TGS 2019 : Preview de Space Channel 5 VR (PS4)

Par Virtua Hunter, avec la participation de Tontonsega

Space Channel 5 VR Kinda Funky News était lui aussi présent lors de la cuvée 2019 du Tokyo Game Show, à la fois sur le stand Sony mais aussi sur le stand de Grounding, le studio en charge du développement. C'est d'ailleurs chez eux que nous avions rendez-vous afin de se trémousser dans la joie et la bonne humeur avec à nos côtés la plus pétillante des présentatrices du système solaire qu'est la sublime Ulala. Environ 20 ans après son premier reportage live, Ulala nous revient toujours aussi pimpante et sexy et surtout, en VR !

C'est installé dans une cabine relativement spacieuse, avec à ma gauche le fringant Tonton SEGA (puisqu'un mode 2 joueurs est disponible), tous les 2, Playstation VR sur la tête et PS Move dans chaque main (pas linverse sinon ça marche moins bien il paraît) qu'on a pu essayer ce nouvel épisode de la franchise (NdS : et même pas une photos souvenir ? Pff).

Histoire de bien commencer, on se fait la main sur le tutoriel, et c'est non sans une certaine émotion (et un peu de honte aussi :D) que je commence à bouger en reproduisant les mouvements, du haut, du bas, du gauche, du droite, bref, du Space Channel quoi.

C'est comme l'original avec toutefois des positions supplémentaires (comme par exemple lever ou baisser les 2 bras) histoire de bien nous faire transpirer. Le style convient parfaitement au VR et on trouve ses marques instantanément même dans mon cas alors que je ne suis absolument pas habitué à ce type de machine.

La partie se lance, pas de doute, c'est bien du Space Channel 5, d'ailleurs on commence dans un niveau bien connu puisqu'il s'agit ni plus ni moins que du tout premier de lépisode original ! Et c'est de derrière qu'Ulala débarque avec sa démarche inimitable, elle est là , sous nos yeux, toute de jaune vêtue, elle est à tomber de beauté, elle se place entre nous pour mener la danse.

On retrouve forcement nos adversaires de toujours, les Moroliens, et c'est parti pour plusieurs minutes de danse infernale durant lesquelles nous devons reproduire leurs mouvements. Le système fonctionne sans heurts, c'est fluide et intuitif. Les mouvements rapides obligent d'avoir de l'espace par contre, une fois dans le délire, on a tendance à se lâcher, donc gare aux murs ^^

Le jeu semble plus permissif que l'original niveau timing, et pour moi c'est un gros plus vu que je n'y ai jamais excellé. Notre essai se terminait pile à larrivée du boss, petite frustration du coup, on en voulait encore.

Cette démo nous a fait une excellente impression : c'est beau, avoir Ulala à quelques centimètres de soi est vraiment une sensation étrange dans le sens très positif du terme bien entendu.

C'était trop court pour se faire un avis vraiment ferme et définitif, il n'en reste pas moins qu'il s'annonce particulièrement bon, le jeu de base se prêtant parfaitement au VR, l'adaptation est instantanée même pour un non spécialiste de la réalité virtuelle tel que moi.

Les possesseurs de laccessoire de Sony mais aussi du HTC Vive sur PC peuvent d'ores et déjà l'ajouter sur leur liste d'achat probable ; bien qu'on ne connaisse pas encore la date de sortie exacte, c'est pour bientôt, en fin dannée au Japon et peut-être aussi en occident, les développeurs travaillent pour en tout cas.

J'ai aussi eu l'occasion de parler avec le staff de développement, en voici les principales informations :

Tout d'abord, j'ai été accueilli par la toute pétillante madame Takako Sakuma, et c'est dans la joie et la bonne humeur qu'elle nous présente le jeu et nous propose de tester la démo.

Après notre partie on la retrouve de nouveau et c'est alors qu'elle nous présente monsieur Noboru Hotta dont le travail sur le jeu est Directeur Artistique, il a rejoint léquipe il y a environ 1 an, et grâce à lui, le jeu a pu prendre un virage qualitatif énorme daprès elle.

Le titre est en développement depuis 2 ans et sa sortie est prévue pour la fin dannée au Japon et en Occident, c'est leur intention en tout cas. Pas de sortie en boite par contre, uniquement du dématérialisé.

Il n'y a pour l'instant pas de choix dans le niveau de difficulté, ça ne semble pas prévu mais ce n'est pas impensable pour autant.

Il va comporter 4 niveaux, si le premier provient du jeu d'origine, les suivants sont totalement nouveaux. Il faut environ 50 minutes pour une partie complète.

Ulala, dans sa version japonaise, est doublée par la voix d'origine.

Concernant ma question sur le fait de savoir si SEGA intervenait dans le développement, Monsieur Hotta me présente un certain Takumi Yoshinaga. Ce monsieur est tout simplement celui qui a été le game designer director et responsable du scenario des précédents opus, il fait partie de ces gens qui ont donné naissance à une des légendes de la Dreamcast, et ce n'est pas sans une certaine émotion que je lui ai fait part de ma gratitude pour nous avoir permis de vivre de tels moments de bonheur.

Il m'explique alors qu'il travaille toujours pour SEGA et me confirme qu'ils rencontrent régulièrement le staff de Grounding pour parler du jeu. Bref, SEGA garde un à…“il sur sa licence afin de lui faire prendre la meilleure direction possible, et ça semble être relativement réussi de ce que j'ai pu en voir.

Commentaires

myau, 17 sep 2019 - 10:20
Merci pour ton article. A la base, il devait y avoir deux jeux Space Channel 5 si je me souviens bien. L'un intitulé Space Channel 5 VR Arakata Dancing Show et un autre nommé Space Channel 5 Uki Uki 100 Mon Renzoku Battle. Pouvez-vous me donner plus d'infos ? L'un des deux est-il déjà sorti ou annulé... ? Merci.
Rage, 17 sep 2019 - 11:34
Merci pour cette Preview très intéressante à lire !! Et même constat chez moi : je n'ai jamais réussis à exceller dans ce jeu et le terminer a même été assez compliqué.
Juste une question : ces jeux VR peuvent se jouer en classique donc sans casques ???
@Myau : Le Arakata Dancing Show c'est le Space Channel 5 VR Kinda Funky News.

Pour le Uki Uki il me semble qu'il s'agissait d'un truc smartphone VR chez AU (fournisseur daccès) pour un temps limité, il faudrait creuser mais je pense que ce
Alors je vais t'avouer, que mes connaissances sur le système de Sony est très... limité :D
Dans notre partie nous étions ensemble, donc à 2 joueurs, mais on devait être chacun sur une PS4 reliée online.