Test : Football Manager 2019 (Windows, Mac)

La série des Football Manager est la plus ancienne, mais aussi la dernière représentante de son genre. En concurrence avec les Premier Manager puis la série des Fifa Manager (LFP Manager en France), les jeux développés par Sports Interactive sont restés la référence malgré le changement de nom et d'éditeur (Entraîneur chez Eidos, Football Manager chez Sega). Cela se traduit par une longévité exceptionnelle : depuis 1992, chaque année a eu droit à son opus. En étendant aux jeux de gestion, il n'y a que Civilization et Sim City de plus anciens, et ces derniers sortent à des intervalles bien plus espacés. Preuve s'il en fallait une que la qualité et la demande sont toujours présentes.

 

Football Manager, le jeu de rôle

Votre partie commence de la même manière que dans n'importe quel jeu de rôle " à l'occidentale ", vous créez votre avatar : nom, sexe, date et lieu de naissance, physique, avant d'attaquer vos stats et votre background. Ce dernier se détaille en 2 points : votre carrière de joueur (allant de joueur du dimanche à ancienne star mondiale) et les diplômes que vous avez obtenus avant le début de votre partie. Ces derniers peuvent être obtenus plus tard dans le jeu tandis que la première est immuable mais pourrait s'apparenter à " à quel niveau commencer la partie ". La combinaison de votre background détermine les stats que vous pouvez distribuer et une réglette va vous permettre d'être plus un homme de terrain ou de bureau. Mais rassurez-vous : il n'y a pas réellement de mauvais choix, Football Manager étant certes un jeu de rôle, mais un jeu de rôle qui récompense plus la qualité du joueur que sa feuille de stat. Un regret toutefois : il n'y a qu'une seule classe jouable (football manager, si si), les autres étant réservées aux NPC (adjoint, physio, médecin,...).

Bien sûr, un jeu de rôle ne serait pas complet si on ne vous proposait pas différents points de départ. Chômeur, sélectionneur ou entraîneur, le choix vous est laissé libre. Avec 34 pays européens, 2 pays d'Amérique du Nord, 6 pays d'Amérique du Sud, 8 pour l'Asie et l'Afrique du Sud seule sur son continent, les possibilités sont nombreuses. Si quelques pays (dont le Portugal) n'ont pas les noms de clubs officiels, la vraie " déception " vient des logos. Ces derniers ne sont présents que pour moins de la moitié des clubs. Heureusement le jeu permet de les ajouter facilement et des packs tout faits vous permettront de combler ce vide. De même que si vous souhaitez avoir d'autres pays que ceux présent d'origine, la communauté délivre chaque année les fichiers pour jouer dans une cinquantaine de pays supplémentaires, sans compter les divisions supplémentaires dans les pays déjà présents, de quoi démultiplier les possibilités avant même d'avoir commencé.

---
Cela fait quelques mois maintenant, vous n'êtes plus Francis de la compta. Doucement mais sûrement, vous êtes devenus Francis, coach du Red Star 93, essayant désespérément d'engranger des points pour ne pas être licencié. Mais les dirigeants sont mécontents et la confiance des joueurs se dissipe, vous ne voulez pas vous retrouver au chômage. Six saisons à progresser, à vous construire une réputation pour entraîner un club professionnel. Vous en avez bavé, vous avez fait des concessions lors de votre entretien d'embauche pour avoir le poste, votre famille vous en veut.

Football Manager, le jeu de gestion

Souvent assimilé aux jeux de foot traditionnels, vous vous rendrez vite compte que FM s'adresse beaucoup plus aux fans d'excel-game et de 4X qu'aux fans de Fifa ou PES. Pourtant force est de constater que les efforts d'interface réalisés pour adapter le jeu aux tablettes portent leurs fruits, tout en gagnant en profondeur de gameplay. Un peu comme un élastique que l'on tirerait en même temps vers les joueurs occasionnels/néophytes et vers les joueurs confirmés. L'exemple le plus parlant concerne la refonte de l'aspect tactique : il n'y avait aucune distinction entre les phases défensives et offensives auparavant, ce qui rendait parfois compliquée la compréhension de certaines consignes. Dans cet opus, il y a trois phases distinctes : sans le ballon, avec le ballon, à la perte/récupération du ballon ; le nombre d'options a ainsi augmenté (profondeur de gameplay) mais la lisibilité a grandement augmenté aussi (accessibilité).

Un autre exemple frappant : le planning d'entraînement. Déjà disponible chez certains concurrents par le passé, on ne peut pas parler d'évolution dans le cas de FM. Pour cause : nous n'avions auparavant que 6 options d'entraînement généraux + le travail individuel que l'on pouvait assigner à chaque joueur. Si l'entraînement individuel était assez clair puisque le joueur ne travaillait qu'une seule de ses caractéristiques, l'entraînement général était malheureusement flou et en apparence assez inintéressant. Mais cette époque est finie : désormais vous pouvez établir le planning pour chaque jour, avec 3 créneaux horaires disponibles et 47 ateliers répartis en 10 catégories. Illisible pensez-vous ? Au contraire, pour chaque atelier vous avez le détail des attributs impactés, l'effet sur le moral, la fatigue et la condition physique de vos joueurs. Et pour être sûr de ne pas programmer un camp de concentration pour votre équipe, une barre représente l'intensité de l'entraînement prévu pour chaque journée. Si seulement nos patrons pouvaient aussi la prendre en considération.

---
Il est 6h du matin, le réveil sonne, vous avez passé la nuit à réfléchir, chercher une solution qui n'existe peut-être pas. Ce soir, ce sera peut-être votre dernier match, vous n'avalez rien de la journée, assis devant votre ordinateur, vous attendez, on vous fait la remarque plusieurs fois mais vous ne les entendez pas. Le soir arrive, le match aussi. La route vous menant vers votre avenir semble plus longue que d'habitude, vous remarquez tous les détails que vous n'aviez jamais vus avant. Peut-être pour conserver le plus de souvenirs possible de cette aventure ?

Football Manager, le jeu de management

Avec toutes les statistiques et autres valeurs chiffrées que nous offre le jeu, on pourrait presque oublier que le rôle d'un manager est d'être sur tous les fronts. Conférences de presse ? Check ! Briefing tactique d'avant-match ? Check ! Causeries ? Check ! Négociations ? Check ! Être le premier à pâtir des mauvais résultats ? Check ! Qu..quoi ? Hé bien oui, vous êtes un employé, avec votre contrat et vos objectifs à remplir. Les conflits dans le vestiaire ou privés, c'est pour votre pomme, les supérieurs pas contents, c'est pour vous aussi. Alors vous jonglez, vous essayez de contenter tout le monde, quand vous perdez vous stressez, quand vous gagnez vous célébrez. Vos joueurs vous reprocheront vos décisions, certains sécheront vos entraînements car ils ont déjà signé le contrat dans leur nouveau club. Et puis votre nouvelle star se blesse à l'entraînement quelques semaines après être arrivée, le staff médical vous avait prévenu des risques, mais vous n'avez pas écouté. Alors vous cherchez une solution... un prêt ? Faire monter un jeune à fort potentiel ?

C'est pour toutes ces décisions que les statistiques réparties en début de partie sont utilisées, mais ne croyez pas que tout mettre à 20 vous épargnera le besoin d'apprendre : votre " feuille de personnage " évoluera selon vos compétences réelles. Et trop de mauvais choix les feront doucement mais sûrement baisser, le contraire est vrai aussi. Et n'espérez pas gagner +10 points en une heure de jeu comme pour Skyrim ou Assassin's Creed, FM est une simulation. Quoi de plus gratifiant que de voir votre feuille de personnage égaler celles des meilleurs entraîneurs en étant partit de rien, à force de travail et de compétence ?

---
Première mi-temps terne, il ne se passe pas grand-chose, la victoire semble lointaine. A la mi-temps, vous dites aux joueurs que vous croyez en eux, qu'ils doivent le faire, si ce n'est pas pour vous, qu'ils le fassent pour les supporters. 76e minute, contre-attaque adverse, votre défenseur tacle mais se fait passer, ils sont deux face à votre gardien, but. La douche froide, sans trop y croire, vous leur dites de montrer qu'ils ont du caractère, qu'ils ne sont pas des paillassons travaillant dans une cogip comme on en trouve tant.
87e, vous obtenez un penalty, sans doute généreux, mais à ce stade, vous prenez tout ce que vous pouvez. Peut-être qu'un match nul vous permettra de tenir une semaine de plus. Votre joueur s'élance, le tir est mal ajusté et le gardien la repousse, votre coeur s'arrête lorsque surgit un de ses coéquipiers qui la pousse dans le but. 1-1, les bras levés au ciel, grâce à Dieu vous n'êtes pas encore mort. C'est même un signe, vous devez aller chercher la victoire.

Football Manager, au p'tit jeu des nouveautés

Contrairement aux autres jeux de gestion et de stratégie, Football Manager sort chaque année, ce qui induit forcément moins d'évolutions qu'entre deux opus d'Europa Universalis ou Civilization. Mais ne vous y trompez pas : si les évolutions ne sautent que rarement aux yeux, on les rencontre toutes au fur et à mesure que l'on joue. Ainsi, outre la refonte de l'entraînement et de la tactique, la présentation des rapports continue son évolution entamée l'an dernier. Plus besoin de valider un par un les rapports de votre équipe si vous êtes débordé, maintenant vous pouvez afficher une liste similaire à celle que vous obtenez lorsque vous faites une recherche. Toujours dans la même catégorie, les rapports d'entraînement évoluent : désormais les joueurs ont une note chiffrée au lieu d'une appréciation floue. La possibilité de féliciter ou d'avertir les joueurs en fonction de leur notation est encouragée avec un bouton vous amenant à la bonne page.

Retour à l'entraînement et listons les nouveaux onglets : groupes, encadrement, repos. Mais avant de les aborder, précisons que l'onglet individuel a évolué : plus d'informations sont affichées, dont la note d'entraînement précédemment évoquée ainsi que l'intensité du travail. Cette intensité d'entraînement peut être vue plus globalement dans l'onglet repos, et la possibilité de donner des consignes générales qui s'appliqueront automatiquement à tous les joueurs est une autre nouveauté.

L'onglet groupes permet de glisser les différents joueurs de l'équipe une entre le groupe gardien, défense et attaque. Cela affectera les attributs travaillés lors des séances. Oui, chaque atelier évoqué avant n'affecte pas les même attributs selon le groupe dans lequel le joueur se trouve, mais ne prenez pas peur, un joueur que vous voulez voir progresser défensivement aura besoin de plusieurs mois dans tous les cas.

Enfin, l'onglet encadrement permet de créer de petits groupes de joueurs qui travailleront ensemble à l'entraînement. Les objectifs sont multiples : faire intégrer de nouveaux joueurs à un cercle d'amis, façonner la personnalité de jeunes joueurs, pour qu'ils s'inspirent de vos cadres. Dans le menu déroulant, seule la personnalité des joueurs apparaît, ce qui est un peu dommage dans la mesure où le niveau hiérarchique dans le vestiaire et le cercle d'amis apparaissent une fois ajouté au groupe. Heureusement, une estimation de l'influence des joueurs dans ce nouveau groupe vous est donnée.

Il y a probablement d'autres évolutions que je n'ai pas encore rencontrées, de même que le moteur 3D a sans doute évolué sans que je ne sois capable de vous donner le détail, mais les filets réagissent toujours bizarrement lors de certains buts.

---
Vos joueurs se ruent à l'attaque sous vos ordres, l'ensemble est désordonné mais l'adversaire est en difficulté, le gardien repousse à plusieurs reprises vos tentatives. Lorsqu'un défenseur adverse récupère la balle, vous voyez votre erreur : devant, seul, se trouve leur attaquant, c'est trop tard, Dieu voulait vous enseigner l'humilité, le point qu'il vous offrait était inespéré, et vous avez tout gâché. Le défenseur dégage, le ballon ne se lève pas et rebondit sur un de ses coéquipiers, votre joueur récupère et marque, prenant tout le monde par surprise.
Vous laissez échapper un cri de joie qui fait accourir votre femme, vous demandant ce qui se passe : est-ce la promotion tant attendue ? Une augmentation ? Un voyage en famille gagné ? C'est beaucoup plus que ça : quelques jours de répit. Elle vous regarde, l'air perplexe tandis que vous savourez. Bien sûr, les difficultés ne sont pas terminées, mais la moindre éclaircie est bonne à prendre.

Football Manager Touch, le jeu tactile

Petit aparté pour évoquer la version Touch, version sensiblement allégée et moins chère de Football Manager. Soyons clair dès le début : elle n'est pas très intéressante pour la majorité des gens. Les parties simplifiées peuvent déjà être déléguées à vos adjoints dans le jeu principal, de plus il n'y a plus de possibilité de modder le jeu, notamment pour ajouter des championnats. Certaines options disparaissent purement et simplement : le centre médical, les équipes en plus de la 1ère sont rassemblées (équipe U19 et équipe réserve deviennent une seule équipe), l'entraînement propose 8 options générales sans pouvoir en gérer le détail et votre équipe n'aura plus besoin d'apprendre votre tactique pour la maîtriser.

Toutefois, cette version pourra vous intéresser si vous avez une tablette et souhaitez profiter de crossplay, mais attention : le jeu devra être acheté sur Steam ET sur le Play Store, il faudra aussi limiter le nombre de pays jouables à 3 pour votre tablette. A confirmer si le crossplay avec la PC/Switch sera possible cette année. Enfin, ceux qui ont un vieux PC pourront aussi être intéressés, car oui, FM tourne sur un grille-pain (un PC de 2006 le fera tourner), mais FM Touch traitant moins de données, cela pourra raccourcir les chargements (avec les 6 premiers pays européens et toutes leur divisions j'ai constaté un gain de 33 % sur le premier chargement, non négligeable). La version Touch étant présente depuis maintenant 3 ans comme stand-alone, sa récente arrivée sur Switch semble confirmer qu'elle sera présente pour encore de longues années.

Cela va faire 6 ans qu'Alexandre est à la tête d'Empoli, 6 ans durant lesquels il a presque tout réussi sur le plan national. Mais cette 6e année était sa dernière, et cette finale de coupe son dernier match en Italie. Après quoi, il irait en Angleterre. La saison avait été bizarre, son rival de ses dernières années, le Genoa dirigé par son ami Jérémy, avait immédiatement pris la tête du championnat, son équipe a lutté, guettant le moindre faux pas, mais il n'y en eu aucun. La Ligue des Champions s'était terminée par un cinglant 10-0 à l'avantage de Manchester City, et il ne restait que la finale de coupe contre le Napoli. Un dernier remerciement aux supporters pour conclure cet âge d'or.

Football Manager, le jeu

Au fond, la véritable force de Football Manager est sa cohérence ; alors que depuis 20 ans une course au photoréalisme s'était lancée un peu partout, Football Manager continue sur sa voie des mécaniques de jeu réalistes. Oui cela rend le jeu compliqué, il n'y a pas de mode facile sur le moyen terme et le jeu vous le rappellera en vous faisant échouer encore et encore, jusqu'à ce que vous appreniez. Lorsque vous penserez avoir maîtrisé le jeu, il n'hésitera pas à vous rappeler que lui aussi apprend. Vous recruterez des joueurs en qui vous avez confiance, d'autres par défaut, vous vous sentirez indifférent au début, comme avec de nouveaux collègues que vous ne connaissez pas. Les mois passeront et vous vous attacherez à eux comme ils ne pourront jamais s'attacher à vous. Football Manager ne vous promettra jamais " une épopée qui vous fera traverser l'Europe " ou " une aventure épique pour sauver le monde ", la seule promesse que le jeu vous fait c'est que " nos compétences sont nos limites ". Football Manager, c'est la promesse de beaucoup d'émotions diverses, de la rage, du découragement, de la joie, de la déception, de l'émerveillement.

Reste alors une question : faut-il s'y connaître en foot ? La réponse est non, dans 99 % des cas, l'amateur de foot qui joue à Fifa avec ses potes sera aussi désemparé que celui qui ne regarde que les matchs de l'équipe de France. La multitude d'options à notre disposition fait de l'apprentissage une étape obligatoire. Le foot n'est dans le fond que le contexte de la simulation de job la plus poussée existante.

---
Le match commence, à peine 8 minutes écoulées que le premier but tombe : le Napoli mène. Empoli, réputé pour dominer ses adversaires, ne ressemble à rien, les avertissements s'accumulent et le 2e but du Napoli arrive à la 52e. Le coach décide d'agir et fait deux changements à la 65e minute, l'un d'eux est Ravel Morrison. Acheté 1,5M il y a 5 ans de cela, il était sur le banc par défaut : l'infirmerie s'était remplie en fin de saison. Ravel avait séché à plusieurs reprises l'entraînement. Alexandre avait décidé de se passer de son fidèle joueur pour la fin de saison et le faire entrer l'embêtait mais les solutions manquaient. On entre dans les 10 dernières minutes, pour Alex s'est désormais clair : il va partir en ayant été humilié en LDC, battu en championnat et ridiculisé en coupe, triste fin.
Ravel surgit et frappe, la surprise est totale, Empoli était dans l'une de ses phases de possession et ne trouvait pas de solution. L'espoir renaît, 85e Ravel encore fait un festival dans la défense et égalise. Les commentateurs s'excitent, le coach scande le nom de son joueur. L'arbitre siffle la fin du temps règlementaire, il y aura donc prolongation mais il n'y a plus trop de doutes quant à l'issue. Empoli a retrouvé son jeu et multiplie les assauts. C'est Ravel, transformé en ange descendu des cieux, qui marque le 3e but. En un match il sera passé de paria à héros, présent par défaut, il offre la plus belle des sorties à son entraîneur.

Football Manager, les prolongations

Petit paragraphe sur les autres modes de jeux. D'abord le Fantasy Draft, sorte de partie rapide pour jouer avec des amis et prouver qui est le meilleur entraîneur. Deux formats possibles : coupe ou championnat. Dans les deux cas, vous allez devoir former votre effectif avec un budget fixé à l'avance. Chacun son tour choisit un joueur basé sur sa valeur en début de partie. Si vous n'êtes pas assez nombreux, vous pourrez y ajouter des joueurs IA. Cela permet aussi de faire se rencontrer deux équipes de parties solo : vous pourrez ainsi prouver que l'équipe de Sète 2035 est effectivement meilleure que l'équipe du PSG 2020 de votre ami.

Vous voulez jouer avec l'Association Sportive de Sega-Mag ? L'option créer un club existe toujours, le jeu vous demandera alors quelle équipe vous remplacerez. Ensuite ? Vous pouvez éditer tout ce que vous voulez : nom, date de naissance des joueurs, nationalité, niveau des joueurs, etc. A vous de créer une équipe qui va enchaîner les montées et tout gagner ou commencer dans une situation délicate avec des joueurs trop faibles.

---
Aujourd'hui, il est assis sur le banc de l'aéroport, c'est la première fois depuis bien longtemps qu'il voyage sans son club. Il attend son vol comme on attend le début du match : avec appréhension et excitation. Bientôt, de nouveaux collègues, un nouvel appartement, de nouveaux sentiments qui, avec le temps, rendront ce qu'il a ressenti en Italie lointain, les détails se perdront, mais la sensation de flotter dans le bonheur lors de cet ultime but, de cet ultime coup de sifflet, cette sensation est gravée en lui pour l'éternité.

Est-ce que cette nouvelle cuvée de FM est bonne ? Comme chaque année, meilleure que la précédente, devez-vous l'acheter ? Si vous avez déjà un ancien opus, cela dépendra si les nouveautés vous attirent ou si vous êtes las de vos parties actuelles. Si vous n'avez jamais touché à un FM mais êtes intéressé, rappelez-vous que ce jeu demande un investissement qui, si vous le passez, vous récompensera avec l'une des (la ?) plus longues durées de vie du marché. Si vous lâchez avant, vous y aurez passé plus de temps que sur la majorité des jeux solo contemporains. Si vraiment vous doutez de votre patience/investissement, sachez que chaque année sort une démo de la version classique et de Touch vous permettant de jouer les 6 premiers mois, chose rare à saluer qui vous permettra de découvrir le jeu et ses mécaniques. Sans doute aurez-vous besoin d'aide, FM vous en offre une que vous compléterez sûrement avec des infos glanées sur les nombreux forums dédiés. Restera à voir si le crossplay avec la Switch sera possible.

Verdict

9

Points forts

  • Les avancées les plus notables depuis pas mal de temps
  • Durée de vie
  • Accessibilité/profondeur de gameplay en nette progression
  • La démo toujours présente en 2018

Points faibles

  • Il ne reste plus qu'à commander une autre pizza
  • Gagnez du temps en lessive, retournez vos sous-vêtements
  • Les bizarreries du moteur 3D
  • Juste un dernier match, c'est promis...

Archives commentaires

olalala ce test est fantastique :love:
ça me donne envie de jouer :love:
mon avis sur ce test est tellement neutre :love:
je suis totalement allergique au foot donc un jeu que je vais zappé, mais je suis content de voir que la licence évolue dans le bon sens pour les fans. Bravo pour ce test, il faut avoir une sacré patience pour tester des jeux de ce style c'est tellement complet...