Test : Dynamite Dux (Arcade)


Dynamite Dux
Dynamite Dux
Beat'em up
Quand on se penche sur le CV de l'AM2, on se rend compte que non seulement il est assez impressionnant et qu'ils ont touché à pas mal de genres (en révolutionnant certains au passage) : Shoot them up, Course, VS fighting, " RPG "... Mais aussi le Beat them all à travers un titre assez peu connu : Dynamite Dux.

Dynamite Dux (prononcez Daïnamite Deucs pour Dynamite Ducks) est un Beat them all conçu par la fameuse équipe AM2, sorti sur System 16 en 1988 ainsi que sur divers ordinateurs (Amstrad, Commodore, Atari ST, Amiga) et la Master System. Ce jeu est au BTA ce que Sonic the Fighters sera au versus fighting. Le jeu peut se jouer à un ou deux joueurs.

On y incarne deux canards, Bin et Pin, respectivement bleu et rouge, qui doivent sauver leur maîtresse Lucy des griffes d'un sorcier au nom d'Achacha (un nom à coucher dehors). Pour cela, ils devront se battre contre une armée assez hétéroclite le long de 6 stages : le centre ville, le Japon, la jungle, Chicago, le Texas avant d'affronter Achacha lui-même dans un temple Aztèque. Après le niveau 2 et 4, un bonus stage apparaît : il s'agit d'un match de boxe entre les deux canards où le vainqueur empochera des points bonus.

Nos deux héros palmés peuvent donner un coup de poing, un coup de pied sauté ou en maintenant la touche d'attaque, lancer un redoutable uppercut... et c'est tout. Mais il est possible de récupérer des armes tout le long du niveau et heureusement, celles-ci sont nettement plus variées : du caillou au lance-roquettes téléguidées en passant par le bazooka, le fusil d'assaut, le lance-flamme, le pistolet à eau et bien sûr les bombes qui donnent le nom au jeu.

Le jeu comporte six stages d'une longueur moyenne qu'il faut bien entendu traverser de bout en bout. Ces niveaux contiennent des boss au nombre de 2 : un en milieu du stage et l'autre en fin. Le niveau comporte un embranchement après le premier boss qu'il faudra choisir en se mettant en haut ou en bas (une barrière viendra bloquer l'autre). De manière générale, le chemin du haut est plus difficile tandis que celui du bas est truffé d'ennemis.

Comme nous sommes dans un Beat Them All, le jeu contient nombre d'ennemis... qui sont un peu bizarres : des têtes de chiens, d'élans, des loups armés de mortiers, des chiens avec un bazooka sans compter la faune locale un peu étrange. Le jeu joue la carte de l'humour à l'absurde avec quelques clichés amusants et parfois loufoques. Pour preuve, l'un des boss consiste à affronter une horde de pingouins... en plein Texas !?!

Le jeu évite un peu les écueils du genre que sont les problèmes de collision, qui sont satisfaisantes. En revanche, Bin et Pin sont lents et rendent le maniement un peu lourd, surtout lors des combats contre les boss enfin d'esquiver leur attaques. D'ailleurs, au sujet de ces derniers, certains sont parfois honteusement recyclés dans le jeu, et pas toujours avec des modifications. En revanche, les canards peuvent se déplacer et frapper dans les 8 directions.

Dynamite Dux dispose d'une sacrée difficulté : le nombre d'ennemis atteint parfois la dizaine et bien qu'ils s'éliminent pratiquement tous en un coup et que la plupart ne font que vous foncer dessus, ils font assez mal et certains ont de redoutables attaques qu'on ne peut esquiver qu'en sautant, surtout pour les boss (la palme revient à l'Étoile et sa dizaine de projectiles quasi-impossibles à esquiver). Du coup, abandonnez tout espoir de one-créditer ce jeu sans avoir accumulé des heures et connaître tous les niveaux sur le bout des doigts.

Niveau réalisation, Dynamite Dux s'en sort bien : les niveaux sont colorés, ont leur identité propre et ont même des références comme un KFC et son créateur dans le premier niveau. Niveaux qui ne sont pas intégralement plats et proposent cotes, escaliers et marches qui participent à la difficulté du jeu. Les personnages sont bien animés mais une mention particulière vient des mimiques des yeux des boss et des deux canards quand ils prennent des coups. Enfin, l'ambiance musicale vient couronner le tout avec une sacrée bonne bande son.

À sa sortie, Dynamite Dux avait tout pour plaire mais malheureusement le jeu sortit en grande discrétion et, après une conversion Master System, tomba dans l'oubli. Et quasiment pas un seule signe d'existence depuis 24 ans, mis à part un canard vert lanceur de bombes qui bastonnait contre un hérisson bleu et ses amis. Peut être un jour verra-t-on un portage arcade de ce jeu qui vaut le coup ?

Verdict

8

Points forts

  • Ambiance loufoque
  • Bonne réalisation technique

Points faibles

  • Une sacrée difficulté
  • Les héros plutôt lents
  • Recyclage de boss

Archives commentaires

myau, 11 fév 2013 - 11:51
Et bien moi, j'aime beaucoup Dynamite Dux. La musique de HIRO (que j'ai beaucoup écouté adolescent pour posséder le CD de Power Drift de SST band ou les OST de Dynamite ux s'y trouvaient justement), le look et l'ambiance cartoon mélangée à certains décors très japonais, les clins d'oeil publicitaires (à KFC ou 7 Eleven), le Bonus Stage très original nous plongent dans cette aventure arcade d'une originalité étonnante. La collision des sprites et le manque de précision des coups dessert un peu le jeu (que ce soit en arcade ou en Master System). J'aimais beaucoup le jeu en Master System (j'y ai encore plus joué à l'époque) qui resplendissait de couleurs !
Rage, 11 fév 2013 - 7:36
Merci pour ce test d'un jeu terriblement mal connu!! Maintenant sur ce site ce sera au moins chose réparé grace DSE76 :good:

Sur le test en lui même : dommage que tu ne t'amuses pas à titrer tes paragraphes. Sinon c'est pas mal :good:
D'ici peu, les personnages de SEGA auront leur page sur SM. :smile2:
Maintenant, il faut le test de la version SMS. :good: