Test : Plasma Sword: Nightmare of Bilstein (Dreamcast)

Probablement lancé dans son élan, Capcom n'en finissait plus d'adapter tous ses jeux arcade sur Dreamcast. Après Marvel vs Capcom, Power Stone et autre Street Fighter Alpha 3, voici qu'un nouveau titre fait son apparition. Plasma Sword : Nightmare of Bilstein n'est ni plus ni moins que la suite de Star Gladiator, un jeu de combat 3D futuriste où se mêlent sabres laser et décors high-tech. Nouveau hit en puissance ou portage de trop ?

Le retour du jet d'ail

Plasma Sword est un jeu de combat tout en 3D qui est en fait la suite directe de Star Gladiator, titre sorti en 1996 en arcade puis adapté sur Playstation. Le jeu propose des affrontements très classiques en un contre un. Les personnages sont dotés d'une arme et peuvent se déplacer à 360 degrés grâce à une touche d'esquive (comme dans Virtua Fighter ou Fighters Megamix).

En plus de cela, Capcom oblige, on retrouve toute une panoplie d'attaques spéciales et de super attaques. Les personnages disposent par ailleurs d'une jauge se remplissant et permettant de faire les super attaques en question. Côté maniabilité le jeu propose un coup faible et un fort avec l'arme, un coup de pied et une garde. Il est possible de faire une projection ou encore une contre attaque, cette dernière utilisant la jauge de pouvoir.

On notera une subtilité du titre dans le fait de proposer un Plasma Field, qui est une attaque spéciale coûtant un niveau. Le personnage dégage alors une aura et si cette dernière touche l'adversaire des murs apparaissent autour du ring tandis que le personnage dispose d'un effet spécial comme une épée gigantesque pour Hayato (qui est le personnage principal avec un sabre laser).

10 multiplié par 2 est égal à 10

Capcom propose avec Plasma Sword une véritable leçon de multiplication. Ainsi avec seulement dix personnages, ces derniers ont réussi à en fabriquer dix de plus en affublant les premiers d'une nouvelle apparence et d'un nouveau nom. Mais malheureusement cela ne prend pas, et on s'aperçoit bien vite de la fourberie ! Le roster qui semble donc hyper impressionnant de prime abord se retrouve à fondre comme de la neige au soleil.

Du côté de la maniabilité en elle même, on retrouve les rouages habituels des jeux Capcom avec ses quarts de cercles et autres dragon punch. On démarre donc en terrain connu pour peu que l'on ait déjà joué à des jeux de combat de Capcom par le passé.

Univers futuriste, réalisation préhistorique

C'est bien triste à dire mais Plasma Sword a décidément tous les aspects du portage vite fait bien fait. Le jeu d'origine sorti en arcade était un peu léger pour de la Dreamcast il faut dire, et débarquer après un certain Soul Calibur ou encore Virtua Fighter 3 ne pouvait de toute façon pas faire beaucoup de bien.

Ainsi on se retrouve avec des décors plats et totalement carrés, ce qui en soi dépend plus d'un choix des développeurs que d'autre chose. En revanche la modélisation des personnages n'est vraiment pas terrible, et leur animations non plus. Mais là où le jeu pèche réellement, c'est au niveau du gameplay. La maniabilité a beau être convenable et le jeu facile à prendre en main, il ne se dégage tout simplement aucun plaisir de ses combats, mous et peu intéressants au possible. Cela vient en particulier du fait de la lenteur globale du titre, de son manque de dynamisme. Le pire dans tout cela est que le titre ne propose quasiment aucun contenu intéressant, avec un simple mode arcade, un mode versus et du tag battle.

Inutile de s'y attarder plus longtemps, Plasma Sword est un mauvais titre et très probablement le moins bon jeu de combat de Capcom sur Dreamcast. Sa réalisation dépassée, ses personnages peu intéressants et vendus par paires, son absence de fun et sa durée de vie ridicule la faute à ses modes de jeu peu nombreux le plombent complètement. Une fois quelques parties effectuées, Plasma Sword est un titre sur lequel on ne reviendra jamais. Il y a bien mieux dans le même domaine de la part de Capcom, avec par exemple le très bon Project Justice.

Verdict

5

Points forts

  • Background futuriste
  • Maniabilité made in Capcom

Points faibles

  • Roster décevant
  • Pas fun du tout
  • Durée de vie
  • Réalisation
Avis des joueurs :
Note moyenne Nb avis
Dreamcast 5.0 3

Commentaires

Merci pour ce test d'un jeu que j'avais évité à l'époque sur dreamcast. A première vue j'avais bien fait....
yohko kurama, 09 juil 2008 - 6:28
Héhé même note que moi. :D Merci pour ce test. C'est un jeu que je ne touche plus, il est à la cave et il n'est pas prêt d'en sortir.