Test : Sonic Rush Adventure (Nintendo DS)

Deux ans après le très bon Sonic Rush sorti sur DS, voilà que se livre à nous sa suite nommée Sonic Rush Adventure. Depuis quelques temps, notre hérisson adoré, Sonic, se perd un peu dans ses aventures, et ne sachant plus trop où donner de la tête, le voilà qui apparait dans des jeux aussi variés que les notes qu'ils reçoivent. Après avoir fait du surf futuriste dans Riders, de la course dans des couloirs dans Secret Rings, un come back style Sonic Adventure dans Sonic Next-Gen, nous voici face à ce titre qui au final ne nous laisse en rien entrevoir ce qui va nous tomber dessus. Mais inutile de ménager le suspense plus longtemps, Sonic Rush Adventure est une réussite, qui surpasse son grand frère, et c'est ce que je vais vous expliquer dans les lignes qui suivent......

Sonic & Tails parcourent l'inconnu

Tandis que nos deux compères voyagent à bord du Tornado, l'avion rouge de Tails, ces derniers sont happés par une tornade étrange en plein océan. À peine ont-ils le temps de réagir qu'il est déjà trop tard. Ils se réveillent tous les deux sur une plage, la petite Marine étant là. C'est cette dernière qui les a découverts inanimés sur cette plage. Sans le savoir, Sonic et Tails ont échoué dans un autre monde que nous joueurs connaissons déjà plus ou moins.

Dans ce monde essentiellement aquatique, Sonic et Tails devront s'unir à la petite Marine afin de construire divers moyens de transports pour parcourir le monde et découvrir de nouvelles îles. Tails n'est pas jouable malheureusement, on retrouve donc les deux personnages de Sonic Rush que sont Sonic et Blaze, la chatte, bien classieuse par ailleurs. Marine est un petit raton-laveur, un peu nunuche quant à elle, et très rapidement insupportable aussi bien pour l'équipe que pour le joueur. Pour résumer elle joue bien son rôle de gamine.

Le grand bleu

Sonic Rush Adventure nous propose donc de reprendre ce qui a fait le succès du premier épisode, à savoir sept mondes découpés en deux actes chacun, et autant de boss en 3D. Seulement cela s'était malheureusement ressenti comme un défaut du premier épisode, car même si le jeu était excellent techniquement et super fun, il était aussi très court. La Sonic Team a senti le coup, et c'est pour cela qu'autour de ces éléments qui ont été conservés, ils ont rajouté un monde à explorer avec quatre types de vaisseaux, ce qui fait autant de phases de jeu supplémentaires. Mais comme si cela ne suffisait pas, la richesse du jeu va au-delà, car en plus de ces vaisseaux qui serviront à l'exploration, c'est tout un ensemble de petites choses qui ont été rajoutées pour booster la durée de vie, plus ou moins artificiellement cela dit.

Ainsi à la fin de chaque étape, le joueur reçoit une note allant de C à S, et des matériaux en nombre plus ou moins importants selon la note. Chaque île du monde apporte des matériaux différents, cela va de soi. Ces matériaux sont nécessaires à la construction et à l'amélioration des vaisseaux. En plus de cela, l'île initiale où se trouvent les différents ports pour les vaisseaux peut être grandement redécorée à l'aide de missions qui consistent en des choses très variées : terminer un niveau dans un temps imposé, récupérer un certain nombre d'anneaux, tuer un boss avec un seul anneau, trouver la médaille cachée etc.... Le jeu propose en effet une centaine de missions, ce qui est clairement énorme. Ces dernières nous sont confiées par les personnages rencontrés au fil de l'aventure et qui décident de rejoindre l'île petit à petit. On les trouve dans différents lieux, et ils nous confient parfois des missions avec des récompenses à la clef. Ainsi si certains redécorent l'île, d'autres personnages permettent de débloquer les scènes du jeu, ou encore les musiques etc......

Mais ça n'est pas tout. Le monde est assez vaste et afin de ne pas rendre les voyages monotones en plaçant seulement des îles pour les sept mondes du jeu, la Sonic Team a rajouté seize îles cachées qui sont de courts niveaux plus orientés plate-formes en général. De plus, on trouve des assortiments de matériaux à la fin de ces dernières, plutôt que seulement un type de matériau. On remarquera même qu'une de ces îles n'est ni plus ni moins qu'un remake du premier niveau de Sonic dans Sonic Rush. Un clin d'oeil sympathique.

La fin justifie les moyens

Les différents véhicules que pourra construire Tails permettront d'accéder à des endroits variés du monde. Si au départ le scooter des mers ne permettra de parcourir que de petites distances, arriveront ensuite d'autres vaisseaux. Le bateau, équipé pour faire la guerre de différentes armes, l'aéroglisseur pour passer sur les banquises et enfin le sous marin pour aller en eaux profondes. Bien évidemment chaque vaisseau propose un gameplay différent ce qui est très agréable.

Les voyages s'effectuent depuis l'écran tactile. La carte du monde apparaît et il est possible de tracer le trajet que l'on veut suivre depuis n'importe quelle île qui permet de partir (ça n'est pas le cas de toutes). Une fois la trajectoire décidée, une phase entièrement en 3D débute durant laquelle on contrôle le vaisseau.

Pour le scooter des mers, la vue se place derrière Sonic, et il faudra parcourir l'océan en prenant des tremplins pour effectuer des figures, éviter des récifs et autres mines, ainsi que les ennemis. Ces différents modes se jouent exclusivement au stylet. Un turbo est disponible également.

Le bateau lui propose une vue de côté. Il faut détruire les ennemis qui se présentent avec trois armes différentes : la mitrailleuse, le canon et le lance flammes. On peut switcher rapidement grâce aux flèches ou aux touches. C'est très bien pensé. Les ennemis sont très variés et l'action est intense. On prend la mitrailleuse pour détruire une petite salve d'ennemis, on switche sur le canon pour descendre un blindé, on attend que le sous marin sorte pour le dézinguer etc...... Le plaisir de jeu est clairement au rendez-vous.

L'aéroglisseur ressemble un peu au scooter sauf qu'il avance tout seul. Il possède en revanche une arme qui peut être chargée, et le jeu se transforme en un véritable shoot-em up. Tir chargé, tir simple, et une attaque rotative qui permet de dévier les projectiles ennemis. L'ensemble est là aussi complet et varié.

Enfin le sous marin propose un mode de jeu très simple puisqu'il suffit d'appuyer sur les ennemis qui apparaissent avec le stylet. Seulement le timing est primordial car il faut appuyer pile quand la cible se stabilise. En plus de cela, certains ennemis plus gros requièrent que l'on maintienne le stylet sur eux, seulement ces derniers ont tendance à se déplacer ce qui nécessite une grande attention pour ne pas les lâcher.

Ces phases en mer sont donc une franche réussite, entièrement en 3D sans le moindre ralentissement. Elles sont variées et très agréables car pas du tout répétitives puisqu'en grande partie aléatoire. Je rajouterai qu'il arrive parfois de rencontrer un méchant du nom de Johnny qui propose des défis bien tendus en scooter des mers, mais à la fin desquels ont peu gagner les fameuses émeraudes du chaos. Et bien évidemment, il se passe quelque chose quand on les récupère toutes, ceci dit, il ne faut pas trop compter dessus avant d'avoir amélioré le scooter des mers tant les dernières émeraudes sont difficiles à récupérer....

Groovy Baby !

Si le gameplay est une réussite avec des phases de jeu variées et une durée de vie très clairement augmentée, il en est de même de l'univers qui ne trahi en rien l'esprit des jeux Sonic. On sent d'ailleurs que le jeu est réalisé par une équipe japonaise. Pas l'ombre d'un être humain, ici les gentils tout comme les méchants ont un look cartoon, et tous les gentils sont des animaux. Le nouveau méchant, le capitaine Whisker, est plutôt réussi. On se demande bien où est passé Eggman......

L'univers s'inscrit lui aussi très bien dans l'esprit des Sonic avec des environnements pour les stages que je trouve tout simplement formidables. Je vais le dire très simplement : avec ceux de Sonic & Knuckles, les environnements de Sonic Rush Adventure sont parmi les plus originaux et soignés que j'ai vu. Il n'y a peut être que sept mondes, mais on se régale véritablement. Dans les paragraphes suivants je vais révéler quels sont les niveaux et quelques éléments qu'ils proposent ainsi que quelques boss, vous pouvez les sauter pour vous garder le plaisir de la découverte, ce que je vous recommande grandement si vous voulez faire le jeu.

On passe tout d'abord par une forêt pleine de champignons et d'arbres (qui rappellent quelque peu le premier monde de Sonic & Knuckles d'ailleurs), pour poursuivre dans une usine fonctionnant à la vapeur, puis une grotte pleine de joyaux et autre pierres précieuses (on dirait Lava Reef Zone act 2), puis un niveau enneigé façon Ice Cap, avec le snowboard et des half-pipes s'il vous plaît, on continue sur un bateau fantôme et les deux derniers stages sont vraiment excellents. Sky Babylon est un niveau dans les cieux qui rappelle Sky Sanctuary Zone, pour ma part c'est le monde qui m'a le plus plu, et enfin le dernier monde propose quelques passages qui font penser à Ecco le dauphin.

En plus de cela, les éléments 3D sont légion dans les stages, plus que dans Sonic Rush premier du nom. Glissade sur des lianes, passage dans un mine à bord d'un wagon, parapente (aaahh Sonic 2 sur Master System). Un effet que j'ai adoré se trouve dans Sky Babylon, on peut être projeté au loin ou au contraire sur des portions de niveau très proches de l'écran, ce qui fait un effet de zoom sympathique. Les effets sont nombreux, variés, et au final c'est pied au plancher que l'on traverse les niveaux, en profitant du plaisir que cela procure. Le gameplay est exactement le même que dans le premier Sonic Rush et des entraînements permettent d'apprendre à utiliser les vaisseaux. l'ensemble est bien pensé.

Les boss sont quant à eux intégralement réalisés en 3D, et certains m'ont très agréablement surpris ! Si les premiers font penser à des remakes lointains de boss de Sonic Rush mais en version heavy, les suivant sont stupéfiants. Ainsi on affrontera une baleine gigantesque sur un bout de banquise, et il faudra pénétrer dans sa bouche, et la traverser (cela donne carrément lieu à un petit niveau de plateformes) pour atteindre le coeur et le toucher. Un autre boss est un squelette que l'on affronte sur un ancien bateau avec la possibilité de grimper au mat. Un autre boss évolue dans les cieux tandis que l'on court sur un chemin sur lequel de multiples obstacles apparaissent. Il faudra les éviter et réussir à attraper un bumper pour se propulser dans l'écran du haut, vers le boss, afin de le frapper. Un autre point très sympa : quasiment tous les boss tentent quelque chose lorsqu'ils sont sur le point de mourir. En revanche je n'ai pas trouvé le design très réussi. Ils sont tous dans un même style graphique, mais je n'ai pas trouvé ça très bon. Le déluge d'effets 3D m'a impressionné et la DS est clairement maîtrisée, et même si c'était déjà vrai pour Sonic Rush, ça l'est encore plus pour cette suite !

Enfin pour terminer sur la musique, on trouve des thèmes bien funs et déjantés, dans le plus pur style du premier Sonic Rush ou encore de Jet Set Radio. Dans tous les cas ils collent parfaitement à l'esprit du jeu, et accompagnent le joueur dans ses délires et autres envolées spectaculaires à travers les niveaux. Par contre petit bémol : il est arrivé qu'une des musiques de l'île principale me tape un peu sur le système, mais cette dernière change à chaque nouveau vaisseau fabriqué, donc ça n'est pas très gênant. Et de toute façon, rien que la musique du premier stage est énorme ^^

Prenez-en de la graine

Quand je vois la qualité des deux Sonic sur DS, je garde l'espoir d'un Sonic de ce niveau sur console de salon. Même si le jeu a continué sur la même voie que le précédent, à savoir de la vitesse pure, et qu'il conserve un level design à peu près semblable, il est évident que l'on s'amuse comme un fou devant Sonic Rush Adventure. L'aventure se boucle assez vite (moins qu'avant), mais en revanche le finir à 100% est une autre paire de manches, et c'est là que l'écart de durée de vie se creuse très nettement, même si les missions font un peu rallonge artificielle. En plus de cela, le jeu propose un mode combat ou deux joueurs s'affrontent pour arriver le premier au terme d'un niveau. Un mode contre la montre est également disponible avec la possibilité de consulter les records sur le Wifi. Bref, ce Sonic Rush Adventure est un jeu de plateformes incroyablement complet, et j'ai été surpris de voir autant de contenu couplé à une réalisation aussi bonne sur DS.

Quelle excellente surprise que ce Sonic Rush Adventure ! Si à la vue des premiers screens on avait eu un peu peur concernant les graphismes du jeu, il n'en est rien une fois le jeu en main. Sonic Rush Adventure en jette, du début à la fin, et représente un véritable tour de force pour la DS avec ses imposants boss en 3D et ses niveaux qui filent sous nos yeux à la vitesse grand-V ! La Sonic Team a appris de ses erreurs et propose un mode exploration bien senti, avec quatre véhicules aquatiques différents pour rallonger tout cela et faire durer le plaisir encore plus longtemps. Il y a clairement de quoi faire dans ce Sonic Rush Adventure, supérieur en tout point au premier épisode, tout simplement. Enfin, je tiens vraiment à terminer sur le fait que j'ai vraiment été agréablement surpris lors de la découverte de certains niveaux, incroyablement inspirés (Sky Babylon en particulier qui est un plaisir du début à la fin, boss compris), ce qui est remarquable après autant d'épisodes de Sonic. Espérons voir les mêmes qualités dans le prochain Sonic Next-Gen...

Verdict

8

Points forts

  • Techniquement réussi
  • Environnements inspirés
  • Durée de vie augmentée
  • Dieu que c'est bon !

Points faibles

  • Design des boss
  • Marine est pénible
  • Mais toujours un peu court...
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Nintendo DS 8.7 7

Commentaires

Ce nouvel opus est vraiment excellent à la lecture du test. J'me laisserai bien tenter pour le coup, un bon sonic cela ne court pas les rues (ahah) donc autant en profiter et ne pas bouder notre plaisirs !! :)
Kendo, 10 sep 2007 - 3:09
En effet, le jeu est vraiment excellent, je ne mache pas mes mots, j'ai été agréablement surpris je surkiffe. Sinon Cireza, ton test linké sur la dernière news de PSo, bravo pour le test.
bko, 10 sep 2007 - 5:57
Très bon test, je vais certainement revoir mon jugement sur ce sonic qui à l'air d'innover. J'aimerais bien un sonic next gen en vue 2D comme sur DS et avec effets 3D actuels, ca pourrait vraiment le faire.
Asta, 11 sep 2007 - 11:44
Les Sonic sur DS ont sauvent l'image de marque du hérisson. Ouf ! Excellent test au passage.

Autres news sur ce jeu