Test : Ghost Squad Evolution (Arcade)

Un peu de repos pour Rage, Smarty et Janet, les trois agents de Virtua City, place aux forces spéciales d'intervention avec la Team Alpha. C'est ce que propose les créateurs de Virtua Cop (alias Virtua Squad aux États Unis ^^) avec Ghost Squad ! Ce test concerne la version sur board Chihiro mais également sur board Lindbergh.

 

Ghost Squad et Ghost Squad Evolution

Dans Ghost Squad (Global Humanitarian Operation & Special Tactics) on incarne les soldats d'élite, ceux qui sont chargés d'éliminer toute sorte de menace à haut risque potentiel. Chaque opération peut être effectué à n'importe quel coin du globe... si nos héros de Virtua Cop neutralisaient les malfrats à l'aide uniquement du Virtua Gun, pour les soldats G.H.O.S.T. c'est carrément un arsenal plus létal et à la pointe de la technologie. C'est ainsi que le pistolet mitrailleur est mis à la disposition pour chaque joueur capable d'effectuer des missions proposées.

 

 

Zero Tolerance On Terrorism

En effet, la borne possède deux pistolets mitrailleurs (un pour chaque joueur) qui semblent être un mélange de HK MP5 et de HK G36. La prise en main est confortable et clairement moins fatigante que le revolver de Virtua Cop car, on peut avoir un appui à deux mains. Bien vu de la part de Sega Amusements Europe, les Gun Controllers gardent une couleur noire uniforme que ce soit sur Chihiro ou Lindbergh.
Sur ces Gun Controllers, on remarque qu'il y a bien évidemment la détente mais aussi un bouton permettant d'effectuer plusieurs actions durant la partie et finalement, un sélecteur donnant le choix entre un tir semi-automatique, rafale de trois (par défaut) et rafale libre de cent balles.
Par ailleurs, les différences entre le cabinet Ghost Squad (Chihiro) et Ghost Squad Evolution (Lindbergh Red) sont purement esthétiques c'est-à-dire que, par exemple le cabinet de la version Chihiro possède des couleurs ainsi que des lumières verdâtres alors que la cabinet Lindbergh c'est plutôt la couleur et les lumières bleues. Personnellement, je préfère la version Lindbergh. Aussi, cette dernière utilise un écran 50" Toshiba (qui semble être en haute définition, mais je ne suis pas certain), ce qui permet d'avoir des graphismes légèrement plus fins.

Si GSE bénéficie des visuels plus fins, GS reste lui aussi très correct. N'oublions pas que le board Chihiro est en fait une Xbox avec plus de RAM. La modélisation des personnages est satisfaisante avec plusieurs détails en abondance et les boss sont toujours des psychopathes rigolos... typiquement de chez Sega ;). Le soft le L'AM#2 est joli, de plus les décors sont variés et réussis. Tantôt on est dans une villa luxueuse avec ses couleurs chaudes, ses décors intérieurs et extérieurs, tantôt sur les compartiments de l'avion présidentiel américain, le fameux Air Force One. Pour un titre de 2004, les graphismes sont corrects néanmoins, je trouve que cela reste quand même infiniment inférieur à Virtua Cop 3.

 

 

There's a new squad in town

Le gun shooting de la team de Hiroshi Kataoka accueille plusieurs nouveautés. Tout d'abord le IC Card qui est en fait, une carte mémoire permettant de stoker plusieurs données. Aussi, après une partie, les points "GS" accumulés donnent accès à des nouvelles armes ou encore, carrément de nouveaux décors voire missions sans oublier des personnages (Petit clin d'oeil sympathique à Virtua Cop 3).
Ensuite une autre nouveauté, c'est le fameux bouton Action car, si le principal but est d'éliminer les terroristes, mais attention aux otages... parfois, à l'instar de Virtua Cop 2, il faudra choisir entre plusieurs chemins, auxquels on devra nettoyer une zone par exemple, en abattant tous les ennemis ou alors, un chemin qui donnera accès à une mission dont l'objectif primordial sera par exemple, de désamorcer une bombe à l'aide du bouton Action. Mine de rien, grâce à la IC Card, le titre de Sega permet être un gun shooting en arcade ayant un "replay value" très important... permettant pour une fois, renouveler le plaisir de jeu à chaque partie. En revanche, la version Evo ne possède pas ce système de sauvegarde... tout est déjà débloqué (!) néanmoins, bien que devenant un simple titre arcade comme par exemple The House Of The Dead 2, le soft reste toujours autant amusant et on optera alors, soit à essayer de faire la fin avec le moins de crédits possible soit à faire du High Score étant donné que Ghost Squad Evolution (et Ghost Squad) récompensent les gamers qui réalisent des kills avec style du genre "Head shot", "Quick shot" et autres "Double down". Notons aussi la possibilité de récupérer des bonus (armures, médailles etc !) quand on tire sur divers objets.
Pour recharger le pistolet mitrailleur, la technique reste identique aux Virtua Gun... on tire hors de l'écran ;).

 

 

Board Chihiro ou board Lindbergh ?!

Bien que musicalement très discret, les infos de notre commandant par radio accentuent l'ambiance "Force d'intervention" assez bien. Ceci étant, Ghost Squad reste un très bon jeu arcade, fun, divertissant, je dirais seulement que c'est dommage de proposer uniquement trois missions... ça fait court, même pour un titre destiné aux salles arcade. Ceci dit, le système de sauvegarde permet de renouveler l'envie de rejouer malheureusement, certaines salles arcade ne possèdent pas l'option save et les "plus" sont déjà débloqués... finalement, comme la version Evolution c'est pourquoi, je pense que la version Lindbergh est plus intéressante, outre le cabinet plus joli, (plus Sega en quelque sorte), ses graphismes ont gagné en finesse. Maintenant, on veut la suite créée dès le départ sur Lindbergh avec de nouvelles idées ;).

 

Verdict

8

Points forts

  • Replay value
  • Fun
  • IC Card
  • La version Evolution

Points faibles

  • Court
  • Pas de IC Card dans certaines versions Chihiro

Archives commentaires

bko, 18 fév 2008 - 8:34
Merci pour ce test, les graphismes sont quand même vachement plus beaux en arcade ! Sinon quel pied ce jeu :D

Autres news sur ce jeu