Test : Sonic the Hedgehog 4 : Episode 1 (XBLA, Windows)


Il nous aura fallu attendre 16 ans pour que SEGA se décide à faire une suite de Sonic & Knuckles. En fait, c'est surtout à la demande des fans... chaque fois que l'éditeur sort un nouveau Sonic, il y en a toujours qui nous sortent les mêmes affirmations: "Sonic, c'était mieux avant... en 2D". Pourtant, on a eu des très bons Sonic en 2 dimensions notamment les Advance et les Rush. Oui, ils ne sont pas du même niveau que les épisodes 16-Bit, cependant, ils étaient plutôt agréables. Mais, même avec ces derniers, il y en avait toujours quelques uns qui affirmait que: "Sonic, c'était mieux avant... en 2D version MegaDrive".
Afin de satisfaire les caprices de certains, voici que SEGA réalise un titre avec sa mascotte ayant comme principal but, garder l'esprit des quatre titres cultes de la MegaDrive... pour le meilleur et pour le pire!


Sonic The Hedgehog 4 -épisode I-


Sachant que Sonic 4 est divisé par épisodes, on ne va connaitre que la vraie fin de cette aventure, uniquement quand tous les épisodes seront disponibles bien évidemment. Mais alors, quand est-ce que cette nouvelle aventure se passe ?
Faut croire que notre méchant préféré possède toujours un plan B puisque après sa grosse défaite dans Sonic 3 & Knuckles, son envie de créer Robotnikland est toujours intense et décide une nouvelle fois, attaquer les belles contrées verdoyantes du petit hérisson bleu. En revanche est-ce avant ou après Sonic The Fighters ?


Sans perdre une seule seconde, la mascotte la plus rapide au monde va devoir mettre une épine sur le talon du génie moustachu de la robotique ;). Premier constat, l'intro "SEEEEEGAAAAA" qu'on a connu dès le premier Sonic The Hedgehog est présente et ça fait bien entendu, plaisir à écouter. Hop! on commence par le niveau Spash Hill Zone ayant des ressemblances avec Green Hill Zone et Emerald Hill Zone. Heureux de revenir dans ces décors paradisiaques, les premier pas avec notre boule piquante bleue, on remarque qu'il est d'une lenteur affolante à démarrer sa course... comme si, il pesait une tonne pire, dès qu'on lâche le bouton de direction, la tornade bleue stoppe net !!! Alors que la communication de SEGA envers ce quatrième volet était le retour d'un gameplay équivalent à celui des épisodes 16-Bit, on est carrément dégouté de ne plus avoir les mêmes sensations. On se souvient encore de la légèreté et la rapidité légendaire de Sonic dans sa deuxième aventure sur MegaDrive.

Après avoir traversé les 3 actes de Spash Hill Zone et avoir battu pour l'énième fois Eggman dans un joli clin d'oeil, l'aventure s'arrête si on n'appuie pas sur le bouton Y. Autrement dit, si on veut jouer à Sonic 4 du début jusqu'à la fin à l'instar des épisodes 16-Bit d'une traite, il faut à chaque fin de stage appuyer sur Y afin de continuer sinon... on revient dans une map plus ou moins comparable à Sonic The Hedgehog Master System permettant ensuite, choisir un des Actes proposés. Moyen comme système. Pourquoi ne pas avoir proposé cette map une fois le soft terminé ?
À noter que pour récupérer une émeraude du Chaos, il faut, à l'image de Sonic The Hedgehog, finir le niveau avec au moins 50 rings pouvant ensuite, entrer dans un grand anneau doré donnant accès à la special stage.

Il est clair que l'esprit Sonic version 16-Bit est bien présent avec des tremplins, des loopings, des accélérateurs, des item box cela dit, l'éditeur japonais a changé un peu le gameplay en y ajoutant la technique du Homing Attack. Bien entendu, le level design a été construit de façon à ce que la technique du Homing Attack soit parfaitement et correctement utilisé dans chaque stage. Toutefois, le level design de Sonic The Hedgehog 2 est largement supérieur par ses rides et ses passages cultes...

South Island en HD ?


Dès l"annonce de "Project Needlemouse", SEGA jouait sur la fibre nostalgique et quand on regarde les graphismes, le développeur nippon s'est clairement inspiré directement des deux premiers opus MegaDrive à tel point, qu'on a l'impression parfois de rejouer un Casino Night Zone (Sonic 2) avec Casino Street Zone. En effet, les quatre niveaux proposés ont des airs de déjà vu... mêmes les confrontations avec Eggman!!! Certes, si le level design n'est absolument pas le même que les aventures précédentes cependant, l'aspect artistique est presque identique et que maintenant, tout est en haute définition. Si dans les premières secondes on est agréablement surpris puisqu'on a l'impression de connaitre ces zones depuis toujours, on se dit que finalement SEGA n'a pas pris le risque de créer des nouveaux paysages ce qui est fort dommage. Oui, c'est sympa de visiter "l'autre côté" de chaque niveau de South Island mais ce qui est vraiment excellent, c'est d'en découvrir de nouvelles zones. Le géant japonais aurait peut-être dû proposer deux décors -neo-retro- et deux nouveaux afin d'équilibrer car après tout, on est sur la suite de Sonic 3 & Knuckles.
Ceci étant dit, graphiquement, Sonic 4 est plutôt joli. Notre hérisson est modélisé en 3D ainsi que son rival de toujours et par conséquent, il n'est pas en 2D contrairement aux niveaux. L'animation de la mascotte de SEGA est assez chouette quand il court en grande vitesse et certains décors sont attrayants notamment Casino Climax avec plein de néons à la Las Vegas, des gems très Columns ou encore des montgolfières.


En revanche, la partie musicale de ce Sonic 4 oscille entre le correct et le moyen. Pour la première fois on peut être un peu déçu par les mélodies... elles sont vraiment quelconques, sans aucune folie et on se rappelle encore avec un bon souvenir de la bande sonore de Sonic The Hedgehog 2 (Chemical Plant Zone), Sonic The Hedgehog (Starlight Zone) ou encore de Sonic 3 (Angel Island)... carrément cultes! Pourtant, c'est notre compositeur Jun Senoue qui en est l'auteur! Comment peut il avoir composé des musiques si médiocres pour un Sonic ? Oui, quelques unes sont sympathiques comme par exemple celle de Sunset Dash ou encore Neon City Adrift in the Night mais au final, on oublie assez vite.
À noter que les bruitages sont bien évidemment, dignes d'une production du hérisson bleu.

Pour l'-épisode II- il faudra faire des retouches monsieur SEGA !


Si la magie d'un Sonic à l'ancienne est bien présente quant au feeling, lui, a disparu à cause de son plus gros défaut. La lenteur du hérisson de SEGA. D'une boule de spinball, on a maintenant l'impression de contrôler, une boule de pétanque tant notre mascotte donne une désagréable sensation de lourdeur. Afin de palier cette lourdeur, les développeurs ont ajouté un système de "double saut"... certes, cela permet de gagner de la vitesse et même de raccourcir les sauts mais finalement la question se pose: Est-ce que ce nouveau gameplay est-il meilleur qu'avant ? La réponse est: NON, j'ai même envie de dire que le FUN des épisodes précédents a disparu avec ce Sonic 4.
Ajoutons à cela, des visuels jolis mais sans aucun brin d'imagination et puis les mélodies, sont bien médiocres.


Si les développeurs du studio Sonic Team et Dimps ont la très lourde responsabilité de créer un Sonic 2D et qui doit être la digne suite des épisodes mythiques de la MegaDrive, ce poids lourd qu'ils portent sur leurs épaules doivent le mettre ailleurs mais surement pas sur notre Sonic car ici, sa lourdeur de déplacement fait de cet -épidode 1- un titre insuffisant dans le divertissement. Du coup, ça m'attriste de voir mon hérisson favori perdre de sa légèreté... perdre ce qui le rend superbe... perdre ce qui lui rend unique... sa vitesse de déplacement.
Bref, un titre correct en somme auquel on passera un bon moment mais qui ne restera pas dans nos mémoires.

Verdict

6

Points forts

  • Les graphismes
  • La magie Sonic à l'ancienne
  • Les 2 bonus pour les avatars

Points faibles

  • Les mélodies
  • La lourdeur de Sonic
  • 1200 points c'est beaucoup trop cher
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Xbox Live Arcade 6.7 9
Windows 4.0 1

Archives commentaires

Bon test ! Le level-design de Sonic 2 est de Rieko Kodama, pas étonnant qu'il soit un peu différent des autres, et bien souvent beaucoup apprécié (Sonic 2 est souvent l'opus préféré).

Sinon j'ai bien aimé l'analogie avec la boule de pétanque, quand on voit la physique ça fait tout à fait penser à ça.
Un test encore plus sévère que le précédent. Faites ce que vous voulez. Pour moi c'est un très bon Sonic. Même les musiques sont de qualité même si pas aussi cultes que les épisodes MD. C'est le grand problème de ce jeu de toute façon... La comparaiosn avec les épisodes MD. Il n'aurait pas du porter ce nom. Mais je l'adore quand même:love:
Moi aussi j'aime c'est vraiment une affaire de gout et je trouve pas Sonic lourd.
dans les moins a été rétiré "l'épisode 2 , pourquoi faire ?" et bien moi j'en suis encore plus curieux maintenant que j'ai joué à ce jeu :)
bko, 19 oct 2010 - 9:30
Bon test qui résume bien le problème de ce sonic 4 : le hérisson a vieillit, il est moins souple, mois speed et rebondit moins qu'avant !
pas fait le jeu en entier donc pas d'avis a emettre sur le test en lui même. Par contre une relecture s'impose car beaucoup de phrases sans ponctuations restent assez penibles a lire (notamment dans chapitre "south island") Il vieillit Spin.^^
Pour l'instant le test de Spin ne reflette qu'en partie mon avis du jeu, qui est je dois l'admettre bien moins sévère, maisje n'ai pas encore assez joué au titre de la Sonic Teaml!
chaz, 20 oct 2010 - 11:35
Bah moi, je ne dois pas être normal. Car plus j'y joue (avec les musiques des sonic md) plus je m'éclate.
pixeldream, 20 oct 2010 - 1:15
Pour moi les musiques sont vraiment le point faible du jeu moins marquante que celles des épisodes Megadrive a 2/3 exceptions pret :moui2:
Elles sont loin d'être aussi mythiques que les versions Md mais je les trouve très bonnes aussi. Après faut dire qu'on s'est un peu lobotomiser avec celles de la MD. Un peu comme en écoutant NRJ ou MTV^^