Test : Cyber Troopers Virtual-On: Oratorio Tangram (XBLA)

Après nous avoir gratifiés de deux conversions arcade notamment avec Golden Axe (du board System 16) ainsi que Outrun Online Arcade (du board Chihiro), l'éditeur au Pays du Soleil Levant décide de mettre un troisième soft en téléchargement ayant des origines venues des salles arcade. Son titre ? Virtual On: Oratorio Tangram (du board NAOMI), deuxième épisode de la licence Cyber Troopers - Virtual On.

Cyber Troopers - Virtual On: Oratorio Tangram -M.S.B.S. Ver. 5.66-

Un petit historique sur les divers volets de Oratorio Tangram.
En fait, le titre réalisé par l'AM#3 a débuté sur Model 3 step 2.0 en 1998 (-M.S.B.S. Ver. 5.2-). Bien entendu, une plus que fidèle conversion voit le jour sur la machine 128bits du géant japonais nommé Virtual On: Oratorio Tangram -M.S.B.S. Ver. 5.45-. Par ailleurs, au Japon, la version Dreamcast avait bénéficié d'un disque bonus (-M.S.B.S. Ver. 5.6-) corrigeant quelques petites erreurs et ouvrir encore une fois, la porte à une nouvelle version arcade.
C'est en adaptant cette fois-ci l'opus Dreamcast sur sa soeÂœur jumelle NAOMI (-M.S.B.S. Ver. 5.66-) avec des modifications et d'ajouts très importants que la production du studio AM#3 gagne le statut de titre incontournable de la série.
Et bien, réjouissez-vous puisque SEGA Japon décide de mettre en téléchargement sur la XBLA pour 1200 MS points l'ultime version de Oratorio Tangram. Pas la peine de dire que c'est l'occasion à ne pas manquer sous aucun prétexte... ce n'est pas tous les mois/ans qu'on a une conversion plus que parfaite d'un titre NAOMI et plus encore... un soft venant d'une époque quand les génies de SEGA Japon étaient dans une folie créative inouïe!!!

La suite de Cyber Troopers - Vitual On sur Model 2, Sega Saturn et PC

Suite aux événements du premier Cyber Troopers, le fameux épisode Operation Moon Gate dont l'entreprise DN avait mis au point des gros robots pilotés par des humains - les Virtuaroids (VR's), cette dernière se voit fragilisée permettant à son concurrent direct de monter en puissance.
Quelques années plus tard, on assiste de nouveau à une nouvelle tension, le système TANGRAM (ayant le symbole qui ressemble à un Âœoeil rouge) situé dans la 9th Plant (origines de la OT Systems - création des VR's) sur la Lune, menace la planète Terre.
Le groupe DN maintenant appelé DNA et son adversaire RNA possèdent chacun des Virtuaroids, ils vont devoir se battre afin de prendre le contrôle de Tangram. Bien évidemment, il s'agira de duels avec de gros mechas!

Les nouveaux VR's et ses dérivés...

Tout d'abord, commençons par les Virtuaroids nouvelle génération. Par rapport au premier opus, la modélisation a été nettement améliorée avec l'ajout de beaucoup de détails, des modifications sur les machines. Aussi, pour ce deuxième épisode, SEGA a encore fait appel à Hajime Katoki (character design des robots de la série Gundam) et le résultat ? L'esthétique des VR's est carrément sublime!
Ensuite, outre les anciens mechas, Oratorio Tangram bénéficie de deux nouveaux personnages et finalement la version -M.S.B.S. Ver. 5.66- possède trois nouveaux dérivés des premiers VR's absents de la Dreamcast pour un total de quatorze Virtuaroids. De plus, Chaque machine de combat possède un nom et une espèce de plaque d'immatriculation avec des numéros de série et de modèle. Par exemple, le MBV de Temjin veut dire: Main Battle Virtuaroid.

Voyons ça plus en détail:

Main Battle Virtuaroid:
Temjin MBV-707-F est une évolution de MBV-04-G: Temjin

- Temjin est en quelque sorte, le personnage principal de la licence et SEGA le met souvent en avant. À noter qu'il dispose maintenant de deux boost/réacteurs sur sa partie dorsale.

10/80SP MBV-04-10 "ten/eighty Special" est un dérivé de MBV-04-G: Temjin

- Ten/eighty Special est en fait le premier Temjin de Cyber Troopers - Virtual On d'autant plus qu'il se pilote de la même façon.

Cypher RVR-42 est une évolution de TRV-06-E: Viper II

- Cypher peut, tel un Starscream (Transformer Decepticon) se transformer en un aéronef. Il possède une énorme rapidité de déplacement. Personnellement, je l'adore piloter!

Apharmd C RVR-12 "Commander" est une évolution et dérivé de MBV-09-C: Apharmd

- Le Commander est un VR's très équilibré... parfait pour les nouveaux - rookies!

Apharmd B RVR-39 "Battler" est une évolution de MBV-09-C: Apharmd

- Battler est un Apharmd extrêmement puissant dans la confrontation du corps à corps par contre, trop faible lors des combats à distance... d'ailleurs, il est très difficile de faire la fin avec ce personnage et rien que le duel avec le mid-boss est une prise de tête.

Apharmd S RVR-33 "Striker" est une évolution de MBV-09-C: Apharmd

- À l'inverse de Apharmd B, Apharmd S est surpuissant dans les affrontements à distance. Très bon virtuaroid à prendre en main!

Fei-Yen Knight RVR-14 est une évolution de SRV-14-A: Fei Yen

- Robot féminin, Fei-Yen possède de la rapidité et quand son énergie est à moitié, elle se transforme (devenant dorée) acquérant plus de puissance et encore plus de mobilité.

Specineff RVR-37 "Assassination virtuaroid"

- Trop fragile, contrôle bizarre, ce VR's killer est destiné clairement aux as de Virtual On.

Heavy Battle Virtuaroid:
Raiden HBV-502-H est une évolution de HBV-05-E: Raiden

- Surpuissant, capable de battre un adversaire en deux coups... mais perd en lenteur!

Dordray RVR-68 est une évolution de HBV-10-B: Dorkas

- Lent, Dordray possède cependant de très bonnes attaques à distance.

Support Attack Virtuaroid:
Grys-Vok SAV-326-D est une évolution et dérivé de SAV-07-D: Belgdor

- Un pilote expert avec Grys-Vok est quasiment difficile de le vaincre puisqu'il a un très bonne attaque à distance et à mi-distance. Pour le battre, il faut absolument esquiver et contre attaquer vu qui est plutôt lent.

Stein-Vok SBV-328-B est une évolution et dérivé de SAV-07-D: Belgdor

- Stein-Vok est un mélange de Grys-Vok et de Raiden. Là aussi, pour le battre il faut être très rapide malgré le temps de rechargement légèrement long de ses armes.

Expérimental Battle Virtuaroid:
Bal-Bados XBV-819-TR est une évolution de XBV-13-t11: Bal Bas Bow

- Possède plusieurs formes et une fois maîtrisé, c'est un mecha plutôt efficace avec des coups de contre-attaque.

Special Gospel Virtuaroid:
Angelan SGV-417-L

- Deuxième personnages féminin, Angelan est le virtuaroid le moins intéressant par ses caractéristiques...

Le choix est assez conséquent et carrément diversifié, il a y certainement un robot qui convient en tout cas, pour saisir le contrôle, il faudra non seulement prendre les deux sticks mais aussi n'oubliez pas, à l'instar de Gulf dans Macross Plus, piloter les virtuaroids avec son cerveau ;).

La jouabilité de Virtual On: Oratorio Tangram

Dans ce volet 360, on utilise les deux sticks analogiques à l'image des sticks arcade cela dit, je vous conseille de soit, configurer comme c'était sur Dreamcast soit, configurer selon votre style de jeu. En ce qui me concerne, j'ai opté par une configuration qui me semble facile à prendre en main avec:

X : Boost/Dash/réacteur gauche
Y : Arme centrale
B : Boost/Dash/réacteur droit
A : Jump

LT : Arme gauche
RT : Arme droit
RB : Jump cancel

stick analogique gauche : déplacement
stick analogique droit : pivoter

Si on compare avec le premier, OT garde essentiellement le même style de jeu toutefois, on remarque une nette amélioration avec un gameplay plus riche!
En effet, une des nouveauté, c'est que les VR's récupèrent l'énergie des boost/dash couplé avec les armes permet d'exécuter des coups plus forts. Par exemple, Temjin avec le boost droit + arme droit, il tir un surpuissant rayon laser bleu. Boost droit + arme centrale, Cypher envoi une énorme boule d'énergie hautement explosive. Aussi, il ne faut pas oublier que certaines attaques peuvent être utilisées comme moyen de défense ou de contre-attaque. Oui clairement, on n'est pas très loin de la technicité d'un VF3. Au final, on a une combinaison d'attaques/contre-attaques/défense assez impressionnant et ce n'est pas tout...

Maintenant on peut effectuer des "air-dash" autrement dit, après un saut, on peut utiliser les boost permettant ainsi de se déplacer dans les airs. Deux autres nouveautés, la première c'est le changement de direction lors d'un dash et la deuxième c'est le cancel jump permettant de localiser ou éviter très rapidement son rival bref, la team AM#3 a apporté tellement de changements et d'ajouts par rapport au premier opus, qu'il faut un temps de ré-adaptation au nouveau style de pilotage (ou gameplay). Assimiler toutes les commandes n'est pas évident d'autant plus que, chaque mecha se pilote différemment et selon le style du joueur. La marge de progression est exponentielle comme tout bon jeu arcade de SEGA et si en plus, il faudra avoir des bons réflexes (éviter les tirs de l'adversaire), de la rapidité (achever avec un tir puissant), un sens de stratégie, puisqu'il faut prendre en compte la déformation et l'espace du terrain ainsi que les objets ou bâtiments auxquels on peut se cacher lors d'une mauvaise situation mais en plus, faire attention au rechargement de ses armes, le titre de SEGA s'adresse uniquement aux amateurs de l'arcade... affirmons sans peur... aux "hardcore gamers"... ici, les "casuals" et les novices n'ont pas leur place.
Ceci étant dit, une fois qu'on maîtrise le soft de SEGA ensuite, c'est que du plaisir vidéoludique!
Cependant, n'hésitez pas à passer le jeu en mode facile, cela permet d'apprendre doucement la maniabilité de votre machine de combat.

La NAOMI en Haute Définition!

"Presented by SEGA"... à l'instar de Virtual On, la voix robotique masculine est toujours présente tout comme la voix robotique féminine et qui colle bien évidemment, à l'univers du jeu. Les mélodies sont une nouvelle fois, excellentes et je pense clairement à 'Bloody Sorrow', à 'Soldier Blue' "très SEGA" ;) , à 'Above and Beyond' - avec ce petit côté de thème principal d'un anime fort agréable sans oublier la musique de fin, plutôt douce. À noter que les musiques accompagnant le Virtuaroid Fey-Yen possèdent des airs "joyeux". La partie sonore est vraiment formidable pour le peu qu'on soit sensible aux sonorités "japanime-mecha".
Si la version Dreamcast, le logo Virtual On -M.S.B.S. Ver. 5.45- était rougeâtre, afin de différencier avec le nouveau update -M.S.B.S. Ver. 5.66-, l'AM#3 avait décidé de changer de tonalité de couleur en optant pour un logo bleuâtre. (petite anecdote: on avait déjà assisté à ce genre de changement notamment avec Daytona USA 2: Battle on the Edge et son upgrade Daytona USA 2: Power Edition ;) ).
Une fois aux commandes de son robot, on assiste à l'instar du premier, au départ du Virtuaroid en guise d'introduction avant le combat! Plutôt sympa comme détail.
La partie graphique reste tout à fait correcte malgré ses 10 ans... encore mieux, grâce à la haute définition, les graphismes ont gagné en beauté certes, cela reste inférieur à certaines productions 360 toutefois, si on compare avec quelques titres minables disponibles dans la distribution, Oratorio Tangram tient la face sans rougir!
Tout d'abord la modélisation des VR's comme j'ai dit plus haut et--ce, grâce au character design Hajime Katoki, continue à être excellente. De plus, avec le color edit, il est possible d'éditer les couleurs de sa machine. On remarque aussi, des petits détails fort sympathiques sur chaque personnage comme par exemple le soldat Apharmd ayant des espèces de chenilles - renforçant son l'aspect robot guerrier. Encore plus incroyable et c'est le détail qui tue... chaque Virtuaroid possède dans sa partie dorsale des... Dreamcast... comme si la console de l'éditeur était en quelque sorte, le coeur de la puissance des mechas! Excellent! Notons que 10/80SP possède quant à lui, une Sega Saturn ;). C'est juste un petit clin d'oeil, mais ô combien culte pour n'importe quel Segafan.
De plus, si la machine subit pas mal de dégâts, certaines parties du corps de brisent et parfois, il n'est pas rare de terminer un duel avec à la fin du round, un Virtuaroid très endommagé laissant entrevoir son endosquelette.
Si on assiste à des superbes explosions de toutes formes et couleurs causées par les duels des deux machines de combat, les décors eux, sont réussis avec des couleurs très chatoyantes et qui collent parfaitement à l'ambiance générale du soft. En ce qui me concerne, j'aime beaucoup les stages de 'Airport', 'Autobahn' ou encore 'Ascent Corridor'. N'oublions pas non plus les anciens stages revus graphiquement du premier épisode!

GET READY!

La durée de vie est carrément conséquente du moins, si vous respectez la "règle du gamer arcade" c'est à dire, essayer de faire la fin du mode arcade sans utiliser aucun continu. Un mode scoring est aussi disponible. Et puis, il existe encore 13 Virtuaroids à maîtriser auxquels, de nouvelles techniques de combats seront requises étant donné que chaque machine se pilote différemment.
C'est bon ? Vous vous sentez un pilote confirmé ? Alors pourquoi ne pas faire des parties en ligne avec d'autres joueurs ? En effet, et pour la première fois pour nous autres gamers européens, les duels online sont possibles! Si nos amis les japonais pratiquent des combats online entre pilotes depuis Cyber Troopers - Virtual On for seganet sur Sega Saturn et ensuite VO: Oratorio Tangram sur Dreamcast, avec cet épisode -M.S.B.S. Ver. 5.66- sur 360, on peut enfin se mesurer avec les vétérans japonais (très peu de joueurs occidentaux... perso, je n'ai jamais croisé un seul joueur occidental) autant vous dire tout de suite... le niveau est extrêmement élevé! Wow!
De plus, l'AM#3 a eu l'excellente initiative d'inclure le système d'évolution de votre rank c'est à dire que, plus on gagne des duels au fur et à mesure et plus on monte en grade par ailleurs, ce système existait déjà dix ans auparavant sur le volet Dreamcast... incroyable mais vrai. Trop en avance chez SEGA.
Par contre, c'est dommage que parfois on puisse avoir des lags lors des parties de jeu en ligne, cela nuit gravement au plaisir de jeu... et de la victoire ;(.
D'une fluidité exemplaire, le titre de SEGA continue à être un excellent jeu. Son riche gameplay très addictif, son mode de jeu en ligne pour la première fois en Europe, l'ambiance qu'il dégage, ses graphismes toujours séduisants et maintenant, en haute définition, Virtual On: Oratorio Tangram -M.S.B.S. Ver. 5.66- est considéré comme étant le meilleur épisode de la franchise... par ailleurs, ses suites ont été légèrement décevantes, que ce soit en arcade (Virtual On "4" Force), ou encore sur console (Virtual On Marz).
Quand on dit que SEGA n'est pas un éditeur comme les autres, le roi de l'arcade affirme aujourd'hui encore, de vouloir surfer, tel Temjin sur son épée, à contre courant... alors que tous les autres éditeurs décident de sortir des "jeux bien casuals", des jeux sensés séduire la famille, les amis, le chien, l'éditeur japonais nous propose carrément un soft arcade destiné aux core gamers... et oui, quand on a un passé si riche en créations de jeux vidéos, la firme de Haneda prouve une nouvelle fois qu'ils sont encore là pour le jeu vidéo, rien que le jeu vidéo pour les passionnés. En tout cas, les fans de Cyber Troopers remercient SEGA Japon d'avoir eu initiative et le courage de sortir Oratorio Tangram sur le marché Xbox Live Arcade. Au nom des fidèles pilotes européens, Merci.

Verdict

9

Points forts

  • Le gameplay
  • Le Online
  • Les mélodies
  • C'est la version NAOMI de OT en HD

Points faibles

  • Les lags lors des parties de jeu en ligne
  • Difficile pour les débutants

Archives commentaires

whouah, voilà un test hyper complet où le sent le vrai fan de la série. Personnellement je n'ai jamais vraiment accroché aux jeux avec mécha mais en lisant le test je comprends maintenant pourquoi tant de monde adore ce titre.
Bravo pour le boulot accompli....
Hé bé si c'est pas le test d'un mec qui est fan de la serie (a juste titre d'ailleurs) je ne m'y connait pas.^^
Bravo et merci pour ce pavé! Le jeu est décrit dans les moindres détails...Ca donne vraiment envie d'y jouer.^^
Enorme test Spin, merci des détails et merci pour ta config du pad que je vais sans doute adopter ;)
bko, 19 mai 2009 - 11:33
Superbe test, plus complet c'est difficile ! Je ne m'y suis toujours pas mis, faute de temps, mais nul doute qu'avec ce test, je partirais déjà avec les bonnes bases pour me faire bien plaisir !
yohko kurama, 22 mai 2009 - 2:32
Super test merci très complet. Dommage que je n'adhère toujours pas je dois peut-être rater quelque chose...
Rage, 28 mai 2009 - 2:52
Excellent test détaillé aux petits oignons...et quand un test donne envie de jouer...c'est tout dire... D'ailleurs je vais me refaire une petite partie sur Dreamcast et son logo rougeà¢tre tient!!