'est un grand classique. Cela dit, outre les chouettes tenues à acheter, il est possible d'acheter des accessoires comme par exemple des diadèmes de neko ou encore de bunny, des lunettes de toutes sortes, des masques, des rubans et mêmes des queues de fox par exemple. Des objets "SEGA" sont aussi présents et qui font forcément plaisir. ;)
On s'amuse à personnaliser son perso' préféré. En ce qui me concerne, dans cet épisode c'est Meiko qui a eu toute mon attention. Puis, dans la deuxième boutique que l'on pourrait considérer comme un Ikea-DIVA, plusieurs objets sont disponibles afin de décorer la chambre de votre chanteuse / chanteur favori(te). Que ce soient les meubles ou encore la déco' intérieure, plusieurs choix sont disponibles et puis bien évidemment, toute une panoplie d'objets. Personnellement j'ai craqué pour la borne Hatsune Miku : Project DIVA Arcade.
Enfin la troisième et dernière boutique. Celle-ci est un peu spéciale puisqu'il y aura uniquement des gourmandises ou des objets à offrir. Oui, ce sont en quelque sorte des cadeaux que vous allez donner à votre Miku (ou autre personnage).

Touch me, I'm famous



À quoi cela sert d'offrir des cadeaux ? Voyons, ça fait toujours plaisir de recevoir des surprises et puis dans PDf, ça permet de remplir une barre de " satisfaction ". Une fois pleine, votre chanteur augmente de niveau ce qui donne accès à d'autres objets à acheter. Par exemple, ma Meiko adore les jus d'orange, les cup cakes ou encore le tamborine et puis grâce au pavé tactile, je lui gratte le dos de temps en temps et même un petit câlin sur ses cheveux grâce à l'écran tactile. Oui, Project DIVA f c'est aussi l'interaction avec votre Vocaloïd >^.^ Un des points forts de la licence de SEGA, c'est dans la mise en scène et je dois bien avouer qu'avec cet épisode j'ai été (encore une fois) agréablement surpris. Quasiment tous les vidéo-clips sont géniaux. Je pense notamment à " FREELY TOMORROW " et son concert futuriste, à " Time Machine " qui est clairement superbe, inoubliable... on a l'impression d'avoir gardé des bons souvenirs d'été avec la belle Miku et puis comment garder sa concentration quand la mademoiselle se met à pleurer dû à notre départ ? C'est juste excellent ! Ajoutons des clips ayant des références à SEGA comme par exemple Dreamcast ou encore un autre jeu du géant nippon qui cartonne sur PS Vita au Japon; Phantasy Star Online 2.
Si dans les volets précédents c'était déjà pas mal, ici la partie technique devient fabuleuse grâce à la puissance de la machine de Sony. Bien évidemment, l'écran OLED contribue à en jeter pleins les yeux.
De plus, la bande sonore est d'excellente facture forcément, ce sont vos oreilles qui accueilleront des chansons franchement chouettes à écouter. Je pourrai citer " Kagamine HachiHachi Flower Fight " ayant des riffs de Shamisen. Cool ! Mais aussi, la chanson d'intro' " ODDS & ENDS " par son côté joyeux, " Time Machine " forcément... par son côté mélancolique, " Summer Idol " très '60 et puisque notre éditeur favori a toujours été une société aimant les otakus/nerds, on retrouvera la chanson qui avait fait un petit buzz sur internet avec " Nyanyanyanyanyanyanya! ". D'ailleurs, le clip est assez sympathique. =^.^=
Je vais me répéter... si vous n'aimez pas du tout la J-Pop, encore moins les Vocaloïds, passez votre chemin. Sachez quand même que les chansons sont assez agréables à écouter dans l'ensemble et quelques unes sont un peu plus rock, un peu plus SEGA en quelque sorte.

Le phénomène continue :)



Est-ce que l'éditeur de Project Rub arrive à nous surprendre chaque fois quand il réalise un nouveau Hatsune Miku ? Clairement oui et si cette - version f - de Project DIVA restera assurément au pays du Soleil Levant, il en n'est autrement pour la - version F - sur PlayStation 3. En effet, SEGA West a décidé de sortir ses bonbons et édite enfin un Project DIVA pour la première fois sur le sol de l'Oncle Sam (en boîte et en téléchargement) ainsi que sur le Vieux Continent (uniquement en téléchargement).
Alors, il n'est pas évident de conseiller cet opus PSVita même si vous l'aurez compris, le soft reste une excellente production. Sa réalisation globale (graphique, sonore, fun) a atteint des sommets d'excellence d'autant plus que le gameplay a déjà fait ses preuves avec les précédents épisodes.
Ok, la portable de Sony permet d'avoir des petits ajouts notamment avec l'AR Live Marker (AR pour Réalité Augmentée permettant de faire des photos de la charmante Miku dans votre chambre ou avec votre chat et puis aussi la voir chanter sur votre console SEGA préférée ^^). Ajoutons aussi la possibilité d'interagir avec vos personnages favoris grâce à l'écran tactile.
Il est clair que les fans de Miku et des autres vocaloïds seront joliment séduits avec cette version f. Du coup, vous vous demandez quelle version choisir entre f de la Vita et F de la PS3 ?
Si vous voulez entrer dans le phénomène Vocaloïd, on vous suggère la version PS3 étant donné que le jeu est traduit sinon, clairement sur PlayStation Vita pour les connaisseurs. Et puis, les deux versions si vous êtes comme nous... des amoureux de la jolie Miku.
On attend impatiemment sa suite, Hatsune Miku : Project DIVA F 2nd déjà annoncé par SEGA Japon.


Mise à jour

Et bien on ne l'attendait pas... une licence japonaise (Hatsune Miku) sur une machine qui ne se vend pas des masses (PS Vita) cela dit, SEGA West prend le risque de sortir Project DIVA f en occident.

Proposé à moins de 30€, le soft de SEGA a gardé toutes les qualités citées dans l'article du dessus. Mieux encore, l'éditeur japonais n'a point supprimé de contenu et a fait l'incroyable effort de tout traduire en anglais. (de nos jours on peut même faire : "WOW")
Forcément, la navigation dans les divers menus est largement facilitée notamment pour tout ce qui est création (le fameux mode Edit). Mais encore, l'éditeur de Jet Set Radio a conservé les voix originales (par exemple l'intro' n'a pas été modifié par une mélodie comme ils aiment, malheureusement, tant faire). Excellent ! Dorénavant, on aimerait plus souvent voir ce genre d'initiative de la part de monsieur SEGA.
Ajoutons la disponibilité du mode Network permettant de télécharger ou de partager ses créations via le net. Sympa.
Pour terminer, la partie AR (pour réalité augmenté) a été conservée. Du coup, si vous possédez la version japonaise en boîte, vous pouvez utiliser votre feuille AR Live Marker puisque c'est compatible. Sinon, un petit tour sur le site : http://miku.sega.jp/f/en/ar/dl/index.html .

On va surement répéter, Hatsune Miku : Project DIVA f est un excellent titre. Divertissant, long, ayant une superbe réalisation et une direction artistique globale réussie, on ne peut que vous conseiller de télécharger d'autant plus si vous êtes en manque d'un nouveau Space Channel 5.
On espère que SEGA West fasse le même effort pour Project DIVA F 2nd !!


Verdict

9

Points forts

  • L'intro' toujours soignée
  • La précision des touches
  • Graphiquement superbe, sonore aussi
  • Gameplay au top!
  • L'AR

Points faibles

  • Uniquement en téléchargement !

Commentaires

Pas 200? Petit joueur. :cool: Non merci pour le travail abattu, on ne le souligne pas assez, mais le coeur y est. :cool: