Reportage : le JAEPO 2016

Pour la première fois, Sega-Mag a eu la possibilité de mettre les pieds au JAEPO (Japan Amusement ExPO) qui je le rappelle est la fusion de l'AM Show et de l'AOU. Il se déroule depuis 2013 en février au (un peu loin^^) Makuhari Messe de Chiba, même adresse que le Tokyo Game Show donc.

Le salon se déroule sur 2 jours : le vendredi réservé aux professionnels et le samedi ouvert à tous. J'avais beau avoir mon entrée pour le vendredi j'ai du me contenter du samedi, pas facile de se libérer comme on le voudrait par moments… Plus de monde le samedi ? Oui, mais pas autant que l'on pourrait le croire, 7359 personnes le premier jour et 9694 le second, pas une aussi grosse différence que ça au final.

Par contre, grosse différence de fréquentation par rapport à l'an dernier, et pas dans le bon sens ! Sur le total des 2 jours la baisse est de plus de 17% par rapport à 2015 ! Un gouffre ! Difficile d'être optimiste concernant le secteur de l'arcade, et ce n'est pas avec ce que j'ai vu que je vais avoir de quoi sourire…

Le stand SEGA était relativement grand tout comme les autres " gros " acteurs du secteur. Il y avait une scène, une petite salle de projection et bien évidemment des bornes. Commençons pas la salle de projection ; elle était dédiée au futur Sangokushi Taisen 4 et revenait sur les anciens jeux, parlait de l'histoire et des héros et faisait intervenir des doubleurs, bref rien de trépidant au final pour les hermétiques aux jeux de stratégie comme moi, par contre il sera sûrement un excellent titre dans sa catégorie.

On peut apercevoir les bornes de démonstration au fond
Toujours du monde lors des différentes présentations
Ça faisait la queue pour voir la vidéo de Sangokushi Taisen 4 en début de matinée, par la suite plus grand monde...
Il est pas beau mon logo ?

Après la salle de projection on tombait sur le stand de Kankolle, dont il est difficile de nier le succès... la masse d'otakus agglutinée devant faisait un peu peur, encore plus lors de certains events, il peut être cool je l'admets, mais imaginez un gros carton de ce titre, on risque de perdre définitivement l'AM#2 avec un genre qui diffère quelque peu des Virtua Fighter…

Marée humaine.
La borne est plutôt jolie
Techniquement ça n'impressionne pas vraiment.
Le style me plaît bien j'avoue.

On continue le tour du stand, on y retrouve le très sympa MOBA Wonderland Wars, différentes présentations du jeu en cosplay tout le long de la journée, pas de surprise mais du bon. Sur le côté du stand on pouvait recevoir un petit bonus à utiliser in-game en utilisant sa carte Aime, toujours appréciable, et un gâteau aux fraises (plus trop frais) trônait sur la gauche du stand.

Le stand est vide ok, mais pas pour longtemps.
Une présentation sympa
Miam le gâteau plus trop comestible.
Et hop un bonus avec sa carte Aime.
Je crois que ça va saigner !
In game c'est parfaitement lisible je vous rassure.

Star Horse 3 Season V, simulateur de tiercé et valeur sûre, cette mise à jour ne semble pas le révolutionner mais devrait combler les amateurs du genre, il faut noter que l'ensemble des bornes est franchement cool et semble particulièrement confortable.

Simulateur de PMU dans son canapé.

Rakugaki Card Battle (rakugaki peut se traduire par gribouillage), voilà peut-être mon seul coup de cœur chez SEGA, pourquoi " peut-être " ? Hum, je vais revenir dessus. Le titre se présente sous forme de yatai (stand japonais). Des medals games dans le genre existent déjà (Medal de Fantasy Zone par exemple). 6 joueurs peuvent prendre place autour, chacun pose sa carte pour qu'elle se fasse scanner… ah mais oui au fait quelle carte ?

Et c'est cette fameuse carte qui apporte un petit vent de fraîcheur et d'originalité au jeu : d'une taille similaire à une carte à jouer avec une sorte de QRcode en bas. On peut choisir entre 2 types, une prédessinée et une totalement vierge. Prenons le cas de cette dernière, on peut comme je l'ai fait, dessiner un pad Saturn (si si c'est un pad Saturn :p) et que se passe t-il donc ? Et bien, après avoir scanné la carte, notre dessin va apparaître dans le jeu, bref notre dessin prend vie en tant que vaisseau spatial, et je dois avouer que je trouve cela excellent (encore plus si on se met dans la peau du gamin que nous avons été).

Le but ? Tout simplement shooter nos voisins dans la joie et bonne humeur ! De plus notre avatar se voit attribuer 3 spécifications (puissance, vitesse, résistance) en fonction de sa forme et de ses couleurs.

Je pourrais mentir et dire que le Sonic est de moi...
Vous pouvez faire des remarques sur mes talents artistiques (et moi je peux bannir hein^^)
On va voir qui est le plus fort !
Je déclare le pad Saturn vainqueur !

Pour l'instant le tableau que je dresse est plutôt cool non ? Parlons gameplay histoire de faire retomber le soufflet… Le jeu s'adresse aux plus jeunes ok, on peut donc comprendre que le titre soit simple d'accès, mais simple au point d'avoir un seul et unique bouton ? Ce n'est pas prendre pour des truffes ces gamins qui maîtrisent les tablettes et smartphones avant même d'entrée en maternelle ?

Donc un bouton, le tir, la direction est automatique et tout ce que vous pouvez espérer en termes de gameplay se fait sans votre consentement. Je vous laisse imaginer, votre vaisseau se fait canarder et aucun ennemi est à portée de tir et vous devez juste attendre (vous pouvez tirer dans le vide pour passer le temps :p) mouarf, bonjour la frustration. Il aurait pu être un excellent titre, au final, passé la surprise on lâche vite la borne, dommage, vraiment…

La borne est jolie, mais prévue pour les petits gabarits par contre.

Mushi King était présent et des compétitions se déroulaient régulièrement.

Les adultes pouvaient participer.

La scène a accueilli différents événements mais s'il y en a bien un que je dois retenir c'est le live de… Takenobu Mitsuyoshi !!! Voila la belle surprise de SEGA, interdiction de filmer et de prendre des photos, j'ai du me contenter d'une prise en mode ninja ;)

Burning Angeeeeeel !

Bref, voilà donc un petit aperçu du stand SEGA qui comme on le savait n'offrirait aucune surprise en termes de jeu (et malheureusement il a tenu promesse…).

Comme le temps me manquait je vous propose un petit tour bref du reste de salon.

Les UFO catchers, succès indiscutables des machines à pince, les 5 principaux acteurs du domaine (dont SEGA) avaient en commun un grand espace pour y présenter, non pas les machines mais les lots leur étant réservés, les courageux pouvaient aussi faire la queue pour essayer les quelques machines, mais voyez la foule !

Plutôt sympa ces lots non ?

En parlant de UFO catcher, il est désormais possible dans quelques game centers de se servir de monnaie électronique pour jouer, finies les pièces de 100 yens ! Il est probable que le système se démocratise très rapidement et fasse mal au porte monnaie électronique de plus d'un… Il est possible d'utiliser les cartes Suica, Pasmo, nanaco et d'autres encore.

La scène pour les compétitions

Avant...
...pendant.

Le stand Sanwa faisait franchement envie !

Stand sobre...
Mais bien fourni.
Plutôt classe
Une légende en promo.

Pas mal de machines pour les plus jeunes, qui il faut l'avouer font regretter d'avoir passé l'âge d'y prendre place pour certaines…

Un petit retour dans le passé avec ces machines mécaniques : le fonctionnement est simple, en se servant du volant on doit réussir à emmener à bon port notre bille, facile ? Je n'ai vu personne réussir… mais même en perdant, on reçoit la bille en cadeau, bille qui est en fait… un chewing gum ! Simple et pourtant excellent !

Et le reste en photo !

Un petit espace pour le pachinko.
Un peu de Puri-kura (photomaton qui s'adresse principalement aux demoiselles).
Un petit concert se prépare ! Une vidéo ? Non non j'ai coupé au bout de 3 secondes, un petit enfer auditif^^
Le but de cette borne ? Pédaler comme un dingue pour prendre de la hauteur !

Et un peu de tout...

Et on ne peut pas finir un salon sans parler des magnifiques hôtesses ! Leur nombre n'est pas comparable au TGS mais elles sont tout autant sublimes et disponibles.

Au final ce fut un salon comme on l'attendait à savoir sans surprise, pas seulement chez SEGA mais aussi chez les autres. La baisse de fréquentation n'a rien de surprenant, si les principaux acteurs du secteur ne savent pas se montrer plus enthousiasmants l'an prochain, nul doute que la chute des visiteurs se poursuivra. Évidemment, sur l'ensemble il y avait aussi du bon (histoire de ne pas conclure sur une note trop pessimiste), à défaut d'avoir eu du grandiose.

Commentaires

Rage, 22 mar 2016 - 10:39
Tiens en voyant les UFO Catcher SOS fantôme je me demandais un truc ... Il est où le Luigi's Mansion Arcade ??