Test : Dungeon of the Endless (Switch, PS4)

Un vaisseau se fait attaquer et avant d'exploser, s'en échappe une nacelle de sauvetage qui fonce vers la planète la plus proche.Pendant sa rentrée en atmosphère, le jeu vous propose trois choses : le niveau de difficulté, la nature de la nacelle, les survivants.

Pour la difficulté vous avez le choix entre "Easy" et "Too Easy"... vous sentez l'arnaque ?

Le jeu est sans pitié mais n'est pas injustement dur pour peu que l'on fasse les bons choix et preuve d'intuition. Les différences notables se jouent entre la violence des ennemis, la rareté des ressources et la possibilité de retrouver toute sa vie après une vague ennemie. En résumant :

  • Pour appréhender les mécaniques du jeu, choisissez "Too Easy".
  • Pour exploiter les nombreux paramètres statistiques, choisissez "Easy".

Il y a six nacelles, chaque nacelle propose un nombre de survivants différents et offre un lot de contraintes ou bonus de jeu particuliers.Pour débloquer ces nacelles, il faudra terminer le jeu sous certaines conditions (indiquées par le jeu).

Les survivants sont au nombre de deux et quelques nacelles en imposent un ou quatre. A la première partie vous aurez six personnages disponibles avec leurs statistiques propres : santé, vitesse, force de frappe et intellect. Certaine.e.s sont équilibré.e.s, d'autres spécialisé.e.s... il y en a pour tous les goûts.

(Je vous laisse cinq secondes pour deviner à qui Sara Numas fait référence.)

On appuie sur "Start" et boum ! La nacelle s'écrase sur la planète et la partie commence.

Une bête hybride

DotE est un jeu multi-genre qu'on pourrait qualifier de "rogue survival strategic tower dungeon defense crawler like" au tour-par-tour, avec des éléments propres aux RPGs.

L'épave de la nacelle s'est enfoncée dans les sous-sols de la planète et votre équipe va devoir trouver chaque sortie des douze étages qui conduisent à la surface. Au centre de l'épave se trouve un cristal qui alimentera les pièces que vous allez devoir ouvrir afin de trouver la sortie, et où vous devrez le transporter à l'abri des monstres qui peuplent les étages.

Si par malheur le dernier survivant tombe, si le cristal est détruit ou si on quitte de rage, alors cela signe la fin de la partie et retour à la case départ... Bye bye la sauvegarde (sauf pour les personnages débloqués).

Ramper le cachot

La première chose à faire est d'ouvrir les différentes portes jusqu'à trouver celle qui donne sur l'ascenseur qui vous conduira à l'étage suivant.L'exploration se joue au tour par tour : chaque ouverture de porte équivaut à un tour qui enclenche un gain de ressources garanti, un gain éventuel d'énergie ("dust") et une vague d'ennemis plus ou moins forte (allant de nulle à féroce).

L'exploration est indispensable mais dangereuse ; en effet les pièces sont plongées dans le noir et c'est de là que sortiront les monstres qui viendront s'en prendre à vos héros, installations et précieux cristal. Pour éviter cela, il faut consommer de la "dust" qui est l'énergie du cristal pour alimenter les pièces en lumière, empêchant ainsi la génération des monstres et permettant la construction et le fonctionnement de modules de survie. Chaque pièce ne peut être alimentée que si elle est adjacente à une pièce déjà alimentée (néanmoins certaines pièces bonus s'auto-alimentent par... magiiiiie). Il est possible aussi de laisser un héros dans une pièce sombre le temps d'une ouverture de porte pour éviter la génération de monstres.

Il y a aussi des trésors, des marchands, des alliés à embaucher et autres boosts d'équipements/paramètres cachés dans les étages à découvrir.Les vagues ennemis ne s'enclenchent qu'à l'ouverture de porte, il n'y a aucun autre danger qui peut survenir après une vague. Il arrive aussi qu'une panne frappe une partie de vos équipements pour une durée de quelques tours.

Chaque étage contient entre 15 et 25 portes (soit autant de tours de jeu) et vous n'aurez pas assez de "dust" pour tout alimenter (une pièce consomme dix points de "dust"), il va donc falloir choisir entre une exploration exhaustive pour maximiser ses gains ou une exploration minimale pour fuir les combats. Il n'y a aucun moyen de savoir à l'avance ce que cache une porte, alors si vous avez trouvé la sortie mais qu'il vous reste des portes à ouvrir, c'est à vos risques et périls.

Lorsque le cristal prend des coups (ça arrive), vous allez perdre en "dust" et des pièces vont s'éteindre, offrant plus de possibilités aux monstres d'apparaître et éteignant vos installations de défense... vous mettant encore plus en danger.

Une fois la pièce de sortie trouvée, vous allez devoir y transporter le cristal. Choisissez le héros le plus rapide que vous allez devoir couvrir pendant le trajet car une dernière vague ennemie va se lancer aux trousses du cristal. Assurez-vous que tout le monde se trouve dans la pièce de sortie pour enclencher l'ascenseur, sinon vous risquez de perdre un de vos survivants.

Jeu de rà´le

Les héros ont des compétences de bases propres au jeu de rôle :

  • La santé qui détermine vos PV.
  • La vitesse qui permet de traverser le niveau urgemment.
  • La force qui tue vos ennemis.
  • "L'astuce" (the wit) qui augmente le gain de vos installations.

A cela s'ajoute des compétences actives et passives qui se débloquent au fur et à mesure de leur montée en niveau.

Les compétences actives s'enclenchent selon ses besoins mais demandent un ou plusieurs tours pour se recharger. Elles sont très utiles en cas d'urgence et ont un effet local (la pièce où le personnage se trouve) ou global (sur tout l'étage exploré). Les compétences passives sont nombreuses et très utiles, certaines ne sont positives que dans des cas précis : si le propriétaire est seul ou en équipe, sil est à côté de modules (la compétence "operate" octroie un bonus de ressources). Il est important de bien les étudier pour optimiser son exploration et sa défense.

Au cours de l'aventure vous aurez l'occasion d'embaucher/débaucher différents personnages mais soyez attentifs à ce qu'ils racontent dans l'ascenseur entre deux niveaux... Il y a des duos qui fonctionnent plus ou moins bien.

Stratégie de survie

Pour garantir leur survie, vos héros ne sont pas assez forts, il faut produire des ressources pour les aider. En dehors de la "dust" on en compte trois :

  • "Industry" pour construire tous types de modules de production, défense, attaque...
  • "Science" pour débloquer du matériel plus performant.
  • "Food" pour soigner et monter en niveau.

Attention pour tout ce qui suit, sachez que vous ne pouvez rien construire ou faire fonctionner dans une pièce qui n'est pas alimentée par de la "dust".

Par défaut vos gagnez quelques points de ressources par tour mais cela reste très insuffisant pour survivre, il faut donc construire des modules principaux qui correspondent aux ressources qui vous manquent. Attention, leur prix augmente de 5 points à chaque construction. Sans "industry", point de construction.

Il existe d'autres modules principaux à prix fixe qui augmentent la résistance de tous vos modules, augmentent l'attaque de tous vos héros, produisent de la "dust" et s'auto-alimentent sans "dust".

Pour développer l'efficacité de vos installations, il faut des points de "science" à dépenser dans un artefact caché dans le niveau. Cet artefact ("endless artefact") vous propose un lot de modules à développer (si le lot ne vous plaît pas vous pouvez le relancer en échange de points de "science") qui demandera 3 tours par module à développer. Si vous avez ouvert la dernière porte, l'artefact ne fonctionne plus et si un module était en développement il vous est validé. Plus vous le trouvez tôt et plus vous avez de tours disponibles pour le faire fonctionner, il y en a toujours un ou deux à trouver.

La "food" est la monnaie d'échange pour augmenter le niveau de vos héros et débloquer leur compétences (dont certaines augmentent l'efficacité de vos modules), elle permet aussi les soins et d'embaucher de nouveaux héros...

Ces derniers se cachent dans les pièces de l'étage exploré mais vous n'avez pas accès à leur fiche de compétences avant de les embaucher et si le groupe est déjà complet (c-à -d quatre héros), vous risquez d'y perdre à l'échange. Mais le fait d'embaucher un nouveau héros et de le faire survivre sur trois étages le rendra disponible pour une nouvelle partie.

Quelques marchands sont cachés aussi pour vous vendre et acheter des équipements. Mais attention, ils ne demandent pas tous les mêmes ressources en échange alors vérifiez bien avec quoi il faut les payer. Sil demande de la "dust", attendez bien d'avoir tout exploré avant d'acheter (la "dust" ne se conserve pas entre deux étages, contrairement aux autres ressources) ou vendez le trop plein sans attendre pour avoir un surplus de "dust" pour le reste de votre exploration.

Tourelle de défense

A chaque porte ouverte augmente la probabilité de vagues ennemies de plus en plus systématiques et fortes. Il faut donc pouvoir y résister et c'est là qu'entrent en jeu les modules secondaires classés en trois catégories :

  • Défense, qui renforce les modules principaux ou les héros.
  • ATTAAAAAQUE ! qui défonce les streums.
  • Stratégique, qui empoisonne, ralentit ou rend fous les monstres.

Ces modules s'installent partout où l'on trouve des petits points sur le sol d'une pièce alimentée en "dust". Peu gourmands en point d'"industry", il ne faut pas hésiter à les disséminer pour protéger le cristal et à les mélanger pour compenser leur défaut : une tourelle qui tire lentement sera plus efficace avec un module stratégique qui ralentit les ennemis. En "Too Easy" ce n'est pas primordial, en "Easy" en revanche ça vaut le coup de bien étudier les paramètres de ces modules.

Visuels et gameplay

Le jeu est sorti sur PC à la base, et la conversion Switch souffre de très légers désagréments :

  • le texte est petit pour du jeu sur télé de salon.
  • le déplacement à la manette ne contrôle que la sélection de la pièce, porte ou artefact à utiliser. Le déplacement des personnages et leurs actions au combat sont automatiques (comme sur PC et PS4 d'ailleurs).

A noter aussi que dans la précipitation, il est facile de demander une tâche au mauvais héros et il manque la possibilité de recentrer la caméra sur le héros que l'on sélectionne (en appuyant sur L ou R). Mais tous ces petits soucis sont évités en jouant en tactile console en main.

Au-delà de ça, rien à signaler de vraiment gênant si ce n'est un bug lié à la création du module KIP cannon, qui crash le jeu et vous efface la partie en cours (ce sera vite patché AMHA). La navigation dans les menus est intuitive ou bien indiquée, il est possible de mettre le jeu en pause à tout moment et de passer ses ordres/constructions qui s'activeront une fois la pause enlevée.

Graphiquement on reste sur une 2D propre qui mélange bien pixel-art et effet volumétrique. Il faut tout de même un peu de temps pour reconnaître les monstres entre eux, ce qui est important puisque certaines espèces n'attaquent que le cristal, les installations ou les héros. D'ailleurs les menus contiennent beaucoup d'informations textuelles et numériques parfois sibyllines que l'on maîtrisera par l'expérience ou lecture d'une fiche wiki...

Le jeu fournit ce qu'il faut pour s'en sortir en "Too Easy" mais sans pour autant vous dire comment faire. C'est un jeu qui demande à être creusé et qui contient des phénomènes aléatoires suffisamment bien dosés pour ne pas être injuste ou stupidement difficile.

Verdict

8

Points forts

  • Bonne ambiance de rampeurs de cachots.
  • Bon potentiel stratégique à creuser.
  • Bon équilibre entre le "risque et récompense".
  • Stress et satisfaction au rendez-vous.

Points faibles

  • Avec une souris ce serait mieux quand même.
  • Chiche en informations utiles qui éviteraient des choix douloureux

Commentaires

JiPe, 22 aoû 2019 - 8:31
Avant j'ai pu m'entraîner sur quelques SEGA ages et rattraper quelques manques (Sonic 2 par exemple)...
Mais c'est une belle petite découverte, ça se complète bien avec "into the breach" et j'espère que "faster than light" suivra :smile:
Houla toute mes excuses alors, je ne regarde pas souvent les tests Switch comme je n'ai pas la console:content2:

Je m'excuse platement:huuu:
Rage, 22 aoû 2019 - 4:25
Pourquoi le jeu est dispo que le 5 juin à la Fnac et le 12 juin chez Amazon : la sortie n'est pas repoussée du coup ???
Sinon merci pour ce test :good::good: