Reportage : la Past Game Rebirth 2015

Salut tout le monde, c'est Mr.X, j'espère que vous avez passé un bon week-end et un lundi de pentecôte, surtout pour ceux qui sont allés à diverses conventions comme le Stunfest qui a été mentionné par certains sur ce site. De mon côté, j'ai assisté encore une fois à la convention annuelle de la PGR (Past Game Rebirth) qui se déroulait à guichets fermés le 23 et 24 mai à Pinon dans l'Aisne (02).

Le nombre de participants était entre 60 et 70 personnes pour cette édition 2015 avec comme invité JM Destroy (et normalement Marc Djan, le fondateur de la filiale française OCEAN, mais grâce à la SNCF, il n'a pas pu venir ce qui fut une grande déception). Les photos qui illustrent ce reportage sont ont été prises par moi-même, mais aussi Docteur-Deimos, Psychodélik, et Horeus d'un défunt site nommé All-Gamers.

Le 23 mai :

La journée commença donc pour moi le samedi (normalement, elle commence la veille puisqu'il y a une soirée kébab, mais vu que j'étais venu en train et que la voiture n'était pas disponible ce soir-là , pour mon hébergeur, cela n'a pas pu se faire).

Toujours avec le Docteur-Deimos et un autre " médecin " du nom de Docteur-Olive, on a préparé le stand avec pas mal de jeux de foot pour cette année, sur Super Nintendo et MegaDrive (cela n'empêchait pas la présence de quelques jeux d'autres genres comme Virtua Racing ou bien Super Street Fighter II).

Tout comme l'an dernier, j'ai pu faire le tour de la convention pour des photos mais cette-fois-ci, je n'en ai pris que le matin et l'après-midi: j'avais commencé à en faire le soir mais comme un feu d'artifice fut lancé ce soir-là , après, j'ai zappé, ha ha.

Les jeux de course étaient à l'honneur

Cette année, un concours fut lancé sur le jeu Dreamcast Virtual On avec les gros joysticks pour vraiment se mettre dans l'ambiance : j'y ai participé et comme je n'y avais jamais joué auparavant, la branlée fut monumentale (le but étant d'avoir le plus de victoires en un temps limité de 3 minutes), même si après le temps imparti, lors du dernier duel pour la route, j'ai commencé à bien comprendre les commandes du personnage.

Le samedi à 12 h 00 commença les 24 heures du Mans sur Dreamcast : un papier était à côté indiquant les participants qui souhaitaient jouer à telle tranche horaire pour cette épreuve, même si au final, une coupure de courant arriva vers minuit : c'était ballot quand même.

Je ne m'étais pas inscrit pour les 24 heures du Mans mais certaines photos des pilotes durant la partie étaient rigolotes à voir.

Le Twin Stick Dreamcast
Affrontement sur Virtual On : OT
Une charmante DC Hello Kitty.
La MegaDrive était à l'honneur.

Un repas avec des frites, des saucisses et autres plats fut présent: ça creuse, mine de rien.

Un quizz était aussi prévu sur le milieu général du jeu vidéo (et non pas sur un thème bien précis comme les publicités de jeux vidéos pour l'an dernier): autant vous dire que certaines questions étaient complètements farfelues. Par exemple: on a une photo sur laquelle on voit une ombre d'un pokémon et notamment Pikachu, la question c'était de savoir qui était ce personnage. On avait le choix entre Pikachu, Raichu, un nom dont je me souviens plus et puis Batman: oui oui, Batman faisait partie des réponses proposées.

Hé bien, ce n'était pas Pikachu mais bien Batman puisque lors de la révélation, le visage du justicier masqué était présent en plus d'être tout en noir.

Une question notamment sur le fait de savoir qui avait offert les chaussures rouges à Sonic et que c'était bien Ivo Kintobor dans la première version de l'origine du personnage : j'ai pu sauver mon honneur en répondant correctement.

La toute dernière question qui me vient en tête, c'était pour départager les participants avec 4 choix dont aucune réponse n'était la bonne : la bonne réponse, c'était la réponse D (en référence à qui veut gagner de l'argent en masse, fait par Gad Elmaleh).

Après l'effort, le réconfort
JM Destroy s'est prêté au jeu

Durant la journée, JM Destroy, qui était un des invités de la PGR répondit, aux questions lors d'une interview pour les anthologies qu'il présenta (en plus des dédicaces qu'il fit pour les membres présents). Au début, je croyais qu'il ne resterait que le samedi, mais au final, non, il resta jusqu'à la fin au dimanche et c'est un sacré déconneur, y a pas à dire (JM Destroy, si tu me lis).

Comme tous les ans, une rétro-pétanque fut organisée avec une Gamegear, deux Gameboy et un joystick tous H.S., je vous rassure: de bons moments de rigolade avec une photo de groupe.

La reprise du tour de la convention : quelques parties avec James West sur un final Fight 2 via la Retron3 avec un patch nommé le Patch Cigarette puisqu'il parodiait les discours des personnages ainsi que le nom des ennemis (il y avait Maïté, Pascal Sevran, Harry Potter, Garou, Fiori et j'en passe). Puis, un gros stand sur la licence Resident Evil était présent(grâce au membre TurboSEB).

Un feu d'artifice fut lancé dans la soirée du samedi, après un bon repas du soir.

Il n'y a pas d'âge pour aimer les jeux vidéo et l'arcade sous toutes ses formes.

Le dimanche 24 mai:

Après une nuit passée à dormir au sol (dans un sac de couchage, comme les spartiates, ha ha), la journée reprit de plus belle avec moins de monde d'un côté (la plupart ne pouvait être présents que le samedi).

J'ai fait quelques parties par-ci, par-là avec Street Fighter 2 contre Kragaan: une sacrée rouste, ça se voyait que je ne m'étais pas entrainé depuis l'a dernier. J'allais reprendre des photos mais au final, je me suis dit que cela ne valait pas trop le coup et qu'en général, elles sont " moches " comparées aux autres qui sont de meilleures qualité

Quelques parties sur un futur jeu Dreamcast du nom de Dynamite Dreams (un bomberman-like) au sujet duquel j'ai pu discuter avec deux de leurs créateurs : quand le jeu sortira en boite, il est clair que je me le commanderai.

Il existe des codes pour débloquer diverses personnes comme Carole Quintaine, GT, Marcus ainsi que divers membres de la PGR: il est clair que je demanderai à me faire transférer en tant que personnage de jeu vidéo là dedans !

Le midi, un repas fut organisé dehors avec toujours des saucisses, des brochettes et autres plats. La journée se termina aux environs de 15 h 30 - 16 H, après avoir tout nettoyé, dit au revoir entre nous, je suis reparti chez le Docteur Deimos pour la nuit, avant de repartir au train le lendemain matin.

Ce fut quand même assez dur de repartir, de me dire: ca y est, c'est fini, mais durant tout ce week-end, je fut quand même heureux et que je ne le regrette absolument pas en tout cas.

PS : pour les crédits photo et les commentaires, rendez-vous sur le forum.

Commentaires