Test : Bleach: Shattered Blade (Wii)

Sorti en décembre 2006 au Japon, soit quelques semaines après le lancement de la Wii, Bleach débarque en Europe, à l'instar de l'épisode DS de Treasure, en profitant de l'engouement pour le manga chez nous. Sega détient toujours les droits de la série au moins pour les consoles de Nintendo (tandis que Sony les a pour ses propres consoles) et espère, pourquoi pas, ouvrir une carrière pour les jeux de cette série en occident, si le succès était au rendez-vous. Héritier du pas mauvais Bleach GC!, c'est encore Polygon Magic, un petit studio japonais, qui s'occupe de ce développement sur Wii. Voyons de quoi il en retourne...

"Alright, here i come!"

Alors que la Soul Society semblait enfin trouver la paix, une nouvelle crise survient dans le monde de Bleach. Dans chaque division, ils sont nombreux à vouloir mettre la main sur le Sokyoku, le sabre trancheur d'âmes surpuissant, qui s'est brisé en de multiples fragments. Pour certains, il s'agit de redonner vie à leur propre zanpakutô (leur sabre, leur moitié), soigner un ami, ect. Les motivations sont aussi multiples que les nombreux personnages du jeu. Une bataille s'engage alors pour mettre la main sur les fragments et la progression dans l'histoire donnera lieu à quelques embranchements communs. Ils ne sont pourtant pas les seuls à vouloir mettre la main dessus, mais pour d'autres raisons moins flatteuses, qui seront expliqués en jouant au jeu sur Wii et à ses multiples scénarios.

Bleach sur Wii est un jeu de combat dans la lignée directe de celui sur Gamecube. Il propose plusieurs modes de jeu que voici:

-Le mode Episode: On vit cette aventure en prenant les rênes du destin d'un des personnages de Bleach. S'en suit quelques combats en 1 round entrecoupé d'images fixes qui narrent le scénario. Une nouvelle histoire se débloque à chaque fois qu'on en termine un. Au départ, on en compte seulement 3 dont celui de Ichigo.

-Le mode Arcade: il se limite à 8 combats ce qui revient un peu au même que le mode Episode, sauf qu'on est pas embêté par le scénario et que la victoire nécessite 2 rounds. On peut choisir parmi les 32 combattants du jeu mais on arrive pas à ce total de suite, il faut retourner tous les modes de jeu pour tout débloquer.

- Le mode Versus:Il permet de jouer rapidement contre l'I.A. ou contre un ami sur les 10 stages du jeu, dont 8 différents. 2 sont semblables et reprennent le même décor mais de nuit.

-Le mode Entraînement: Ce didacticiel se fait en quelques étapes qui nous dévoilent un gameplay facilement assimilable. En le terminant, on débloque déjà un nouveau personnage du roster.

-Le mode Magasin Urahara: Chaque succès dans le jeu est récompensé par des Kans. On peut ici les échanger contre des artworks, des musiques et autres modèles 3D à découvrir dans le menu Galerie.

Dans la lignée toujours de la version du Cube de Nintendo, la partie technique est semblable. Les persos bougent toujours de gauche à droite mais aussi dans l'espace avec une pression en haut ou vers le bas sur le stick analogique. Ils sont aussi toujours imposants à l'écran et assez réussis avec un trait cell shadé qui n'est pas riche en détails, mais qui reste très fidèle au manga. Par contre les décors sont incroyablement vides malgré un bel effet de profondeur. Esthétiquement parlant, j'ai rarement vu un jeu de combat où les décors étaient si dérisoires, à tel point qu'on n'y fait très vite plus attention. L'animation n'a que très peu évolué. Les rushs sont bien rendus mais le reste a gardé cette raideur désagréable, qui fait perdre beaucoup de dynamisme aux joutes. Le fait que ce Bleach soit un des premiers jeux sur Wii ne pardonne pas tout.

Fais moi un jeu de baston sur Wii!

Bonne chance à tous les développeurs qui voudraient se lancer dans le genre sur Wii. Les équipes de Polygon Magic tentent de leur côté un pari osé en choisissant exclusivement un contrôle aux Wiimote/Nunchuck.

Si le Nunchuck est relativement bien géré avec le contrôle de son perso au stick analogique tandis que la garde et le rush (ou Shunpô) sont sur la tranche. Les coups au sabre sont "forcément" simulés par des mouvements à effectuer à la télécommande: vers le haut, le bas, l'avant ou le côté. On y adjoint une puissance soit avec la gachette B pour un coup spécial (propre à chaque personnage et son zanpakutô), ou A pour un coup critique, apte à percer une garde. Par exemple, on peut poignarder en faisant un geste vers l'avant ou placer un uppercut en le faisant de bas en haut.

Ce principe intéressant sur le papier est aussi assez casse gueule et ça ne loupe pas avec Bleach Wii. Il faut faire exactement le bon geste et dans le feu de l'action le moindre écart fausse le coup que vous aimeriez sortir. Ca arrive souvent que l'uppercut que vous espériez se transforme en un coup tranché. Quand on sort un coup critique avec A qui nous laisse un temps vulnérable, ce manque de précision amène à se faire contrer sans raison. Ce genre de petit désagrément passe mal quand on est habitué à de la précision dans un jeu de baston. Et puis sortir des vrais combos n'est pas facilité, bien au contraire, et là tout est dit... Un enchaînement de 2/3 coups passe encore mais au-delà on ne peut que regretter son pad classique. Dans le jargon vidéo ludique, ça s'appelle un manque de confort de jeu. Quand on conçoit un jeu comme ce Bleach, au maniement pas très évident, on a tendance à baisser la difficulté pour compenser. En normal, vous ne perdrez jamais un combat face à l'I.A. et vous pouvez passer allégrement en mode difficile, vous trouverez un peu plus de répondant!!

Bleach Wii a aussi droit à sa petite nouveauté de gameplay. Si vous effectuez un coup critique pile au même moment que votre adversaire, une séquence se lance qui est un mini jeu dans le jeu. Une jauge apparaît alors en bas de l'écran et il faut faire un des 3 gestes à la télécommande (couper, trancher, poignarder) à un moment précis signalé par un intervalle en vert. Il reprend le principe bien connu du pierre-papier-ciseau, c'est à dire qu'un coup bat forcément un autre mais est aussi dominé par le 3e. Cette partie a une composante tactique intéressante puisqu'on peut attendre de voir le coup de l'adversaire mais au risque de ne pas avoir le temps de placer le sien dans le moment imparti c'est à dire sur cette jauge verte. Ce mini-jeu se déroule en 5 manches et on ne peut pas vraiment se permettre de perdre lourdement puisque qu'une défaite 5-0 vous bouffe carrément toute votre barre de vie. L'imprécision se ressent encore ici et on enrage souvent de ne pas avoir placé le coup qu'on voulait. On peut reprocher aussi à ce mini-jeu de briser le rythme du combat et d'avoir un côté assez aléatoire, surtout qu'il peut s'avérer décisif pour gagner. Oui, c'est original mais un peu spécial pour de la baston!

Il est enfin possible de faire appel à sa furie (ou Bankai) qui peut permettre de conclure un combat ou de renverser une situation compromise. La jauge monte avec les coups que vous donnez ou prenez. On peut aussi la faire monter en secouant le nunchuck. L'utilisation d'une simple touche aurait été plus judicieuse mais bon... On relâche sa puissance en faisant un geste rapide avec sa main gauche. Avant que votre barre disparaisse, vous avez la possibilité de placer quelques coups violents. Le must est de réussir son super coup qui s'effectue en poignardant et en pressant B, même si on peut tout à fait se faire contrer. Mais une fois lancée, l'adversaire sera sous le feu de vos coups scriptés.

Quant au roster, il laisse un choix assez vaste de combattants, même si certains ont le même style et même parfois la même apparence physique, à un accessoire près. La variété est donc partiellement de mise, tout comme un certain déséquilibre. La grande majorité des persos se valent au fond un peu tous. Mais un Byakuya Kuchiki, pour prendre un exemple, sort tout de même du lot avec des attaques à distance destructrices ou par sa capacité à se téléporter dans le dos de son opposant. Avec lui, même sans le connaître beaucoup, on châtie vite son adversaire. Avec un Hanataro Yamada, c'est tout le contraire. Ce perso un peu gauche ne fait pas de dégât à l'arme blanche et il faut utiliser son corps (il fait un plongeon avec sa tête en avant) pour blesser. Autant dire qu'on doit vraiment connaître ses combos pour arriver à quelque chose de potable et encore ça n'est jamais évident. Et puis son manque de puissance est compensé par un Bankai au dessus du lot. C'est un perso très défensif, où l'on évite l'affrontement direct,et qui en fait un des plus difficile à manier du roster. Même avec de la maîtrise, on arrivera difficilement à un résultat probant.

Un jeu pour qui?

Pour pas grand monde, j'ai envie de vous dire... Celui qui cherche un bon jeu de baston a de grandes chances d'être désarçonné par une jouabilité imprécise contre laquelle il va souvent pester. Pas sûr qu'en multi, ces défaites injustes soient acceptées!! Les quelques bonnes idées se font de toutes façon au détriment du rythme du combat. Elles ne sont donc pas si bonnes.

Le fan du manga sera quant à lui satisfait par une certaine fidélité et une exhaustivité notamment sur le roster, surtout que certains persos sont assez surprenants et ne sont pas tous des doublons. Les quelques bonus sont aussi là pour motiver à faire les modes Arcade avec tous les persos, de même pour le mode Histoire. Ce dernier mode est tout de même assez limite, et on pouvait espérer beaucoup mieux. Il s'apparente au mode Arcade et on lui octroie juste quelques images fixes et 3 lignes de scénario pour en faire un pseudo mode Story. On aurait apprécié un mode de jeu plus profond et long, que l'on trouve dans d'autres jeux tirés de manga justement chez la concurrence. Les joueurs peu regardants, et fanas jusqu'à la moelle de Bleach, trouveront peut être du plaisir à secouer la télécommande de façon anarchique. La grande majorité des joueurs passeront leur chemin sans regret, ou iront acheter sagement leur exemplaire de Bleach DS...

Verdict

5

Points forts

  • Fidélité au manga
  • Des bonus à la pelle
  • Des bonnes idées...

Points faibles

  • ...qui cassent le rythme
  • Techniquement très moyen
  • Jouabilité imprécise
  • Le mode Episode décevant
  • Les voix en anglais
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Wii 4.0 3

Commentaires

yohko kurama, 08 mar 2008 - 11:15
C'est "Uryu" (et non Uyru) ;-) .Sinon le combat est bien beau haaaa ouai le rêve dans de pouvoir voir un tel combat dans le manga n'est pas prêt d'arriver ... Sinon ben le jeu en lui-même devrait contenter les fans mais pour les autres pas sûr quand il y a DBZ sur la même machine.
Bon test Haneda. J'ai trouvé ça particulièrement abusé que les décors et musiques soient exactement ceux du Bleach sur GC, les animations sont quand même moins raides, y a du progrès (c'est dire la cata à l'époque !). Sinon encore un jeu Wii qui s'avère être totalement injouable à la wiimote, on commence à avoir l'habitude ! Pas de jouabilité à la manette ? Pourquoi donc ? C'est un jeu de baston quand même, la wiimote ne propose pas la spontanéité et la précision qu'il faudrait pour un titre de ce genre...

Autres news sur ce jeu